Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Pas de bains ? Mais si avec de la bonne volonté.... Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mer 13 Fév 2013 - 16:02 Répondre en citantRevenir en haut



Qui a dit qu'avec les soucis actuels que connaissait le Kaerl il n'y avait plus de bains ? Certes les accès étaient interdits à cause des remontées toxiques et sulfureuses du coeur du volcan, mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait se priver d'une hygiène régulière. Et heureusement, des maîtres-dragons avaient songé à pallier à cet inconfortable soucis : en appelant à d'habiles menuisiers pour confectionner savez quoi ? Un bassin. Certes de bois et qui ressemblaient à une grosse coque de navire, mais qui fut très utile une fois sa fabrication achevée. Cela avait pris un peu de temps, le temps de trouver matérieux, étanchifiants... et maintenant, de l'eau clair était là, prête à attendre ses premiers venus. Certains aspirants et chevaliers-dragons étaient passés, profitant de cette aubaine même si cela était de l'eau froide. On pouvait pas tout avoir.

Les dragons qui avaient la réticence d'aller jusqu'à la baie pour se laver ; oui l'interstice leur était fermé, avaient pris leur forme de bipède pour profiter de ce petit moment offert. Des tours avaient dû être organisés pour éviter l'affluence. Et la nuit ? Quand les serviteurs ne se chargeaient pas de nettoyer et renouveler l'eau à coup de seaux et d'aller et retour, il n'y avait personne....

Justement, ce fut en pleine milieu de la nuit que Tiraric, un jeune aspirant pénétra dans l'eau de ce bac immense, qui étaient dans le hall premier des Bains. A défaut d'être dans la salle même des bassins.

Il frisonna en mettant un pied dans l'eau et soupira. Allez on y va ! Il pénétra d'un coup, se retenant de crier au contact revigorant de l'eau.

*Froide, mais on s'y fait....*

Bien entendu, il n'était pas tout nu. Il avait le minimul de sous-vêtements en cas de ''mauvaises rencontres''.



Publicité





MessagePosté le: Mer 13 Fév 2013 - 16:02 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ruri Ravin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Fév 2013 - 15:09 Répondre en citantRevenir en haut

Ruri avait choisi les bains au hasard de ses pérégrinations. Eprouvée par sa rencontre avec « le seigneur noir », surnom dont elle avait affublé le maître Iskuvar, elle ne souhaitait que se détendre. Elle savait les Bains Ignés inutilisés. L’odeur acre qui s’en dégageait et leur changement de nature avaient surprit la neishaane sans pour autant qu’elle n’ose poser la question. Après tout, elle n’était qu’une aspirante et ses choses-là ne la concernaient pas. Des affaires « d’adultes ».

° J’espère qu’il reste de quoi se détendre et que les bains ne sont pas occupés, sans quoi je risque encore d’empirer les choses … comme si je n’avais pas assez fait l’idiote pendant l’entretien. °

Elle s’imagina alors seule, sifflotant en entrant. Quelle fut sa surprise en découvrant un homme dans un bassin improvisé. Elle qui espérait s’y prélasser sans attendre était quelque peu furieuse intérieurement. Si elle n’en laissait rien paraître, ses joues s’étaient légèrement empourprées. De plus, elle s’imaginait seule en pleine nuit. Elle se cacha rapidement derrière une colonne. L’homme n’était pas nu mais elle pouvait observer la forme se glisser lentement dans le bassin. Elle longea le pilier jusqu’à se retrouver dans le dos de l’aspirant. Croisant les bras, elle posa un pied contre l’édifice sur lequel elle était adossée.

— Et bien, et bien. Moi qui pensais pouvoir être tranquille, je vois que d’autres personnes aspirent à un moment de détente.

Le ton était rude, sec. Son regard noir renforcé par ses sourcils froncés montrait sa désapprobation. Elle savait pertinemment qu’elle n’était pas la maîtresse de ces lieux et qu’elle ne pouvait prétendre à un usage exclusif des plaisirs de l’eau chaude. Si seulement Lyssa était avec elle, tout serait bien plus simple. L’aspirant se serait rhabillé bien rapidement avant qu’elle ne se mette en colère. Ici, tout ce qu’elle récolterait serait certainement un éclat de rire aux nez. Elle était nouvelle et se faire des amis n’étaient pas vraiment dans ses cordes. Plus encore, il s’agissait d’un homme, race d’être humain qu’elle détestait plus que tout. Le seigneur l’avait bien compris et il s’était amusé à la torturer avec cela.

Ruri soupira et se détendit. Sa mâchoire crispée effectua un sourire quelque peu maladroit.

— Veuillez m’excuser, je crois que je n’ai pas l’habitude de rencontrer des personnes à cette heure de la nuit. Je pensais être l’une des rares à ne pas sommeiller.

Elle s’attendait déjà à de l’hilarité qu’elle sanctionnerait bien évidemment par une gifle bien méritée.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Lun 18 Fév 2013 - 18:55 Répondre en citantRevenir en haut



Et ce ne fut pas de l'hilarité qu'elle reçut en pleine face mais un haussement de sourcil interrogateur. Le jeune homme la fixait, lui avait manqué de commencer à se savonner les cheveux. Au moins, il n'avait encore rien entrerpris et donc il n'avait pas de mousse pour lui bloquer la vue. Une jeune femme se présentait donc elle aussi pour se baigner.

*voila qui promet d'être intéressant*

Tiraric se tourna un peu plus vers Ruri pour ne pas avoir à se tordre le cou.

''Bien le bonsoir. Je pensais comme vous on dirait. D'ordinaire, les honnêtes gens dorment. Vous et moi avons donc des choses à cacher n'est ce pas .''

Il fit un jeu de sourcillement avant de rire.

''Désolé, ce n'était qu'une mauvaise blague. Je n'ai pas un humour décapant. Mais si vous comptiez être seule ce soir pour le bain, je crains que ce ne soit raté. Mais le bac est bien assez grand pour accueillir un dragon blanc''

Il lui fit un geste, pour l'inviter à le rejoindre.

"Ne soyez pas timide, je ne vous mangerai pas et c'est pas la première fois que je prends des bains avec des gens en tous genres. L'eau est juste froide, rien de plus en complément. ''

Il attendit de voir si l'aspirante allait finalement prendre la décision de prendre son bain. Oui cela pourrait être intéressant....



Ruri Ravin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013 - 10:01 Répondre en citantRevenir en haut

Ruri se sentait plutôt mal à l’aise. Elle ne s’était pas attendu à rencontrer un homme aussi étrange qui la rendrait aussi fébrile. Elle sentait son pouls battre violemment son front avec insistance. Ses angoisses nocturnes l’empêchaient de dormir mais l’empêchaient également de vivre. Elle attendait avec une impatience à demi voilée que tout ceci cesse. La neishaane pu regarder le visage de celui qui la regardait désormais. Sa mâchoire était carrée et ses yeux perçants. Le prototype de ce qu’elle détestait.

° Des choses à cacher ? Parle pour toi ! ° Pensa-t-elle. Toutefois, elle gardait sa rudesse pour elle-même et choisi de répondre tout aussi courtoisement que son interlocuteur.

— Peut-être, peut-être pas. C’est surtout de ne pas avoir accès aux bains en journée qui me fait venir la nuit.

Ruri se refermait comme une huître. La perle qui s’y cachait était déjà bien hors de vue d’habitude, mais la coquille venait de se parler d’un bouclier. Sa moue boudeuse et ses bras croisés savaient bien montrer son mécontentement. Toutefois, l’homme se reprit. Ce qui permit à la jeune adolescente de faire preuve de sarcasme.

— Si votre passion est de prendre des bains avec des dragons, c’est votre droit. Si vous me considérez comme un dragon, alors vous devriez vous nettoyer plus intensément les yeux.

Elle considéra le geste d’invitation à le rejoindre d’un regard mauvais. C’était de mauvais goût, très mauvais goût.

— Si vos mœurs vous conduisent à agir ainsi, tant mieux pour vous. Mais je ne serais pas un de vos amuse-gueule de la nuit. Et je doute que ma maîtresse voit cela d’un bon œil. Et ne me dites pas « Ne vous inquiétez pas pour elle » car, dans toutes les hypothèses, vous ne m’intéressez pas et je n’ai pas envie de me détendre en votre compagnie.

Ruri raffermit sa position. Adossée contre le pilier, elle avait joint un pied à l’édifice. Sa tenue sombre se fondant dans la nuit, seuls ses yeux brillaient dans la nuit. Le reste n’était qu’à demi-visible et difficile à distinguer. Elle gardait ses distances. Après tout, l’humain était dans son bain, il ne lui sauterait pas dessus.

— Je vais seulement attendre que vous terminiez avant de m’y glisser.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 17:36 Répondre en citantRevenir en haut



Tiraric fit un sourire complaisant. Encore une femme au fichu caractère. A croire qu'il passait son temps à croiser que cela. Bah, en même temps, vivant dans le kaerl ardent, il ne fallait pas s'attendre à croiser des effarouchés.

''Oh vous êtes loin de ressembler à un dragon, je vous rassure. Vous aussi un jour prochain vous prendrez un bain avec des dragons. Avec le vôtre quand vous seriez lié. On y passe tous. Moi j'ai encore le temps. ''

Il prit un peu d'eau dans le creux de sa main et se mouilla le visage. Il apprécia un peu plus le contact rafraîchissant de cette eau.

''Vous allez un peu vite en besogne ma chère. Je ne suis pas un homme facile. Qui a dit que je voulais d'un amuse-gueule ? J'ai beau être un homme et vous une femme, ce n'est pas une obligation de faire ce que vous songez à chaque fois que les deux genres se croisent. Moi je souhaite prendre un bain et je vous invitais simplement à prendre place, puisque nous sommes entre ardent aussi. ''

Il se permit un petit rire.

''Vous risquez d'attendre longtemps, cela ne fait pas longtemps que je suis là. Allez n'ayez craindre, je vais pas vous manger. On peut prendre un bain en sous-vêtement savez-vous et je resterai dans mon coin. Vous n'aurez qu'à aller à l'autre bout. ''

Gardant son sourire, il se laissa glisser dnas l'eau pour immerger sa tête. Il s'amusa à lâcher quelques bulles sous l'eau.



Ruri Ravin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Fév 2013 - 14:21 Répondre en citantRevenir en haut

Le jeune aspirant lui semblait un peu trop sûr de lui à son goût. Après tout, cela semblait être une caractéristique de tout ceux qui vivaient au Kaërl. Elle ferma son visage, la discussion prenant un tournant non-désiré. Elle se renfrognait un peu plus à mesure que le dialogue s’installait entre les deux aspirants.

° Comme si je n’avais jamais pris de bains avec un dragon. Shenesda s’en ai bien moqué lorsque je m’y suis attelée. S’il savait, il se tairait. °

Elle croisa les bras, signe qu’elle ne voulait pas s’immiscer plus dans cet échange de paroles courtoises. Elle ne connaissait ni son nom, si son maître. Ce serait peut-être là quelque chose à savoir. Autant ne pas se mettre tout le monde à dos. Mais de là à s’enticher d’un homme, il y avait un fossé. Ruri écarta la mèche de cheveux qui la dérangeait et qui tombait négligemment devant son visage.

« Vous êtes arrivé récemment alors ? Qui est votre maître ? »

Tout d’un coup, son nom était devenu quelque chose de superfétatoire. Mais ses explications n’arrivaient pas à la convaincre. Se déshabiller devant un homme, jamais. Déjà que l’épreuve avait été suffisamment gênante avec sa maîtresse, elle ne voulait pas réitérer cette opération avec un membre de la gente masculine.

« Quelle que soit votre explication, je ne m’abaisserai pas à partager l’eau du bain avec un être de votre espèce. Vous me semblez bien trop indélicat pour cela. Et puis, l’envie soudaine de vous transformer en eunuque pourrait me prendre subitement. »

Elle accompagna sa diatribe d’un léger rire amusé. Bien sûr, son interlocuteur ne se démontait pas, rien de ça. Et puis, il pouvait bien en rire lui également, elle n’avait pas de dague à proximité, du moins rien de visible.

« Quel que soit le lien entre ardent, cela ne signifie pas que nous devons faire chacun des lieux dans lequel nous nous croisons un lieu de débauche. Ne savez-vous donc pas vous tenir ? »

Sa voix s’était refaite ferme. Elle n’appréciait pas réellement la tournure de la discussion. Être obligée de se justifier l’énervait passablement.

« Tant qu’à plonger votre tête dans l’eau, restez-y et noyez-vous. Au moins, je n’aurai à toucher que votre cadavre et vos yeux blancs arrêteront de me dévorer du regard »
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013 - 18:47 Répondre en citantRevenir en haut

Le jeune homme manqua de rire sous l'eau et de boire la tasse. Heureusement que ce ne fut pas le cas, cela aurait donner satisfaction à notre jeune femme. Il ressortit la tête de l'eau, tout sourire et repoussa ses mèches trempées en arrière, pour dégager sa vue. Il avait de quoi s'amuser un peu avec cette fille revêche. Il n'était pas difficile pourtant. Elle si ! La pauvre, si elle savait réellement dans quoi elle mettait les pieds.

''Un lieu de débauche.... Oh, est-ce l'image qu'on vous a donné de notre kaerl ? vous allez un peu fort très chère consoeur d'aspiranat. En ce temps de crise de bains pour raisons volcaniques, je pense qu'il faut faire fi de certains préjugés. Certes, je suis un homme et vous une femme... Mais nous sommes assez civilisés pour dépasser le stade animal... Sauf si cela vous
dérange vraiment...''


Avec un sourire mielleux, il fixa un instant Ruri, avant de se rincer une fois encore le visage avec l'eau qu'il prit dans le creux de ses paumes. Ils étaient tous deux dans un lieu moderne et de haut niveau de culture, et il tombait encore sur des femmes revêches sur les moeurs. Peut-être qu'elle n'aimait pas du tout le genre masculin. Hum oui cela devait être cela, vu son attitude
agressive à son égard. Il était plutôt beau gosse et d'ordinaire les jouvencelles ne daignaient pas se baigner avec lui. Il finit par hausser des épaules

''Me noyer. Dommage, j'en ai pas envie et même si je le faisais, vous n'oseriez pas mettre un pied dans l'eau. On sait jamais si je reviens d'outre-tombe rien que pour vous et avant de me rendre eunuque, il faudrait que vous m'approchiez. Hors pour le moment, ce n'est pas le cas très chère....''

Il se permit un clin d'oeil et adressa toujours son sourire à l'égard de la jeune ardente.

''Allez ne faites pas la fine mouche. Au pire, vous attendrez...''

Puis il replongea la tête sous l'eau et quand il émergea à nouveau, ce fut pour jeter un filet d'eau sur Ruri, histoire d'être taquin à son égard, de façon plaisantine... Que de l'eau, mais comment allait réagir Ruri maintenant qu'elle était trempée.



Ruri Ravin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013 - 19:00 Répondre en citantRevenir en haut

Le temps passait vite. Cela faisait déjà plusieurs jours que Ruri ne trouvait pas le sommeil. Hantée par ses cauchemars nocturne, l’angoisse de dormir l’avais saisit. Elle avait peur. Peur de revoir ces images, de revivre ces moments. Peur de faire face à la réalité. Pourtant, son jeune corps ne pouvait pas tenir plus longtemps. Elle n’était pas aussi endurante qu’elle voulait le faire croire. Malgré ses pérégrinations nocturnes pour rester éveillée, elle devait se battre. Se battre pour ne pas s’endormir, pour ne pas s’abandonner au doux délice du sommeil. Se battre pour ne pas tomber dans les griffes de ses peurs les plus enfouies. Adossée contre le mur, elle n’écoutait qu’à demi la réponse de son homologue. A vrai dire, elle ne les entendait qu’à demi. Le son paraissait sourd et lointain. Elle chassait d’une main une mèche de cheveux imaginaire qui stagnait devant ses yeux. Ruri s’y reprit à plusieurs reprises, s’énervant. L’eau qui l’éclaboussait lui fit comme un choc et ne l’énerva que plus. Puis elle s’arrêta et se déplaça autour du bain sans s’en rapprocher de trop. Quelques mètres d’écart n’étaient pas superflus. C’était ce qu’elle croyait. Pour autant, elle s’en rapprochait.

Ce fut autour des tambours de faire leurs œuvres. La neishaane tourna la tête de chaque côté. Ces sons n’existaient que dans sa tête. Le sommeil manquait mais elle ne se rendait compte de rien. Boum. Boum. Boum. Ils résonnaient dans sa tête comme s’ils étaient à côtés. Pourtant, il n’y avait rien. Rien. Elle semblait affolée. Ruri ne comprenait pas ce qu’il se passait. Est-ce que cela venait de l’aspirant ? Aurait-il de tels pouvoirs ? Non, ce n’était pas possible. Si seulement elle savait. Puis un sourire éclaira son visage. Pourquoi ? Elle ne le savait pas elle-même. Les mots que prononçait l’aspirant lui parvenaient difficilement. Il lui sembla entendre de la méchanceté dans ses propos. Alors son sourire s’effaça et son regard se fit plus dur. Sa respiration s’accélérait tandis que l’aspirant haussait un sourcil d’incompréhension.

La neishaane sentait des fourmis dans ses jambes. Elle fit donc quelques pas autour du bain, prenant soin de garder une distance avec l’homme, distance toutefois relative. Il lui semblait qu’il était loin mais seulement un mètre les séparait. Elle le regardait de haut, avec beaucoup de méprise. Oui, il n’était que méchanceté. Les mots qu’ils pouvaient prononcer, elle ne les entendait pas. Non. Silence. Plus de bruit. Sourde. Ses yeux étaient comme injectés de sang, rendus rouge par le manque de sommeil. Sa peau, d’ordinaire si pâle, semblait cadavérique. Là encore, elle tourna la tête. Les flammes des torches s’étaient-elles éteintes ? Non, elles étaient allumées. Ah non, éteintes. Hallucination. Tout ceci n’était que les effets de son manque de sommeil qui n’allaient pas en s’arrangeant. Si elle s’accommodait de se déplacer sans cesse, son état empirait à vue d’œil. Les lèvres de son interlocuteur bougeaient. Rien. Silence. Se moquait-il d’elle ? Elle voulut le lui demander mais le temps qu’elle cherche à formuler la phrase, elle avait disparu. Quoi dire déjà ? Rien. Vide. Les idées ne se forment pas.

Ruri se frottait les yeux vivement. Les mèches de cheveux étaient encore là. Elles brouillaient sa vue. Allez vous-en, oust. Partez hallucination. Ses yeux fixaient le sol. Elle titubait. Le sol semblait se dérober sous ses pieds, onduler comme un serpent. Non, ce ne pouvait pas être réel. Etait-ce un cauchemar ? S’était-elle endormie ? Un rêve éveillé. Elle porta ses mains à ses oreilles. Cessez maudits tambours ! Rien n’y faisait. Elle fermait les yeux mais ils étaient toujours là. La sensation d’être un bateau sur un sol fait de vagues et de creux de vingt mètres. Non, ce n’était pas possible. Elle tanguait aux rythmes des vagues. Elle était seule. Seule. Oui, rien de ce monde n’existe. Elle ne fait que dormir. Elle va se réveiller.

Serait-ce la réalité ? Une voix. Familière. Chaud. Est-ce toi ? Quel est ton nom déjà ?

« Eorlund. Tu es vivant ? Je peux presque voir ton visage. »

Ruri s’avançait à quatre pattes. Elle se rapprochait du bain dans lequel était Eorlund. En réalité, l’aspirant ne devait pas comprendre et la prendre pour folle. Elle l’était. Elle se refusait au sommeil. Ses cauchemars prenaient forme dans la réalité. Ses cauchemars devenaient réalité. Elle s’aggripa au bords du bassin et, d’une main tremblante, caressa la joue du vieil homme.

« J’aurai voulu revenir tu sais. J’ai eu peur alors je me suis enfuie. J’ai eu raison, n’est-ce pas ? Dis-moi que j’ai raison. Tu le sais, hein, tu sais que j’ai … »

Noir. Blackout. Ses mains, froides, s’écartèrent du visage de l’aspirant, étonné par la tournure que prenaient les évènements. Le corps de la neishaane basculait en arrière. Sa tête frappa lourdement le sol. Plus rien. Alors elle vivait ses cauchemars.

Des tunnels creusés dans la roche. Il lui semblait qu’ils étaient infiniment longs. Elle courrait, encore et encore. Quelque chose la poursuivait. Quoi ? Elle ne saurait le dire. Tout ce que Ruri savait était qu’il lui fallait fuir. Une voix incessante le lui rappelait. « Cours ». Une voix masculine, chaude et agréable. Le bout du tunnel, une lumière. Elle voulait s’en rapprocher mais il s’éloignait. Elle perdait espoir. Puis, une main tendue. La neishaane la saisit mais rien. Une cage. C’était tout ? Tout ce pourquoi elle avait couru ? Elle s’agrippait aux barreaux et essayait de les secouer. Rien n’y ferait.

« Tu vas mourir ce soir »

Elle se retourna. Elle vit Eorlund, allongé, baignant dans le sang. A côté de lui, elle se voyait, plus jeune, pleurant de tout son saoul. Alors c’était la vérité. Il était bel et bien mort ? Elle chercha par terre. Des clefs. La cage avait disparu. Une prairie. Non. Non. Pas ça !

Noir. Plus rien. Elle ne voyait plus rien. Elle tournait la tête de droite à gauche sans pour discerner une seule chose autour d’elle. Puis le rouge macula les parois invisibles qui l’entouraient. Le sang coulait à flot.

° Pas ça, pas encore °

Le messager. C’était lui qu’elle avait égorgé et laissé mourir. Elle s’en voulait et ne digérait pas son acte. L’envie de vomir montait peu à peu. Son corps, pâle, se relevait devant elle. Le messager revenait d’entre les morts ? Il s’approchait, peu à peu, en tendant les mains. Il prononçait des mots d’une voix gutturale.

« Tu as tué un innocent »

° Non, ce n’était qu’un esclave ° tentait de se persuader la jeune neishaane.

Pourtant, rien n’y faisait. Elle était incapable de bouger. Ses jambes flageolaient. Elle tremblait et ne pouvait s’arrêter. La tuerait-il pour se venger. Puis tout redevint noir.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 18:01 Répondre en citantRevenir en haut



Il ne s'était pas attendu à pareille réaction. Il pensait qu'il aurait brisé cette façade glaciale pour découvrir une jeune fille qui désirait qu'une chose : rire et se détendre un peu. Les aspirants pouvaient être durs entre eux et ils étaient rares de se faire de nouveaux camarades dans la tranche de son âge. Non vraiment, il ne pensait pas qu'elle aurait été plus furax encore et qu'elle se serait rapprochée du grand baquet d'eau. Au moins, elle s'était rapprochée, c'était cela de gagner. Mais quand elle commença à à faire le tour, en regardant tout autour d'elle, Tiroric commença à se demander si elle n'avait pas un grain ou si elle le faisait exprès. Pour le moment, il se méfiait tout en la regardant faire.

''Euh, est ce que cela va ? ''

Elle ne semblait pas l'entendre. Bizarre la fillette. Surtout quand elle commença à se mettre à quatre pattes, pour remonter le long du bord du bassin tout en parlant à quelqu'un d'autres. L'aspirant haussa un sourcil mais ne bougea pas. Moins encore quand elle posa une main sur son visage, le prenant vraiment pour quelqu'un d'autres. Oui elle était cinglée et qui était cet Eorlund ?

Elle finit par se détacher du rebord et tomba lourdement en arrière. Tiroric se rapprocha, toujours dans son bain et tendit le visage pas dessus le rebord. L'aspirante était encore éveillé, à parler toute seule dans son coin. Allait-elle convulser ? Vu comment elle se débattait. Soupirant un peu, il veilla à avoir sa petite serviette autour de la taille, un minimum de pudeur et sortit du bain. L'inconnue venait de perdre connaissance.

Il se pencha doucement au-dessus d'elle. Pas de réaction. Il se baissa un peu et lui tapota un peu la joue. Bon...

''Ouhou ? Vous m'entendez ? ''

Dire qu'il était si bien dans son eau ''froide''. Bon, il n"'était pas guérisseur, mais il savait une chose : l'eau réveillait bien. Il prit Ruri en douceur dans ses bras et se rapprocha du bassin.

"Au moins, cela vous remettra les idées en place, chère demoiselle. avec toute mes excuses''

Et il la jeta presque dans l'eau du bain, s'attendant à revoir la jeune fille emplie de colère et de haine à son égard.



Ruri Ravin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 15 Mar 2013 - 20:21 Répondre en citantRevenir en haut

Tout semblait si diffus. Son délire paranoïaque avait pris tant d’ampleur qu’elle s’était évanouie. Le cauchemar qui s’ensuivit la plongeait dans une détresse immense. Tout ce sang lui donnait une envie de vomir. Elle avait le cœur au bord des lèvres. Le noir était sa peur, l’expression du vide. Rien n’était plus effrayant que de se retrouver dans un événement où le néant était partout. Puis elle eut l’impression de flotter dans l’air. Une sensation plus qu’étrange. Puis son corps chuta. Elle eut l’impression de chuter d’une falaise pour tomber dans la mer. Puis le retour violent à la réalité. De l’eau. Où était-elle ? Désorientée, elle battit des bras violemment avant de se calmer. Elle reposa sa tête sur le bord du bassin. Les maux de tête l’envahirent et la neishaane avait de la peine à se remettre de ses émotions.

° Que s’est-il passé ? Je suis perdue. Où suis-je ? °

Puis elle pu remettre enfin ses idées en place. Ses yeux fixèrent le plafond à demi visible. Ruri détourna la tête vers l’humain. Elle était faible mais elle ne lui en voulait pas. Après tout, il l’avait presque sauvé. Mais c’était un homme. La confusion régnait encore dans sa tête. Elle essayait de faire la part des choses mais ce n’était guère aisé pour l’adolescente. Elle se leva. Aussitôt, la pièce semblait entrer dans une danse folle autour d’elle. Elle recula d’un pas et se stabilisa rapidement. Ruri leva une main à son front et souffla bruyamment. C’était le burn out, elle avait atteint ses limites. Pour autant, elle ne pouvait rien montrer. Mais c’était trop tard. L’adolescente sortit du bain et fit quelques pas en direction de son homologue aspirant.

— Ne pas vous remercier serait hypocrite de ma part. Je sais reconnaître lorsque je défaille. Je vous en remercie du fond du cœur.

Elle marqua une courte pause dans son discours avant de reprendre.

— Je sais que j’apparais comme quelqu’un de pitoyable en cette soirée. Vous aviez certainement mieux à faire ce que vous avez fait pour moi.

Elle inclina la tête et se détourna. Elle fit quelques pas en direction de la sortie avant de se retourner et d’afficher un sourire.

— Nous serons certainement amené à nous revoir. Ruri. C’est mon prénom. Si vous me cherchez, vous me trouverez forcément. Je serais sûrement dans de meilleures dispositions pour vous revoir et discuter avec vous.

Elle poursuivit son chemin et stoppa sa route une dernière fois. Elle s’appuya sur l’une des nombreuses colonnes et, sans se retourner, lança une dernière phrase à l’aspirant.

— Je m’exprimerai certainement avec moins de mépris désormais. Je ne vous compte pas encore parmi mes amis. Mais je n’ai plus d’animosité contre vous. J’espère que vous pourrez me comprendre un jour.

Elle leva une main en guise de salut et disparut dans le noir.
Alauwyr Iskuvar
Seigneur du Kaerl Ardent
Seigneur du Kaerl Ardent

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2009
Messages: 1 535
Présentation: URL
RPs: 1 115
Race: Humain
Âme Soeur: Estenir
Affiliation: Clan Dominant
Alignement perso: Chaotique Mauvais
Ordre Draconique: Ombre

MessagePosté le: Ven 22 Mar 2013 - 08:52 Répondre en citantRevenir en haut



Il était étonnant des fois ce que qu'un bain forcé pouvait provoquer. Déjà que Tiraric avait manqué de rire en la voyant se débattre dans l'eau quand le liquide la réveilla. Heureusement, car elle aurait pu tout aussi bien rester inconsciente et boire la tasse. Là l'aspirant aurait été contraint de devoir la sauver d'une autre façon. Et lui faire du bouche à bouche à ce moment là aurait été une affaire de plus à subir par le courroux de la jeune fille. D'ailleurs en parlant de courroux, elle paraissait plus mielleuse quand elle sortit du baquet d'eau. Le jeune homme se rapprocha un peu du bord du baquet au cas où et puis voyant que malgré ses titubements, la jeune fille arrivait à rester droite, il ne bougea pas. Même pas d'un pas dans sa direction.

Il accorda un sourire quand elle le remercia à sa manière. Vu sa tête, elle mourrait de fatigue, ce qui expliquerait son état.

''Bah, de rien. L'essentiel était de pas rester dans cet état non ? ''

Elle présenta son petit nom. Classique mais pas inaudible à écouter.

''Et moi Tiraric.''

Après quelques paroles, elle se retira. Pourtant elle se retourna encore une fois, alors que Tiraric allait remettre un pied dans l'eau guère tiède. Amener à se revoir. Hum, en voila une réplique intéressante. et au moment où elle allait repartir, il haussa un peu le ton pour qu'elle l'entende, même si elle n'était déjà plus en vue :

''Pas de problème très chère. Et sans doute que vous saurez moins hésitante à prendre un bain si jamais j'y suis déjà, vu que je ne suis pas un mordant de nature. Ravi de vous avoir croisé et aidé !

Puis une fois, dans l'eau, il soupira d'aise. Ah les femmes !



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:14 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu