Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] De l'ignorance, j'apprends Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 - 17:34 Répondre en citantRevenir en haut

Elle regardait le paysage défiler sous ses yeux. Tant de merveilles qu'elle n'avait aucunement conscience. Tout était si beau vu de haut. Mais elle avait une pointe de peur qui lui nouait l'estomac. La jeune femme, n'étant jamais montée sur un dragon, avait peur du vide et ressentait un léger malaise. Elle passa rapidement la main sur son front, chassant la sueur qui y perlait.
Le vent fouettait son visage, faisant danser ses cheveux derrière elle. Cette légère brise lui rafraîchissait le visage. En effet, ils descendaient de plus en plus et la chaleur venait virevolter autour d'eux.

Elle ne savait pas où l'inconnue l'amenait. Elle aurait bien voulu le savoir, mais le mystère demeurait autour des paroles prononcées par la femme. Pourtant ce n'était pas ses questions à ce sujet qui manquaient, mais la réponse restait toujours la même.

- De l'ignorance, tu apprendras.

Mais que voulait dire cette phrase ? Mekhala se la repassait sans cesse en boucle, cherchant à démêler le message caché. Car elle en était sûre, il y avait un message caché derrière ces mots. Ou alors, elle ne comprenait tout simplement pas ce qui devait être évident... La jeune femme secoua la tête, perdue. Pour se changer les idées, elle regarda le dragon. Il était majestueux, un roi des cieux, comme dans la chanson du barde. D'une couleur vert pâle, ses écailles brillaient sous le soleil qui se faisait de plus en plus lourd...

Elle soupira. Elle n'allait pas bien s'entendre avec le climat s'il faisait aussi chaud ! De plus, elle voulait des réponses, certes, elle n'obligeait pas mais elle aimerait des explications. Elle retenta donc de poser sa question:

- Dites, où va-t-on ?

Un long silence suivit sa phrase. Encore une question dans le vent... Elle soupira et secoua légèrement la tête. Elle avait l'habitude, de part sa provenance et sa famille, d'avoir des réponses assez rapidement. Il n'était pas tellement d'usage pour elle de faire preuve de patience... Elle soupira encore, ne cachant plus vraiment son exaspération. Tant pis si elle passait pour une impolie, elle s'excuserait plus tard.

- Nous allons à Arsuh, une Cité-Oasis, la capitale des neuf Cités-Oasis de ce désert. Cela répond à ta question, jeune fille ? dit l'inconnue d'un timbre un peu plus dur, signe que Mek' l'avait passablement énervée.
- Oui, merci, répondit-elle d'une petite voix.

Le dragon entama une longue descente. Plus le sol se rapprochait, plus elle avait chaud. Sa cuirasse, bien que légère, lui tenait chaud. Elle songea un instant à l'enlever avant de se rappeler qu'elle ne sait pas où la mettre. Donc elle prenait son mal en patience, espérant trouver quelque chose de rafraichissant.

Au loin se dessinait un rempart, haut. Il semblait être fait de sable ou d'une matière y ressemblant par sa couleur. Le dragon se posa non loin d'une grande porte gardée par de multiples gardes. Les deux femmes descendirent. L'inconnue regarda brièvement le dragon avant que celui-ci ne s'envole vers elle ne savait où. La femme fit signe à Mekhala de la suivre.
Elles entrèrent dans la ville. La chaleur qui y régnait était bien lourde pour la petite habitante des froids pays de Rhaëg. Mais elle ne se plaignait pas, s'émerveillant plutôt sur l'architecture si différente de ce qu'elle connaissait. Les maisons étaient simples, carrées.

Il y avait du monde qui circulait, et certaines personnes regardaient Mekhala étrangement, comme s'ils n'avaient jamais vu une personne aussi blanche. Peut-être était-ce vrai, car tout le monde ici avait un teint assez halé, sa guide aussi. La jeune femme se demanda si l'inconnue qu'elle suivait ne venait pas d'ici. Elle semblait connaître la ville et se déplaçait avec aisance ici, de plus, elle semblait assez bien supporter la chaleur.

Elles arrivèrent dans ce qui devait être une auberge, là, l'inconnue se dirigea vers un homme. Ils discutèrent un moment avant que l'inconnue ne se tourna vers elle en la désignant du menton, geste peu poli, mais Mekhala ne dirait rien.

- Et voilà, jeune fille, je te présente Peddyr Thelrand. Il sera ton maître dans ton apprentissage, dit-elle avant de saluer l'homme et de disparaitre au travers la foule.

Mekhala ne comprenait plus rien... Elle s'avança prudemment et se présenta à l'homme:

- Mekhala T'all Lyss, monsieur.


Voilà voilà, je te laisse libre pour la discussion avec la maîtresse dragon et si l'envie te prend de lui donner un nom ;p
Enfin, j'espère que le Rp passera ^^
Publicité





MessagePosté le: Dim 13 Jan 2013 - 17:34 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 14 Jan 2013 - 09:15 Répondre en citantRevenir en haut

Radana était le genre de femme assez directe. En même temps comment ne pas l'être quand on avait plus de cinquate ans de vie, liée à une petite dragonne bleue et qu'on avait croisé que des déceptions dans sa vie ? Radana était céleste, mais était plutôt du genre solitaire et elle avait fini par se retirer du Kaerl Céleste pour vivre paisiblement de son côté. Malgré tout, elle ne se dérobait pas à ses devoirs de maîtresse-dragon, parfaitement consciente de l'importance que les dragons avaient de se lier à de jeunes gens. Quel plaisir d'ailleurs de se lier à un dragon.

Avant de se détacher complètement du Màr Menel, elle avait fait la connaissance d'un autre Maître-dragon : Peddyr Thelrand. Des quelques contacts qu'elle gardait du Kaerl, il était de ce nombre. Et c'était vers lui qu'elle menait donc cette possible aspirante. Par sa liée, elle avait appris que le maître brun s'était retiré à Ssyl'Shar. Parfait, alors ce serait là-bas qu'elle larguera l'aspirante. Une fois dans l'auberge, elle croisa Peddyr et le rejoignit.

Peddyr portait un habit adapté au climat, qui ressemblait plus à un fouillis de tissus longs qu'à un vêtement. Au premeir regard, on se demandait où était le côté pratique vestimentaire de cet accoutrement. Une fois que Radana lui eut tout appris sur la jeune femme, elle pointa du menton l'aspirante avant de se retirer, partant aussi vite qu'elle était venue. La conversation avait été informelle, apprenant le nécessaire pour le maître Brun.

Mekhala finit par avancer après le départ de Radana et se présenta, presque timidement. L'humain sourit.

''Tu peux laisser le ''Monsieur''. Ca fait un peu cérémonieux. Tu peux m'appeler Peddyr, si tu le souhaites. Bien prends place et parlons toi et moi. N'aie crainte de l'attitude de Radana. Elle est toujours comme cela. ''

Il l'étudia pendant qu'elle prenait place. Heureusement qu'ils étaient à l'intérieur, elle aurait vite pris un coup de soleil. Il faudra d'ailleurs qu'il lui trouve une tenue adaptée pour ne pas subir les morsures du soleil dès qu'ils remettraient le nez dehors.

''Je ne serai pas étonné que ma chère amie n'ait guère parlé de ce que nous sommes. Alors dis moi... Que t'a-t-elle raconté sur le Don et sur les dragons ? C'est juste histoire d'approfondir le sujet. Mais juste avant. ''

Il leva la main. Un serveur le vit, hocha la tête et apporta une minute après quelques rafraîchissements.

''Bien avant, tu sais mon nom. Je suis un maître brun, lié à Sveargith, que tu verras tout à l'heure. Tu as vu la liée de Radana, qui était bleue. D'ailleurs, l'as-tu entendue parlé ? ''
°Peddyr s'imagine encore que je siestais dans mon coin... salutations Mekhala, je suis Sveargith. N'aie crainte, c'est de cette manière que les dragons parlent à leur lié. Comme tu as le Don, je peux te parler de cette façon. °
"Je pensais faire les présentations convenablement... C'est raté. Sveargith, tu es vraiment impossible. ''
°Comme toujours°

On crut entendre un rire mental.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Jan 2013 - 20:59 Répondre en citantRevenir en haut

L'homme, qui s'appelait en faite Peddyr, lui dit d'oublier les "monsieur". Elle soupira de soulagement, elle n'aurait guère supporté devoir faire face à autant de politesse. Il l'invita à prendre place à ses côtés, ce qu'elle fit avec une certaine timidité. Il lui posa ensuite des questions auxquelles elle répondit, d'une voix timide. Pourquoi diable était-elle comme ça ? Avec Azazël, pourtant un inconnu lui aussi, et puis avec la femme, elle n'avait pas été si timide que ça! Pourtant là... Elle ne savait pas vraiment...
Pendant qu'elle cherchait à formuler une réponse un temps soit peu correcte, Paddyr commanda à boire.

- En faite, elle ne m'a rien dit. Le mystère plane autour d'elle, c'est étrange et fascinant à la fois, dit-elle en riant sur ses derniers mots qu'elle trouvait absurdes.

Il expliqua des choses. Il était un maître dragon, lié à un dragon nommé Sveargith. Normal, oui tout à fait normal. Un sourire étira ses fines lèvres un peu trop roses. Elle allait répondre à la question posée, lorsque soudain une voix retentit dans sa tête. Elle sursauta bien que la voix lui dit de n'avoir crainte. Alors les dragons parlaient pas télépathie ? Fascinant ! Elle voulait d’ors et déjà en apprendre plus, avide de légendes sur ces créatures mythiques.
Une multitude de questions tournoyaient gracieusement dans son esprit tandis qu'elle riait de la conversation entre les deux Liés que l'on pouvait aisément deviner amis.

- Non, je n'ai entendus personne d'autre parler que Radana. Vous dites que sa Liée est bleue, pourtant j'aurais jurer voir du vert briller sous ce soleil ardent... Est-ce la chaleur qui me fait ainsi délirer ?

Elle passa une main sur son front brûlant. La chaleur était vraiment insoutenable pour sa petite Palétonienne... Son regard se perdit un instant dans le vide, cherchant elle ne savait trop quoi, peut-être le souvenir de la fraîcheur des grandes steppes glacées de Palétonie ?
Mekhala revint à elle, un sourire nouveau au visage. Elle posa son regard dans celui de Peddyr, sérieuse et déterminée.

- Apprenez moi tous des dragons, s'il vous plait.

Voilà, elle voulait tout savoir, comme toujours. Elle était curieuse et semblait enfin prendre confiance en elle. Être moins timide, être déterminée, voilà le secret d'une réussite à tout. Mais peut-être se trompait-elle ?
Maintenant elle rêvassait, s'imaginant Liée avec un dragon. Voyant son avenir comme s'il était déjà tracé. Elle voyait loin la petite Mekhala.
Mais réussirait-elle ce qu'elle voulait entreprendre ? Ne se surestimait-elle pas ? Seul l'avenir le dira. Mais pour le moment présent, elle se devait d'écouter ce qu'avait à dire Peddyr. Et elle écouterais avec la plus grande passion, comme une élève modèle.


Désolée si c'est confus ^^ Enfin, dans mon prochain Rp je changerais peut-être de style de narration ^^
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 28 Jan 2013 - 18:01 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr se permit un petit sourire.

''C'est bien Radana tiens. Elle se plait à ne pas tout dire pour laisser la charge au maître-dragon. ''

En attendant, les boissons fraîches étaient prêtes. Et Mekhala aussi, prête à entendre la voie de ses premières leçons, car elle désirait tous savoir sur les dragons. Comment ne pas intéresser par les dragons quand on en croise en vrai ? Elle douta un instant d'avoir vu une couleur verte à la place du bleue, pensant avoir pris un coup de chaud.

''La lumière de cette région est intense quand on est guère habituée. Certains dragons ont des nuances de couleurs dans leurs écailles. Et puis le bleu est assez proche du vert quand on regarde bien. Mais au moins, tu sais déjà que le bleu existe et tu peux noter que le vert aussi. Bien, comme il y a beaucoup à dire sur les dragons.... A ta santé pour commencer chère aspirante. ''

Il but quelques gorgées, autant pour étancher sa soif que pour éclaircir sa voix.

''Je vais essayer de pas trop te perdre, car il y a beaucoup de choses à savoir sur les dragons... Désolé si je vais commencer par un de leur aspect qui pourrait choquer ta sensibilité religieuse, si jamais tu crois en quelque chose de différent...''

Il se racla la gorge et commença

''Les dragons sont les Enfants de Flarmya, une déesse. Grâce à elle, ils prirent vie et pritent vite la voie des cieux, leur royaume légitime. Puissants, fiers et indépendants, rien ne pouvait les contrer. Mais quelque chose malheureusement se produisit et un mal inconnu commencèrent à les affaiblir. Flarmya ne voulant pas perdre ses Enfants ne trouva qu'un seul moyen pour les sauver : que leurs esprits se lient à celui d'un homme ou d'une femme. Certains de ces dragons refusèrent ce qu'ils prirent comme une déchéance. Sans lien un dragon est voué à mourir. C'est pour cela que nous présentons encore aujourd'hui des jeunes gens lors de leur éclosion. Grâce au Don, cadeau que Flarmya nous offrit, nous simples mortels pour se lier à jamais avec un dragon. ''

Il essaya de rester assez synthétique pour ne pas perdre son élève.

''Donc grâce au Don les dragons purent être sauvé et là nous entrons dans un sujet qui sera vu un peu plus tard : l'Histoire. Restons avant sur les dragons. Bien. Pour les couleurs, il existe aussi le Bronze, le blanc, le noir. Et parmi les couleurs uniques, tu apprendras qu'il y a des Argentées, des Dorées et des Incarnates... Ce sont les plus grandes dragonnes. Ce sont elles les reines, qui donnent vie à la plupart des dragons et surtout à d'autres Grandes Dragonnes. Leur couleur divergent pour faire la distinction Argentée, pour les neutres, dorées pour les célestes et incarnates pour les Ardents. Oui car nous ne sommes pas une seule et même entité. Nous sommes trois en réalité. ''

Il fit une courte pause et adressa un sourire un peu contrit à son aspirante.

''Hum je m'emballe un peu. Je vais essayer de rester centrer sur les dragons uniquement. Il y a tellement de choses à dire qu'ils touchent à tous les domaines. A moins que tu n'aies des questions très précises à me demander à leur sujet ?''

Son regard pétillant laissait deviner qu'il appréciait partager ce sujet passionnant.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Jan 2013 - 20:57 Répondre en citantRevenir en haut

Tu bus en même temps que Peddyr, la boisson te rafraîchissant grandement, toi l'enfant des neiges. Un sourire plus large se dessina sur tes lèvres lorsqu'il commença à te conter l'histoire des dragons. Tout était si magique, ses mots, bien simples pourtant, avaient une sorte "d'âme" qui les faisaient vibrer d'une magie envoûtante.

Il s'égara un instant sur 'trois entités", comme il le disait. Tu ne comprenais pas bien mais tu auras bien des occasions pour le lui demander. L'important, à l'instant, était que tu sache ce qui allait t'attendre dans les prochains jours, tu te devais d'apprendre tout sur ces êtres mystiques. Et c'était incroyable d'apprendre qu'une divinité, tu avais un peu de mal à y croire, avait donné vie aux dragons. Mais ce mal qui les ronge depuis si longtemps, qui était-il vraiment ? Était-ce une maladie ? Une anomalie ? Tu voulais bien le découvrir.

Retournant ton attention sur Peddyr, qui était désormais ton maître, tu vis briller en ces yeux une lueur joyeuse, de plaisir. Il devait grandement aimer apprendre et raconter les légendes, si vraies, des dragons. Tu passas une main dans tes longues boucles, espérant démêler un temps soit peu ces nœuds. Tu n'y fis rien à part te coincer les doigts dans un nœud, justement. Retirant ta main, tu pose un coude sur le bar et appuies ta tête sur ta main. La chaleur est étouffante et lourde.

Tu bois encore, mais rien à y faire, la température élevée gagne grandement sur la maigre fraîcheur de la boisson. Ravalant ta salive, tu te racle doucement la gorge, te préparant à répondre à la question de Peddyr.
Tu aimerais en savoir un peu plus sur les "trois entités", pas que l'histoire des dragons t'ennuies, mais cela te perturbe un peu que de ne pas savoir. Oui, tu es une petite curieuse, toujours avide de connaissances.

- Dites, vous avez parlé de "trois entités" qu'est-ce ? demandes-tu.

Tu bois encore un peu avant de plonger ton regard dans celui du maître dragon.

- Mais... Les dragons possèdent-ils des pouvoirs ? Je veux dire, comme dans les légendes ?

Tu as un visage interrogateur, cette question te turlupinait depuis un bon moment déjà, et tu avais enfin l'occasion de la poser.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 1 Fév 2013 - 11:52 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr aurait du se douter qu'en parlant des ''entités'', son aspirante aurait souhaité en savoir plus. Mais il n'allait pas les lui cacher, même si techniquement, il n'était plus d'une de es trois là.

''C'est ce que nous appelons des Kaerls. Chacun de ces Kaerls prônent des valeurs qui leur sont spécifiques. Le Kaerl céleste, celui dont je suis ici...''

Il évita de se rembrunir à ce détail. Il faudra bien qu'il raconte prochainement à son aspirante sa propre histoire, mais il n'en était pas encore là. Il poursuivit :

''... prône la compassion, la vivacité et la compassion. Le Kaerl Neutre lui prêche la logique, l'éloquence et l'adresse. Le Kaerl Ardent quand à lui se porte plus sur l'initiative, la puissance, la volonté. Chacun de ses trois kaerls à une vision du monde bien à lui et de comment vivre. Cela a tendance en ce moment à provoquer quelques petits heurts. Il est difficile de vivre avec des idéaux différents. Les Ardents sont plus vindicatifs que les Neutres ou les célestes par exemple...''

Qui en avait résulté d'une guerre par le passé. Et avec le Seigneur Ardent actuel, il ne serait pas étonné qu'un autre conflit puisse éclater dans les prochaines décennies si Iskuvar restait sur son trône.

''Bien sûr que les dragons ont des pouvoirs magiques. Ils sont nés de la magie même, des pouvoirs divins de Flarmya. Le Don est un de leur pouvoir que nous partageons avec eux, ce qui nous permet de nous lier ensemble. Ils peuvent aussi prendre forme humaine, ce qui est un avantage pour se balader un peu partout avec leur lié. Mais suis-je sot. Peut-être que tu voudrais voir Sveargith une fois que nous aurons fini ici ? ""

Puis il eut un rictus d'amusement.

''Que racontent d'ailleurs tes légendes sur les dragons ? Je serai curieux de les apprendre...''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Fév 2013 - 18:00 Répondre en citantRevenir en haut

Tu bois encore un peu avant de répondre à la question de ton maître:

- Hum oui, mais... Si y a trop de soleil... heu... Beh...

Tu rougies sans savoir pourquoi. Te tripotant les doigts, tu continues ta phrase:

- C'est à dire que... Je crains qu'avec ce soleil si fort je fonde comme la neige.

De plus en plus rouge de ta phrase complètement débile, tu détournes le regard, gênée et honteuse d'avoir sortis ça. Pourquoi ? Tu voulais faire rire qui ? Toi ?
Puis ton regard s'illumine lorsque Peddyr te demande de raconter les légendes sur les dragons de chez toi. Tu les connais par coeur, ta mère te les racontant tout le temps avant de te coucher. Posant un coude sur le comptoir, tu te remémores tout ça avant de te lancer dans un récit des plus longs:

- « Avant, disait-on, les Dragons, grands rois des cieux, gouvernaient notre monde. Mais c'était avant qu'une tyran accompagnée de son armée noire n'aille détruire ce que mère nature avait de plus beau. Elle faisait ça pour le pouvoir et pour débarrasser la Terre de ce qu'elle appelait "les nuisibles". Elle racontait que les Dragons pillaient et détruisaient tout, appauvrissant les sols les plus riches. Elle n'eut aucun mal à imposer ses idéologies, la famine faisait rage et l'on se battait pour un morceau de pain.
Elle rassembla ainsi des milliers de fidèles dans son armée devenue secte, la secte de la Lune. Tous les fidèles nourrissaient la même haine envers ces êtres pures et innocents, ils souhaitaient tous une chose: l’anéantissement de cette race considérée comme divine par les anciens sages.


« Mais ils n'étaient pas encore assez fort pour défier cette race divine. Ainsi donc, le plan se profila sur cinq générations toutes plus haineuses les unes que les autres. La tyran étant morte, c'est sa petite fille qui reprit le flambeau, mettant encore plus d'énergie dans ce plan purement fou. Et elle s'en donnait les moyens puisqu'elle alla même jusqu'à se lié d'amitié avec un Dragon !
Elle avait réussit, par on ne sait quelle prouesse, à convaincre un Dragon de se joindre à elle dans sa folie. L'être auparavant pur devint une bête démoniaque, contaminée par le besoin de pouvoir et autres péchés. Le Dragon, nommé Narvath par les humains, avait trahit ses frères et allait les conduire à leur perte. Et tout ça parce qu'il était avide de pouvoir.


« Le plan devenait de plus en plus fou et cruel au fil des jours et des mois. La tyran, Eylä, avait mit au point de multiples stratégies pour atteindre le royaume céleste des Dragons. Puis un jour, alors que la pluie se déversait en torrents sur tout le continent de Rhaëg, anciennement appelé Terre d'Espéëria - parce que dans nos légendes familiales, Rhaëg aurait sauvé l'humanité de l'extinction - Eylä décida de mener son offensive.
Elle et son armée de plus de dix-milles Hommes marchèrent trois jours durant, jusqu'au mont Céleste - guidés par Narvath - comme l'appelaient les anciens sages. Trois jours de plus, voilà le temps qu'il leur a fallu pour gravir le mont escarpé. Elle fut la première à atteindre le sommet et y découvrit un rassemblement de Dragons, parés pour se défendre.


« C'était un grand Dragon muni d'un Don de prémonitions qui les avait tous réunis pour ce jour fatidique. L'Oracle, voilà comment se faisait-il appeler. Il était, et de loin, le plus sage et le plus vieux des rois du ciel. Il connaissait tout, comme si le monde était né de sa volonté propre. Il savait donc que son peuple n'allait survivre... mais il avait fois en son espèce, et c'est donc ainsi qu'Hommes et Dragons menèrent la plus sanglante des guerres.
C'est aussi depuis ce jour qu'ils disparurent de Rhaëg, emportant avec eux Eylä et Narvath. Les soldats, ou fidèles, affaiblit et vidés de leur haine après qu'ils aient réalisés leurs actes, retournèrent sur leur Terre natale. Ils racontèrent à leurs enfants, qui racontèrent aux leurs. Et la légende naquit ainsi.

« Mais toute légende est déformée avec le temps, ainsi celle-ci a muni les Dragons de pouvoirs et l'immortalité de cette race que l'on dit disparue mais pas éteinte.

Tu regardes ton maître. Ce que tu viens de raconter, c'est ton plus beau souvenir d'enfance, ton premier aussi. Tu soupires en affichant un sourire ravit sur ton visage blanc.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 13 Fév 2013 - 16:26 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr ne se moqua pas du soucis de la jeune femme et lui rendait un regard compatissant. Lui aussi avait connu l'ardeur du soleil quand il avait posé les pieds dans le continent désertique une décennie plus tôt. Il avait éprouvé la chaleur et la sécheresse durant des mois entiers avant de réussir à le supporter.

''Nous irons voir Svear', un peu plus tard, quand le soleil se couchera. La température commencera à descendre quand il touchera l'horizon. Par habitude, je ne pense plus trop au désagrément de la forte chaleur chez les non-natifs. ''

Il donna toute son attention pour écouter par la suite l'histoire des légendes vue par les proches de sa nouvelle aspirante. Il aimait entendre les versions, qui avec le temps depuis la chute des Valherus, avaient évolué plus ou moins avec des déformations flagrantes. Souvent dans un but pour effrayer les fidèles d'une petite religion locale ou encore pour vanter les faits épiques d'une époque révolue.

Mekhala semblait très inspirée, car elle racontait l'histoire comme si elle était un souvenir, un acquis de ses ancêtres incrusté au plus profond de son esprit. Peddyr l'écoutait avec attention tellement elle narrait avec plaisir ce qu'il avait voulu entendre. Dans ses mots et les détails qu'elle racontait, il pressentit une influence valherue dans ce qui avait servi de passé historique au peuple de la jeune fille. Des dragons qui pillaient des terres, qui détruisaient tout sur son passage. Avec le reste des détails, il ne doutait guère qu'il venait d'entendre un des épisodes de la fin de ces anciens liés aux Dragons. La folie des Valherus les avait poussés à se croire l'égal des dieux et d'avoir le droit de vie et de mort sur les gens des races inférieures de cette sombre époque.

°Une légère dérive tend à faire croire que les dragons s'associent plusieurs fois à des êtres Doués°
°Je ne serai pas étonné que le dragon de cette petite tyran de ce mythe ait demandé à son dragon qu'il porte le même nom. Souvent des divinités passent pour immortels car ce n'est qu'un jeu de passage de pouvoir de génération en génération°
°Ce qui parait plus logique en effet. Je trouve quand même idiot de renier son propre nom pour se faire passer pour un autre °
°Que savons-nous du mode de pensée des Valherus après tout....°


''C'est une belle légende que tu viens de raconter. Et riche de détails surprenants. Tu évoques l'Oracle, en grand dragon séculaire... sache qu'il existe réellement sur la Terre de l'Aube. Je ne serai guère surpris qu'il ait eu un rôle à jouer à ce moment là à cette lointaine époque. Sache que les gens qui chevauchaient les Dragons étaient des Valherus, et ils dominaient bien le monde. Avant de verser dans la folie, c'était un peuple riche de savoir et de pouvoir. Mais ils finirent par se laisser prendre dans leur propre vanité, pensant être l'égal des dieux. Là on sait qu'ils ont fini par disparaître par la volonté divine.... Je ne suis guère surpris d'entendre qu'il y a eu la guerre, la destruction....Les valherus étaient sur leur fin dans la plus profonde folie avant de disparaître. C'est étonnant comment cela reste dans les histoires après tant de temps. Oui une bien belle histoire. Je te remercie de me l'avoir partagée. ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Fév 2013 - 20:31 Répondre en citantRevenir en haut

Tu médites les mots de ton maître. Les Valherus... Ce peuple mystique autrefois sage devenu sombre et se croyant l'égal des Dieux. Oui, tu connaissais tout ça, enfin, "connaissais"... Les légendes transforment tout, absolument tout. La tienne est une belle histoire mais elle est très loin de la vérité de Peddyr, sauf un élément: l'Oracle. Lui était réel. Cela te plairais bien de le rencontrer un jour, ce grand dragon qui traversait les âges sans souffrir des aléas du temps et que le monde ne pouvait lui cacher ses secrets.

Cela te fascinais et en même temps te faisais un peu peur. Il savais tout, tout ta vie, toute l'histoire du monde... Le passé, le présent et le futur n'avaient aucun secret pour lui. Et hélas, tu ne voulais pas que l'on sache à l'avance ton destin, si destin il y avait. Tu croisas tes mains sous ton menton, réfléchissant un peu.

Tu t'habituais un peu à la chaleur écrasante mais le jour semblait décliner. Cela devait aider vu que l'air se refroidissait.

- Mais de rien. J'aime raconter, cela me transporte loin du monde réel. Mais dites le moi si je m'emporte trop, oui, j'ai tendance à partir dans mes délires quand je parle de légendes, dis-tu avec un sourire désolé.

Tu soupires légèrement et tu regardes par la fenêtre. En effet, le soleil décline laissant place à la lune. Ton sourire grandit en voyant ce astre magnifique renaître. Depuis toute petite, tu admires la lune avec fascination, te demandant comment elle fait pour briller dans la nuit.
Sans crier garde, tu te lèves et t'étires un peu avant de t'avancer à la fenêtre et de t'accouder à cette dernière.

Tu rêvasses en pensant à ton pays natal. La neige, le froid... Tout ça te manque alors que tu n'es partis que depuis... oui, depuis longtemps...

- Elle domine la nuit de son éclat argenté, veillant sur cette terre telle une mère aimante, sans jamais perdre sa grâce, elle vit pour mourir et renaître aussitôt. Plus belle encore que son jumeau du jour, elle aspire la crainte des humains peureux. Pourtant, elle est bien plus douce et plus gentille encore que son jumeau. Mais la nuit, ombres et monstres sortent, profitant de sa faiblesse, profitant de ce faible éclat. Ils demeurent les fléau de la nuit, entachant de leurs crimes pourpre la belle robe blanche de cette dame céleste.

Tu viens de créer tout ça à l'instant. Jamais tu n'as eu l'âme aussi poétique, et malgré le bruit ambiant, tu continues de créer des phrases sans sens.

- Refermant son coeur à l'aube, se laissant mourir sans rien dire, elle est là, toujours présente dans le coeur des hommes effrayés par sa beauté.

Tu te retournes vers Peddyr et lui offres un grand sourire.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 18:39 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr se contenta de la suivre du regard. Une fois qu'elle se fut étirée, elle commença presque à entonner quelque chose, comme un poème. Le guerrier l'écouta, écoutant silencieusement sa petite histoire poétique. Elle ne dura pas longtemps, mais c'était beau à écouter. Puis quand la jeune femme eut terminé et adressa un large sourire à son maître.

''Et bien, tu as l'âme d'une poétesse à ce que j'ai pu entendre. Est-ce cela que tu appelles un délire quand tu es lancée dans le thème des légendes''

Il retira son main de son verre pour applaudir des deux.

''Je ne peux dire que bravo ma chère. On dirait que tu as un don pour ce genre de choses. Est-ce le désert qui t'inspire autant ? En tout cas, c'était une belle petite ode à la lune si je me trompe pas. ''

Il ne doutait pas qu'elle avait déjà le mal du pays. Cela lui passera, mais en son temps. Il connaissait ce ressenti. Seul le Temps aidait à guérir de cette tristesse.

''Hum, il faudra ne pas jouer les poètes devant Sveargith, surtout si c'est pour le flatter par de beaux mots, il sera plus tenir en place. ''
°J'ai tout entendu Peddyr... Pourquoi me priver de choses si belles, même si elles sont simples ? Ne l'écoute pas Mekhala, c'est un gros jaloux...°
''Ce dragon... Voila Mekhala, tu viens d'entendre Svear'. un peu prétentieux maintenant. ''
°Jaloux d'humain !
°Lézard édenté°
°Tu vas voir si je suis édenté...°


Peddyr battit en retraite en soupirant, levant les yeux au ciel.

''Tu auras bientôt l'occasion de le voir en personne, ce gecko mal léché. en tout cas, si tu aimes narrer des histoires ou des poèmes de ce genre, tu trouveras du monde ma chère aspirante. et puis pour ce que tu as dit tout à l'heure. C'est pas de l'emportement, c'est de la passion. ''

Il reprit son verre et savoura le restant de son hydromel.

''Si tu as d'autres questions, je suis tout ouï, apte à te répondre, même si tu me noies de questions. ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Jeu 14 Mar 2013 - 19:06; édité 1 fois
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013 - 19:38 Répondre en citantRevenir en haut

Elle rit en entendant le dragon dire son commentaire. Elle remercia aussi son maître pour son compliment et la jeune fille s'assit sur le rebord de la fenêtre, gouttant à la fraîcheur du crépuscule. Elle ferme un instant les yeux avant de murmurer:

- De belles paroles pour le rendre fou ? C'est tentant.

Elle rit doucement en passant un main sur ses longs cheveux qu'elle tresse.
L'ambiance commence à devenir tendue dans l'auberge ou beaucoup de gens deviennent peu à peu saoul. On entend des hurlements de-ci de-là, mais cela ne la gêne pas pour le moindre, elle est perdue dans ce monde magique.

- Dites, à part par la pensée, les dragons peuvent parler comme nous ?

Elle avait la nette impression de poser trop de questions... Et puis... Bon d'accord, elle posait trop de questions. Elle gloussa seule avant de demander:

- Pouvons nous sortir ? Ça commence légèrement à partir de travers ici.

Et puis elle avait envie de voir Sveargith, cette question cachait, en quelque sorte, son impatience. Et la fraîcheur de la nuit lui ferra du bien aussi. Encore un sourire et un gloussement. Certes elle avait le mal du pays mais plus rien ne la raccrochait à là bas, et puis elle s'amusait bien ici même si elle n'avait encore rien fait.

Soudain, une question germe dans son esprit.

- Je suis votre apprentie, mais votre apprentie à quoi ? Et c'est quoi ce don ? Je sais que je pose plein de questions et que vous avez déjà répondu à la plupart mais j'ai parfois une mémoire de poisson rouge donc c'est normal que je ne me rappel de rien.

En faite c'était plusieurs question mais ça c'est pas trop grave.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 19:22 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr se retint de lever les yeux au ciel.

''Si tu suis les délires de Sveargith, il est certain que je vais devenir complètement fou, plus que cinglé même. Par flarmya, mais qu'est ce fait pour mériter cela...

Puis il en rit. Au moins, cela détendait. Autour d'eux, les clients se remplissaient bien la panse de bières et autres alcools sans doute frelatés. Bah. Peddyr les surveillait du coin de l'oeil. Tant qu'ils venaient pas les enquiquiner tous les deux, ils ne faisaient rien de mal. On était dans une auberge après tout. Mais à la demande de sortir pour prendre l'air, Peddyr se leva de sa chaise.

'' Oui tu as raison, il faut mieux respirer un air plus sain. ''

La jeune fille ne devait pas avoir l'habitude d'une telle atmosphère d'enivrés. et une fois qu'ils furent dehors, Peddyr invita son aspirante à faire quelques pas. Il angoissait déjà de la vérité à dire à son aspirante. Mais il était encore bien trop tôt pour le moment pour avouer toutes ces choses. Pour le moment, il débutait sa relation de maître avec elle. cela pourrait lui briser son rêve de devenir chevalier-dragon. Alors il prit soin de répondre à ses attentes de toute à l'heure.

''Les dragons peuvent parler comme nous, mais à la seule condition de prendre forme humaine. Les dragons ont ce pouvoir, mais certains n'aiment pas se sentir amoindri par cette métamorphose. D'autres s'en amusent, cela dépend en fait des caractères. Sinon sous leur vraie forme, ils peuvent parler que par la pensée''

Il sourit ensuite à la nouvelle série de questions qui lui tomba dessus.

''Apprentie à devenir une chevalière-dragonne ma chère. Un aspirant ne peut pas prétendre à se lie rà un dragon s'il n'a pas les connaissances nécessaires, cela pourrait le mettre en danger, tout comme son dragon. Le don est une sorte de pouvoir magique qui coule dans nos veines, qui nous permettent de parler et de nous lier aux dragons. Les gens qui ne le possèdent ne peuvent pas être comme nous.... ''

Il ne put s'empêcher de glousser à l'image du poisson rouge.

"Mais non tu sauras te souvenir de tout cela, il faut le temps que ton esprit fasse le point de tout ce que tu apprends, ce qui est énorme en une journée. Là nous allons sortir de la ville et aller voir mon gros lourdaud de gecko''
°J'ai entendu.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mar 2013 - 21:39 Répondre en citantRevenir en haut

Elle écouta encore avec attention ce que lui disait son maître. Puis, tout en le suivant au travers ces ruelles dont la nuit avait déjà envahit, elle observa les constructions qui semblaient faites de sable. Elle toucha un mur rêche. Un dépôt de poussière dans la main qu'elle essuya sur sa tunique.

Toujours en silence, ils sortirent par la grande porte qui l'avait accueillit en cette cité des sables. Le désert semblait encore plus hostile sous la nuit qu'en plein jour. Mekhala ne put s'empêcher de frissonner et de se rapprocher plus de Peddyr. Elle maudissait un peu son attitude couard mais elle ne pouvait pas faire autrement. Le noir l’oppressait bien qu'elle adorait la nuit. De plus, en terrain inconnu, elle était toujours plus ou moins méfiante. Elle redoubla de vigilance, la main prête à dégainer.

- Heu... Y a quoi comme monstres ici ? J'ai un peu beaucoup peur là en faite, ne put-elle s'empêcher de faire remarquer.

Elle rit nerveusement en s'efforçant de se rassurer. Peine perdue, la peur avait déjà tracé son chemin en son corps. Bon, elle avait son armure c'était déjà ça. Mais la-dite armure était assez fine, bien qu'elle soit faite de mithril, elle était fine ! Des dents acérées pourraient facilement la traverser, comme un couteau dans du beurre.
Elle déglutit et regarda la lune tout en écoutant les bruits alentours. Finalement, elle préférait l'ambiance de la taverne...
La jeune fille serra les poings à s'en blanchir les phalanges et accéléra encore le pas pour rester au niveau du maître dragon.

Pourquoi fallait-il qu'elle soit anxieuse en ce moment là ?!
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 27 Mar 2013 - 10:14 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr Sentit la jeune femme se rapprocher un peu d'elle. Quoi de plus normal que de se rapprocher d'un homme qui devenait indirectement un protecteur ? Pourtant, le village n'était pas bien loin, même s'ils n'étaient à une bonne dizaine de minutes de marche maintenant. En face d'eux et sur leurs côtés, il n'y avait plus que le désert, des dunes à perdre de vue où les silhouettes arrondies se dessinaient sous la lumière des étoiles, seule lumière de ce monde de silence et de chaleur. Là le froid commençait doucement à se faire plus mordant que l'étouffante température du plein jour.

Doucement sur le lointain horizon, la lune se levait, apportant déjà de sa lumière argenté sur le dos sableux du désert. Dans quelques temps, la vision des deux bipèdes se sera adaptée à cette vision nocturne et visualiseront cet univers d'une autre façon. Peddyr la connaissait déjà, pour avoir vécu au Ssyl'Shar une décennie. Pour la jeune femme, sans doute pensera-t-il posséder une vue irréelle. Puis voyant d'ailleurs la tension de cette dernière, toute proche de lui, le maître brun posa une main rassurante sur l'épaule de Mekhala. Il retient un sourire quand elle demanda quel genre de monstre on pouvait trouver ici.

''Si je te disais réellement ce qu'on peut trouver comme monstre, tu risquerais de partir en courant. Ce que les gens considèrent comme monstre se trouvent bien loin dans le désert, ne s'aventurant guère vers les habitations humaines. Il y a par exemple des vers des sables... Mais ne t'inquiète pas, nous ne risquons pas d'être des proies pour cette faune là, pas avec....''
°Pas avec un autre monstre comme moi dans les parages°

Une tête draconique sortit de derrière une dune proche et pourtant suffisamment haute pour cacher la carrure d'un dragon brun. Sveargith se redressa et quitta sa cachette pour se dévoiler dans toute sa splendeur de dragon, les ailes repliées le long de son corps musclé. Sa collerette dorsale se dressait fièrement en approchant du duo de bipèdes. Son regard verdoyant se posa déjà sur la jeune femme.

°J'espère que je te fais pas peur jeune aspirante. Me voila, Sveargith, ravie de te voir enfin. Te sens-tu plus rassurée de voir que je suis suffisamment imposant pour faire fuir d'autres bestioles ? °

Il sourit en dévoilant des crocs blancs et tranchants.


°Et puis même s'ils venaient à s'attaquer à moi, je veillerai à votre sécurité. °
''Même s'il s'agit de gazelles des sables ? ''
°Euh.... ca se mange ça. D'ailleurs j'ai faim maintenant. °
''Plus tard si tu veux bien mon ami. Alors Mekhala, que penses-tu de ce dragon en face de toi, ce gros gecko ?''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Mekhala T'all Lyss
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Mar 2013 - 21:41 Répondre en citantRevenir en haut

Peddyr posa une main réconfortante sur son épaule en lui expliquant que les monstres des sables ne venaient pas traîner près des habitations, surtout si un monstre plus gros y était.
Cela la rassurait un peu mais pas des masses. On ne faisait pas partir la peur ainsi avec de simples paroles. C'était plus complexe que ça, beaucoup plus complexe...
Point positif, cependant, elle ne tremblait plus.

Soudain, une tête sortit de derrière une dune. Mek retint un cri de surprise en voyant à qui cette tête appartenait. Un regard vert, une collerette dressée. Tout simplement sublime ! Ce dragon était la créature la plus gracieuse qu'elle n'aie jamais vu. Peut-être qu'elle exagérais mais pour elle c'était bien ça.

- Bien sûr qu'en votre présence je me sens on ne peut plus rassurée bien qu'il en faille plus pour faire fuir ce sentiment noir qu'est la peur, dit-elle en répondant à la question mentale du dragon.

Elle rit doucement à la joute verbale entre les deux compagnons. Elle regarda ensuite son maître qui venait de lui demander son avis.

- Imposant et rassurant. Il m'inspire le calme et la confiance.

Elle sourit avant de s'accroupir et de subitement jouer avec le sable tiède qui ne cessait de se refroidir. Elle avait encore l'âme poétique et ne pouvait vraiment pas s'empêcher de murmurer des vers:

- Tu brilles sous le soleil et te fait petit sous la lune. Tu est fin pourtant tu recouvres tout ce monde. Tous, un jour, nous te rejoindrons dans un ultime voyage. Je le sais, je le pense, tu es notre tombeau.

La jeune femme ferme les yeux et laissa la belle sensation du sable fuyant entre ses doigts faire le chemins jusqu'à sa mémoire et ses songes.
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 4 261
Sexe: Masculin
Présentation: URL
RPs: 1 185
Race: Humain
Âme Soeur: Sveargith
Fonction: Ex-Ambassadeur
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 19:36 Répondre en citantRevenir en haut

Le dragon finit par bomber le torse, avançant son antérieur droit pour se donner une allure plus noble et plus adaptée à la petite prose poétique énoncée par la jeune femme. Peddyr leva les yeux vers les cieux, se retenant de soupirer. Devant l'attitude de son lié, le dragon brun se permit de fendre un large sourire denté.

°Tu me flattes ma chère aspirante, tout cela est bien vrai !°

Peddyr se permit un petit toussement, espérant de pas briser l'élan inspirateur de la jeune femme.

''Bon.... euh, Svear', quand tu auras fini de faire ta pose, nous pourrons

monter sur ton dos, ou devrons nous attendre ? Tu vois, Mekhala, intenable ce dragon. Tu t'en es fait un ami, et il risque de te demander encore des proses. ''

°Mais quel jaloux cet homme, je te jure °

Peddyr manqua de soupirer encore devant l'hilarité du dragon. Puisqu'en Sveargith eut fini de ricaner, Peddyr prévint qu'ils allaient d'abord faire une étape à une oasis, suffisamment grande pour les accueillir quelques jours. De l'eau et de la nourriture au naturel les attendait déjà. Peddyr voulait passer là avant de terminer leur voyage au Mar Litsé. Il devait expliquer le point de sa situation avec Mekhala. Il ne voyait pas comment aborder ce sujet hors norme. Sveargith le rassura mentalement quand à cet instant prochain : il ne serait pas seul de toute façon.

Quand le dragon se baissa. Peddyr se rapprocha de lui et invita l'aspirante à le rejoindre.

''Ce sera ta toute première leçon : comment bien monter sur un dragon. Ensuite nous allons nous rendre dans une oasis du coin, comme un point de transition. Nous pourrons commencer à faire quelques leçons toi et moi et tu pourras encore me poser toutes les questions. Je tiens à ce point de passage, car une oasis est un point vital dans un désert. Peut être même que cela te soufflera quelques vers poétique. ''

Il lui fit un clin d'oeil et lui expliqua donc comment monter sur un dragon.



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:41 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu