Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Demain dès l'aube. Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 29 Mai 2013 - 22:34 Répondre en citantRevenir en haut


Année 918, Iolyaku, Jour 6.


Allongée sur son lit, Asshai fixait le plafond vouté du dortoir des aspirants, son souffle régulier rompant le silence de la nuit. Alors qu’il y a une journée à peine elle dormait encore sous une toile de tente qu’elle partageait avec un jeune couple de la troupe, la voilà qui cette nuit, était revenue ici, au Kaerl ardent, séjournant dans cette vaste pièce de pierres froides.
Anaviel était revenue la chercher, sans crier garde, sans même lui donner une trace d’explications réellement satisfaisantes. Elle s’était bien abstenue de lui poser des questions : son rôle était d’y répondre, et non de les formuler. Pourtant… Elle éprouvait bien à son égard une profonde rancœur. Une seule personne, un seul homme, avait osé l’écarter un jour, avait osé se passer d’elle : Eleb. Et aujourd’hui encore, elle émettait à son égard de sombres projets. Anaviel ne faisait pas exception.
Il aurait put en s’offrant ses services, faire d’elle une alliée de choix, une aide précieuse, fidèle jusqu’à la mort. Désormais elle voulait le voir implorer son aide, son aide indispensable. Elle voulait le voir la supplier de revenir à ses cotés. Il le ferait un jour. Elle ne savait ni quand, ni comment, mais elle s’en fit la promesse. Et ce jour, alors qu’il aura le plus besoin d’elle, elle l’abandonnera. Laissera les limbes et le chaos s’emparer de lui, avant de revenir, brillante comme l’aube, le sauvant des ténèbres.
Alors qu’elle ruminait ses pensées, d’autres lui vinrent à l’esprit.

*Osmaël… Dieu du hasard.*

Pendant les trente deux jours qu’elle avait passé en compagnie de sa troupe de ménestrels, elle n’avait cessé de jeter un regard sur sa vie, se voyant, montant, puis retombant, selon les caprices de ce dieu aux desseins imprévisibles. Le retour d’Anaviel n’était qu’un point d’orgue à ce chemin tortueux qu’avaient étés ces dernières années.
Et ces dragons… Elle ne les avait en tout temps considérés que comme une simple anecdote d’un mythe divin, ou l’une de ces histoires que l’on raconte aux enfants. Les dragons, enfants de Flarmya, qu’elle avait crées afin de rejoindre son père. Et Flarmya… Une déesse à qui elle n’avait jamais réellement accordée d’importance. Elle avait passé ses années en Ssyl’Shar, à honorer Eurylia, patronne des maisons de joie, Iolya patronne du savoir qu’elle-même chérissait tant, Solyae, le grand astre du ciel, présent dans les neuf oasis plus que partout ailleurs. Mais Flarmya, déesse du feu brulant des entrailles de la terre, pourquoi l’aurait elle honoré ? Et pourtant, aujourd’hui elle se trouvait ici, sur Tol Oréa, terre des dragons, amenée ici même par la main d’un dragon, dans le but de se lier à l’un de ses confrères sauriens… Et pour couronner cette si belle fresque, elle se trouvait en ces lieux, au Màr Talarom au cœur même d’un volcan, domaine de cette mère flamboyante qu'était Flarmya. Peut être finalement était ce Flarmya qui l’avait fait venir jusqu’à elle…

Tirant sa couverture d’un coup sec, la jeune fëalocë s’arracha à ses rêveries et se leva silencieusement, dans la fraicheur de la nuit. Elle jeta un bref regard aux étoiles qui perçaient au travers de la fenêtre.

*L’aube ne devrait plus tarder à pointer.*

Anaviel ne lui avait pas donné d’informations précises sur la façon dont elle devait occuper les premières heures de cette matinée. Prenant ses affaires dans son coffre personnelle, elle s’habilla prestement, agrafa sa cape autour de ses épaules afin de se protéger de la fraicheur de cette nuit printanière, puis se faufila silencieusement à travers les lits du dortoir jusqu’à la lourde porte menant au couloir. Tout le Kaerl semblait endormi à cette heure, plongé dans l’ombre de la nuit.
Sans avoir une connaissance précise des lieux, Asshai possédait une excellente mémoire, et logique oblige, rejoindre le val nécessitait de prendre une série d’escaliers montant vers la surface. Qu’allait-elle faire de si bon matin alors même qu’elle ne connaissait, pour ainsi dire, de la cité que le nom ? Elle l’ignorait et ne s’en préoccuper que modestement. Son but premier était de répondre à ces questions laissées en suspens. Comment fonctionner le Kaerl, l’ensemble de Tol Oréa, d’où pouvait réellement venir les dragons, en quoi consistait le lien qui les unissaient aux humains ? Tant de sujets qui méritaient des réponses à la hauteur de sa curiosité.
Alors qu’elle se laissait guider par le fil de ses pensées, l’ardente déboucha enfin sur le Val. L’aube étendait les premières lueurs de son visage pâle à l’horizon, les marchands s’afféraient silencieusement devant leurs étales alors que les allées étaient encore vides de monde. Cherchant un moyen de trouver une réponse à toutes ces questions, l’idée lui vint d’interroger l’un des hommes qu’elle avait sous la main. Aussi interpella-t-elle le marchand le plus proche faisant raisonner sa voix profonde dans ce silence matinal.

« Vous ! Vous devez bien avoir un lieu de conservation pour vos manuscrits ici au Kaerl, je me trompe ? Peut être pourriez vous m’en indiquez la direction ? »

Le marchand prit une expression interloqué, la balaya du regard des pieds à la tête, avant de partir d’un petit rire guttural. Quel habitant du Kaerl était à ce point aveugle ou suffisamment stupide pour ne pas retrouver les imposantes tours de l’observatoire ?

« Vous êtes qui vous ? » lui jeta-t-il au visage.

Peu habituée à ce qu’on lui oppose une résistance, Asshai se contenta de sourire – de son eternel sourire énigmatique, conservant un calme désarmant. Elle s’approcha de l’homme, les mains jointes sur son ventre, l’air important, toisant l’opportun du regard.

« Contentez vous de répondre à ma question. Je suis envoyé sous recommandation expresse du seigneur Anaviel Indalwë »

Bien sur il s’agissait là d’un mensonge éhonté, mais cela eut l’effet escompté sur le marchand. Pourtant Asshai ignorait parfaitement qu’Anaviel avait échu du titre de conservateur du Màr, mais elle se souvenait bien que la simple évocation d’un nom pouvait parfois déverrouiller bien des portes. L’homme désigna du menton un important arc de tours noires se découpant sur le ciel bleu nuit.

« L’observatoire, là »

*En voilà au moins un qui sait où se trouve son intérêt.*


S’emparant de 3 grenades posées sur l’étale et les faisant disparaitre dans sa cape, l’ardente pris soin de déposer ostensiblement dans les mains du marchand une somme valant à première vue bien plus que les produits qu’elle avait achetés. Sans autre forme de procès, elle tourna les talons en direction de l’observatoire.
Mais plus elle s'en rapprochait plus elle se sentait écrasé par le poids de l’imposant édifice, et du savoir qu’il pouvait contenir. Pendant de longues minutes elle hésita à y pénétrer, mais dès qu’elle eut poussé la porte de l’une des tours et pénétrai en ses lieux, sa soif de savoir eut raison de ses propres appréhensions.
Alors que le soleil commençait à rependre sa lumière dorée sur le Val, Asshai était déjà plongée dans l’un des nombreux volumes traitant de l’histoire du Kaerl Ardent et du continent. Les découvertes qu’elle y fit quant à la naissance et la création des dragons la laissaient toute émerveillée, au même titre que les anciennes légendes concernant les fondateurs des quatre Kaerls. Les minutes filaient alors qu’elle tournait les pages, toujours avide d’en savoir plus. Voilà un lieu ou elle aurait put passer des journées entières. Oubliant l’environnement qui se dressait autour d’elle, les aspirants, les chevaliers qui allaient et venaient, n’importait désormais plus que les lettres inscrites sur le papier.
Publicité





MessagePosté le: Mer 29 Mai 2013 - 22:34 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Sam 15 Juin 2013 - 00:39 Répondre en citantRevenir en haut

Il y avait bien longtemps qu'il ne s'était pas aventuré dans les sombres couloirs des tours d'obsidienne. Non pas que l'endroit lui était déplaisant, au contraire il aimait bien ces structures faites de verre volcanique où se reflétaient milles fois la lueur des torches tout en en y enfermant la lumière de celles-ci. Mais les Zenghwei disposaient de leurs propres archives et bien que leur collection n'était pas aussi vastes que l'observatoire ils possédaient tout de même assez de volumes pour satisfaire la curiosité de leurs membres et les instruire.

Yong'wu avait simplement besoin de se ressourcer mais aussi d'étudier un peu le terrain ; la mission en Qahra n'était pas des plus fructueuse sans pour autant être un désastre, les choses s'étaient déroulées selon le schéma classique d'une équipe composée majoritairement d'amateurs et d'indignes. Heureusement il avait été là pour sauver la face mais même lui ne pouvait totalement retourner une situation et bien que cela le mettait de mauvaise humeur il devait se rendre à l'évidence; Ce Kaerl était rongé par les incapables.

A mesure qu'il grimpait dans les étages ses pensées continuaient de voyager sur la mission qu'il avait accomplie; certes son retour datait de peu mais il n'était pas de ceux qui restaient à ne rien faire une fois la tâche achevée. D'une main il poussa la lourde porte qui gardait jalousement l'un des niveaux de l'observatoire et il s'y engouffra, le visage marqué de son expression habituelle jusqu'à ce que ses yeux s'arrêtent sur une personne qui semblait absorbée par son ouvrage...

Le pas droit et sans véritablement cacher le fait qu'il était là il se dirigea vers la dite personne et jeta un regard à la couverture de l'ouvrage avant d'hausser un sourcil. Certainement une nouvelle arrivante ou quelqu'un qui avait échappé à son regard car elle était sans intérêt, mais voir quelqu'un dans l'observatoire en train de s'instruire à ce sujet était plutôt rare. Certes il existait les studieux académiciens, quelques aspirants curieux mais jamais des gens qui cherchaient vraiment le fond des choses.

Yong'wu continua son chemin et s'engouffra dans les étagères avant d'y décrocher un volume quant-aux coutumes de Qahra, certes il datait un peu mais il était tout de même plus à jour que celui des archives familiales qui remontaient à plus de trois cents ans. Sur ce laps de temps, bien des choses pouvaient changer et il comptait bien utiliser cette ouvrage pour savoir comment le continent avait changé en le comparant avec ses connaissances de l'ouvrage familial, ses observations et le dit volume, comment les gens s'étaient adaptés au fil des siècles pour en arriver à aujourd'hui mais surtout; Trouver la faille à exploiter pour étendre l'influence ardente.

Après une longue lecture, il se releva pour prendre un rafraîchissement mais en levant le visage des pages jaunies il le posa sur l'aspirante qui était encore là à apprendre. Il se releva donc de sa chaise pour aller ranger le volume avant de se diriger vers l'aspirante, il n'avait rien à offrir ni à prouver et ne désirait pas s'en faire une alliée, non, il avait gardé son visage usuel; dur et plus ou moins neutre hors mis le regard arrogant qui lui collait à la peau.

“Comprenez-vous quelque chose dans les lignes qui défilent sous vos yeux ?”


Oui c'était plutôt insultant, non il ne cherchait pas à offenser mais pas non plus à être sympathique. Pour lui la plèbe était composée d'animaux alors en voir un qui sache lire attirait toujours sa curiosité, un peu comme un savant devant une énigme de la nature qu'il devait classifier. Le ton usité quant-à lui était d'une parfaite neutralité, situé dans les notes basse comme le voulait sa voix profonde et n'offrait aucune prise aux oreilles distantes hors mis un léger grondement.

“La cosmogonie, les dragons, vous êtes une aspirante ou un membre du peuple plutôt curieux ?”

Il était resté debout tout le long, toisant l'aspirante de son regard d'encre sans bouger de sa position une seconde, tel une statue drapée de riches atours. Il ne cligna qu'une seule fois des paupières, un mouvement presque paresseux, félin, tandis que les deux globes situés sous les dites paupières restaient figés dans leur position et leur expression.



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Juin 2013 - 19:27 Répondre en citantRevenir en haut

Impressionnant fut le premier terme qui lui vint à l'esprit lorsqu'Asshai leva les yeux sur la colossale carrure du maitre blanc. L'homme devait bien la dépasser de deux ou trois têtes facilement, et faire au moins deux fois son poids. Si il avait manqué de la politesse la plus élémentaire, elle s'était bien gardé de lui faire remarquer, car le Torhil pouvait visiblement d'une poigne bien sentie faire taire son souffle à jamais. Enfin, mieux valait toujours un homme qui s'affiche ainsi sous son vrai jour aussi déplaisant soit il, que ce fourbe d'Anaviel, souriant et mielleux de façade, mais qui n'hésite à vous poignarder dès que vous avez le dos tourné. Ce dernier lui ressemblait beaucoup trop pour qu'elle puisse l'apprécier.

Mais revenons-en au Torhil. Aussi désagréable que pouvaient être ses question, elle qui supportait difficilement être dérangée lorsque se faisait sentir l'appel du savoir, elle se devait toutefois de faire bonne figure. Il ne fallait pas disposer d'un grand sens de la déduction pour voir que cet homme était de ses supérieurs.
Un mince sourire étira ses lèvres pendant un instant : enfin elle allait pouvoir se mettre en marche. Lors de ses misérables trois petits jours à séjourner au Kaerl, Anaviel et Alauwyr en étaient les deux seuls membres qu'elle avait connu. Si au premier elle avait fait une première impression mitigée -circonstances obliges, elle n'osait même pas imaginer ce que le second devait penser d'elle. S'être écroulée ainsi à ses pieds restait pour elle un souvenir douloureux, bien que celui ci date déjà d'un mois. Cet homme serait peut être sa chance. Chance d'être appréciée à sa juste valeur. C'était une raison suffisante pour lui pardonner ses manières pour le moins... Rustre.

Elle leva un instant les yeux de son livre, avant de poser l'ouvrage avec délicatesse. L'homme la dévisageait comme si elle même n'était qu'une bête curieuse. Impressionnée, elle pouvait l'être, cela ne l'empêcha pas de chercher à établir le contact visuel. Elle avait l'intime conviction que la façon dont un homme plongeait ses yeux dans les votre pouvait en révéler bien plus que les mots qu'il pouvait laisser filtrer. Son sourire s'étira un peu plus lorsqu'elle lança comme une évidence à l'adresse de l'homme :

« Je vous remercie de vous en inquiétez, mais je pense que je comprends ses lignes bien mieux que la plus part de ceux qui posent leurs yeux profanes dessus. Ce n'est pas de la curiosité. Uniquement du bon sens. Si d'une manière ou d'une autre la déesse Flarmya a amené mes pas jusqu'ici, alors peut être serait il bon pour moi de comprendre pourquoi. Et par la même occasion d'appréhender l'ensemble de sa... Création.
Mais... »

Elle laissa sa phrase en suspens et se leva, tout en douceur. Aucun de ses gestes ne respirait la précipitation, tout semblait être habilement contrôlé.

« Je manque à la plus élémentaire des règles de bienséance. Permettez-moi de me présenter à vous, Asshai Anara, Aspirante du maitre Brun Anaviel Indalwë. »


Elle lui sourit aimablement et appuya ses paroles d'une légère révérence, soulignant ainsi la propre grossièreté de son interlocuteur tout en prenant soin de rester dans la limite des formes protocolaires. C’était le meilleur moyen qu’elle connaissait pour obtenir les égards qui lui étaient dut, car dans une telle situation l’interpellé n’avait d’autre choix que de rendre les respects qui lui avaient été donnés. Sur ses derniers mots, elle se rassit tout aussi posément qu'elle s'était levée, et reprit en désignant l'une des chaises en face d'elle,

« Mais venez donc auprès de moi. Je vois que vous aussi semblez mener quelques recherches. Ou seriez vous un féru de lecture ? »

Non pas que l’homme en lui-même l’intéressait de quelques manières que ce soit, mais si il s’agissait d’un habitué du Màr peut être pourrait il partager avec elle une partie de ses connaissances. Si les livres renfermaient bien des secrets, elle avait aussi apprit que ceux-ci ne remplaceraient jamais l’expérience concrète et personnelle d’un homme. Si l’occasion se présentait à elle d’obtenir des informations, elle avait bien l’intention de la saisir.


Dernière édition par Asshai Anara le Mer 19 Juin 2013 - 19:22; édité 1 fois
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 18 Juin 2013 - 07:08 Répondre en citantRevenir en haut

S'il avait quelqu'un plus enclin à faire bouger ses muscles faciaux, nuls doutes qu'il aurait haussé un sourcil devant une telle présentation ; que charme, que de grâce et de politesse, les ronds de jambes il connaissait mais au moins cette aspirante de... qui donc déjà ? Ah oui l'araignée, semblait avoir un peu de savoir vivre dans les veines ce qui lui valut un peu de “sympathie” de sa part, ou tout du moins n'allait-il pas émettre une remarque cinglante avant de tourner les talons et ne daignant pas lui jeter un regard. Une présentation correcte. Un bref coup d'oeil de haut en bas, et ce sans le cacher mais les dits yeux plus portés sur les détails que le coup d'oeil lubrique d'un soudard, lui apprit ce qu'il devait savoir.

“Chevalier Blanc Yong'wu de la maison Zenghwei.”

était-il nécessaire d'en rajouter ? Pour lui non; tout le monde se devait de connaître les grands Zenghwei ! Mais il lui vint en tête à la seconde suivante qu'en tant qu'étrangère il était impossible qu'elle ai entendu parler de sa noble famille. Il ne rajouta cependant rien, informations superflues qui n'avaient pas besoin d'être partagées avec l'aspirante de l'araignée... Encore une aspirante au fait, l'elfe s'en mettait plein les poches ces derniers temps.

“Je mène des recherches en effet, Aspirante”

Condescendant ? Peut-être un peu, mais il ne cherchait, enfin pas en surface, à la rabaisser, plutôt à lui rappeler son rang. Chose qui n'était pas nécessaire vu ses manières, mais une piqure de rappel ne faisait jamais de mal. Puis un certaine lassitude vint l'étreindre; il en avait assez d'être distant avec tout le monde, il pouvait au moins se permettre une discussion avec une aspirante, ne serait-ce que pour en savoir plus.

Une invitation ? Il ne fallait pas le répéter. Le Torhil qui avait mémorisé plus ou moins la disposition de ce coin en y passant prit une chaise dans son dos sans prendre la peine de regarder et la posa face à la table et s'y assit, quant-au visage il était éternellement figé dans la même expression.

“Mes recherches sont ennuyeuses mais nécessaires. Quant-à vous, dites moi donc ce que vous apprit, retenu, de l'ouvrage en mèlant cela à vos connaissances. Si il faut combler une lacune je vous le dirais.”

Le dos droit effleurant à peine le dossier de la chaise, les coudes sur les accoudoirs et un poing enfermé dans l'autre main, tel un sévère précepteur. Avant il s'amusait de la taille des autres, qui généralement étaient bien plus petits que lui mais au aujourd'hui c'était sans intérêt, enfin plus sujet à rire, un simple état de fait; tout le monde lui était inférieur point barre.

Que rajouter hors mis les fils d'or de sa tunique qui reflétaient doucement l'éclat qui se jetait sur ceux-ci, ressortant parmi le pourpre de sa tunique passée en travers d'un torse puissant où l'on distinguait sur la moitié et se perdant dans les plis une cicatrice de grande taille preuve d'une blessure plus que grave dont il semblait s'être remit à moins que son immobilisme soit dû à un handicap suite à cela ? Allez savoir, quoi qu'il en soit le Torhil écoutait avec attention, clignant de temps en temps des paupières toujours de cette façon paresseuse tranchant avec ce regard analytique et hautain.

Il écoutait toujours, ses pupilles analysant et enregistrant les détails; façon de parler, de se mouvoir, de cligner des yeux, intonations et autres. Tout était utile, tout décrivait une personne ou tout du moins l'apparence qu'elle se donnait mais certains détails ne trompaient pas, l'on ne pouvait totalement cacher le naturel, l'enfouir sous des tonnes de maquillages oui mais à un moment ou à un autre une vieille habitude ressortait, que l'on soit expert ou non, haussement de sourcil, mâchoire se crispant un instant et autres, il voulait tout comme toujours, tout enregistrer, tout savoir.



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Juin 2013 - 15:23 Répondre en citantRevenir en haut

Visiblement ce chevalier n’était pas porté sur les rapports sociaux. Simple, concis, ne s’embarrassant pas d’un quelconque paraitre, il avait pourtant accepté de partager une partie de son temps avec elle. Venant d’un être tel que lui, il s’agissait probablement là d’une grande marque d’intérêt. Ou peut être pas. Elle avait dut mal à cerner la personnalité de Yong’Wu. Il n’était pas expressif, parlait sur un ton toujours égal, ni bienveillant, ni malveillant. Mais il en fallait plus que ça pour la dépiter. Sans se départir de ses manières habituelles, elle laissa l’homme prendre place à ses cotés. Posture droite, sérieuse et sévère, elle aurait put ressentir de la gêne ou tout autre forme de honte face à une personnalité si imposante. Pourtant, aussi richement vêtu, aussi froid, aussi puissant qu’il puisse être, elle se sentait tout à fait à son aise. Certes sa tenue de voyage –la seule dont elle disposait désormais- était bien modeste par rapport aux riches brocards du Torhil, mais elle savait qu’il y a quelques temps encore, ses propres atours auraient étés de taille à rivaliser avec les siens.
Quant à sa condition physique… Et bien elle-même était tellement peu enclin aux combats que la plus part des gens qu’elle côtoyait lui était supérieur physiquement, elle avait apprit à ne plus s’en inquiéter.

C’est donc l’esprit dégagé qu’elle s’apprêtait à engager la discussion. Un rapide coup d’œil aux livres qu’il tenait fermement lui apprit le fameux sujet de ces « si inintéressantes recherches » : Qahra. Loin d’être inintéressant, elle avait apprit à connaitre ce continent - d’abord par curiosité, puis pour les nécessités du commerce - qui à ses yeux paraissait incroyablement riche et complexe. Cependant, si Yong’Wu avait cherché à éviter le sujet de la sorte, peut être valait il mieux éviter d’engager le sujet. L’idée lui vint alors de compléter plus en profondeur ses propres connaissances sur le continent. Peut être cela pourrait il lui être utile si elle venait à rencontrer le Torhil de nouveau.
Mais pour l’instant accepter l’aide qu’il lui proposait serait suffisant. Avec grands soins, elle mit de coté les livres qui encombraient la table, s’installa confortablement, et prit la parole.

« Je vous remercie de votre considération, chevalier. Bien… Pour commencer, comme vous devez le savoir, sur Rhaeg, les dragons ne sont que d’anciennes légendes. Bien sur, je savais déjà que Solyae après avoir donné naissance à Flarmya, fut exilé sur son astre, et que c’est pour le rejoindre que sa fille créa ses enfants : les dragons. Si nous excluons quelques contes évoquant des héros chevaucheurs de dragons, l’histoire s’arrête là pour le commun de Rhaeg.
Ici j’ai lu des auteurs qui évoquaient ensuite une étrange maladie affligeant les dragons. Tous avancent la taise d’une malédiction, d’un châtiment visant à punir l’ubris de Flarmya pour avoir crée de son propre chef ses créatures. La plupart de ces écrits sont bien postérieurs à la date supposée de ces événements, alors il est normal que beaucoup y ajoutent leurs rêves et leurs fantasmes. Je pense qu’ils se sont fourvoyés.
Comme vous devez le savoir, en théorie la magie puise au sein même de l’énergie vitale de celui qui la pratique. »

Elle-même avait quelques connaissances en magie, simple curiosité. Elle avait eut pour lecture quelques livres portant sur quelques considérations théoriques. Jusqu’à se rencontre avec Anaviel, elle avait toujours était très suspicieuse quant à l’existence des arts arcaniques. Ce qu’elle avait vu depuis lui avait toutefois permis de changer d’avis.

« Si les dragons héritèrent d’une multitude de pouvoirs, il me semble naturel que leur énergie vitale en pâtisse. En se liant à un être humain, deux âmes, deux vies pouvaient alors supporter l’usage de ces pouvoirs, et non plus une seule, permettant au dragon de rester en vie. Je pense que c’est en cela que réside tout le principe de l’empreinte.
Quoiqu’il en soit chacun se lia à un homme. Et ces hommes nouveaux, les Valherus, fondèrent les Kaerl, et prirent le pouvoir en ce monde. Détruits, seuls les quatre gardiens réussirent à échapper à ce sort. Chacun fut lié à son Kaerl, avant de répartir chaque population en fonction de ses aspirations. Aujourd’hui le Kaerl Ardent renferme les plus proches descendents des Valherus. »


Voilà. Voilà tout ce que ces ouvrages lui avaient apporté. Un simple coup d’œil aux minces fenêtres de l’observatoire lui permit d’estimer qu’elle avait passé ici un petit peu moins de deux heures. Un cour laps de temps qu’elle avait occupé avec efficacité jugea-t-elle.
Mais le géant qui se tenait face à elle était resté distant, l’observant sans esquisser un geste. Si ce qu’elle avait lut n’était qu’ineptie, du moins celui-ci n’en laissait rien paraitre. Elle ressentit soudain le besoin de se justifier. Face à un habitué du Kaerl, ce peu de connaissance qu’elle avait engengré devait lui paraitre bien mince.

« Le reste je n’eux le temps que de le survoler, mais je compte bien m’adonner à une lecture plus précise dès que le temps me le permettra. »

Elle était restée calme, presque douce, et pourtant si grave. Si son interlocuteur avait décidé de ne rien laisser paraître en choisissant l’immobilité, elle-même avait pour habitude de ne rien laisser paraitre en utilisant ses expressions, son attitude et sa voix, presque mystiques.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2013 - 17:13 Répondre en citantRevenir en haut

[HRP] Mea culpa pour le temps de réponse, j'ai été fort occupé ces derniers temps D: [/HRP]


Il écoutait avec patience, tel une statue dénuée d'âme, la seule preuve de vie qui émanait de Yong'wu était le battement paresseux de ses paupières de temps en temps, celles-ci venant voiler le temps d'un instant les deux billes d'un noir profond qui lui servaient d'yeux. Mais quelque chose brisa l'immobilisme de son visage, la simple mention que des divinités puissent exister fit passer une lueur moqueuse dans son regard et presque imperceptiblement, le coin droit de sa bouche se souleva en une parodie de sourire.

“Intéressant exposé, il me semble que vous ayez couvert la plupart des connaissances disponibles ici ainsi que développé une théorie à laquelle beaucoup débattent en ce moment. Il est intrigant de rencontrer un esprit éduqué dans ce Kaerl, je commençais à croire que la future génération de chevaliers dragons n'allait être composée que d'imbéciles.”

Ses mains se séparèrent pour se poser sur ses cuisses, dans une attitude un peu plus décontractée. Il n'en restait pas moins droit comme un “I” pour la majeure partie des gens, qu'il aimait à appeler troupeau, mais c'était tout ce qu'il pouvait se permettre. Yong'wu n'était pas homme à se vautrer dans un siège tout en buvant une bière, non, il était plus raffiné que cela ! Tout du moins c'était ce qu'il se disait.

“Quoi qu'il en soit, continuez donc de nourrir votre esprit par la théorie, c'est grâce à ces connaissances que vous réussirez peut-être à comprendre en partie ce don qui nous fut offert par nos ancêtres. Cependant j'aimerai avoir votre opinion quant-à un sujet...”

Ses lèvres venaient de s'étirer en un sourire de prédateur sans qu'il n'émette de menace, même sous-jacente, il n'en restait pas moins un étrange personnage toujours prêt à mordre même lorsqu'on ne le menaçait pas, car après tout, qui donc pouvait le menacer ?

“Les Valherus, que pensez-vous d'eux et de leurs ambitions ?”

Il avait gardé ce sourire le long de cette petite phrase, sa voix descendant encore d'une octave pour ressembler à un grognement. Intimidation ? Peut-être ou tout simplement était-il comme cela. Il s'enfonça légèrement dans le siège, croisant les bras sur sa poitrine légèrement découverte par ses riches atours à la mode Zenghwei, l'on pouvait y voir l'affreuse balâfre qui remontait presque jusqu'au sternum et descendait en oblique sous les plis du vêtement, il semblait en être fier pour l'exhiber de la sorte car en analysant un peu, Yong'wu n'était pas homme à se moquer des choses, tout était étudié pour offrir un aspect, une image qu'il donnait et qu'il entrenait pour la vue du commun des mortels.

° N'oublies pas tes devoirs Yong'wu. Nous devons étudier ce traité pour être préparés pour l'avenir de notre Kaerl. °

Léger plissement de paupières, il n'appréciait pas d'être dérangé et s'empressa de répondre à son Lié pour lui clore le bec et écouter avec attention l'opinion de l'aspirante.

° Un seigneur se doit de savoir ce que son peuple a dans la tête, Nushi. En restant le personnage distant que je fus durant cette décade jamais je ne monterais sur ce trône qui m'est dû. °

Satisfait par son argument, il ferma son esprit à toute protestation et son regard qui fut lointain durant l'échange revint sur le monde réel, se fixant dans ceux de l'aspirante ; le regard d'une personne en disait beaucoup sur celle-ci. Bien plus qu'il ne le voudrait parfois car le sien était lui aussi, comme celui de tout être pensant, un reflet de l'âme, et les deux billes noires nichées dans ses globes oculaires étaient bel et bien annonciateurs de ce qui habitait son être ; l'arrogance, la cruauté et la noirceur...



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 17:08 Répondre en citantRevenir en haut

Toutes les remarques que le Torhil pouvait faire à son égard ne faisait que conforter un peu plus Asshai dans sa façon d'être, pleinement consciente qu'elle avait une occasion réel d'en faire un homme utile. A l’énonciation de sa dernière question, le visage de la Fëalocë se fendit d'un large sourire.
Les Valherus... C'était un chapitre sur lequel elle n'avait pas encore eut le temps de s'appesantir, mais elle en savait suffisamment pour s'être déjà forgé l'ombre d'une opinion. Mais que Yong'Wu l’interroge à ce sujet lui semblait pourtant étonnant. Elle doutait qu'un homme puisse aussi naturellement se pencher sur la question, et le soupçonnait de ne pas s’intéresser à elle par simple curiosité. Après tout, qu'avait à gagner un chevalier à venir ainsi discuter avec une aspirante. Certes un jour, elle aussi deviendrait son égale, mais bien des lunes se seront écoulés depuis. L'idée qu'il puisse être envoyé par Anaviel dans le but d'un quelconque test étrange dont l'elfe avait le secret lui traversa l'esprit. Cela expliquerai pourquoi il paraissait si fermé. En voilà un d'homme qui n'était donc pas près de succomber à ses charmes... Mais peu importait, elle avait d'autres atouts, si il était envoyé par Anaviel, au moins pourrait il lui rapporter que son aspirante n'était pas aussi stupide qu'il se le figurait.


«  Ce que je pense des Valherus ? Une question bien vague pour un sujet bien vaste, reprit elle en haussant un sourcil.
Existence ? Très probable. Ce que l'on en dit ? Des êtres capables de se lier aux dragons, et dotés de grands pouvoirs, puissants en somme. Puissance qu'ils mirent à profit pour assouvir le monde, avant de s'éteindre, punis par les dieux pour leur urbris démesuré. Fable ou faits ? Probablement un subtil mélange des deux si vous voulez mon avis. Des hommes et des femmes, comme vous et moi, ni plus ni moins. Punis par les dieux ? Sans doute. Quant à leurs intentions... Louables en théorie, stupidement appliquées dans les faits... »


Heureuse de ce petit résumé elle abandonna soudainement sou sourire, et à la manière dont le caméléon change de couleur, son visage se mua en une mine grave.
Elle n'avait pas l'intention de mentir pour une fois, mais bien de partager le fond de sa pensé, car elle avait l'impression tout au fond de son cœur, que pour la première fois de sa vie, elle touchait la clef de son existence du bout des doigts. Elle n'avait pas encore réfléchis à ce qu'elle allait dire, cela s'était révélé à elle à l'instant, comme si le fait de prononcer à haute voix le fil de ses pensées, lui avait permit de lever le voile sur une évidence jusqu'alors masqué.
Se penchant au dessus de la table elle se rapprocha de son interlocuteur, et repris d'une voix au accent prophétique :

« Vous même êtes liés à un dragon. Âmes sœurs, frère d'esprit, miroir de soi même, voilà comment il est désigné par son lié. Si les dragons sont bien les enfants de Flarmya, alors à travers le don, ne devenons nous pas nous aussi liés à la déesse d'une manière ou d'une autre ? Quelque chose de divin coule dans nos veines, et en tant que tels nous sommes en droit de réclamer la place qui nous revient. Il en va de l'ordre même de la nature. »

Comme si elle venait de dire là une chose terrible, secrète et interdite, elle lança un regard aux alentours avant de conclure :

« Nous ne sommes pas des dieux comme les Valherus auraient put le croire, mais nous valons bien plus que de simples Hommes. »

Puis tranquillement elle regagna le fond de son siège avant de reprendre d'un ton badin :

« Mais je n'en sais pas encore suffisamment sur le sujet pour être formelle. Il ne s'agit que de simples... Hypothèses. Peut être votre sagesse de chevalier pourrait elle m'éclairer ? »
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 20:04 Répondre en citantRevenir en haut

Il avait écouté avec plus d'attention ce petit discourt quant-aux Valherus, cela pouvait se lire dans son regard de jais, brillant d'une lueur d'intérêt ainsi que sur ses lèvres, le coin droit s'était presque imperceptiblement relevé pour former une sorte de sourire à sa sauce. Si il dégageait de sa personne une aura martiale voir de prédateur par moments si l'on grattait un peu ce vernis l'on pouvait aisément tomber sur l'homme de l'ombre qu'il était tout autant.

“J'aime l'idée que quelque chose de divin coule dans nos veines.”

Il se cala plus confortablement dans son siège, se détendant légèrement et lui offrit un sourire amusé, complice tandis qu'il ponctuait ses paroles de gestes de la main droite, l'autre restant à vagabonder légèrement sur son menton.

“Si cela est bel et bien le cas, ne sommes nous pas en quelque sorte des demis-dieux ? Et dans ce cas, à l'échelle de simples mortels nous sommes en droit de revendiquer la domination au nom de notre héritage.”

Il laissa un bref silence, le temps que ses paroles pénètrent mais son attitude laissait entendre qu'il n'avait pas fini de parler, d'élaborer ses dires. C'était une simple pause, comme du théâtre, l'homme savait parler, moduler sa voix tel un orateur et après tout n'était pas dénué d'un certain charisme pour ceux qui s'y montraient sensibles.

“Quant-aux Valherus, certes ils ont fait l'erreur de s'opposer aux dieux; tels des enfants se rebellant face à l'autorité parentale, mais dotés d'outils dont nous n'avons même pas idée. Si nous arrivions à obtenir une telle puissance que pourrions nous faire maintenant que l'histoire nous a apprit à ne pas défier ce qui nous est supérieur ?”

Yong'wu se pencha en avant, nichant les deux pierres noires qu'étaient ses yeux dans ceux de la Fëalocë, il pouvait y avoir du potentiel dans cette aspirante, tout dépendait de ses réponses. Il avait remarqué un changement chez elle lorsqu'elle avait évoqué le Lien ; de tels indices étaient vitaux pour savoir si elle était une candidate potentielle ou non à l'ordre.

* Je te sens enthousiasmé Yong'wu. Ne baisse pas ta garde qu'importe la situation.*

* Ne t'en fais pas Nushi. J'aurais simplement besoin de toi dans quelques instants... il me faut savoir la pureté de quelqu'un. *

* Tiens donc. Ainsi tu suis enfin mes conseils et recherche des recrues pour l'ordre, c'est une bonne chose Yong'wu. Lorsque le temps sera venu, fait donc appel à moi, ce sera un plaisir. *

“Notre Kaerl possède la force nécessaire pour mettre à jour un monde sous notre joug, sous notre égide. Mais il lui manque cruellement l'organisation pour ce faire, ainsi que des gens capables d'avoir une telle optique. Il y a un manque au fond de vous, comme cela le fut pour beaucoup d'entre nous avant le Lien. Cette expérience unique vous ouvrira un éventail de possibilités ainsi que de capacités... le tout est de faire les bons choix. Vous sentez-vous capable d'endosser une telle responsabilité ? Là est le problème du Lien, ceux qui n'y sont pas préparés s'y perdent...”

Il glissait, changeait, au fur et à mesure des paroles, le ton, le regard, tout cela servait un seul intérêt ; sonder, savoir, connaître. Il serait bientôt temps qu'il prenne une décision quant-à cette aspirante avec qui au départ il voulait simplement tailler une bavette, puis avoir l'air sympathique pour s'attirer un soutien qui lui serait prochainement indispensable, maintenant il la voyait sous une autre optique; recrue potentielle. Quelqu'un qui pourrait rejoindre un cercle fermé et réservé uniquement aux initiés.



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 10:43 Répondre en citantRevenir en haut

Demi dieux ? A cette pensée, Asshai sentit les poils de sa nuque se hérisser. C'était bien plus que ce qu'elle aurait put imaginer, même dans ces rêves les plus fous. C'était l'obtention d'une puissance tellement grandiose, d'une puissance qu'aucun de ceux qui l'avaient ridiculisée n'auraient jamais en leurs possession. Se lier à un dragon devenait à cet instant plus encore, l'assurance d'une vengeance total, et d'un nouveau statut plus important encore.
Toutefois si le Chevalier semblait si prompt à rebondir sur la thèse qu'elle venait d'exposer, certains détails ne manquèrent pas d'attirer son attention. La façon dont il parlait des Valherus était teinté d'une certaine... adoration, comme s'il cherchait à rejouer le passé. Un moment la fëalocë chercha à le contredire, mais il reprit la parole de plus belle, et elle jugea plus prudent de ne pas le contredire.

*Et pourtant vous faites erreur Chevalier. Nous ne devons pas revendiquer le monde et sa domination au nom de notre héritage, mais au nom de son équilibre. Nous ne devons pas seulement ne pas nous mesurer aux dieux, mais exécuter leurs volontés. Reprendre notre place dans l'ordre naturel des choses qu'ils ont voulus.*


Après tout si les dieux avait réellement chercher à punir les Valherus, et si le destin des dotés était de rester en marge du monde pour l'éternité, une extermination total de leurs races aurait été plus efficace. Si ils les avaient ainsi épargnés c'est donc qu'un jour dragons et liés devaient reprendre le monde pour revenir à l'ordre établi. Tol Orea ne devenait alors plus qu'un simple purgatoire.
Elle s'était demandé ce matin même si c'était la main de Flarmya qui l'avait guidée jusqu'ici, elle en avait désormais la certitude ; et Yong'Wu apparaissait alors comme le porteur de son message.

Ce n'était pas clairement une proposition qu'il venait de lui faire, mais c'est pourtant ce qu'elle y vit. Et alors qu'elle s’apprêtait à répondre avec assurance, l'idée que tout cela puisse faire partie d'une machination d'Anaviel, visant à se jouer d'elle refit surface. Après tout, si, comme Yong'Wu le disait, le Kaerl possédait les forces nécessaires pour étendre son influence, pourquoi ne le faisait il pas après tant d'années ? Si tel était bien le cas, si tout cela n'était qu'une mascarade, alors la meilleure solution aurait été de couper cour à l'entretient. Mais si il disait la vérité, alors l'occasion de trouver une première attache au sein du Kaerl était une aubaine à ne pas négliger. Au final que pouvait elle faire, sinon tenter de gagner une longueur d'avance.

« Si je m'en sens capable ? Si je me sens capable de faire les bons choix ? De rejoindre ces Hommes capables d'avoir une tel optique? »

Sur son visage se dessina l'ombre d'un sourire, de ces sourires qu'une mère jette à son enfant lorsqu'elle le surprend en train de mentir.
La provocation serait intentionnelle. Si l'homme était envoyé par Anaviel, alors il se trouverai dépourvu, et au moins ne paraîtrait elle pas crédule, si il ne l'était pas, il n'y verrai alors que hâte et motivation. Dans tout les cas cela le forcerai à se révéler.

« Pensez vous vraiment que je puisse croire qu'une simple affirmation de ma part vous suffirait ? Y aurait-il aujourd'hui encore des êtres capables de croire son prochain sur parole ? Si vous voulez savoir si j'en suis réellement capable, éprouvez moi. »
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 12:10 Répondre en citantRevenir en haut

Il n'avait pu s'empêcher de sourire à sa réplique, un certain amusement se lisait comme celui d'un chat tenant une souris entre ses pattes, cela tranchait cependant avec la situation ; il n'avait pas acculé Asshai, ni ne l'avait provoquée. Il jouait à un tout autre jeu, le sien, et comme toujours il trouvait ses occupations meilleures que celles des autres, d'où l'amusement présent.

“Vous éprouver ? Cela viendra ma chère, sachez cependant que les réponses de quelqu'un dévoilent facilement certaines de ses facettes. Même en jouant la comédie nous devons mettre du notre dans le rôle, le mensonge cottoie très souvent la vérité.”

Disait-il qu'elle mentait ? Pas spécialement, il faisait simplement un constat quant-au mensonge. Il se leva lentement de son siège, la toisant de toute sa hauteur et lui tendit la main comme pour l'inviter à entrer dans une danse où la musique était en sourdine.

“Mais les actes sont en effet bien plus parlants que les mots ou les attitudes. J'ai pour principe de ne faire les choses qu'une seule fois... réfléchissez bien avant d'accepter ou de refuser cette main. Car après tout, que savez-vous de mon offre et de mes attentes ?”

Son regard s'était assombri, laissant son attitude et sa voix se charger du reste tandis qu'il la toisait avec l'air du démon prêt à vous faire signer un contract où des promesses obscures étaient faites et où le seul paiement était... votre âme.

“Sachez simplement ceci ; la puissance ne s'obtient pas en restant au fond du bal un verre à la main... elle s'offre à ceux et celles qui s'avancent et entrent dans la danse, que ce soit pour poignarder, flirter ou simplement se montrer. Votre ancien monde, je vous le garanti, était bien plus simple que celui dans lequel vous venez d'entrer...”

Tout du long il avait gardé sa main tendue, une main puissante, on le voyait aux articulations épaisses et aux doigts musclés mais cependant si bien entretenue qu'elle aurait pu paraître féminine; pas de durillons, les ongles fins et limés et une chevalière d'or blanc et rouge où s'incrusait un grenat bien spécifique ; l'on y voyait la marque du Kaerl incrustée à l'aide d'obsidienne, ce verre volcanique qui faisait la spécificité du Màr Tàralöm de part sa situation.

Tout en lui se tranchait et se contredisait; un guerrier, un noble, un souverain, un bourreau, un amant, un assassin. Mais une chose était constante et il ne le cachait nullement ; une grande arrogance, une confiance démesurée en lui même et en ses capacités.

*Tiens toi prêt Nushi. Juste au cas où, il se pourrait que je t'amène quelqu'un à sonder... *

* Avec Plaisir Yong'Wu, retrouvez moi au val, de là nous irons dans un endroit plus adapté pour ce genre de choses. *

Il avait accéléré la cadence d'un coup, un calcul de sa part pour voir sa réaction. C'était pile ou face mais au fond de lui, Yong'wu espérait que celle-ci accepte cette main tendue...



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 18:44 Répondre en citantRevenir en haut

Il avait donc répondu à sa provocation. Accepter ou refuser cette main tendu, voilà le choix qui en résultait. Un choix délicat selon les dires du Chevalier Zengweï, mais loin de l’impressionner. Ses conseils, elle n'en avait cure, après tout elle avait déjà appris au cours de sa vie que la puissance nécessitait des sacrifices et que chaque choix était cornélien. Sa propre existence n'avait été d'ailleurs qu'une succession de choix, d'efforts, de sacrifices qui l'avaient amenés jusqu'ici.

Naturellement elle aurait accepté cette main tendue, et n'aurait prêté aucune attention à ce que le Torhil pouvait lui dire. Mais elle ignorait si elle devait faire part ou non de cet entretient à son maître avant d'accepter toute proposition – en admettant qu'il n'en soit pas la source. Dans le cas contraire, alors peut être celui ci attendait il d'elle qu'elle fasse le bon choix, mais quel était il ? Devait elle le demander à Yong'Wu ? Certainement pas !
Si jamais elle le suivait alors, elle montrerait son courage et sa détermination, certes, mais aussi son manque de respect envers son maitre. Mais après tout, c'était lui qu'il l'avait ainsi livré à elle même, et il ne lui avait donner aucune informations quant à la mesure à suivre. Au final si Anaviel venait à désapprouver son choix, alors il serait libre de reprendre en main son apprentissage.

Alors que les derniers mots du Torhil résonnait en son fort intérieur, Asshai se redressa sans précipitation, avec droiture et maintient comme on lui avait appris à le faire par le passé. On aurait put la confondre avec une Dame de haute naissance rien qu'à ses manières. D'un mouvement d'épaule elle repoussa ses cheveux en arrière puis s'avança calmement, non sans une certaine assurance, comme pour appuyer ses dires.

« Je peux vous l'affirmer : les actes passent bien avant les mots. »

Doucement elle fit glisser sa main dans la sienne, et fit mine de l'attirer à lui. Elle se hissa jusque sur la pointe de ses pieds et glissa sa tête près de son épaule avant de lui chuchoter à oreille :

« Une excellente chose d'ailleurs, car je suis une danseuse émérite mon ami. Heureuse que vous m'ayez invitée. »

Et tandis qu'elle relâchait son étreinte, qui pour le Torhil ne devait pas sembler plus forte qu'un courant d'air, elle reprit calmement à voix haute, plantant son regard d'une pâleur lunaire dans les sombres prunelles de son interlocuteur :

« Allons, si tel est la volonté de Flarmya, menez moi donc, je vous attends. »

,Déterminée, voilà ce qu'elle était. Effrayée ? Si peu. Elle n'avait aucune idée de l'endroit où il voulait la mener, ni de ce qu'il pourrait y faire, mais elle se retint de poser ces questions, car après tout c'est elle qui l'avait provoqué.
Elle ne désirait, ni se montrer faible, ni être prise pour une menteuse. Elle croyait réellement que le Chevalier ne se serait pas contentait de simples mots. Elle avait eut le courage de ne pas se voiler la face, désormais peu importe ce qu'il allait lui faire subir, elle ne devait pas fléchir. Et alors ils verraient, lui ou Anaviel, ce dont une femme pouvait faire preuve.
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 - 01:11 Répondre en citantRevenir en haut

Une danseuse émérite, s'il avait pu il se serait fendu d'un sourire mi amusé mi intéressé ; il était rare de rencontrer quelqu'un au Kaerl ayant goût à ces petits jeux de pouvoir. Il ne laissa voir sur son visage qu'un maigre sourire en coin, venant tirer sur les traits martiaux de son visage. D'un geste lent et doux, comme une caresse, il retira sa main de celle d'Asshai avant de se mettre en marche.

Un détail cependant l'ennuyait quelque peu; celle-ci parlait beaucoup des dieux et semblait leur vouer un culte. Certes, là se trouvait les bases de presque la totalité des êtres ; vénérer les dieux, mais Yong'wu haissait les croyances en tout ce qui aurait pu lui être supérieur. Il n'en laissa cependant rien paraître; il n'était pas de bon ton de parler ouvertement de ces choses, l'on aurait pu croire qu'il désirait répèter l'erreur qui fut fatale aux Valherus, bien que celà lui trottait dans la tête de temps à autres...

Ces rêves de gloire, de puissance, d'adoration... Les fresques à feuilles d'or et aux riches couleurs le représentant droit et fier, paré d'une armure baroque de bronze, le regard fait d'obsidienne où luisait le contentement de se trouver à sa juste place et dans sa main tournaient les constellations. Il voyait le trône d'or, sculpté à ses propres armoiries car il avait supplanté les Zenghwei en devenant un dieu, la pourpre de soie passée en travers du torse et retombant comme en mousseline jusqu'au sol, formant une marre rappellant la couleur du sang et de la royauté. Ces rêves le hantaient mais à part Nushi personne n'était au courant et il comptait bien à ce que cela reste tel quel.

°Viens à nous, je ne tiens pas à ce que nous nous promenions dans la plèbe tels de vulgaires paysans. Et ceci n'est pas une demande Nushi.°

Il sentit que son Lié était quelque peu froissé par son ton impérieux, ses rêves de grandeurs lui avaient encore montés à la tête mais il n'en avait cure. La voix cinglante du Blanc vint cependant le tirer de son état, le ramenant à la réalité; Actuellement il n'était presque rien, juste un nobliaud manucuré avec des rêves de gloire.

°Je ne suis pas à tes ordres Yong'wu Zenghwei. Je comprend la nécessité de montrer que nous sommes puissants à celle que tu as dégottée mais ne pousse pas le vice en me parlant comme à un sujet, JE suis toi et TU es moi. Considère moi encore une fois sans respect et je n'entre plus dans tes petits jeux durant une décennie, et tu sais très bien au combien dix années sont longues.°

Froncement de sourcils, il n'aimait pas qu'on le menace de cette façon mais ce rappel à l'ordre était nécessaire; il avait presque oublié la présence de l'aspirante à ses côtés tandis que ses foulées souples et longues le menaient dans les couloirs de l'observatoire. Il s'était muré dans le silence et cela n'était pas bon pour son image, il ne devait pas se montrer trop distant maintenant qu'il l'avait ammenée à le suivre.

Prenant un ton pince-sans-rire il tourna son visage vers l'aspirante pour tailler le bout de gras le temps que dura la descente de la tour d'obsidienne.

“Faites vous toujours autant confiance aux gens où mon charisme exceptionnel et la puissance verbale de mes paroles vous ont-elle attirée à me suivre ?”

Il se fendit d'un sourire amusé, montrant par là qu'il plaisantait. Enfin, c'est ce qu'il laissait entendre; il savait que ce genre de paroles pouvaient être amusantes si ce n'était qu'il se pensait réellement doté de ces dons, mais cela, une fois encore; personne d'autre hors mis Nushi n'en avait pleinement conscience bien qu'une après midi avec lui soit généralement suffisante pour s'en rendre compte.

“Aspirante Anara voici Nushi le blanc, mon Lié.”

Ils étaient arrivés en bas et devant les portes se tenait le blanc, fièrement dressé. Si Yong'wu se donnait une prestance en toute occasion il devait la travailler, la puissance naturelle du Dragon suffisait à elle seule à imposer le respect et sa domination sur les autres car après tout, que pouvaient faire les mortels qu'ils étaient face à un Dragon ? La voix du Blanc vint se frotter à l'esprit d'Asshai, glacée et sombre comme les fonds marins, on sentait dans celle-ci un danger presque constant comme ci le dragon était un entomologue et vous un papillon.

°Ainsi donc vous voilà. J'ai entendu parler de vous. °

Il avait sciemment laissé sa phrase en suspens mais avant que l'aspirante ne puisse lui répondre il enchaîna en gardant ce ton qui lui était propre.

° Nous nous rendons là où vous choisirez ou non de prendre ce qui vous est dû, mais rien n'est offert et les récompenses ne viennent qu'aux plus assidus et méritants. °

Nushi avait fermé ses paroles à Yong'wu, le laissant dans le silence le temps que celui-ci se calme car il fallait l'avouer; le rappel du blanc l'avait quelque peu échauffé. Même venant de lui même, car tout deux se considéraient comme le même être divisé en deux parties, il détestait la critique et les remontrances. Il avait donc rongé son frein en attendant que le blanc finisse de discourir avec l'aspirante et grimpa avec force d'habitude sur le cou du dragon avant de tendre la main à l'aspirante pour que celle-ci le rejoigne.

“Une nouvelle fois cette main vous est offerte comme aide, prendrez vous la même décision que tout à l'heure ?”

Quel sérieux, ces phrases toutes faites pourraient presque en devenir monotone mais il aimait bien donner de l'effet à certaines situations même si parfois celà pouvait en être de trop. Nushi le lui fit comprendre mentalement et plutôt que cette face de marbre son visage prit ouvertement la teinte de l'ambition et des promesses.



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Sep 2013 - 11:03 Répondre en citantRevenir en haut

Suivre le chevalier Yong'Wu n'était pas une mince affaire pour une femme à la taille aussi modeste que celle d'Asshai. Si le torhil pouvait parcourir une dizaine de mètres en quelques enjambés, Asshai devait se hâter de tout son possible pour rester à son niveau. Elle avait espéré pendant ce trajet, pouvoir l'entretenir à propos de ses recherches concernant Qahra, mais le mutisme dans lequel il s'était enfermé n'augurait rien de tel.
Consciente qu'avec un homme si peu enclin aux civilités il était inutile d'insister, Asshai préféra donc garder le silence pendant les longues minutes que durèrent le trajet, observant son guide du coin de l’œil. Séduisant n'était pas le premier mot qui venait à l'esprit lorsque l'on voyait Yong'Wu pour le première fois, mais en y regardant de plus près, la fëalocë remarqua de par sa nature à le faire, tout le soin qu'il avait apporté à son apparence. Sous ses airs inaccessible, un peu brut et martial, elle ne doutait pas que pouvait se cacher un homme plus raffiné, appréciant les belles choses, et les douceurs que l'on pouvait lui offrir ; bien loin somme toute d'un Alauwyr Iskuvar ou quelque autre rustre de son espèce.

Venant brisé le silence qui s'était installé entre les deux ardents, la voix de yong'wu comme un coup de tonnerre déchirant la nuit, l'arracha soudainement à ses pensée. Qu'il la questionne à propos de ces motivations ne la surprit guère, car après tout, elle le soupçonnait plus que de raison d'être un acolyte de son maître, il était donc légitime qu'il se renseigne à ce sujet. Mais bien loin d'accorder du crédit au parole du chevalier, si Asshai l'avait suivit c'était avant tout par curiosité et par défit personnel.
Comme pour lui faire comprendre qu'elle n'entrait pas dans son jeu en tant que pion, et qu'au final elle même émettait des soupçons quant à ce qu'il l'avait amené à venir faire sa rencontre, elle répliqua sur le même ton mystique qu'elle avait employé quelques minutes auparavant :

« Et vous, venez vous donc toujours à la rencontre de la première aspirante que vous croisez, ou est ce mon charme exceptionnelle qui vous a incité à m'inviter ? »

Elle ne pensait sérieusement à aucune des deux options. Selon elle la seule raison de cette rencontre était son elfe de maître, et tout semblait converger en ce sens.

Quand enfin ils arrivèrent, à peine un instant plus tard à l’extérieur, ce fut d’abord l'intensité de la lumière du soleil qui surprit Asshai, bien plus que la présence du blanc.
Zacknafein était le premier dragon qu'elle avait aperçut, et le seul qu'elle avait approché depuis qu'elle avait prit connaissance de leur existence. Si Yong'Wu de par son ascendance torhil était d'une stature beaucoup plus imposante que la moyenne des hommes, Nushi en comparaison de son homologue brun faisait là bien pâle figure. Bien sur il possédait la taille imposante propre à sa race, mais en imaginant le dragon de Yong'Wu Asshai s'était imaginé un monstre trois fois plus important que les autres.
Pourtant elle même savait que à la manière d'une guêpe, sa petite taille ne l’empêchait pas d'être dangereuse. Comme pour le lui rappeler, la voix du blanc s'insinua dans son esprit, entreprenant immédiatement de la mettre mal à l'aise. En revanche, ses paroles, elles, y contribuaient bien moins. Qu'il est déjà entendu parler d'elle lui paraissait prometteur. Elle qui ne rêvait que de se faire apprécier, de telles paroles ne s'appliquaient qu'à la mettre en confiance.
Bien sur ils pouvaient tout les deux la mettre en garde, elle n'était pas sourde à ces préventions, mais il lui semblait qu'il était déjà depuis longtemps trop tard pour faire machine arrière.
Préférant à son tour ne pas répondre et rester silencieuse de peur de trahir un quelconque doute, elle se morigéna intérieurement. Si tel était sa destinée, alors elle se devait d'aller au devant des événements. Et puis rien ne lui avait jamais était offert, elle avait toujours dut se battre d'une manière ou d'une autre pour arriver au sommet qu'elle avait érigés. Elle se devait de ne jamais perdre foi en sa cause. Sa vie était un présent qui lui avait était donné, et qu'elle devait sans cesse remettre en jeu pour toujours s'élever d'avantage.
Pénétrant une nouvelle fois le regard de Yong'Wu, elle saisie sa main avec plus de force qu'on aurait put l'en croire capable, et se hissa, prestement sur le dos de son lié.

« Une danseuse émérite, chevalier Zengwei. Une danseuse émérite, ne vous en rappelez vous donc pas...? »
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 7 Oct 2013 - 20:42 Répondre en citantRevenir en haut

Il n'avait pu retenir un gloussement de plaisir aux mots de l'aspirante, elle était intéressante et se révèlait une candidate de plus en plus potable à ses yeux. Ce qui l'avait tout de même étonné bien qu'il n'en montra rien fut devant la force que cette frêle silouhette parvint à déployer lorsqu'elle saisit sa main pour se hisser sur le cou de Nushi. Il aurait bien sourit mais garda son expression digne du marbre tandis que le blanc prenait les airs sans attendre; il ne servait à rien de continuer dans les effets de scène, tout allait être révélé...

la sensation de se trouver dans les airs était grisante pour qui avait l'âme d'un dragon, Yong'wu sentait son sang circuler à pleine vitesse dans les vaisseaux de son corps et il ferma les yeux, laissant tomber sa tête vers l'arrière et ouvrant grand les bras pour sentir la pleine puissance des vents contre son corps tandis que le blanc filait comme l'éclair à travers les cieux de cendres propres au Kaerl Ardent. Il ne fallut que quelques minutes pour arriver à destination; une saillie des pics de cendres assez large pour accueillir avec aisance au moins trois dragons, l'endroit était dégagé et lisse comme-ci celui-ci avait été préparé par la main de l'homme, une pierre dressée venait briser la rectitude de l'endroit tout les trois mètres, brisant l'horizon, des pointes venant mordre le ciel...

Nushi se posa au centre de l'endroit et posa son poitrail au sol pour permettre aux passagers de descendre de son cou sans devoir faire trop d'efforts ou risquer de se briser une cheville en sautant. Yong'wu avait déjà sauté au sol et attendait l'aspirante, tournant le dos et observant les cieux tourmentés.

“La vérité est bien souvent laide voilà pourquoi les mortels s'évertuent à croire en des mensonges, ils se voilent la face... Je vous ai invitée ici pour apprendre la vérité, pour devenir l'une des personnes qui forgera l'avenir du Kaerl.”

Il avait croisé les mains dans son dos tout en récitant ces mots avant de se tourner vers elle, son visage portait maintenant une expression et il ne se souciait plus de la cacher; celui du prédateur, le loup tenant le lapin entre ses pattes.

“Je ne suis pas homme à prendre des risques, je vais t'évaluer, Aspirante, savoir si tu pourras rejoindre un cercle très fermé mais saches ceci; Tout ce que tu apprendras en ces lieux pourra t'être ôté. Nous sommes assez vieux et puissants pour effacer tout ce que tu auras entendu, tout ce que tu auras vu, de ta cervelle. Mon apparence pourra t'être totalement étrangère demain tout comme elle pourra t'être celle d'un allié de poids. Le tout dépend de toi.”

Nushi observait la scène avec un calme propre à son espèce; il était totalement détaché mais n'en restait pas moins en phase avec son Lié. Il aimait tout de même voir les réactions des différents bipèdes face à de telles propositions. Le changement de ton de Yong'wu ainsi que sa façon de passer du vouvoiement au tutoiement pour prouver sa supériorité sur l'aspirante aurait pu le faire sourire s'il avait eu un visage humain.

“Mais avant toutes choses, Aspirante Anara, j'ai besoin d'une information pour savoir si tu es digne ou non; que sais-tu de ton sang, de ta lignée ? Es-tu pure ou souillée par une autre race ? J'attends de toi l'honnêteté, ensuite nous aviserons. Et crois moi bien; J'ai l'intention de vérifier tes dires.”

L'un des pans de sa tunique s'écarta sous une rafale de vent, dévoilant un poignard cérémoniel caché sous le tissus. Est-ce que tout ceci en valait la peine, l'aspirante allait-elle choisir de jouer le jeu ou de le quitter ? Il fallait qu'il sache jusqu'où elle était prête à aller, jusqu'où pouvaient aller sa force mentale mais surtout; Si son sang était pur ou non, car il n'y avait nulle place parmi les Valhériens pour du sang frelaté.



Asshai Anara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Oct 2013 - 20:38 Répondre en citantRevenir en haut

A peine le blanc Nushi avait il décollé qu'Asshai fut prit d'un profond malaise devant le comportement de Yong'Wu. Elle eut la sensation que son masque de pierre qu'il portait jusqu'alors s'était fendillé en une multitude de fragments, révélant un visage nouveau : celui de cet homme qui ne cachait plus son plaisir. Pourquoi si subitement changeait-il de comportement... ? Cela elle l'ignorait. Et même si sa curiosité en ressortissait aiguisée elle espérait au fond d'elle ne pas avoir la réponse à cette interrogation. Elle avait l'intime sensation que quelque chose se préparé, quelque chose qui ne figurait pas dans ses prévisions.

Lorsque le dragon se posa sur l'énorme pic rocheux, son malaise ne fit qu'augmenter un peu plus encore. Elle pouvait voir le Kaerl en contrebas du flanc rocheux, bien loin. Autour d'eux se hérissaient une véritable forêt de pics, de ravines et de contreforts escarpés. Un paysage monochrome, de cette couleur d'un brun noirâtre propre aux roches volcaniques.
Ici elle était tout à la merci du chevalier dragon. Si il lui prenait de la tuer, alors qui pourrait retrouver son corps ici ? Qui pourrait même soupçonner qu'une simple aspirante est put aller aussi loin dans la montagne. Elle aurait put se maudire d'avoir été aussi téméraire pour avoir ainsi suivie un homme dont au final elle ignorait parfaitement les intentions, mais après tout si les dieux l'avait sauvée du naufrage, et l'avait amenée ici, à quoi bon la tuer maintenant ?

Alors qu'elle mettait pied à terre, les mots de Yong'Wu parvinrent à ses oreilles. Et, comme si le vent se faisait son écho, une brusque bourrasque souleva son capuchon libérant le feu de sa chevelure.
C'était étrange pour elle de voir comme il semblait autant à l'aise dans un environnement si hostile.. Comme si.. Comme si lui même en était extrait...

Mais Asshai n'eut pas le loisir de pousser ces réflexions plus avant, car à nouveau le chevalier se tourna vers elle pour lui exposer les enjeux de cet entretient. Qu'il puisse lui faire oublier tout ce qu'elle avait vu si elle échouait, Asshai ne s'en doutait que trop bien. Même si Yong'wu préférait taire ses méthodes, elle n'était pas dupe, et avait apprit à la cour du sultanat qu'un homme qui en sait trop était un homme mort.
En revanche à l'évocation de la pureté de son sang, la Fëalocë crut d'abord ne pas comprendre. Malheureusement pour elle, tel n'était pas le cas, et en en prenant conscience, son sang ne fit qu'un tour.
S'imposant à son esprit avec force, l'image d'Eleb.. Son aimé d'autre fois. Et elle se vit, elle, à ses cotés, mère de ses enfants. Des enfants de cette humain, qu'elle avait aimé plus que de raisons. Des enfants qu'elle aurait chéris et protégés. Des enfants qu'elle ne pourrait plus jamais avoir...
Et puis remplaçant cette image avec tout autant de force, vint la haine. Cette haine qu'elle éprouvait lorsqu'elle se rappelait sa faiblesse. Lorsqu'elle voyait ses erreurs. Une haine envers ces enfants qui jamais ne verront le jour. Une haine envers Yong'Wu, qui cherchait à les lui arracher.
Et elle sentit cette haine qui lui brûlait le ventre, et qu'elle s'appliqua à contenir. Mais elle la sentait cette flamme qui commençait à se consumer au fond d'elle. Et tout près d'elle, c'était comme si l'air s'était soudainement vicié.
Cependant, prise au piège qu'elle était dans les mains du chevalier, elle ne pouvait que faire taire ses sentiments. Son visage à contrario de son cœur, n'exprimait plus rien. Plus rien si ce n'était cet air qui lui était si familié,à la fois amusé et insensible.

« Pensez vous réellement que la noix qui tombe de l'arbre sait qu'elle est noix ? Ma mère est une Fëalocë, mon père est un Fëalocë, »repondit elle calmement, tachant de couvrir le bruit du vent. 

Remontant brusquement ses manches elle exposa la peau dorée de ses poignées au Chevalier, avant de reprendre sur le même ton, où cependant semblait flotter une ombre d'ironie :

« Si vous souhaitez vérifier par vous même. »
Yong'Wu Zenghwei
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2012
Messages: 329
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 143
Race: Torhil
Âme Soeur: Nushi
Fonction: Haut-Représentant
Affiliation: Clan Valherien
Alignement perso: Loyal Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 11 Oct 2013 - 18:22 Répondre en citantRevenir en haut

Il l'avait observée, son visage s'était fendu d'un certain amusement en remarquant un presque imperceptible changement dans son expression ; il y avait quelque chose à déterrer, quelque chose qui se trouvait sous cette couche de chair, de sang et d'os, dans cet esprit. Les visages en disaient beaucoup même parmi les plus grands acteurs, le fait de devoir recomposer ses muscles demandait de l'entraînement mais il restait souvent un artéfact, ce bref instant de mine décomposée laissant entrevoir l'esprit derrière le masque, la chair n'était qu'un miroir après tout.

“Mais la noix sait qu'elle en est-une pour reprendre tes mots, aspirante. Tu es donc, selon tes dires, une Fëalocë pure souche, je veux bien l'admettre. Après tout, tu en as tout l'air.”

Il lui jeta un regard de haut en bas pour illustrer ses dires avant de se fendre d'un sourire en coin en fixant ses poignets mis à nus. Elle devait avoir remarqué sa lame cérémonielle pour en être venue à la conclusion qu'il devait lui entailler la chair pour savoir si son ascendance était juste ou non.

“Par contre, je ne pense pas que te couper pour regarder la couleur de ton sang me servira à grand chose pour savoir si oui ou non tu es bel et bien une Fëalocë d'une souche plus ou moins non souillée par l'essence d'une autre race. Sous la chair nous avons tous la même couleur.”

Il s'était fendu d'un sourire légèrement moqueur mais surtout très amusé avant de faire un signe du menton vers Nushi, son regard se voila légèrement montrant qu'il discutait avec celui-ci avant qu'il n'en revienne à la réalité. Il vint saisir avec une douceur extrême le menton de la Fëalocë dans sa main et lui releva le visage pour la fixer bien au fond des yeux.

° Sonde la. Cherche la moindre imperfection dans le don, met son âme à nu mais ne l'abîme pas, même si elle est impure, j'ai une idée. °

Le dragon donna enfin signe de vie, bougeant sa masse écailleuse et de cornes d'os venant gratter sur les pierres du sol, prouvant le poids de la bête; il avait beau être un blanc et donc l'un des plus petits dragons qui existait, Nushi n'en restait pas moins massif comme toute son espèce. La lourde respiration du saurien vint se tenir juste au dessus d'Asshai et celui-ci se mit à fouiller l'écho du don, de son âme...

“Ce ne sera pas douloureux, il est inutile de t'abimer aspirante. Et ce serait dommage...”

Yong'wu gloussa légèrement à cette phrase sans couper le contact visuel. Il ne clignait pas des yeux, tout du moins rarement et généralement ses paupières venaient voiler ses globes oculaires avec une paresse presque féline, ici ils n'étaient que deux cailloux noirs enfoncés dans ceux de la Fëalocë, sans ciller, attendant le verdict avant de la relacher pour reculer avec un sourire en coin.

“Nous sommes un ordre invisible et visible à la fois, servant nos propres intérêts. La plèbe doit suivre nos désirs ainsi que notre bon seigneur. Nous travaillons pour nous même, notre propre position et même en notre sein les dissensions existent comme dans tout groupe. Mais avant d'aller plus avant, j'ai besoin de savoir une autre chose, Aspirante Anara ; Seriez-vous prête à tuer quelqu'un ayant trahi la confiance de l'ordre, ayant été déchu de nos rangs et ayant trahis nos secrets ? Attention; lorsque je dis tuer c'est de votre main ou non, le tout est de le faire ou de le faire faire.”

Dans quel bois était-elle taillée ? Il devait aussi savoir cela, tout le monde n'avait pas la chance de se voir offrir une place dans le cercle très fermé des Valhériens du Màr Tàralöm.

[Hrp] Ici c'est à toi de voir pour l'ascendance de ton personnage bien entendu, je n'en ai donc pas fait mention et j'attends de voir =p [/hrp]



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:03 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu