Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Un jour comme les autres... Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Mar 2013 - 16:59 Répondre en citantRevenir en haut

Début du mois de Ouranosku, année 917


Rowien s'éveilla lorsque les premières lueurs du soleil commencèrent à éclairer doucement l'intérieur de son antre. Selon un rituel désormais bien établi, elle s'étira quelques instants avant de repousser les fourrures qui lui servaient de couvertures - cadeau des trappeurs, peut-être le plus utile qu'il lui ait fait. Elle attisa les braises de son foyer, un petit moment avant de faire chauffer de l'eau. Une fois sa tisane rapidement avalée, peut-être encore un peu trop chaude, la Torhil quitta son antre, fredonnant avec entrain. La journée promettait d'être belle. S'il ne faisait pas encore chaud, l'air était doux, agréable. Le temps parfait pour procéder à des ablutions bienvenues.

Se dirigeant vers le cours d'eau non loin d'un pas souple et vif, la Torhil se demandait déjà comment occuper sa journée. Rien d'urgent ne demandait son attention pour l'instant. Elle n'avait pas besoin de se mettre à reconstituer des réserves, l'hiver était encore loin. Sa demeure était ordonnée, autant qu'elle pouvait l'être, et la chasse ne pressait pas. Rowien prit donc son temps pour se laver dans l'eau fraîche, toujours songeuse. Elle évoqua les trappeurs. Leur visite n'était pas prévue avant de longues semaines et la jeune femme se demanda vaguement si Jaeld serait présent. Elle laissa échapper un rire qui résonna sous les bois. Il avait eu l'air tellement gêné ! Elle pourrait presque se laisser à avoir pitié du jeune homme, mais elle écarta négligemment cette pensée. Elle finit par sortir de son bain, s'ébrouant pour chasser la plus grande partie de l'humidité, utilisant un linge pour le reste.

Tout cela était bel et bon, sans pour autant résoudre son problème d'occupation. Elle pouvait certes partir en expédition, mais à moins de partir pour un bon moment, elle connaissait les environs les plus proches comme sa poche. Alors que Rowien tergiversait toujours et elle ne prit pas garde au silence soudain qui s'abattit sur la forêt. Quelques instants plus tard, un bruit d'atterrissage non loin se fit entendre. La Torhil redressa vivement la tête, soudain sur ses gardes, méfiante, prête à prendre le large. Elle préférait toujours la fuite à la confrontation lorsque cela était possible, et ce qu'elle venait de percevoir ne lui paraissait pas du tout habituel. Et pas vraiment naturel non plus. Non loin, beaucoup trop près à son goût, elle distinguait une ombre. Beaucoup plus grosse que tout ce qu'elle avait pu voir au cours de sa vie. Et à côté une silhouette humaine. Rowien ne voulait pas tourner les talons et tourner le dos à ce qui venait de faire intrusion dans la forêt, sans savoir ce qui l'attendait. Les yeux fixés sur les intrus, elle commença à reculer lentement tâchant de ne pas attirer l'attention sur elle.


Dernière édition par Rowien Luneciel le Jeu 9 Mai 2013 - 10:26; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 31 Mar 2013 - 16:59 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 8 Avr 2013 - 08:29 Répondre en citantRevenir en haut

En effet, dans cette forêt, il y avait deux silhouettes : celle d'une Fealocé et de sa liée, une dragonne verte. La dragonne se
distinguait assez mal sur le fond vert des bois. Couleur qu'elle usait à bon escient pour chasser ses proies. D'ailleurs en parlant de
proie, elle tenait sous ses griffes la carcasse d'une biche et à la base, Belareth devait la partager avec sa liée. Mais voila,
affamée qu'elle était la dragonne, elle avait décidé de manger toute le gibier, prétextant qu'Alkhytis pourrait très bien se contenter
de baie.

°Et si pour une fois je pouvais me faire plaisir en prenant un peu de viande ? C'est pas un tiers de kilo qui fera la différence
dans ton estomac°
°Et bien si justement. La dernière fois, je t'en avais proposé et tu en as pas voulu°
°Oui mais c'était un autre cas de figure°
°Et bien je dis non pour aujourd'hui°
°Rhô mais tu as fini de faire ta mauvaise tête oui ? °
°NOus avons quelq'un tout proche de nous°


La dragonne avait changé de sujet sans le vouloir. Dans la discussion entamée avec sa liée, elle n'avait pas senti la présence de la
jeune bipède qui reculait là-bas. Ses yeux reptiliens se posèrent donc sur ce jeune être et aussitôt, elle sentit le Don en elle.
Voilà une bonne occasion à ne pas louper, autant pour le Kaerl que pour distraire sa liée ; elle pourra manger la biche entière sans
défaire un seul morceau pour elle. Mais avant.

°N'aie crainte jeune fille, nous sommes peut-être des créatures étranges à tes yeux, mais nous ne te ferons aucun mal. Et ne
t'affoles pas si tu entends ma voix dans ton esprit.... tu possèdes un don qui permet de l'entendre. Donc je te rassure, tu n'es pas
folle. Tu peux t'approcher de nous si tu le souhaites... ah je suis impolie. Je suis Belareth, je suis un dragon... Et toi ? °



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Avr 2013 - 19:45 Répondre en citantRevenir en haut

Rowien avait l'impression d'être hypnotisée par les silhouettes apparues soudainement. Elle n'arrivait pas à en détacher les yeux, même alors qu'elle reculait presque instinctivement. Mais soudain une voix claire éclata dans son esprit et la jeune femme ne put se retenir de sursauter, se faisant l'effet de réagir comme un lapin acculé. Elle cessa de reculer toutefois, même si elle n'était pas franchement rassurée. Rowien ne parvenait pas à faire le tri de ses émotions.

Un... Un dragon...?

La surprise était l'émotion la plus forte. Les dragons ? Ce n'était que des créatures légendaires, seulement évoquées au coin des âtres, lors des longues veillées d'hiver, lorsque conter des histoires était la seule occupation permettant de passer le temps ! Les dragons n'existaient pas... Et pourtant, cette créature lui avait parlé, directement dans son esprit et lui avait qu'elle avait le Don. Cela pouvait-il être une ruse, une quelconque sorcellerie, quelqu'un s'amusant avec ses sens ? Rowien tenta à nouveau de distinguer les silhouettes, mais elle était trop loin pour y voir clairement. Comme malgré elle, elle esquissa quelques pas dans la direction d'Alkhytis et de Belareth et machinalement elle répondit à la question qui lui avait été posée.

Je m'appelle Rowien.


Elle s'avança encore, ne résistant pas à la curiosité. Elle voulait vraiment pouvoir distinguer la dragonne, s'il s'agissait vraiment d'une de ces créatures mythiques, et la personne qui l'accompagnait. La Torhille s'arrêta à une dizaine de mètres seulement du couple, douloureusement consciente qu'elle était trop près d'elles pour avoir une chance de s'enfuir si Belareth changeait d'avis et décidait qu'elle avait l'air appétissante. La dragonne verte était encore plus impressionnante de plus près, ses écailles se fondant dans la forêt, malgré sa taille imposante. A côté d'elle, une jeune femme qui semblait presque frêle à ses côtés. Une Fealocë, à n'en point douter. Rowien secoua légèrement sa tête, comme pour reprendre ses esprits et au risque de passer pour la dernière des idiotes, elle posa la question dont elle n'arrivait pas à se défaire.

Les dragons... existent ?

Sa voix était déjà un peu moins hésitante, mais elle restait tendue et sur ses gardes. Comment se détendre auprès d'un être de légende qui pouvait vous avaler sans y prendre garde et avoir faim encore après ? Rowien gardait ses yeux fixés sur la dragonne et sa liée, inconsciente des plantes qui commençaient à pousser anarchiquement autour d'elle.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 06:39 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis avait reculé de quelques pas de sa liée pour mieux voir l'arrivée de la jeune femme, complètement abasourdi visiblement par le simple fait d'avoir entendu une voix dans sa tête. D'ailleurs à l'approche de la Torhille, la reptile verte n'avait pas cligné une seule fois de ses lourdes paupières écailleuses, étudiant son approche... avant de lever les yeux au ciel devant la bête question si les dragons existaient. Son soupir ne fut que mental.

°Elle demande si j'existe. Ne suis je pas une preuve réelle à ses yeux ? °
°Arrête d'être ronchon et fais attention de pas broyer le gibier avec tes griffes tu vas en mettre partout°
°Hum oui tu as raison, mais cela ne change pas à mes pensées°
°Mets toi à la place des gens qui ne t'ont jamais vu, ca fait un choc.°
°Je ne suis qu'une verte, je ne suis pas si immense que cela°


Si l'inconnue avait croisé un Brun ou encore un grand Noir, elle aurait peut être réagi autrement, car beaucoup plus impressionnant. en tout cas, Belareth ne laissait pas Rowien, puisqu'elle s'était présentée, sans réponse à sa question. Elle tendit sa tête doucement vers elle.

°Bien sûr que j'existe. Sinon, je ne serai pas devant toi. A moins que tu n'es l'esprit atteint de folie...°
''Voyons Belareth. Oui, ma liée existe belle et bien. NOus t'expliquerons un peu plus tard pourquoi les dragons ne sont que des légendes dans le monde. Mais nous sommes bien réels. Nous ne sommes ni des dieux ni des mauvais esprits. En tout cas, ravie de faire ta connaissance jeune Rowien. Moi je suis Alkhythis Doréhor et voici donc Belareth, dragonne verte de son état. Il semble que tu possèdes comme nous le Don, c'est à dire d'entendre les dragons.... Mais aussi autre chose.''

Elle pointa son index sur le mouvement végétal très étrange à ses yeux.

''Est-ce de ton fait ? On dirait que de la magie intervient autour de toi pour faire pousser les plantes...''

En plus d'avoir le Don, elle aurait un pouvoir magique ? Cela allait être intéressant....



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 4 Mai 2013 - 16:53 Répondre en citantRevenir en haut

Rowien n'arrivait pas à détacher ses yeux de la dragonne à la stature majestueuse et aux yeux envoûtant. Elle se rapprocha un peu, quelques pas, toujours précautionneuse mais sa crainte première oubliée. A la réponse de Belareth, la Torhille esquissa un léger sourire, un peu contrit. Sa question était assez bête, en effet, mais voir apparaître devant soi un mythe, qui plus est bienveillant et avec lequel elle pouvait communiquer... C'était plus qu'elle n'en avait jamais rêvé.

Elle ne broncha pas lorsque la Verte approcha sa tête d'elle, restant parfaitement immobile. Rowien lui répondit à voix haute, ne s'habituant pas tout à fait encore à entendre une voix dans sa tête.

Je préfère croire en votre réalité, effectivement. D'abord parce qu'être folle ne me tente guère, ensuite parce que votre existence même est... extraordinaire, même si le mot est bien faible...

Rowien détourna le regard pour observer Alkythis, écoutant sa réponse avec curiosité. Oui, il lui tardait de savoir comment les dragons parvenaient à faire croire au monde qu'ils n'existaient pas. Comment de telles créatures pouvaient-elles passer inaperçues, même si elles étaient peu nombreuses ? Mais une autre question se faisait beaucoup plus pressante pour la Torhille, qui eut peine à attendre que la Fëalocë eut terminé de parler

Ce Don... Qu'est-ce que cela veut dire exactement ? Mise à part le fait que je peux entendre les dragons. Elle engloba du regard l'étrange couple. Le lien qui vous unit... Il est particulier non ? Ce Don, cela veut-il dire que...

C'est à ce moment que Rowien revint à la réalité se rendant compte de l'agitation qui commençait à se faire autour d'elle. Les plantes poussaient anarchiquement, même si leur rythme de croissance n'était pas encore très rapide, cela pouvait vite devenir inquiétant. Evitant de céder à la panique pour ne pas réitérer sa dernière expérience malheureuse, Rowien maîtrisa sa respiration, cherchant à éteindre la source de son pouvoir. Il lui fallu fermer les yeux pour y parvenir, après ce qui lui paru être une éternité. La Torhille soupira légèrement de soulagement avant de répondre aux interrogations de la Maîtresse Dragon.

Hm. Oui, c'est moi... J'ai découvert cette capacité il y a des années, mais j'ai vite appris que trop la solliciter pouvait être dangereux alors j'ai préféré ne pas recommencer l'expérience et ne pas tenter le démon. Si je tire trop sur la corde, les plantes finissent par se retourner contre moi avec une agressivité décuplée. Mais je crois que les émotions fortes déclenchent cette... croissance.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 13:13 Répondre en citantRevenir en haut

Alkkhytis lui adressa un sourire rassurant.

''Un pouvoir intéressant. Je pense que tu auras quelques personnes vite intéressées par ta capacité. Contrôler la croissance plairait à plus d'un pour refaire son jardin ou faire pousser plus vite ses plantes préférées. Je ne suis pas étonnée néanmoins que tu dis que tes plantes se retournent contre toi. Ce que je vais te dire va te servir de premier enseignement avant que nous allions plus loin toi et moi. La magie a des limites à ne pas franchir. Ta magie a toi se rapproche de la nature et donc tu agis presque contre nature. Abuser de ce don impose une forme de défense, pour gentiment te rappeler que ce n'est pas à toi de jouer le rôle naturel des choses. Comprends tu ce que je veux dire par là ? Si tu uses avec parcimonie de ton pouvoir tout se passera bien. Mais je ne veux pas t'affoler. Je t'aiderai à mieux canaliser tes émotions pour garder le contrôler. Nous débutons tous un jour quand on se découvre des pouvoirs magiques. ''

Puis un bref instant, elle regarda la jeune femme.

''Dis moi, avant que nous approfondissions un peu plus les réponses que ton esprit attend d'avoir. Habites-tu quelque part précisément ? Dans un village ou dans un petit hameau ? ''

Elle voulait en savoir plus avant de préparer la jeune femme à son prochain départ. Elle n'avait pas encore son acceptation de les rejoindre, eux les neutres, mais c'était tout comme pour la Dame Verte.

''Pour le Don, c'est aussi un genre de pouvoir, très spécifique. Il nous unit au dragon, révélant que nous étions incomplet. Par la puissance du Don, tu vis plus longtemps, tes forces s'aiguisent et bien d'autres choses. Cela dépend du lié. Mais bien entendu, il y a une contrepartie à payer, comme toute magie. ''

Elle ne voulait pas tous dire concernant le Don. Belareth apporta un petit plus néanmoins.

°Tu peux entendre les dragons, mais aussi leur parler par la pensée. ce qui n'est intéressant, quand on doit communiquer à une certaine distance entre nous. Bon bien entendu, il y a une limite, mais nous n'avions pas besoin d'être constamment l'un à côté de l'autre pour se parler.°

Puis elle tendit un peu la tête sur le côté.

°Dis moi, on dirait que tu as faim non ? °

La dragonne qui voulait pas partager avec sa liée était prête à le faire avec la future aspirante.



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Mai 2013 - 09:32 Répondre en citantRevenir en haut

La réponse d'Alkhytis à Rowien se fit rassurante et la Torhille opina du chef tout en grimaçant légèrement. Le rappel à l'ordre de la nature lorsque les plantes se retournaient contre elle ne lui semblait pas "gentil", mais elle comprenait la logique à l'oeuvre : il fallait un équilibre et c'était un moyen préserver cet équilibre, et cela elle pouvait le comprendre.

Je n'avais jamais vraiment pris le temps d'y réflechir, à vrai dire, j'ai préféré oublié cette partie de moi même si ça n'était pas la chose la plus maligne à faire. Je comprends ce que tu me dis. La nature est une question d'équilibre et la magie le rompt, momentannément. Mais... S'il est possible de maîtriser la magie, de mieux la maîtriser en tout cas, je suis prête à suivre ton enseignement pour ne plus redouter cette part de moi-même.

La question de la Dame Verte surpris Rowien, qui peina à le masquer. Mais pour reprendre contenance, elle se racla la gorge avant de lui répondre, en se tournant vers la forêt, désignant une direction dans la forêt que rien ne distinguait vraiment du reste des alentours.

En fait j'habite ici. Et... L'endroit que j'appelle maison se trouve un peu plus haut, derrière ce rideau de végétation.

La Torhille se retourna brusquement vers sa future maîtresse lorsque les traits de son visage se détendirent, rejetant sa longue natte noire dans son dos. Elle voulait voir la réaction de la Maitresse Dragon, mais une autre question lui brûlait les lèvres, plus pressante.

Vous... Enfin, nous... Les personnes possédant ce Don, sont-elles nombreuses ?

La réponse suivante la rendit songeuse. Avoir le Don, s'unir avec un dragon, c'était comme trouver son âme soeur. Belareth compléta la réponse d'Alkhytis et Rowien nota avec un certain détachement qu'elle commençait à s'habituer à entendre sa voix à l'intérieur de son esprit. Le phénomène était certes surprenant, mais pas effrayant une fois que l'on s'habituait à cette idée. Mais les questions se pressaient sans cesse plus nombreuses sur le bord de ses lèvres, même si elle se doutait que son enseignement ne faisait que débuter. Car c'est ainsi qu'elle se sentait, comme une élève dont le monde vient de s'ouvrir sur des possibilités merveilleuses. La Torhille se retint de bombarder la Dame verte et sa Liée de question, n'en choisissant qu'une seule, mais celle qui l'intriguait le plus.

Comment une personne ayant le Don et son dragon se trouvent-ils ?

Un mince sourire, légèrement amusé, étira les lèvres de la Torhille, qui posa une main légère sur son ventre.

Suis-je si transparente...? La faim commence en effet à se faire sentir. Puis-je vous offrir l'hospitalité ? J'ai quelques braises qui couvent encore.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Mar 4 Juin 2013 - 19:37 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis sourit à la proposition.

''Je vais alors accepter ton invitation et Belareth veillera à laisser un assez gros morceau pour qu'il cuise dans le feu qu'il te reste alors. ''

Elle se retint de rajouter qu'elle pourrait alors contempler son chez-soi. De toute évidence la jeune fille vivait comme une sauvage, dans un abri sans doute naturelle pour survivre. Pourtant, elle ne paraissait pas affaiblie ni mal nourrie. Mais de toute évidence, elle avait pris le choix de vivre ici. Pourquoi ? Elle le saura bien assez tôt. Puis ignorant les protestations de sa verte, elle accepta de suivre la jeune fille jusqu'à sa demeure, tout en répondant à ses questions.

''Les possesseurs du Don sont nombreux en effet, plus que tu ne pourrais le croire. Nous vivons en reclus sur un continent entier, que nous seuls habitons. L'avantage du secret. Mais je te raconterai tout cela par la suite''

Elle manqua de s'accrocher à un buisson épineux. Tout sourire, elle songea à se remettre un peu à la balade en forêt. Elle manqua d'agilité dans ce genre d'environnement. Derrière elle, Belareth gloussa, tout en tenant du bout des lèvres sa prise.

''Pas de commentaire ma belle, c'est pas le moment. ''
°rho de suite et puis j'ai rien dit°
''Tu le pensais tellement fort...''

Elle tourna la tête pour adresser un clin d'oeil à sa petite verte avant de poursuivre la route et la conversation avec Rowien

''Comment un lié et son dragon se trouvent ? C'est simple. Là où nous sommes, dans un Kaerl, nous procédons à une cérémonie d'empreinte. Tous les jeunes aspirants prêts à se lier rejoignent le lieu où pondent les dragonnes, pour assister à l'éclosion des dragons. Là le jeune saurien tout juste éclos cherche alors dans cette assemblée quel esprit est le sien. La moitié de sa moitié Et il se lie à son esprit dès qu'il use de ses premiers mots. C'est un instant crucial et unique, où deux moitiés se retrouvent et ne font plus qu'un ''

La maîtresse stoppa sa marche, haussant un sourcil intéressant, fixant un point précis.

"Est-ce là ton chez toi ? ''



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Juin 2013 - 12:14 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis accepta sa proposition et Rowien se mit en route, guidant la maîtresse verte vers sa demeure. Elle marchait d'un pas lent, le regard pensif, écoutant avec attention les réponses à ses questions. Un continent entier voué au secret, où les habitants possédant un Don, le Don, se réunissaient et cachaient leur présence au reste du monde. La nouvelle était plus que surprenante et la Torhille avait toujours du mal à imaginer un tel secret. Certes, les contes et légendes mentionnant les dragons devaient être des résidus d'apparitions, mais l'ampleur d'un tel secret... La jeune femme secoua légèrement la tête, comme pour chasser ses pensées ; Alkhytis lui avait dit que ses questions trouveraient des réponses, en temps voulu.

Rowien reporta son attention sur le couple formé par la dragonne verte et sa Liée. Leur complicité sautait aux yeux pour qui était observateur, et belle à voir. Alkhytis reprit ses explications et l'éclaira un peu plus sur la nature des relations entre les sauriens et leurs âmes soeurs. Et une fois encore, les questions se faisaient plus nombreuses. La Torhille avait l'impression que son esprit n'était plus que questions fusantes et tournoyantes. Elle étouffa un rire avant d'expliquer la raison de son amusement à la Dame Verte.

J'ai l'impression que je pourrais continuer à poser des questions pendant une centaine d'années sans jamais être rassasiée, comme si mon univers s'était soudainement agrandit et que tout n'était qu'illusions avant cela.

Mais après tout, c'était un peu le cas. Mais les deux jeunes femmes parvenaient au but et Alkhytis s'arrêta en désignant l'entrée de la grotte de Rowien, lui demandant s'il s'agissait de son antre. Elle esquissa un léger sourire.

Oui, c'est mon chez moi. Ce n'est pas très impressionnant mais j'en suis assez fière.

Elle s'avança et repoussa le rideau de végétation qui servait à masquer son refuge et faisait office de porte, dévoilant ainsi l'intérieur de sa grotte. Plus grande qu'on aurait pu le croire, elle dégageait au premier abord une impression surprenante de propre et d'ordre, malgré sa rusticité. Dans un foyer près de l'entrée, orienté de façon à ce que la fumée sorte et ne rende pas l'air irrespirable, quelques braises rougeoyaient encore.
Une couche légèrement surélevée était aménagée au fond de la cavité, reconnaissable aux fourrures qui lui servaient de couvertures. Au pied de la couche, surélevé également, était pliés quelques vêtements du même acabit que ceux portés par la Torhille.
Contre un pan de roche, face à son feu, des pots en argile étaient alignés près d'un réserve de petit bois sec et de bûchettes. Leur conception n'était pas celle d'un génie de la poterie, mais plutôt mue par la nécessité de stocker des vivres. Le tout n'était certainement pas d'un grand luxe, ni même d'un grand confort, mais peut-être moins spartiate qu'on aurait pu l'imaginer. La vie pouvait être rude en vivant ainsi en autarcie, mais les précautions de Rowien et son esprit industrie lui avait permis de ne jamais souffrir trop longtemps de la faim.

D'un air de propriétaire qui en aurait fait rire plus d'un, la Torhille embrassa son chez-elle du regard, avant de ranimer les braises délicatement jusqu'à ce le feu ait bien repris. Elle se releva et aller chercher une petite marmite, précieusement stockée au fond de la grotte. Elle avait mis du temps à l'obtenir, et il lui avait fallu négocier avec les trappeurs et cette petite choses était devenue son bien le plus précieux, qui avait grandement contribué à améliorer son quotidien.

Il me reste également des herbes et des oignons sauvages que j'ai ramassé hier, pour accompagner la viande.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 22 Juin 2013 - 09:26 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis détailla les lieux d'un air critique et tout à fait personnel. Elle qui avait toujours eu un toit au-dessus de sa tête avait parfois du mal à croire que des individus arrivaient à accepter de vivre dans des conditions aussi primaires. Pourtant, elle en avait vu des choses, mais elle n'arrivait jamais à accepter cette part de simplicité qu'on pouvait s'accorder pour vivre. Il y avait toujours un minimum de confort à avoir.

Malgré la rusticité des lieux, elle devait admettre qu'il y en avait au moins un peu, de confort. Vivre simplement, et avec délice visiblement. Et à voir la fierté qui émanait de la jeune femme, nul doute qu'elle se sentait bien chez elle. Si elle vivait mal, cela se verrait sur son physique et sur le mental. Hors Rowien respirait la joie de vivre, donc tout allait bien sur ces deux aspects là.

Pendant que la Dame Verte pénétrait dans le lieu de vie, la dragonne verte apporta le gibier et le déposa non loin de là, usant de son index griffu pour trancher le cuissot. Elle le posa ensuite sur une pierre relativement propre.

°Voila votre part. Je vous laisse la dévorer. Moi je vais manger ma part. °
''Non c'est nous qui mangeons et toi qui dévore. Ne mélange pas tout ma belle''
°Tu joues sur les mots ma liée. C'est du pareil au même au final°

La dragonne gloussa et se recula avec sa prise, tournant dos pour leur épargner le repas draconique qu'elle allait faire, histoire de pas leur couper l'appétit. Alkhytis prit donc leur part de viande, d'une main, veillant à ne pas trop le coller contre sa robe ; elle ne voulait pas la tâcher.

''Des herbes et des oignons sauvages... ce sera parfait. La viande sera bien assaisonné comme cela. Je vois que tu as quoi faire un ragoût avec cette petite marmite. ''

Puis d'un sourire étrange, elle n'eut qu'à tendre sa main pour faire venir quelques secondes après une petite myriade de gouttelettes d'eau qu'elle avait réussi à rassembler des environs. Faute d'une rivière, elle dut se concentrer un peu plus pour faire venir à elle la matière liquide. Le tout se réunit au fond de la marmite, la remplissant à un tiers de sa contenance.

''Au moins tu auras un peu d'eau pour commencer la cuisson. A défaut d'une petite rivière à proximité, j'ai pris ce qui restait de la rosée des environs. ''

Plus difficile de réunir l'eau de cette façon. Puis elle revint sur la discussion, comme si pour la jeune fille, il était normal de voir quelqu'un d'autres faire de la magie.

''On a toujours des questions à poser. Une centaine d'année ? Dis toi que tu pourras avoir ce délai là une fois liée à une dragon. Le Don procure certains avantage dont celui d'une plus longue vie. Si tu as soif de connaissance, tu ne seras pas déçue par ce temps accordé en plus. ''

Elle prit le couteau qu'elle gardait à sa jambe et le tendit à la jeune femme.

''Fais attention, il est très affûté. Si tu souhaites couper la viande. Je suis certaine que tu as une excellente recette pour la viande. Et si tu as d'autres questions n'hésite surtout pas. Tu as tellement faim que que je doute de réussir à te rassasier. ''

Elle se demanda comment Rowien s'adaptera à un univers plus grand, comme elle semblait déjà s'en émerveiller, et surtout tout différent de ce qu'elle avait l'habitude de voir et de vivre. Certains aspirants n'arrivaient à se faire complètement à la vie dans un kaerl. Il fallait espérer que celle là n'aura pas la crainte de se retrouver coincée sous l'eau, malgré la protection d'un puissant dôme.



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 25 Juin 2013 - 11:52 Répondre en citantRevenir en haut

Rowien laissa la Maîtresse Verte examiner son domicile à loisir. Après, elle ne voyait pas de quoi elle aurait à rougir : elle ne vivait pas comme une bête, malgré la rusticité et la simplicité de son chez-elle. Dans le même temps, Belareth rapporta la carcasse de la biche et leur céda l'un des gigots de la bête. La Torhille n'oublia pas de remercier chaudement la dragonne avant que celle-ci ne leur tourne le dos pour entamer son repas. Elle détourna son regard, sachant qu'être observé en plein repas pouvait être irritant... Et autant éviter de se mettre à dos une créature aussi majestueuse et féroce.
Elle rassembla le nécessaire pour accommoder le ragoût pendant qu'Alkhytis se chargeait de ramener la viande à l'intérieur.

Lorsque Rowien ramena son attention sur la Fëalocë, elle la vit tendre la main et, rapidement, la marmite commença à se remplir. La jeune femme observa le phénomène, fascinée par cette manifestation visible d'une forme de magie qu'elle ne connaissait pas encore. Comme si Alkhytis pouvait maîtriser l'eau, tout comme elle avait un certain contrôle sur les plantes et leur croissance.
Sur un ton badin, la Maîtresse Verte lui expliqua la provenance de l'eau, avant d'enchaîner sur d'autres explications, tout aussi surprenantes. Chose inhabituelle depuis le début de leur rencontre, la Torhille resta silencieuse quelques instants, pour se donner le temps de la réflexion. Les informations étaient nombreuses. Plus que ça en fait, elles paraissaient fourmiller et lui ouvrir les portes d'un univers à portée de main, mais pourtant dissimulé aux yeux de tous. Une question se faisait cependant plus pressante sur les lèvres de Rowien.

Pourquoi garder l'existence des dragons et de leurs Liés secrète ? J'imagine que les raisons sont nombreuses mais j'ai de la peine à les trouver.


La perspective d'une vie longue et des possibilités que cela pouvait offrir laissa la Torhille songeuse. Mais pour la jeune femme qui avait passé la majorité de sa vie hors des sentiers battus, des obstacles se dressaient encore devant elle et elle continua d'une voix moins assurée.

Je dois sûrement vous prévenir que je n'ai jamais appris à lire, ou à écrire.

Dans sa vision des choses, savoir lire devait être indispensable si l'on voulait avoir accès à des savoirs anciens. Mais Alkhytis interrompit ses pensées en lui tendant son couteau, sans plus de cérémonies. Et la jeune femme s'attela à la découpe du gigot pour qu'il puisse loger dans la marmite, sans pour autant perdre une miette des paroles de son invitée. La dernière remarque de la Fëalocë la fit légèrement sourire et elle lui répondit sur un ton plus léger.

C'est que la vie au grand air creuse l'appétit !

Elle se tut quelques instants avant de poursuivre, plus songeuse, tout en continuant à préparer leur repas.

A quoi ressemble la vie de quelqu'un se liant à un dragon, dans un Kaerl ?

Enfin, la Torhille mit la dernière touche au ragoût, avant de mettre le tout à mijoter. La cuisson prendrait un certain temps, mais cela permettrait aux herbes de délivrer tous leurs arômes et à la viande d'être la plus tendre possible.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013 - 16:02 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune femme avait de nombreuses questions, et des biens posées. Alkhytis en sourit d'avance. Même si Rowien avait avoué ne pas savoir lire ni écrire, elle faisait preuve d'une certaine intelligence. Les choses seraient facile à comprendre pour elle. Elle prit le temps de lui répondre correctement pendant que la jeune femme s'attelait à la tâche de la préparation du ragoût. Elle trouva une pierre où s'asseoir. On entendit un bruit étouffée d'un os qui se brisait sous des dents puissantes.

°Oups pardon...°

Alkhytis manqua de rire et apporta les réponses attendues par Rowien.

''Tu sauras alors bientôt lire et écrire, ce n'est pas un soucis. J'ai déjà eu des aspirants dans ton cas et maintenant ils sont liés et savant parfaitement lire les ouvrages de nos bibliothèques et écrire des rapports. Pour la vie au kaerl, c'est assez varié. Certains ont des métiers issus de leur vie ancienne qu'ils utilisent pour le bien du Kaerl. Ou alors d'autres jouent les rats de bibliothèques, d'autres s'entraînent, partent en exploration. C'est très varié. On passe aussi beaucoup de temps à former des aspirants, pour assurer à la nouvelle génération le savoir des Anciens. Ce genre de choses...''

Elle leva pensivement la main, comme pour balayer cette dernière remarque. Elle-même ne menait pas une vie riche en aventure ces derniers temps, mais s'en contentait grandement. Tant qu'elle avait ses petits plaisirs, cela lui convenait parfaitement.

''Je vais aborder l'une des raisons pour laquelle nous restons cloîtrés sur notre continent : le monde n'est pas près à revoir les dragons. Il est très tôt pour lui. Demeurent dans bien des légendes des récits des temps passés, où on parle de dieux cruels sur des monstres volants qui avaient transformé la population en esclavage... C'est une partie de notre Histoire, à nous les chevaliers-dragons actuels. Nos lointains ancêtres étaient des Valherus, les premiers à s'être liés à des dragons... Avec leur puissance et celle des dragons, ils ont fini par se prendre l'égal des dieux, faisant sombrer le monde dans un atroce chaos. Les Dieux finirent par les bannir à jamais. Seuls leurs descendants esclaves purent continuer à se lier à des dragons, ne voulant pas répéter les mêmes erreurs et pour surtout ne pas être pris par la tentation de dominer un monde qui se suffit à lui-même aujourd'hui. ''

Elle remit une mèche en place tout en profitant de humer l'air qui s'emplissait de la bonne odeur du ragoût.

''Et encore, je n'ai fait que résumer certains faits, te donnant les grandes lignes. ca aussi l'Histoire fera partie de ton apprentissage. Il est important de savoir de quoi se compose le passé pour connaître le présent et prépare le futur. Mais il n'y aura pas que ces matières. Tu auras aussi de la pratique sur dragons, comme par exemple apprendre à mettre un harnachement ou aider le dragon dans certains types de blessures. tu verras, tu n'auras pas le temps de t'ennuyer avec tout ce que tu auras à apprendre, si quand bien même tu acceptais de venir. Ce choix seul t'appartient. ''

Et si jamais la jeune femme venait à ne pas se sentir prête, Alkhytis serait obligé de demander à sa dragonne d'agir sur la mémoire de Rowien



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Aoû 2013 - 16:56 Répondre en citantRevenir en haut

La Dragonne Verte mangeait à l'extérieur de l'antre de Rowien, s'attelant à faire disparaître le reste de la carcasse de la biche, ponctuant parfois son repas de bruyants craquements d'os. Sa Liée, assise, paraissait à son aise dans l'environnement fruste de la Torhille, et continuait à répondre à ses nombreuses questions sans laisser paraître aucune impatience. Elle lui annonça ainsi qu'elle lui apprendrait à lire, et que ce cas de figure s'était déjà présenté. Un mince sourire, presque radieux, s'afficha sur le visage de la jeune femme. Elle n'aurait pas à se sentir inculte et déplacée... Pas trop longtemps, en tout cas, si elle était sérieuse dans ses études. Ainsi la vie au Kaerl, si elle s'organisait autour des dragons et de leurs liés, ne s'y limitait pas exclusivement.
Tous ces détails contribuaient à rassurer la Torhille. Car suivre la Maîtresse Verte supposerait pour Rowien d'abandonner sa liberté, si chèrement acquise. Mais la vie d'un chevalier dragon ne paraissait pas être des plus contraignantes, et la perspective de se lier à l'une de ces créatures majestueuses, plus que la Torhille n'avait jamais espéré.

Enfin, Alkhytis lui exposa les raisons du secret entourant le continent caché, l'existence des dragons et tout ce qui s'y rapportait, de près ou de loin. La Torhille resta silencieuse un petit moment, songeuse, et digérant les informations divulguées par la maîtresse Verte. Des ancêtres punis par les Dieux, parce qu'ils se prenaient pour leurs égaux. Mais des esclaves avaient été mentionnés et cela la turlupinait.

Tu veux dire que je - nous - descendons des esclaves de ces Valherus ?

Rowien se leva pour touiller le ragoût, qui commençait à cuire et à sentir bon. Le repas n'était pas encore tout à fait près, mais cela ne tarderait guère plus. Elle revint s'assoir sur son séant près d'Alkhytis, toujours songeuse. Elle pressentait que la décision ne devait pas attendre. Pas trop en tout cas, peut-être le temps du repas, mais guère plus. Mais à bien y réflechir, elle ne savait pas ce que la vie dans les bois pourait lui apporter de plus. Elle pensait de plus en plus régulièrement à un retour vers la civilisation. Alors aller vivre dans un Kaerl... Et d'après ce qu'elle avait pu comprendre de la vie d'un chevalier dragon, elle lui paraissait bien plus libre qu'une vie plus... normale. Les dragons ne paraissaient pas être des créatures capables de supporter un joug trop pesant.

J'imagine qu'il me faudra partir avec toi ?


Elle n'aurait guère de bagage à emporter, c'était l'avantage d'une vie simple. Et, un jour, elle pourait peut-être revenir ici, mais avec sa propre Liée.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013 - 07:01 Répondre en citantRevenir en haut

Alkhytis attendit que la jeune femme eut fini de remuer son ragoût et de reprendre place pour poursuivre la conversation. Dehors, Belareth se faisait discrète, tout en terminant de lécher les derniers morceaux de son repas. La question qu'avait posée Rowien semblait marquer un petit choc. Descendre d'esclaves, même si cela remontait maintenant à des centaines de générations ne plaisait pas forcément. Elle souriait malgré tout.

''Oui, nous descendons d'eux, mais cela n'empêche pas d'avoir encore un peu de ce sang Valheru dans les veines. Après tout, des fois, tu as des maîtres qui abusent un peu de leur pouvoir et qui... Enfin cela engendre des demi-sangs. Et bien entendu dans leur arrogance, cela reste des esclaves. Indirectement, ils nous ont offert ce que nous avons aujourd'hui. Les Dieux ont puni leur arrogance et leur présomption et nous laissons seuls dans ce monde, avec le Don coulant dans les veines de nos ancêtres. Et comme dans le tien. ''

Par contre elle allait insister sur un point, celui concernant cet héritage Valheru :

''En somme nous avons tous des Valherus comme ancêtre premier, mais ne commence pas à t'effrayer. Nous ne sommes pas des Valherus. Ces gens là étaient un peu plus différents de nous. Ce qu'ils ont faits leur appartient et a été englouti avec eux. Comme dit ce bon vieux proverbe, les enfants ne sont pas responsables des erreurs de leurs parents. A été veillé le gain de cette liberté à leur chute et maintenant nous sommes toujours là, vivant sur notre continent. ''

Le monde n'était pas prêt de toute façon à revoir les dragons surgir dans les cieux, pour diriger des pays entiers comme avant. en plus de neuf siècles, les liés et leurs dragons se contentaient de leur discrétion pour vivre de leur côté, veillant sur le monde d'un oeil attentif, pour intervenir réellement si les peuples du Rhaeg ne pouvaient pas l'affronter seuls.

''Tu auras le temps de découvrir plus en profondeur notre Histoire. Et oui si tu souhaites partir, tu n'auras pas d'autres choix que de me suivre. Il n'y a qu'à vol de dragon que nous pouvons accéder à la Terre de l'Aube. Il n'y a aucun autre moyen. Après je ne te force pas. Tu es libre de refuser et si jamais durant ton séjour tu sens que tu n'es pas faite pour cette vie, nous accèderons à ta volonté et te ramonerons ici. Oh et....''

Elle tourna la tête vers le ragoût.

''Il doit être prêt, je crois que cela commence à bouillir. ''

Et cela sentait rudement bon.



Rowien Luneciel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 7 Oct 2013 - 11:20 Répondre en citantRevenir en haut

Rowien se releva pour touiller son ragout avec une cuiller grossièrement taillée. La cuisson se déroulait bien et les deux jeunes femmes ne tarderaient pas à pouvoir assouvir leur appétit, tout comme Belareth dont le repas semblait toucher à sa fin. La torhille restait attentive aux explications d'Alkhytis, toujours aussi bien disposée pour répondre aux nombreuses questions qui ne cessaient de fuser. La chevalière ne rechignait même pas à répondre aux questions les plus abruptes de Rowien et cela, sans montrer aucun signe de duplicité, ce qui contribuait à rendre la jeune femme un peu plus détendue et plus confiante.
Elle posa la cuiller, restant un moment silencieuse, songeuse, pour enfin se retourner vers la maîtresse dragon.

Je comprends... Enfin, je crois.

Les faits narrés par Alkhytis devaient sûrement se dérouler il y avait bien bien longtemps... L'intervention des dieux, de ces ancêtres aux pouvoirs insoupçonnés, l'existence même des dragons, d'une île secrète, cachée aux yeux du reste du monde... Tout cela lui paraissait encore complètement fantastique. Et si elle n'avait pas constaté de ses propres yeux l'existence réelle et tangible de Belareth, elle n'aurait sûrement pas cru un seul mot de ce que la Felaocë lui avait raconté.
Même si Rowien était bien placée pour savoir que la magie existait et parcourait toujours le monde, autant de nouvelles informations avait de quoi bousculer les habitudes de toute une vie. Un mince demi-sourire étira ses lèvres.

Je crois que j'aurais besoin de temps pour assimiler toutes ces informations. C'est toute ma vision du monde qui est chamboulée par une simple rencontre...

Alkhytis lui exposa les modalités de son départ, avant de lui signaler que l'eau bouillait. Sans répondre, devinant qu'elle devrait prendre sa décision plus tôt que tard, Rowien souleva la petite marmite hors du feu, en prenant soin de protéger ses mains contre une éventuelle brulure. Elle sorti deux écuelles et les remplit avant d'en donner une, ainsi qu'une cuiller, à sa visiteuse de marque. Elle ne tarda pas à se rasseoir, sa gamelle sur ses genoux, cuiller en main, touillant le ragout, songeuse. Avant de relever vivement la tête, fixant son interlocutrice d'un regard intense.

Je vais vous suivre, venir avec vous et tenter d'appréhender cette nouvelle vie. Je commençais à songer sérieusement à rejoindre la civilisation, alors je crois que c'est un signe, votre arrivée à toutes les deux.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 731
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 474
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Jeu 17 Oct 2013 - 09:36 Répondre en citantRevenir en haut

La Maîtresse dragon avait gardé le silence le temps de regarder chaque mouvement de la jeune femme, qui a son air un peu contrarié, devait penser à mille et une chose sur tout ce qu'elle venait d'apprendre. Alkhytis avait acquiescé d'un simple hochement de tête sur le flot d'informations qui fallait désormais digérer. Cela faisait beaucoup en peu de temps pour Rowien, elle en avait conscience. Si elle savait qu'elle avait elle-même passé quelques années à maîtriser des choses qui lui étaient maintenant élémentaires...

Elle remercia Rowien quand elle lui tendit une écuelle fumante accompagnée d'une cuillère. Alkhytis huma le fumet et se retint de saliver. Même si le repas s'avérait simple, l'odeur promettait de bien se régaler. Elle ne regretta pas du tout le côté sommaire du contenu de son écuelle. Rien ne valait la simplicité. Elle se permit de goûter une bouchée avant de répondre à la décision finale de Rowien. Délicieux !

''Peut-être était-ce un signe du destin comme tu le dis si bien. Mais la civilisation que nous sommes sera un poil différente de ce que tu auras pu connaître. Je comprends que tu éprouves déjà des difficultés à tout noter dans ton esprit. Cela fait beaucoup de connaissances nouvelles et extraordinaires en si peu de temps. Hum, ton ragout est un vrai régal, il faudra que tu me donnes la recette.

Elle tourna un peu son contenu pour laisser refroidir un peu. C'est mieux à savourer quand on ne se brûle pas la langue

''Quand je disais une civilisation un peu différente, faudra t'habituer à voir plus de dragons dans les grandes rues ou dans les airs. Et surtout, tu verras qu'il n'y a pas les mêmes contraintes. Mais cela, je te laisserai le découvrir. Si tu as des choses à prendre avec toi avant le départ, ou des choses à régler, ce n'est pas un soucis. Nous pourrons te laisser le temps qu'il te faut. Partir pour une nouvelle vie, ce n'est jamais facile et on le découvre souvent trop tard. ''

Cette fois, elle remangea une nouvelle part de son plat. Elle le savourait réellement !

''Tu devrais manger avant que ce soit trop froid tu sais. ''



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:16 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu