Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Frère et Soeur d'Empreinte Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Avr 2013 - 17:11 Répondre en citantRevenir en haut

Fin Iolyaku 918



Lynaël n'avait pas eu à beaucoup s'éloigner de la baie d'Eau Claire pour atteindre la Sylve de Nòrui, laquelle occupait quasiment tout le centre du Continent. Sa Maîtresse lui avait souvent vanté les beautés de cet endroit, et en voyant le temps magnifique qu'il faisait aujourd'hui, la jeune femme avait décidé d'aller voir par elle même ce qu'il en était réellement de cette forêt mystique. Aussi célèbre qu'elle était mystérieuse. Sherÿan avait partagé sa curiosité et son enthousiasme. La Dragonne était d'ailleurs partie se nourrir avant l'excursions, pour éviter le spectacle de son festin à sa Liée. Bien que cette dernière lui ai souvent répété que cela ne la gênait nullement.

Elle s'était donc habillée, sans plus ou moins de soin que d'habitude. Enfilant un pantalon de cuir une fois ses ablutions faites, elle ajouta un corset noir qui remonta sa poitrine et fit ressortir joliment sa peau dorée. Elle chaussa ses éternelles bottes lacées de cuir noir, sur lesquelles elle ne vacillait plus depuis longtemps malgré la hauteur de talons. Elle s’entraînait d'ailleurs souvent à se battre avec, pour être prête à se défendre dans n'importe quelle situation. Même engoncée dans une robe et perchée sur des hauts talons. Néanmoins, la dernière fois qu'elle avait essayé de se battre avec une robe, elle avait finit par fendre celle ci sur un côté pour lui donner une liberté de mouvement accrue. Décidant ce jour là qu'elle ne porterait plus que des robes fendues au cas où.
Elle laissa pour une fois sa longue chevelure noire en liberté, enserrant son front d'un ruban doré pour les maintenir en place, et parce qu'il faisait ressortir l'or de ses yeux. Les choses étaient rarement faites au hasard avec Lynaël, et si elle soignait le moindre détail, c'était parce que chaque détail pouvait jouer dans la balance pour une quelconque décision. Bien qu'elle sache manier les mots sans trop de mal, elle maniait son corps et ses expressions avec plus d'aisance encore. Et quand ni l'un, ni l'autre n'était suffisant, alors elle prenait les armes, et pouvait se révéler impitoyable.

°Lyn' ?°

La jeune sang mêlée secoua doucement la tête et réalisa que sa Liée venait de se poser. Elles avaient préféré y aller en volant, profitant du fait d'être ensemble, et de l'indescriptible sentiment de liberté qu'elles pouvaient ressentir lorsqu'elles volaient toutes les deux, seules dans l'immensité du ciel azur. Un petit frisson parcouru la peau de la demi elfe, alors même qu'elles étaient arrêtées et posées au sol. Elle caressa affectueusement les écailles bleues du coup de sa dragonne et descendit d'un bond souple, souriant lorsque Sherÿan souffla doucement dans ses cheveux. L'équivalent d'un bisou draconique. Elle posa sa main sous le menton de la dragonne, la grattouillant là où les écailles étaient plus souples, déclenchant un sourd ronronnement dans la poitrine écaillée.

°On dirait un chat ...°

Elle reçut l'indignation mentale de sa Liée, laquelle s'offensa d'être comparée à un vulgaire et minuscule félin non volant. Lynaël lâcha un léger rire devant l'arrogance si semblable à la sienne de Sherÿan, et ramena sa main à elle pour s'avancer plus en avant dans la forêt d'un calme incroyable. Le seul bruit présent était le doux bruissement que produisaient les feuilles dorées sous le léger vent que faisait souffler Flarmya. Le soleil, brillant et éclatant, donnait milles reflets à la végétation d'or et d'argent, sublimant la Sylve plus que n'importe quelle magie aurait pu le faire. Se trouvait dans la nature, les choses les plus magnifiques qui puissent exister, et elle n'avait pour cela, aucunement besoin de la présence des êtres humanoïdes. Lynaël tendit une main, frolant le tronc argenté d'un arbre près d'elle, frissonnant en sentant une douce tiédeur sous sa paume. La jeune sang mêlée ferma les yeux, un doux sourire aux lèvres, elle ouvrit son esprit, tout en le vidant de toute pensée étrangère à cette paix qui régnait ici. Plus tard, Lynaël racontera qu'elle avait sentit son coeur battre au rythme de la forêt toute entière, et entendu les murmures des arbres. Mais dans l'instant présent, rien n'avait de mots, tout n'était que sensations.

Sherÿan remua légèrement la queue, agitant ses ailes pourtant repliée pour ne pas abimer la Sylve. Elle sentait une autre présence non loin d'elles, et n'était pas encore en mesure de l'identifier. La dragonne s'avança souplement a travers la forêt, profitant de sa taille pas encore finale. Elle déboucha sur une clairière d'herbe tendre, illuminée par le soleil. Des fleurs des champs, coloraient le sol de blanc, de violet, de bleu et de jaune, donnant à l'endroit quelques airs irréels. Cependant, la Bleue ne s'adonna pas à la contemplation de l'endroit, humant l'air qui charria enfin une odeur reconnaissable. Dragon.

°Lynaël ...°

Le ton d'avertissement de sa dragonne sortit la jeune femme de sa transe. Elle cligna plusieurs fois des yeux, et remarqua l'absence de sa Liée à ses côtés. Elle s'avança à son tour dans la Sylve, aussi silencieuse et souple qu'un chat, utilisant son lien comme carte pour retrouvée Sherÿan. Elle se sentait épiée, et savait que sa dragonne avait perçue l'odeur d'un dragon. Elle ne tarda pas à rejoindre la Bleue, bien qu'elle prit le temps d'admirer la clairière où elles étaient à présent. Elle s'y avança même, se stoppant tout à coup. On l'observait, c'était sûr. Elle percevait des bribes de pensées, incompréhensibles mais assez proches pour les percevoir.

°Sherÿan, quelqu'un à environ 5 mètre sur ta gauche. Fais semblant d'aller vers lui, ça le poussera vers moi.°

La dragonne s'avança de quelques pas vers sa Liée, puis bifurqua légèrement, comme explorant la clairière. Elle perçut le mouvement d'un bipède, mais l'odeur de dragon était plus lointaine, à l'opposé. Elle vit alors sa Liée bondir souplement, et atterrir sur le bipède qui lâcha un cri de peur et de douleur mêlée.
Lynaël s'assit à califourchon sur le jeune homme, emprisonnant ses mains dans son dos pour le maintenir au sol. Elle se pencha vers lui, des effluves légères de menthe atteignant son nez. Elle sortit sa dague d'une main pour en maintenir la point sur le coté du cou de l'elfe, à en croire les oreilles pointues qui dépassaient des mèches blondes, si claires qu'elle paraissaient argentées. Il lui semblait d'ailleurs avoir déjà vu ces mèches d'argent et sentit cette odeur mêlée de menthe et de savon quelque part ... Mais ou, elle aurait été incapable de le dire..

Qui es-tu, et pourquoi nous suis-tu ?
Publicité





MessagePosté le: Sam 13 Avr 2013 - 17:11 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Avr 2013 - 01:12 Répondre en citantRevenir en haut

De retour sur Tol Orëa, après tant de temps... Lhain ne s'était pas rendu compte des semaines qui avaient pu passer, depuis leur départ. A dire vrai, il ne s'attendait pas vraiment à revenir aussi vite. Et pourtant, Koltira et lui avaient bien besoin d'une halte. Leur nouvelle appartenance au Kaerl du Désert était plutôt imprévue dans leur parcourt, eux qui s'étaient imaginés vivre un temps en compagnie de Killian et Swiatlo... Hélas, tout ne s'était pas passé comme prévu et le dragon noir avait émis l'idée de rentrer en des terres moins hostiles. Ainsi n'étaient-ils guère au courant de ce qui se tramait en Terre de l'Aube concernant les morts-vivants qui arpentaient le continent, ni même d'un certain Drazahir, qui semblait répandre un sacré sentiment de terreur.

Pour sa part, le demi-elfe avait dans l'idée que survivre en marge des sociétés draconiques n'était pas un mal, tant qu'ils n'étaient pas sûrs d'être les bienvenus quelque-part. Le mieux était encore de faire leur propre chemin, en attendant d'en apprendre davantage sur ce qu'ils avaient pu louper pendant cette absence. Non contents d'avoir passé l'hiver entier dans cette sylve si familière, le début du printemps ne leur avait pas été offert sous de tels cieux. Non que l'hiver eût été si froid que cela. Dans sa petite grotte, cachée dans les bois, Lhain n'avait guère été victime de la rigueur de la saison. Parcourant les lieux qu'il connaissait désormais fort bien, le jeune homme s'était surpris à retourner là où Killian et lui avaient passé le plus clair de leur temps... l'un profitant de la chaleur de l'autre, malgré toute la gêne que cela avait coûté au début.

Malgré tout ses efforts pour se convaincre du contraire, le jeune chevalier avait ressenti ce léger pincement au coeur, lorsqu'il s'était pris à demeurer un moment assis dans la petite caverne. Tant de choses s'étaient produites en ces lieux. A commencer par leurs premières étreintes... Lhain s'était abandonné dans les bras du Fëalocë avec une timidité certaine, passant un cap qu'il n'escomptait pas passer auprès d'un homme. Les choses s'étaient faites toutes seules au fil des mois, pour en arriver là. Cela avait été plus fort que lui, plus fort que sa raison. En moins de temps qu'il n'y avait songé, il avait cédé et laissé tomber toutes les barrières qu'il s'était plu à forger autour de lui, durant des années entières à errer seul.

Dans cet ancien refuge, dissimulé par la végétation en cette saison, il semblait au demi-elfe que l'odeur de son amant fût toujours présente. Il ne l'avait pas oubliée, pas encore. Le temps se chargerait de l'obliger à le faire, quand bien même faisait-il en sorte de s'en souvenir. Sa fierté en prenait un coup : se montrer aussi sentimental n'aurait pas du faire partie intégrante de son être. Pourtant, tout avait changé en lui, depuis qu'il se trouvait sur cette maudite île ! Lui qui n'était qu'un voleur, un malfrat à la débrouillardise exacerbée et à la soif de richesses insatiable !

Aujourd'hui, Lhain n'était plus qu'un chevalier déchu de son rang, quand bien même avait-il fait de gros efforts pour parvenir à un changement de comportement. Cela lui avait valu de se retrouver dans une situation pire qu'auparavant et d'y avoir entraîné son lié, par dessus le marché. Tous deux auraient pu avoir une vie bien meilleure, si tout s'était passé autrement. Tous deux auraient pu conserver leur place là-bas, si Sele'nti n'avait pas ruiné tout ce que le jeune homme s'était épuisé à forger. Ce dragon blanc, non content de lui avoir promis un avenir totalement fou, s'était fait un malin plaisir de lui nuire jusqu'au bout, allant jusqu'à l'accuser de faire honte au Màr et à son lié. Aux Abysses le Màr Luimë ! Le demi-elfe avait bien l'intention de se débrouiller sans leur secours ! Ce n'était pas comme s'il avait besoin d'eux : il n'en avait jamais eu besoin. Du début de sa vie à ces derniers jours, il avait toujours eu à se débrouiller seul. Sans efforts, jamais il n'aurait eu de nourriture, pas même auprès de son traitre de tuteur.
Amer, il finit par s'extirper de sa cachette et par poursuivre son chemin à travers les bois.

*J'espère que tu nous ramèneras quelque-chose de consistant, je meurs de faim !* Lança-t-il à l'adresse de son lié.

*Je fais de mon mieux !* Répondit celui-ci. *Pourquoi n'irais-tu pas ramasser du bois ? J'ai cru comprendre que tu n'aimais pas la viande crue.*

Un point pour le Noir.
Poussant un soupir, Lhain fit son chemin au milieu des arbres à la recherche de quelques bûches ou de petit bois sec tombé à terre. Ce ne serait pas bien compliqué dans une forêt, cela au moins, il en était sûr. Ce fut donc au cours de cette chasse intempestive qu'il tomba sur un drôle de duo, qui vint se positionner à quelques pas de sa position. Allons bon, que venaient faire deux liés en pleine forêt ? A moins de se promener ou de faire un pique-nique, il ne voyait pas bien ce que l'on pouvait venir fabriquer dans un endroit pareil. D'autant que la journée était déjà bien avancée...

Jugeant que ce n'était guère son problème, le jeune homme fit un pas en arrière pour quitter les lieux. Ce n'était pas comme si rencontrer du monde et justifier de sa propre présence le ravissait. Grimaçant, il fit de son mieux pour caler le bois sous son bras et poursuivre son but actuel. Ne pas se mêler des affaires des autres : telle était la clé pour ne pas avoir d'ennuis et il le savait mieux que quiconque en ce bas monde.
Persuadé que son petit stratagème de retraite allait fonctionner, Lhain ne s'attendit pas vraiment à se faire bondir dessus par une espèce de furie !

Surpris, le demi-elfe laissa échapper un cri de surprise et de douleur, alors qu'il percuta brutalement le sol, s'écrasant lamentablement face contre terre. Un poids vint alors s'installer sur le bas de son dos pour le bloquer, tandis que quelque-chose s'en vint piquer le côté de son cou sans autre forme de procès. Clignant des yeux, la vue d'une lame luisant près de lui, lui arracha une grimace étonnée. Une furie, oui et la voix qui se fit entendre ne fit que confirmer ce que le jeune homme pensait de cette situation inattendue.

- Vous suivre ? Mais je ne suivais personne !
Répondit-il en essayant d'écarter sa gorge de l'éventuel danger. Vous êtes malade de bondir sur les gens comme ça !

Son instinct de survie lui signifia cependant de ne pas bouger de sa place, ou, du moins, de ne pas se débattre davantage. Nul doute que la lame ne fût pas une menace s'il jouait au plus malin trop activement. Et dire qu'il pensait tout simplement ficher le camp sans s'attarder sur ces deux liées ! D'ailleurs, à bien y réfléchir, où était passée la dragonne ? Il l'avait bien vue se promener ailleurs, mais...

*Relâche Lhain immédiatement, bipède !*

Un rugissement fit soudainement trembler la Sylve toute entière, alors qu'un dragon noir furieux, se posait sans attendre, tout près de la jeune femme et de sa cible ! Poussant des grondements du plus profond de sa gorge, Koltira n'hésita pas plus longtemps à sortir les crocs en direction de l'assaillante, se plaçant aussitôt en position de combat, prompt à user des griffes et de ses flammes si nécessaire. Attentif à la présence de l'autre dragon, le saurien se tint sur ses gardes, fermement ancré sur le sol, les ailes prêtes à l'aider à bondir aussi lestement qu'il en était capable. Réceptif, il ne tarda d'ailleurs pas à repérer l'éventuelle menace draconique qui se trouvait non-loin.
Probablement la jeune femme se demanderait-elle comment le dragon était arrivé aussi vite, malgré la distance. Cela, il n'en ferait guère part et Lhain non-plus : ce n'était de toute façon pas le moment d'y penser.

*Nul ne brandira une arme sur mon lié impunément !* S'exclama-t-il avec colère, ses prunelles ayant pris une teinte écarlate. *Laisse-le partir, tout de suite !*

- J'ajouterai que je ne vous suivais pas et que je ramassais simplement du bois,
fit remarquer Lhain en désignant le petit tas de bois qui jonchait le sol à quelques centimètres de lui.
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 - 12:53 Répondre en citantRevenir en haut

Lynaël manqua de sursauter en entendant la voix claire et masculine qui sortit de la bouche du jeune homme. Elle l'avait déjà entendue ... Ces cheveux, cette odeur, cette voix, ce ..

*Relâche Lhain immédiatement, bipède !*

La jeune femme écarquilla les yeux, son regard d'or et d'ambre rivé sur le grand dragon noir duquel s'échappaient de profonds grondemenst. Elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'un éclair bleu fonça sur le Lié du garçon, l'entrainant dans un rouler bouler dans la grande clairière. Elle s'apprêta à dire quelque chose mais, c'est la voix mentale et joyeuse de Sherÿan qui coupa court au puissant rugissement du dragon noir.

°Salut Fréro !°

Les yeux fixés sur les deux dragons, la jeune femme avait complètement oublié qu'elle se tenait encore à califourchon sur Lhain, la pointe de sa dague posée sur la ligne blanche du cou délicat du jeune homme. Néanmoins, ce dernier se chargea de le lui rappeler en se défendant de nouveau :

- J'ajouterai que je ne vous suivais pas et que je ramassais simplement du bois

Lynaël sursauta et fit un bond en arrière, rengainant prestement sa lame.

Bon dieu Lhain, je suis désolée !!

Elle hésita à tendre la main au jeune homme, mais doutait que cela soit bien reçu. A sa décharge, elle n'avait pas vu le chevalier noir depuis un long moment. Elle n'avait, a vrai dire, pas non plus observer sa "proie" avant de lui bondir dessus.
Si elle en avait eu l'habitude ou la possibilité, la jeune sang mêlée en aurait rougit. Bien que la situation puisse être amusante, elle s'en voulait de ne pas avoir reconnu le jeune homme. S'ils n'avaient pas été de réels amis, ils s'entendaient bien étant aspirants, et elle avait été heureuse pour lui lorsqu'il avait trouvé son frère d'âme. Même lorsqu'elle était restée sans Liée ce jour là.. Son coeur se serra un instant au rappel de ces jours qui avait suivis son Empreinte ratée.
Lorsqu'elle avait appris son départ, la jeune femme l'avait regretté mais pas pleuré. Elle ne le connaissait pas assez pour cela. Malheureusement pour elle, car outre le fait qu'il soit parfois insupportable et aussi borné qu'elle, Lhain était bon compagnon, et bien mignon il fallait l'avouer.

Lynaël reporta son attention sur le jeune homme qui se relevait puis demanda d'un ton soucieux :

Ca va ?

Elle sentait le puissant amusement de Sherÿan qui commençait à s'immiscer en elle, et le fou rire arriver. Elle se mordit la lèvre inférieure, retenant son rire bien que ses yeux dorés brillaient d'amusement et d'excuses en même temps. La joie de sa Liée de retrouver son frère contribuait aussi à apaiser les tensions et alléger l'ambiance. La situation aurait pu virer au drame si le dragon noir n'avait pas mentionné le nom de l'elfe dans sa menace.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Mai 2013 - 00:57 Répondre en citantRevenir en haut

Un instant son dragon se trouvait-là, un instant il n'était plus là...
Persuadé qu'il était sauvé, Lhain avait lancé un regard empli d'espoir vers son lié... avant de le voir disparaître, emporté par un éclair bleu. Bon, pour le sauvetage, c'était raté. Dépité, le jeune homme cherchait un moyen de s'en sortir par une petite pirouette, lorsque la jeune femme se décida enfin à parler. Ah, tiens, elle connaissait son prénom... Les ennuis qui commençaient.

Enfin libéré, le demi-sang sentit, outre un poids cesser de l'écraser face contre terre, une vague de soulagement l'envahir. Ce n'était pas encore aujourd'hui que quelqu'un allait lui trancher la gorge, visiblement ! Il lui fallut néanmoins un petit instant pour se redresser, prenant d'abord le soin de s'asseoir. Elle ne l'avait pas loupé dans sa façon de lui rentrer dedans. Pourquoi personne ne prenait garde à la corpulence de quelqu'un, avant de se jeter dessus ? En ce qui le concernait, il se sentait bien maigrichon, même vis-à-vis d'une demoiselle. Au moins n'avait-elle pas pris la décision de l'égorger tout de suite : c'était un bon point pour elle, malgré tout.

- Non, ça ne va pas du tout, marmonna Lhain en tâchant de se redresser sur ses deux jambes, je viens d'être littéralement écrasé au sol et menacé avec un couteau.

Au moins, s'il râlait, c'était plutôt bon signe. S'époussetant, il tenta de jeter un oeil sur sa mystérieuse assaillante. Voilà un bon moment qu'il n'avait pas mis les pieds au Kaerl Englouti. Ayant passé tout l'hiver dans ces bois, puis dans le désert, ainsi qu'une bonne partie du printemps, Lhain ne se souvenait que vaguement des visages qu'il avait pu croiser là-bas. Ses ennuis sous l'eau n'avaient fait qu'occuper une grand part de son esprit, l'isolant et lui faisant oublier pratiquement tout le reste.
Le visage de Lynaël, en revanche, lui revint comme celui de l'une des aspirantes qui étaient sa compagnie, le jour de son Empreinte. L'une de celles qui, malheureusement, avaient échoué. Le destin s'était chargé de rattraper cette bévue en la gratifiant d'une liée, quelques heures après. Ainsi était née la petite Bleue, qui l'accompagnait désormais, encore plus imposante que Koltira. Etant donné que le Noir ne serait jamais de la taille d'un Empereur, il n'était, de toute façon, pas difficile de le dépasser en terme de taille.

- Tu sautes toujours sur les gens qui se promènent non-loin de toi ? Interrogea le demi-elfe, non sans un sourcil levé.

De son côté, Koltira n'avait guère eu le temps de retenir le bond de sa soeur. Prompt à défendre son lié, le dragon s'était laissé approcher sans hésiter et avait encaissé cette rencontre plutôt brutale. Il s'apprêtait d'ailleurs à échapper à la Bleue grâce à son agilité, quand la voix de cette dernière avait retenti dans son esprit.
Sherÿan. Tant de mois les séparaient désormais. Bonne patte, le jeune dragon s'était finalement laissé faire, se retrouvant ainsi les quatre fers en l'air, surplombé par sa propre "adversaire". Il n'avait guère eu l'occasion de croiser les siens, du moins, pas ceux du Kaerl Englouti, depuis Swiatlo. Encore que le Bronze ne fut pas des plus joueurs ou des plus bavards. Aussi sociable qu'un dragon pouvait l'être, Koltira avait eu bien du mal à trouver sa petite place en ce bas monde, sachant bien que cette dernière se situait au delà des flots de la Baie d'Eau-Claire. Revoir un représentant de la même couvée que lui, était une explosion de joie sans précédent.

*C'est bon de te revoir, Sherÿan.*
Prononça-t-il avec sincérité, un sourire tout draconique naissant sur son visage de saurien. *Je languissais tant de recroiser les nôtres sur Tol Orëa.*

L'émotion de son lié, ne manqua pas de traverser Lhain de part en part. Le demi-elfe savait combien il s'était montré égoïste envers Koltira. Le Noir n'avait pas bronché lorsque le bipède avait pris la décision de partir, ni ne s'était plaint de leur situation. Il n'avait pas protesté non-plus, lorsque la décision avait été prise de louer allégeance au Kaerl du Désert. Un Kaerl qui n'était pas le leur, sinon le symbole même de leur statut d'exilés. Bien qu'il ne le cachât sous quelques airs enjoués, il lui tardait de rentrer au sein du Màr Luimë et de redorer leur image auprès des autres. Cette promesse était enfouie au plus profond de son âme : un jour, leurs noms brilleraient sous les lueurs céruléennes de l'Agora et non ne seraient méprisés. Du fond de son coeur, le dragon se préparait à cet instant béni chaque jour que Flarmya faisait.

*Que faites-vous ici ?* Interrogea enfin Koltira, chassant gentiment sa soeur, afin de se redresser et d'étirer ses ailes.
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 12 Mai 2013 - 13:16 Répondre en citantRevenir en haut

Lynaël eu un léger sourire en entendant Lhain râler avec entrain. Allons bon, tout allait bien dans ce cas. Elle observa l'elfe se redresser tant bien que mal, lâchant le reste de son bois pour pouvoir s’épousseter énergiquement.
La jeune femme en aurait été presque gênée, mais elle assumait aussi bien son impulsivité que son impression d'être suivie. Elle détestait être surprise, et encore plus qu'on la surveille. Néanmoins, elle acceptait bien mal de s'être trompée. Mais comme la personne en offense était finalement quelqu'un qu'elle était contente de revoir, elle considérait son erreur comme bienvenue. Oui, la mauvaise foi était un trait porté à l'art de faire avec Lynaël.

Elle songea à s'excuser de nouveau à la mention de sa dague, mais n'en fit rien, se contentant de laisser Lhain expulser sa surprise, sa peur et l'adrénaline à grands renforts de paroles agacées. Elle eu même un léger sourire amusé à sa question. L'ai effronté et le regard taquin, elle répondit d'un ton désinvolte :

Non, seulement lorsque c'est des garçons relativement mignons que j'ai pas vu depuis longtemps.

Elle arqua un sourcil à son tour, comme pour le défier de la contredire sur quelque point que ce soit. En fait, bien qu'elle ai l'habitude de débiter avec franchise tout ce qu'il lui passait par la tête, elle ne manquait néanmoins pas -la plupart du temps- de tact. Elle aimait seulement taquiner les autres, les choquer ou les mettre mal à l'aise, pour le simple plaisir de les embêter un peu. Elle se souvenait de Lhain comme d'une personne plutôt réservé et timide, bien qu'il ne soit pas en reste lorsqu'il s'agissait de répondre à des provocations.

D'ailleurs, la malice dont faisait habituellement preuve le demi elfe brillait toujours dans ses yeux d'un bleu vif. Elle prit le temps d'observer le jeune homme, notant les différences entre ce Lhain là, et celui qui habitait ses souvenirs. Il semblait avoir grandit, mais l'impression venait peut être du fait qu'il avait pris un peu de muscle. S'il était toujours menu, une musculature sèche se dessinait clairement sous sa peau claire, et il semblait s'être quelque peu étoffé. Les traits toujours aussi fins de son visage avaient quelque chose de plus durs, de plus altiers, comme si cet exil plus ou moins volontaire lui avait forgé un tel caractère qu'il se voyait dorénavant sur son visage.
Mais le sang mêlé n'avait rien perdu de ses longues mèches argentées qui lui arrivaient maintenant plus bas que les épaules, de cet air naturellement canaille et effronté, ou de ses grands yeux de chats, dont la couleur lui rappelait les écailles de Sherÿan. Un bleu éclatant et vif, presque dérangeant à soutenir tant il semblait vous cerner dès le premier regard.

Lynaël se rendit compte qu'elle observait intensément le jeune homme depuis un certain temps, lorsque la voix de sa Liée résonna dans l'air calme de la clairière pour répondre à son frère couleur de l'ébène.

°Oui, pour moi aussi.°

La dragonne donna un coup de museau à Koltira avant de se reculer sous la douce poussée des pattes du dragon.

°Tu m'as manqué aussi. Je me demandais quand est-ce que tu reviendrais.°

Lynaël sursauta à la phrase de sa Liée et fronça les sourcils. D'un ton d'avertissement, elle réprimanda doucement sa Liée.

°Sherÿan !°

La jeune sang mêlée observa le dragon noir se relever et étendre majestueusement ses ailes. S'il était relativement petit pour un dragon, il n'en était pas moins d'une grâce incomparable. De plus ses écailles brillaient comme autant d'onyx posées côte à côte sur le corps du saurien.
Elle sourit d'ailleurs à ce dernier en inclinant la tête pour le saluer plus décemment qu'en posant une lame aiguisée sur le cou de son Lié.

Bonjour Koltira.

Elle répondit ensuite à sa question d'un ton nonchalant.

A vrai dire, on se balade.

°Un entrainement avant notre hypothétique départ en voyage d'initiation.°

Effectivement, ce départ en voyage restait encore en suspens entre les deux Liées. Trop sociables pour partir seules, mais curieuses et désireuses de découvrir le mondes, elles pesaient encore le pour et le contre, le soir au cours de discussions parfois houleuses.
En attendant, elles parcouraient Tol Orëa, jusqu'à ce qu'elles tombent sur un accord viable.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 22:36 Répondre en citantRevenir en haut

*Mon retour ne sera pas immédiat...* Adressa Koltira à la seule attention de sa soeur Bleue.

Sa voix et son expression étaient teintées de regrets. L'émotion, qu'il s'efforçait de chasser, parvenait tout de même à transparaître à travers ses yeux d'un bleu limpide. Comment aurait-il pu cacher cela, de toute façon ? Non qu'il fût malheureux de pouvoir se mouvoir dans les airs en liberté, mais son foyer englouti lui manquait. Un sourire tout draconique vint apparaître bien vite de nouveau sur son faciès de saurien.

*Ce monde est grand et agréable. Lhain et moi y cherchons notre identité et notre vraie place, bien que mon coeur demeure au Màr Luimë. Je ne peux pas me résoudre à rentrer tant que mon lié ne se sentira pas prêt.*


Optimiste, le Noir tâcha de transmettre un sentiment rassurant à Sherÿan. L'heure n'était pas à l'inquiétude.

- Mignons... ?

L'expression de Lhain s'était muée en un air interrogateur et un haussement de sourcil caractéristique. Ses souvenirs de Lynaël remontaient à plusieurs mois, à l'instant de leur Empreinte. Il ne l'avait guère croisée après cela, du moins, pas autant que lorsqu'ils se rencontraient parfois, au détour d'un couloir. Ainsi, Koltira et Sherÿan avaient eu parfois le plaisir de se côtoyer et de jouer ensemble : comment pouvait-il en être autrement entre deux dragonnets ? Hélas, le petit Noir n'avait guère eu l'opportunité de recommencer bien longtemps. Les ennuis les avaient rattrapés bien trop vite pour cela. De ses frères et soeurs, il n'avait pas eu de nouvelles depuis lors.

Lynaël, donc. Que dire sur elle ? Le demi-elfe avait en tête une demoiselle au fort caractère, qui ne cessait de le provoquer. Ce n'était jamais bien méchant, mais il devait bien reconnaître un certain agacement face à ses paroles et autres taquineries. Il n'insistait pourtant pas sur les points qu'elle se plaisait à soulever. Visiblement venait-il de passer d'enfant trop renfermé à "garçon relativement mignon" ? Le changement était notable, il devait bien le reconnaître, bien que l'appellation ne le fît pas rougir pour autant. Préférant chasser la gêne pour adopter un demi-sourire moqueur, le voilà qui levait les yeux au ciel et s'en retournait auprès de son dragon.

- Tu n'as guère perdu de ton sens de l'humour, ajouta-t-il simplement à l'encontre de sa compagne, vous comptez entreprendre un voyage initiatique ?

La curiosité naturelle du jeune homme venait d'être piquée au vif. Posant une main contre les écailles de son lié, il interrogea Lynaël du regard, cherchant à deviner ce qu'elle avait en tête.

- Vous attendez quelque-chose de particulier venant de ce bas monde ?


*Pouvons-nous venir avec vous ?*
Lança joyeusement Koltira.

- Ou pas...
Ajouta Lhain avec une expression contrariée.

La dernière fois que quelqu'un s'était trouvé en leur compagnie, qu'est-ce que ça avait donné, hein ? Aucun des deux ne savait vraiment où comptaient se rendre les deux liées, alors s'avancer après tout ce temps, ce n'était peut-être pas une bonne idée. Ca et le fait qu'ils risquassent de reproduire un malheur. En leur présence, il semblait que les gens ne fussent pas dans les meilleures conditions de sécurité possibles...
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Mai 2013 - 16:54 Répondre en citantRevenir en haut

Sherÿan perçut sans peine le ton empli de regrets de son frère. Un doux son de gorge, proche du ronronnement sortit de la gorge de la bleue alors qu'elle tendait le cou, frottant son museau sur la joue du Noir dans un essai de réconfort.
Ce qu'avait du sentir Koltira, car il enchaîna d'un ton plus enjoué, bien que légèrement forcé. S'ils n'avaient pas eu le temps de se connaitre réellement, malheureusement, Sherÿan était d'un naturel empathique. Elle sentait la douleur de son frère aussi clairement que si elle avait été sienne.
Aussi, sa voix était douce et chaleureuse lorsqu'elle répondit au dragon, ne faisant aucun commentaire sur son humeur triste.

°Je comprends totalement. Mais j'espère que l'on pourra se voir un peu plus souvent, maintenant que nous pouvons allez où bon nous semble.°


- Mignons... ?

Lynaël lâcha un léger rire qui s'éleva facilement dans la clairière calme, faisant s'envoler quelques oiseaux. Elle soutint le regard pensif de Lhain qui devait tenter de la replacer dans le contexte du Kaerl, les yeux pleins d'espiéglerie. Ceux de l'elfe perdirent leur côté expectatif pour récupérer leurs malice, et c'est avec un sourire moqueur mais plein de charme qu'il répondit à sa provocation.

Jamais ! lui assura-t-elle avec un sourire fier, avant de perdre légèrement son sourire au profit d'un froncement de sourcil.

Elle se mordilla la lèvre, réfléchissant à la question, à laquelle elle n'avait pas encore de réponse. Et c'était bien son problème, le manque de réponse. Elle soupira, détestant passer ainsi du temps à réfléchir, à peser le pour et le contre, à prendre son temps. Elle n'était pas habituée. Elle préférait de loin foncer avec spontanéité au risque de se prendre un mur, plutôt que de chercher des heures comment l'escalader ou creuser en dessous.
Heureusement pour elle, Koltira lui épargna des réflexions plus poussées, et la réponse à la question de Lhain, et elle releva la tête, surprise. Les yeux d'or et d'ambre de la demi sang allèrent du dragon noir à l'elfe aux yeux bleus, qui répliqua rapidement son désaccord.
Cela l'aurait fait sourire si elle n'avait pas inconsciemment espéré une solution de ce genre pour pouvoir partir en voyage initiatique. L'absence totale de compagnon de voyage en dehors de sa Liée était l'une des raisons pour laquelle elles ne partaient pas. Surtout Lynaël d'ailleurs.

La jeune femme sourit gentiment à Koltira, lui répondant avec affection.

Ce serait avec plaisir Koltira, mais je doute que ton Lié soit du même avis que toi.

Au même instant, Sherÿan s'exclama avec un enthousiasme difficile à ignorer.

°C'est vrai, tu viens ?!°

Lynaël ressentait avec une force incroyable l'envie de la dragonne. Elle était ravie de l'opportunité, et l'idée de passer du temps avec son frère à parcourir le monde la réjouissait au delà des mots. D'ailleurs, seuls les sentiments intenses de la Bleue lui arrivaient par vague à cet instant.
Néanmoins, c'est sur Lhain que la jeune femme gardait son regard, bien consciente que l'enthousiasme des deux dragons étaient sûrement fondés sur du vent, à l'air qu'arborait l'elfe.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Sep 2013 - 00:19 Répondre en citantRevenir en haut

[HJ : Avec toutes mes excuses pour cet horrible retard >___< !]


- Oh non, non, non ! Pas de décision hâtive ! protesta Lhain en rejoignant son lié.

*Mais, Lhain...*

- Tu sembles oublier qu'à chaque fois que je me promène en compagnie de quelqu'un, il finit par arriver une catastrophe ! Siffla le demi-elfe entre ses dents.

Et il pensait bel et bien à Killian en disant cela. Peut-être avait-il fini par enfouir son chagrin au plus profond de sa mémoire, mais il n'entendait pas encore devoir assumer la perte de quelqu'un. Non qu'il eût rechigner à voyager, bien entendu... La seule différence était qu'il préférait de loin faire cela sans être accompagné. Lynaël n'était probablement pas si désagréable, seulement, il ne désirait plus prendre aucun risque.

Un soupir s'échappa de la gorge de Koltira, ce dernier jetant un coup d'oeil en direction de sa soeur, avant de hocher doucement la tête. Il savait très bien que les malheurs paraissaient les suivre à la trace et s'accrocher à eux sans vergogne. Bien qu'il eût espéré un peu de compagnie, il était vrai qu'il ne fût pas enthousiasmé par l'idée de perdre quelqu'un d'autre. Son soupir se changea alors en grognement contrarié, laissant entrevoir une certaine contrariété tout de même. Il aurait apprécié que les choses se passassent autrement pour eux. Redorer leur blason n'était pas pour tout de suite.

- Nous avons encore des choses à faire de notre côté, annonça le jeune chevalier en croisant les bras, en toute sincérité, je ne pense pas que vous soyez très intéressées par cela... ni que j'apprécierais que ce soit le cas. D'ailleurs, vos petites affaires ne regardent que vous.

Ne pas se mêler des affaires des autres faisait partie de ses idéaux personnels. Leur malchance actuelle, doublée de cette erreur de se mêler de la vie d'autrui, n'était guère envisageable dans son esprit. Lhain s'était promis de laisser tomber cette idée de "chevalier du Màr Luimë pour se consacrer à son propre nombril et à son dragon. Son désir de retour n'était pas revenu à la charge, quand bien même avait-il vaguement entendu que Folken avait été renversé de son précieux siège. Les nouvelles allaient bon train, pour qui savait écouter. Le seul ennui était que les responsables de l'exécution d'Amÿlio se trouvaient désormais assis sur le trône englouti. La belle affaire... C'était d'ailleurs sans compter sur l'absence de présence de Sele'nti dans ses pensées, depuis plusieurs mois déjà. Sans doute le Blanc avait-il décidé d'abandonner ses désirs fous et de s'attaquer à quelqu'un d'autre ?

- Je ne crois pas que ce soit bien vu que tu voyages avec des "traitres au Màr Luimë",
ajouta-t-il avec un sourire ironique, je me demande si cette réputation a continué de nous suivre dans les couloirs du domaine Englouti. Vos semblables ont dû se régaler d'histoires à propos d'un chevalier en cavale et de son lié, non ?

Curieux de connaître les réponses à ces questions, Koltira avait tourné la tête en direction de sa soeur et de sa liée, la penchant sur le côté en guise d'interrogation. Profondément blasé, le demi-elfe s'était accoudé à la patte de son compagnon saurien pour écouter également et lancer avec un certain ennui :

- À moins que l'histoire du puissant Kaerl sous les eaux ne se souvienne déjà plus du vaurien et du petit dragon noir ? Oisifs comme ils sont, je ne serais pas étonné d'un oubli total à notre sujet, quand bien même avons-nous été accusé à tort.

Le coeur de dragon de Koltira se serra à cette pensée amère. Un léger grondement attristé remonta le long de sa gorge, tandis que ses iris verts viraient à un gris profond. Se pouvait-il que personne ne se souvînt d'eux ?

*Avons-nous été oubliés, ou déshonorés plus que nous ne l'avons été à notre départ ?*
interrogea-t-il à son tour.

Car, à bien y réfléchir... personne ne s'était lancé à leur recherche. Non qu'ils fussent contrarié de n'avoir pas été poursuivis par des guerriers prompts à les ramener de force, mais l'inquiétude n'avait rongé personne au point de voir des Neutres demander de leurs nouvelles. En cela, l'un et l'autre avait partagé la même pensée : la fraternité ne faisait pas partie du crédo des Engloutis... du moins pas quand elle ne représentait aucun intérêt pour leurs petites affaires.
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Avr 2014 - 09:52 Répondre en citantRevenir en haut

Les deux liées observèrent l’échange. Lynaël avec un certain recul, une nonchalance de mise et totalement habituelle, comme un masque de protection. Sherÿan, elle, ne cacha pas sa peine qui atteignit sa Liée de plein fouet alors qu’elle laissait échapper un petit gémissement déçu.
La jeune femme tandis la main et la dragonne descendit sa tête contre son épaule pour se faire câliner. Elle écouta d’ailleurs la tirade amère et blasée de Lhain en caressant les douces et chaudes écailles bleues, calmant sa liée avec douceur.

Lynaël arqua un sourcil, puis secoua doucement la tête.

Pour tout te dire, je me fiche de savoir ce qu’ils pensent de mes compagnons de voyage. Je fais ce que je veux, c’est le principe même de la liberté.

Sherÿan l’appuya d’un doux grondement alors que la jeune femme continuait en réponse au demi elfe qui avait finis sa tirade avec une sorte de rage provocatrice, comme s’il espérait la vexer ou la blesser. Ce qu’elle pouvait comprendre, mais dans lequel elle ne marcherait pas.
Aussi, ce fut avec calme et une relative douceur qu’elle répondit aux restes des paroles du jeune homme.

Ceux de notre génération se souviennent de vous. Encore plus notre groupe d’empreinte. Certains dragon se lamentent parfois de l’absence de leur frère, et nous parlons parfois de ton courage et de l’injustice de la situation.

Elle était sincère. Pour ceux qui avaient vécus cette empreinte, ensemble, un lien s’était formé, et Lhain leur manquait souvent, même si c’était juste pour l’engueuler d’un petit vol, d’une boutade déplacée ou même pour se chamailler un peu.

Pour le reste du Kaerl, je suis persuadée qu’ils n’ont pas oublié, mais qu’ils font bien attention à ne pas en parler. Il ne faudrait pas que cela nous donne de mauvaises idées, n’est ce pas ?, ajouta-t-elle d’un ton ironique.

C’est Sherÿan qui répondit ensuite à son frère de couvée.

°Non. Ni oubliés, ni déshonorés. Vous méritez de revenir, et beaucoup d’entre nous le savent pertinemment.°

Lynaël lâcha finalement la tête de sa dragonne et fixa le demi elfe avec un sourire.

Je comprends que tu ne veuilles pas de compagnie pour tes voyages. Mais ma proposition –ou était-ce une demande ?- tient toujours.

Elle jeta un regard au dragon noir et eu un petit sourire amusé et affectueux à la fois.

Je compte sur toi pour le faire changer d’avis !

La jeune sang mêlé flatta ensuite l’encolure de l’intéressé puis repartit vers sa Liée qui ronronna doucement.

°Nous mangeons ici ce soir, vous voulez vous joindre à nous ?°


Toutes mes excuses pour un tel retard, ça n'arrivera plus, c'est promis !! =$ ♥
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 03:01 Répondre en citantRevenir en haut

En guise de réponse à la question, le regard de Koltira ne tarda pas à se tourner dans la direction de son lié. Lhain ne savait que trop bien qu'il ne pouvait guère résister à cet air de chiot battu, que le dragon arborait toujours avec une perfection accablante. Les grands yeux brillants se braquèrent sur lui avec une telle force, que le demi-elfe ne put s'empêcher de conserver un silence pesant, durant quelques secondes... avant de pousser un soupir et de se passer une main sur le visage.

- Très bien ! concéda-t-il enfin à Lynaël. Allons-y pour un repas en votre compagnie... Nous nous apprêtions à manger, de toute façon !

Le dragon noir ne manqua pas de bondir sur ses pattes, affichant un sourire et invitant sa soeur dans son petit jeu. Un vrombissement de contentement s'échappa alors du fond de sa gorge, tandis qu'il déployait ses ailes. Au moins, ce soir, ils ne seraient pas livrés au calme et à la nostalgie d'avoir perdu des amis proches. Un peu de contact social ne ferait pas de mal au demi-elfe, qui prenait un malin plaisir à se laisser aller à cette mine bien trop acariâtre. Le pas était au moins franchi pour ce soir et ils pourraient discuter avec des membres de leur Kaerl, de surcroit.

°J'étais en quête de gibier !°
s'exclama Koltira. °Viendras-tu m'aider, ma soeur ? Nous aurons de bonnes chances de rapporter de quoi faire un bon repas à deux ! Fêtons nos retrouvailles comme il se doit !°

Il ne lui fallut guère plus qu'un battement d'ailes pour s'élever soudainement dans le ciel de la clairière, faisant du sur-place en attendant la décision de la Bleue. Un peu de bonne humeur ne faisait pas de mal, après tant d'épreuves. Le Noir n'avait pas été aussi joyeux depuis quelques temps déjà. L'escapade au Kaerl du désert n'avait pas été très agréable pour lui, quand bien même y avait-il croisé quelques membres de son espèce. Les étendues de sable n'étaient pas vraiment le genre d'endroits qu'il appréciait survoler. La chaleur et les courants ascendants étaient idéals, mais son lié y avait laissé trop de mauvais souvenirs pour qu'il en eût profité un maximum.

Grognant plus pour la forme que véritablement pour râler, Lhain jeta un coup d'oeil faussement sévère à son lié, avant de ramasser le bois qu'il avait précédemment laissé tomber. Au moins n'auraient-ils qu'à préparer un bon feu pour la nuit. Les soirées de printemps étaient encore fraiches, bien que désormais plus étoilées que nuageuses. Le demi-elfe aurait menti s'il avait affirmé que la bonne humeur de son lié ne l'atteignait pas. Sa mine renfrognée ne manqua d'ailleurs pas de céder sa place à un visage plus doux. Aucun sourire ne s'en venait étirer ses lèvres : le coeur n'y était pas, depuis qu'il était revenu près de cette grotte. Pourtant, il se devrait d'oublier tout ceci et songeait ne plus jamais s'en approcher. Le passé appartenait au passé.

- Tu ne m'as pas répondu tout à l'heure,
fit remarquer le jeune homme à l'adresse de Lynaël, qu'est-ce qui te pousse à quitter la sécurité du Màr Luimë ? Que recherches-tu au delà des frontières de cette île étouffante ?

Lyna' n'avait pas hésité à faire mention de son désir de liberté, quelques instants plus tôt et Lhain ne pouvait que la comprendre. Malgré certains regrets qui les habitaient, les deux âmes-soeurs vagabondes avaient goûté à la véritable liberté et étaient d'accord sur un point : y renoncer ne serait pas possible pour eux. Koltira avait grandi dans un monde bien plus large que la seule bulle sous-marine où il aurait dû passer ses journées. Il avait appris à déployer ses ailes par lui-même, faisant appel au seul savoir de ses ancêtres sans jamais se plaindre. Tous deux avaient évolué et grandi à l'extérieur des murs oppressants de leur soi-disant demeure.
Depuis le premier jour où le dragon avait su que son heure était venue de prendre son envol, les deux liés avaient épousé le ciel.

- Quand bien même nous aurions dans l'idée de revenir parmi vous, Lyna', nous ne parviendrons plus jamais à renoncer à tout ça...
finit-il par avouer en montrant la forêt autour d'eux. Nous ne dépendons que de nous-mêmes ici et personne ne nous dicte notre conduite. Nous ne nous contentons pas de Tol Orëa. Le monde entier est notre maison et les vents nous portent vers des horizons merveilleux. Des horizons que tant d'aspirants et de chevaliers ne contempleront peut-être jamais, pour se contenter de leur petit refuge sous-marin.

Plongé dans ses pensées, Lhain fit en sorte de placer les branches sèches de façon à pouvoir les enflammer sans risque. Les gestes étaient machinaux. Il les avait tant de fois répétés au cours de ses voyages et de ses nouvelles pérégrinations...

- Cette vie n'est pas toujours facile, mais nous avons beaucoup appris, plus qu'aucun maître ne pourra jamais nous apprendre. Est-ce la raison pour laquelle tu désires t'en aller ?


Curiosité ? Réel intérêt pour cette idée de voyage ? Lhain ne pouvait nier que l'entendre parler de liberté l'avait intégré au point de le pousser à en savoir davantage. Etait-ce un premier pas vers un changement d'avis ? Rien n'était encore décidé...
Lynaël Mël'aryn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Sep 2014 - 14:42 Répondre en citantRevenir en haut

- Très bien ! Allons-y pour un repas en votre compagnie... Nous nous apprêtions à manger, de toute façon !

Malgré l'impression qu'elle avait de lui forcer la main, un grand sourire vint éclairer le visage de la jeune femme qui manqua de peu de l'applaudir. Cependant, elle voulait éviter de le vexer tout de suite, et provoquer un départ anticipé. Cependant, ça ne risquait surement pas d'arriver puisque le Noir avait déjà bondit sur ses pattes tout en faisant la fête à la jeune Bleue qui lui répondit avec autant d'enthousiasme. La demi sang les regarda jouer au sol avec une certaine tendresse avant de regarder Koltira bondir dans les airs, suivi de peu par une Sherÿan taquine et espiègle.

°Avec plaisir mon frère ! Mais sache que tu t'exposes à perdre la course de vitesse, et celle de la chasse ! Ce sera donc à celui qui rapportera le plus gros cerf !°

Et après avoir tourné autour du Noir puis l'avoir gratifié d'un coup de museau plein de défi, la Bleue fila sans demander son reste, en quête d'un gibier pour leur repas. Après les avoir suivis du regard, aussi amusée que sa Liée, Lynaël entreprit d'aider Lhain à ramasser le bois qu'il avait échappé lorsqu'elle lui avait sauté dessus. Oui bon, elle avait cru qu'il l'espionnait, ce n'était pas de sa faute.
Elle se figea un cours instant lorsqu'il commença à la questionner, et releva vers lui ses yeux d'or et d'ambre, cherchant à savoir si le soupçon d'ironie contenue dans sa question indiquait une colère contre elle, ou seulement le Kaerl. La curiosité et la nouvelle douceur qu'elle pu voir sur le visage de son frère d'empreinte la détendit et elle haussa les épaules en se redressant.

Je ne sais pas... J'ai envie d'un peu plus de liberté, de faire ce que je veux, mais aussi de découvrir le monde. Tol Orëa d'abord, mais bien sur, j'aimerais surtout aller voir ailleurs, il y a tant à découvrir sur tous ces continents qui me sont maintenant accessibles !

Ses yeux pétillèrent alors qu'elle expliquait cela avec la passion et la volonté qui la caractérisaient. Pourtant, elle prit bien soin de s'arrêter là dans ses raisons et se détourna lentement pour avancer vers la clairiere ou ils pourraient faire un feu. Evidemment, le fait qu'elle recherche son père n'entraient pas la ligne de compte. Tout du moins pas encore. Elle ne savait même pas s'il était encore vivant, et s'il ne la détestait pas lui aussi...

- Quand bien même nous aurions dans l'idée de revenir parmi vous, Lyna', nous ne parviendrons plus jamais à renoncer à tout ça... Nous ne dépendons que de nous-mêmes ici et personne ne nous dicte notre conduite. Nous ne nous contentons pas de Tol Orëa. Le monde entier est notre maison et les vents nous portent vers des horizons merveilleux. Des horizons que tant d'aspirants et de chevaliers ne contempleront peut-être jamais, pour se contenter de leur petit refuge sous-marin.

La voix du jeune homme eut l'avantage de la sortir de ses pensées, et elle l'écouta avec délice, un sourire sur les lèvres. Oui, c'était exactement la raison qui la poussait à partir en voyage d'initiation, à bouger des seules limites du Kaerl. Elle s'imagina un instant vivre cette vie, et l'idée lui en donna des frissons. Elle ne répondit rien, puisque ce n'était nullement une question mais seulement une exposition de point de vue, qu'elle partageait entièrement soit dit en passant.
La demi sang l'observa d'ailleurs mettre en place le feu comme s'il ne s'en rendait pas compte. Plongé dans ses pensées, ses mains bougeaient seules, exécutant des gestes qu'il avait du répéter maintes et maintes fois depuis qu'il était partit. Puis il releva ses yeux bleus et francs vers elle pour lui poser une question dont elle n'avait pas la réponse.
Prise de court, elle cligna des yeux, puis les détourna en se mordillant la lèvre inférieure, cherchant une formulation pour des pensées qui tourbillonnaient depuis longtemps en elle.

Oui, probablement. Je ne remets pas en cause l'enseignement de Jillian qui a été parfait à mon sens. Mais j'aime pouvoir faire ce que je veux, et surtout, je n'accepte pas l'idée de rester cantonnée à un lieu, un seul continent quand j'ai la possibilité d'en découvrir tant d'autres ! Il doit y avoir tant de merveilles à découvrir, tant de choses à apprendre !

Ce fut à son tour de fixer son regard sur Lhain, l'observant un instant avec curiosité, la tête penchée d'un côté avant de se décider.

Pourquoi tu ne veux pas nous accompagner ?

En vérité, elle n'espérait pas de vraie réponse, aux vues du refus net avec lequel il avait répondu à son Lié un peu plus tôt, et c'était la raison pour laquelle elle décida de lui donner une porte de sortie, au cas ou il préférerait éviter le sujet.

Tu dois avoir vu de si belles choses, vécu de sacrées aventures ! Raconte moi un peu ton périple, les paysages et les endroits, mais aussi ce que tu as fais, s'il te plait !
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Déc 2014 - 00:43 Répondre en citantRevenir en haut

Alors que la première flammèche montrait le bout de son nez, Lhain poussa un soupir. La question de sa compagne était inévitable. D'une façon ou d'une autre, le jeune homme s'attendait à devoir y faire face. Que pouvait-il lui dire exactement ? Que pouvait-il avouer ? Que pouvait-il simplement lui faire comprendre ? Comment lui expliquer les évènements qui s'étaient produits ces derniers mois ? Certains avaient été marquants, d'autres beaucoup moins... mais, il se souvenait de bien d'entre eux. Rien n'était simple, rien du tout. Par où commencer ? Avouer ? Mentir ? Oui, mentir était ce qu'il faisait de mieux. Son visage, en revanche, eut un instant d'honnêteté éphémère, trahissant sans vergogne la tristesse qui était passée dans ses yeux.

Comme l'on chasse une mouche de son repas, Lhain balaya les mauvais souvenirs en secouant la tête. Bien des semaines avaient pourtant passé depuis l'hiver. L'aube du printemps se montrait à l'horizon sur ces terres, les accueillant, Koltira et lui, dans une toute nouvelle ère. Tous deux avaient bien grandi depuis lors. Le dragon savait à peine voler lorsque le désert avait manqué les ensevelir sous son soleil écrasant. Peut-être n'avait-il même pas une taille suffisante pour supporter le poids de son lié à ce moment-là... Tout avait été pénible lorsque le cap de l'hiver était déjà bien entamé. Revivre cela ?

Le demi-elfe ne se sentait pas prêt à avoir de la compagnie, comme cela avait été le cas. Aujourd'hui, les deux liés embrassaient les cieux en maîtres incontestés, jouissant d'une liberté nouvelle et d'un chagrin passé. Si l'un avait abandonné une part de son coeur dans le désert, l'autre y avait perdu un frère. La douleur était aussi vive chez le petit saurien noir, qui pourtant ne laissait échapper aucune plainte... En vérité, n'avait-il pas fait que subir les caprices de son bipède de lié sans jamais lui faire défaut ? Peut-être, mais tous deux avaient survécu ensemble, aussi proches que pouvaient l'être deux âmes qui se complétaient. Ils avaient tu leur peine et avaient avancé.
Lhain avait toujours avancé.

- Nous avons décidé de ne ralentir pour personne, Lyna,
finit-il par dire en se redressant, crois-moi, c'est bien mieux ainsi et Koltira semble parfois l'oublier.

Autant pour les deux soeurs d'âme, que pour eux. Le jeune homme avait l'intime conviction que le sort ne cessait de s'acharner. Bien qu'il ne se laissât pas abattre pour autant, la vie ne lui avait fait aucun cadeau... ni n'en avait fait aux personnes qui s'étaient rapprochées de lui. S'il ne voulait pas craquer, il lui faudrait être ferme. Lhain le voleur n'avait pas l'âme d'un sensible.

Ne désirant pas s'épancher en longues et vaines explications, le demi-elfe se contenta d'un demi sourire amusé et attrapa sans plus hésiter la porte de sortie que Lynaël lui offrait avec toutes ses questions. Au moins, il parlerait de quelque-chose de plus agréable et aurait une seconde occasion de la faire reculer face à lui. Ce serait cela de pris.

- Concernant nos aventures, comme tu l'as sans doute entendu au Kaerl Neutre, je ne suis pas quelqu'un de recommandable. Sur l'Archipel d'Ys, j'étais bel et bien un voleur. Je ne vous l'ai jamais raconté, je n'en ai fait part qu'à peu de monde, mais c'est ainsi et je n'en ai pas honte. Koltira et moi vivons en parcourant le monde pour remplir des contrats, voler des objets, retrouver des choses anciennes parfois. Des objets qui servent à tuer, d'autres pas : quelle importance ? Ce qui compte, c'est que nous nous en sortions. Je vis de l'argent de mes larcins et de mes contrats : c'est ce que je fais de mieux et ça ne me déplaît pas. Nous avons parcouru bien des cieux, rencontré beaucoup de gens, recommandables ou non. Ys ne m'était pas inconnu, mais visiter l'intégralité de ce monde a ouvert un champ de possibilités dont je n'avais même pas conscience.


L'appât du gain était quelque-chose que Lhain n'avait jamais ignoré. Il avait assez tenté de faire comme s'il avait été un homme honnête. Cela ne lui allait pas, cela ne lui convenait pas : pas plus que l'inaction qui avait rempli son quotidien, sous la bulle du Kaerl Neutre. Non, il lui fallait bien plus que cette simple île : il lui fallait le Ciel, il lui fallait la Terre et tant pis pour les qu'en dira-t-on ! Il n'avait plus le temps de s'occuper de ce qui gravitait autour. Seuls comptaient son lié et sa petite personne. Ce retour au bon vieux temps lui suffisait à survivre et à oublier ce qui avait failli le pousser à changer.

- Nous n'avons pas encore tout vu, loin de là, mais les paysages sont assez grandioses pour ne faire regretter aucune prison sous-marine. Tu devrais te lancer dans un tel voyage, ne serait-ce que pour voir ça par toi-même... Quel fou saurait décrire la liberté ?


Pas lui, en tout cas. Les dieux savaient pourtant que ces paysages et ces endroits encore inconnus défilaient dans ses pensées à une vitesse vertigineuse : la vitesse de vol d'un petit dragon noir qui se laissait guider entre le royaume des cieux et celui du vent qui le portait.

°Lhain ! Quelque-chose de terrible est en train de se produire !°

En parlant de dragon, la voix alarmée de Koltira venait de résonner dans leur tête comme un coup de tonnerre ! Le battement des ailes du saurien se fit bientôt entendre dans la clairière, tandis que ce dernier se posait et accourait vers le duo de bipèdes. Derrière lui, Sherÿan venait de se poser à son tour.

°Là ! Dans le ciel ! Des dragons d'ombre !°

Fronçant les sourcils, Lhain leva le regard dans la direction qu'il indiquait. Le Noir poussait des rugissements inquiets. Au-dessus de leurs têtes, c'était comme si un nuage totalement noir venait de masquer les cieux. Des cris perçants fendaient les nuages, tandis que l'atmosphère devenait lourde. L'on aurait dit que les Ténèbres s'apprêtaient à écraser la terre sans la moindre pitié. Qu'est-ce que c'était encore que ça ? Qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Qu'il était temps de fuir, bien entendu !

- On fiche le camp ! ordonna-t-il à son lié.

°Non ! Ces choses sont maléfiques ! Nous n'avons pas le droit de les laisser parcourir les cieux de Tol Orëa impunément !° protesta Koltira en bondissant de fureur.

- Si elles sont là pour tous nous tuer, nous...

°... devons les tuer avant !°

Le jeune homme se tut durant plusieurs secondes. Devant lui, Koltira arborait un regard d'un rouge intense qu'il ne lui connaissait pas. Jamais encore il n'avait senti pareil sentiment chez son lié. Le dragon était prêt à s'élancer à la suite de ces créatures : l'aura de danger qui planait partout autour d'eux, ne laissait présager rien de bon. L'excitation du combat gagnait chaque parcelle de l'esprit de Lhain, qui avait bien du mal à s'en défaire, trop peu habitué à être submergé de la sorte. Ils allaient encore avoir des ennuis... S'ils se rendaient comme cela à la poursuite de ces choses, qui savait ce qu'il pourrait bien se passer ? Et s'ils se faisaient tuer ?

La peur du bipède calma un peu les ardeurs du saurien, sans pour autant le faire changer d'avis. L'inquiétude soudaine de Lhain n'avait pas pu passer inaperçu dans l'esprit du dragon. Atténuant sa respiration haletante, il fit mine de s'approcher de lui et lui fit signe de grimper sur son dos, d'un mouvement de la tête.

°Lhain... Jusqu'ici je t'ai suivi et épaulé à chaque instant.° dit-il doucement. °Mais je mourrais de honte si je laissais les miens faire face à ces monstres en les ayant laissés passer.°

Réticent, le demi-elfe posa sa main sur les écailles du petit noir, avant de tourner la tête vers Lynaël, comme s'il cherchait une réponse. Evidemment qu'il n'avait pas pour habitude de s'élancer ainsi dans ce genre de batailles ! Il n'était pas un combattant...

°J'irai... avec ou sans toi.° avoua Koltira. °Mais, s'il te plaît, ne me laisse pas y aller seul...°

Les doigts de Lhain se resserrèrent contre le harnais qui permettait de le soutenir en vol. Bien que tremblant, le jeune homme avait machinalement pris place sur le dos du dragon. Tous deux échangèrent un regard complice, l'un satisfait de se voir aidé, l'autre mort d'inquiétude quant à pareille entreprise.

- Nous reparlerons de ces histoires de voyage, si nous ne mourrons pas dans cette folie,
affirma-t-il à Lyna avec amertume.

Les pattes de Koltira s'élancèrent de nouveau au centre de la clairière et ses longues ailes noires battirent l'air. Etant donné son poids plume - du moins, pour un dragon-, il n'eut aucun mal à décoller directement à la verticale, prenant rapidement de l'altitude. Très vite, ses pupilles allongées ne manquèrent pas de capter du mouvement, un peu plus loin. Les reflets argentés de la Baie d'Eau-Claire venaient de frémir et une aura maléfique provenait directement de la mer. Cela se rapprochait dangereusement... Un peu trop dangereusement. Un nouveau rugissement servit à alerter sa soeur Bleue, restée en compagnie de sa liée. Sans doute avait-elle senti l'aura noire qui envahissait l'air.

°Sherÿan ! Lyna ! Quelque-chose se dirige vers le Màr Luimë ! Hâtez-vous ! Notre Kaerl est en danger !° s'écria-t-il à leur attention. °Bonne chance, ma soeur ! Puissent mes pensées t'accompagner où que te portent tes ailes !°

Il ne fallut pas plus de quelques battements d'ailes puissants pour entraîner Lhain et Koltira à la suite des dragons d'ombre. Quelles horreurs étaient donc en train de se manifester ?

[HJ : Suite Ici ! ]
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:29 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu