Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Mise en perspective Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Tristan Orloff
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012 - 14:22 Répondre en citantRevenir en haut

Les pas de l’Orenien l’avaient amené à parcourir les couloirs et les salles jouxtant la rotonde. Depuis son arrivée, le rôle de ce haut lieu de la vie des luimës était manifeste et Tristan c’était mis en tête de le visiter. C’était également pour lui, une façon de mettre de coté l’espace de quelques instants, de quelques heures, les sujets les plus sensibles pour l’ouranosien. En effet, où qu’il pût se trouver, il y avait toujours, pour une société civilisée, des organes où le pouvoir s’exerçait et organisait celle-ci, les luimës ne faisaient pas exception. C’était donc l’endroit idéal pour l’aider à repartir sur une base qui était relativement familière pour le ganadéen.

Tristan en avait profité pour discuter avec les uns et les autres, en appris plus sur l’organisation du gouvernement autour d’une douzaine de membres environs ainsi que du rôle important de Nienor Del Cirth, la gardienne de la cité. Cependant, il n’avait pas vraiment approfondis ses connaissances sur ces acteurs de la vie Luimesque, préférant en discuter avec la Dame Al’Ysiria. Son attention se déportait ensuite sur la place de la cité sur le continent Tol Orëanéen, L’humain c’était retrouvé dans une sorte de salle des cartes où il pût plus aisément replacer le Mär sur ce continent, mais aussi situé celui-ci sur Rhaëg. Là encore, Tristan avait eut beaucoup de mal à concevoir son voyage depuis Orën en l’espace d’une nuit seulement. Le continent Tol Orëanéen semblait relativement équilibré sur le plan géologique, des zones accidentées au nord et au sud côtoyant de vaste plaines fertiles. Au centre se trouvait une vaste forêt nommée 'Sylve de Norui'. Il apprit également que le lieu où il se trouvait était la baie d’Eau-Claire, situé sur la façade est du continent.

Le visiteur relevait aussi deux autres noms sur la carte Tol Orëanéene : Le Mar Menel au lieu-dit des chutes de Nightfall sur la façade ouest-continentale et le Mar Tàralöm situé au nord, dans les pics de cendres, une zone à priori, inhospitalière… Les prenant instinctivement comme des cités au même titre que le Mär luimë, il remarquait leur zone d’influence respective délimitée en traits pointillé. Lòmëanor, la localité où Tristan avait passé sa première nuit sur le continent, semblait se trouver dans une zone hors influence en bordure de Sylve, sur les bords du cours d’eau nommé Cenedril. L’orënien en déduisait alors instinctivement que se serait sans doute le meilleur endroit pour rencontrer des habitants des autres Kaerls et planifiait une petite sortie là-bas. L’aspirant fixait la carte un certains temps, tentant de faire des hypothèses sur ce qu’elle lui montrait ou ce qu’elle pouvait suggérer. Il fut alors interrompu dans sa contemplation par une voix masculine derrière lui…
Publicité





MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012 - 14:22 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Déc 2012 - 18:31 Répondre en citantRevenir en haut

Il était difficile de trouver un instant à soi ces derniers temps. Nolan ne cessait de se balader d'un endroit à un autre en travaillant sans relâche sur ses nouvelles fonctions. Il ne s'était pas attendu à ce qu'un tel poste lui demande autant de temps et d'implication. Mais c'était là le revers de la médaille et il s'acharnait à rendre son amie la plus chère fière de lui. Certes il ne travaillait pas uniquement pour entrer dans les petits souliers de Dinjelaï mais il ne voulait pas perdre la face devant les anciens conseillers à qui il vouait une certaine rancœur qu'il avait beaucoup de mal à laisser disparaître. Si Dinjelaï et Darshan parvenaient à faire omission de ce petit différent ce n'était absolument pas le cas du fëalocë qui profitait de chaque instant pour lancer de petites piques aux personnes qui avaient oser le menacer lui et ses deux seuls véritables amis de mort.

Ses pas le guidaient instinctivement vers son bureau... enfin bureau... il s'agissait d'une salle qu'il avait réquisitionné pour y entreposer les nombreux papiers et autres cartes qui étaient nécessaires à ses fonctions. Avec tous les espions en place sur le continent il avait eu besoin de réquisitionner de nombreux plans ou autres pour pouvoir travailler correctement. Et puis il se trouvait à quelques pas de la salle où se réunissait le Conseil ce qui lui permettait de ne pas être trop en retard... quand il décidait surtout de ne pas l'être.

*Ce qui n'arrive jamais...*

Il ignora avec superbe la pique de son lié et tourna dans le couloir en songeant qu'il allait travailler sans vraiment savoir quoi faire... Quelques missives éventuellement pour pouvoir obtenir des nouvelles des plus éloignés mais il aurait préféré occuper son temps en allant chasser ou à la limite s'entrainer avec Darshan. Le chef des armée lu iavait flanquée une sacré raclée la dernière fois... à juste titre puisque lui-même lui avait botté les fesses auparavant... au sens propre comme au figuré. Darshan était vraiment quelqu'un d'atypique et passer du temps avec lui... à petite dose... avait quelque chose d’extrêmement distrayant. Bon son penchant pour les plaisirs de la chair et de l'alcool semblaient occuper le plus clair de son temps mais outre ces déviances il demeurait un ami très chaleureux!

Poussant la porte il se rendit directement vers son bureau sans accorder un regard à la pièce. Il posa les paperasses habituelles sur celles qui trainaient déjà et se tourna pour aller récupérer...

- Qu'est-ce que vous faites ici?

Il venait de se rendre compte que quelqu'un était en train de consulter ses cartes. Ne s'attendant pas à se retrouver avec quelqu'un il s'était montré peut-être un brin plus hostile qu'il ne l'aurait souhaité. En quelques enjambées il rejoignit l'homme qui lui tournait le dos et qui s’apprêtait à lui faire face. L'attrapant par l'épaule en prenant soin de ne pas paraître violent il tourna l'homme face à lui.

Un regard bleu océan beaucoup plus sombre que le turquoise de son propre regard lui fit face. Le visage de l'homme n'avait pas l'air hostile du tout. Bien au contraire il paraissait bien calme et détendu aussi n'était-il probablement pas là en quête de fouiner pour le compte d'un quelconque conseiller mal avisé.

* Tu deviens paranoïaque ma parole... tu te rends compte de ce à quoi tu penses? *

Il avait en tête le visage froid et dur de Lalwendë pour qui il éprouvait une aversion qu'elle lui rendait bien la plupart du temps.

- Je... Excuse-moi...

Il relâcha l'épaule de l'homme et s'éloigna d'un pas.

- Je ne sais pas si vous êtes au courant mais cette pièce est en quelque sorte mon bureau... et vous étiez en train de regarder des cartes qu'aucun autre que moi-même ou notre Dame n'est autorisé à consulter.

* Si tu fermais la porte il y a des chances pour que personne ne puisse entrer ici par erreur...*

- Est-ce que je peux savoir à qui j'ai à faire et qu'est-ce qui peut bien vous amener ici?

Le ton était neutre posé mais déterminé. L'homme ne quitterait pas la pièce sans fournir quelques explications bien détaillées sur ses intentions.

[HRP: Heu... j'ai improvisé... j'espère que ça t'ira.]
Tristan Orloff
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2012 - 13:36 Répondre en citantRevenir en haut

Tristan sentit une main ferme se poser sur son épaule avant de le contraindre à le retourner. N’étant pas là pour créer de problème, il n’avait offert que peut de résistance à la poigne de l’inconnus. Après un silence pensant où le ganadéen se retrouvait devant un homme au regard perçant, au visage parfait et dont la chevelure, d’une couleur dorée trop intense que pour être naturelle, semblait le rattaché à la race des Fëaloces. Du moins était-ce la première impression du ganadéen. L’homme en face de Tristan était visiblement étonné par sa présence mais remis rapidement une distance entre eux avant qu’il ne dévoile la nature réelle de la pièce où l’Evanescent avait eut l’audace, ou l’outrecuidance, de pénétrer.

    « J’en suis vraiment désolé. Mais si cela peut vous rassurer, je pense être suffisamment nouveau ici pour que m’échappe ce qui peut avoir de l’importance pour vous. Vos secrets sont donc sauf.»


Le ton employé part le ganadéen laissait transparaître une certains sincérité. Effectivement, ce dernier était suffisamment peu au fait des affaires tol oréanienne que pour véritablement prendre la mesure des éléments qu’il avait pu voir sur les documents exposés. S’avançant légèrement, Il lui tendit une main pour entamer les présentations. Celle-ci, à l’instar de celle de son vis-à-vis avait moins bonne allure avec le pansement qui recouvrait l’un de ses doigts, Ceux qui restaient exposés à la vue, étaient quand à eux plus fins, marqué par les privations. Cela n'empêchait cependant pas Tristan de répondre avec une certaine énergie:

    « Je m’appel Orloff, Tristan Orloff. Je suis l’un des aspirants de Dame Al’Ysiria… Et le fils de Jonas Orloff, si vous le connaissez. C’est lui qui m’a emmené ici depuis Ören.»


Le ton était cordial tout en maintenant une certaine distance. Tristan se retournait alors vers la carte qu’il avait observée avant de refaire face au fëaloce. Indiquant cette dernière du pouce, il lançait :

    « Excusez-moi mais, est-ce bien une représentation du planisphère rhaëghien ? Je reconnais Orën ici, sur la carte mais je n’ai encore jamais vu de représentation de ce genre. Si celle-ci est exacte, je n’arrive pas à croire que j’ai pu faire une telle distance en une nuit… »


L’orennien semblait vraiment stupéfait par ce qu’il avait découvert. Il avait déjà entendus parler de l’Interstice et savait que c’était par ce mode de transfert qu’il était arrivé à Loméanor. Mais pour l’humain, ce genre de manifestations magiques se heurtait violemment à sa conception d’un monde, sans doute moins enchanté que pouvait l’être la vie sur ce continent-ci, démontrant par la même à son vis-à-vis, l’étendue de sa méconnaissance du monde Tol Oréanien…
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 01:50 Répondre en citantRevenir en haut

Nolan regarda la main pansé de l'homme avant de la serrer avec douceur pour éviter de ne malmener l'homme plus que ce qu'il venait de le faire. Il s'était un peu emporté mais avec sa position il était vrai qu'il voyait un peu des ennemis partout. Mais d'après ce qu'il venait d'entendre... cet homme était loin d'être un ennemi si Nolan s'en référait aux membres de sa famille qu'il connaissait bien.

- Enchanté... Messire Orloff.

Il laissa parler l'étranger et sourit en l'entendant s'étonner ainsi des capacités draconienne. Lui-même il y a bien des années s'était fait la même réflexion. Mais il préféra ne pas trop se fier aux apparences... certes il n'avait pas à être aussi soupçonneux mais l'homme était quand même en train de regarder l'unique carte faisant état des lieux où se situaient les autres Kaerls. Chose que seul l'ambassadeur et le dirigeant du Màr étaient autorisés à connaître. Peut-être était-il là innocemment mais il venait sans s'en rendre compte d'en apprendre plus sur le monde actuel que bon nombre des maîtres les plus accomplis.

- Sachez que vous allez vivre des choses dont vous n'aviez pas idée auparavant. Les distances ne sont en aucun cas un problème dans l'univers dans lequel nous vivons. En effet, il est fort probable que vous ayez parcouru une telle distance. Nos cartes sont beaucoup plus précises que celles que vous deviez avoir l'habitude de voir. Il est beaucoup plus aisé d'accomplir des relevés depuis le ciel.

Nolan prit le temps de contourner le jeune homme et d'enrouler la carte. Il s'approcha d'une étagère d'où dépassaient un certain nombre de rouleaux et posa négligemment celle-ci parmi ses congénères.

- Vous dites être un Orloff... cela ne doit pas être désagréable de compter plusieurs membres de sa famille dans un même Màr. C'est chose plutôt rare quand la personne vient de Rhaëg. Vous devez vraiment être né sous une bonne étoile Messire Tristan... je donnerai cher pour pouvoir revoir ne serait-ce qu'un jour l'un des miens.

Il regarda l'homme et constat qu'il était en piteux état.

- Je suis désolé de m'être emporté de cette façon... j'avoue que j'occupe ces fonctions depuis peu et que cela me rend un peu nerveux. Je ne voulais pas vous brusquer surtout quand je vois que vous semblez blessé.

Il s'approcha de ce qui ressemblait à un bureau et écarta une chaise. D'un geste de la main il invita Tristan à s'asseoir et se dirigea ensuite vers la cheminée. Laissant son pouvoir couler jusqu'à ses doigts il embrasa les brindilles qui prirent feu immédiatement. Il mit de l'eau à chauffer et alla chercher une carte un peu plus précise du monde qui ne divulguerait aucune informations.

- Le monde dans lequel nous vivons peut sembler vaste... à dos de dragon il n'en est rien. Quand je suis arrivé ici... j'ai eu vraiment hâte de me lier. Quand j'ai eu cette chance, je n'ai pas attendu bien longtemps avant de partir.

Nolan sourit en voyant l'air de Tristan.

- J'avais envie de voir le monde et de me rendre compte par mes propres yeux des choses que l'on voit dans les livres. Et je suis parti quelques années pour visiter l'univers dans lequel nous autres Hommes foulons le sol.

L'eau à présent bouillante Nolan attrapa deux tasses et y glissa quelques feuilles de thé avant d'y ajouter l'eau chaude. Il offrit une tasse à Tristan ne lui demandant pas même son avis et se réinstalla.

- Pourquoi ne pas avoir demandé d'être sous les ordres de votre père. Il est vraiment bon en maniement des armes... j'ai plusieurs fois eu l'occasion de combattre avec lui et j'en tire toujours beaucoup de plaisir. Jonas quand à lui n'est pas encore Maître... et puis il a encore quelques étapes à accomplir au sein du Kaerl avant d'en arriver là.

[HRP: Je suis vraiment désolé du retard.... ne m'en veut pas!!]
Tristan Orloff
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan 2013 - 13:49 Répondre en citantRevenir en haut

Tristan avait brièvement détourné le regard de la carte de Rhaëgh alors que le fealoce en commentait la précision. L'Evanescent, qui n'en avait jamais vu de semblable, ne pouvait que lui donner raison:
    « Effectivement oui, je constate que la coupe des continents est plus nette que sur la plupart des cartes que j'ai pu observer. C'est intéressant. Avant d'arriver ici, j'occupais une fonction administrative à la ville de Ganadiel dans le Nord-Orenien. Bienque je n'ai pu suivre les travaux, je sais que des expérience relatives à la cartographie ont été menées dans ses environs sur base d'une sorte de triangulation. Les premières cartes qui furent sortient semblent être d'une précision comparable. Mais cette méthode demande des hommes et du temps, il faudrait sans doute des génération pour cartographier ne serait-ce qu'Orën...»

Le Fealoce avait replié sa carte avant d'aller la ranger dans une armoire non loin. Si Tristan ne dénotait aucune hostilité chez son vis-à-vis, il ressentait néanmoins un certains malaise. Celui-ci détournait ensuite la conversation sur sa famille. Le ganadéen ne relevât pas le ce détail qui qui avait fait parlé l'inconnus de 'plusieurs membres de sa famille' au sein du Mar Luimë. Son esprit c'était focalisé plus sur les siens qu'il avait du laisser derrière lui. Les pensées qui se dégagèrent alors chez Tristan allèrent droit vers sa femme et ses enfants assombrissant quelques peu les traits de son visage.
    « L'avenir nous le dira....» Avait-il soupiré avant de reprendre à l'attention de son interlocuteur: «Monsieur? »

Son regard, plus incisif, et un léger signe de la tête annonçait plus une question qu'une hésitation. En effet, le fait de ne pas savoir à qui il avait affaire commençait à le gêner. S'il s'avait qu'il avait en face de lui un partenaire privilégié de la Dame, cela pouvait encore représenter un groupe relativement importants de personnes. Tristan, à la vue des cartes et autres documents dans le bureau, songeait à un responsable lié à l'aménagement, la cartographie peut-être, mais il n'était encore sûr de rien.
L'homme se présentait alors brièvement tout en faisant bouillir de l'eau, usant de cette capacité inhérente à la race qui était la sienne, avant de continuer sur son propre parcours. Tristan, qui s'était assis, était toujours en proie au doute vis-à-vis de cette liaison avec un dragon, mais aussi méfiant à l'égard de ces derniers. Cela ne l'avait pas empêcher, malgré tout, de suivre les paroles de Lancaster avec attention. Il finit tout de même par hausser les sourcils, sceptique sur le fait qu'il puisse éprouver autant de plaisir que le Fealoce. Ce dernier, revenant alors avec deux tasses de thé, le questionnait au sujet de Jonas. Remerciant son hôte, Tristan fit ensuite une courte pause avant de lui répondre:
    « C'est... compliqué... » Commençait alors l'Orenien qui venait de prendre sa tasse de thé. Détournant le regard de son breuvage, il continuait «Mon parcours en Oren à finit par convaincre mon père que ma place était là-bas. » Tristan levait alors une main comme pour réprimé une possible réaction de Nolan. «Je suis au courant que, selon certains de vos pairs, cette décision n'était pas la bonne. Au fond, les faits ont plutôt tendance à leur donner raison même si je suis ici uniquement par la volonté de mon père. » Tristan prit un instant pour soufler un peu sur sa tasse avant d'en prendre une courte mais brûlante gorgée «Tout ceci peu se discuter, évidement. Mais j'ai rencontré ma femme à quinze ans, j'avais réussis à obtenir une bourse pour suivre des études de droit à Ganadiel, et aux termes desquels j'acquis un poste à la ville. Allyssandre, ma femme, est la fille d'un riche notable de la ville mais elle ne possède pas le Don. Mon père, respectueux de la relation qui nous unissait, à donc pris le risque, disons-le ainsi, de nous laisser faire notre vie à Ganadiel. Il ne m'a donc jamais parlé de cet endroit, de Tol Orea ou autre, me maintenant ainsi dans une certaine ignorance dont je m'accommodais bien puisque, à l'époque, je n'avais pas de raisons d'espérer autre chose que ce que j'avais: un foyer, une place, une bonne réputation et les moyens de vivre correctement...»

    * Et ma Foi envers Ouranos. *

Songeât-il pour lui-même. Un bref regard vers sa tasse et Tristan en bus une autre gorgée chaude. Ressassant quelques souvenirs d'une période heureuse a présent révolue, une moue vaguement mélancolique avait alors pris place sur son visage. Puis, comme soudainement piqué par la réalité où il se trouvait, poursuivit son discours:
    « Lorsque je suis arrivé ici, j'en ai beaucoup voulus à Jonas pour ce qu'il m'avait dissimulé. Bien que chevalier, sans doute aurait-il pu me former mais c'était hors de question, j'étais trop en colère. Mais ce moment est passé à présent. Après le choc de ce changement, j'ai progressivement repris mes esprits. Nous avons eu une discussion avec lui ce qui à permis de clarifier pas mal de choses même si je doit dire que certaines zones d'ombre persistent. »

Tristan, assit sur sa chaise, fixait à présent sa tasse de thé à moitié vide qu'il faisait roter entre ses doigts quelques secondes avant de la lâcher et de se pencher sur la table:
    « Si vous le souhaitez, nous pourront reparler plus précisément des circonstances de ma venue ici. Mais je pense que vous comprenez, à l'écoute de ce que je viens de vous dire, que cette transition prendra du temps. Il y a certaines choses à repenser, de nouveaux repères à trouver. Je suis d'ailleurs plutôt heureux que la Dame Al'Ysiria aie fait le choix de m'aider à trouver ma place ici, les échanges que j'ai eut avec elle et Anareinth furent très instructifs et enrichissant. Je suis convaincus que la patience dont elle a fait preuve lors des premiers jours fût déterminante. »

Pour autant, Tristan, et sans doute Dinjelaï, était conscient que le chemin était encore long. L'humain avait alors pris un air préoccupé. Jouant avec sa tasse de thé avant d'en prendre une autre gorgée ont pouvait sentir que l'homme n'était pas à l'aise dans ce genre de conversation. visiblement, il devait avoir beaucoup de choses en tête.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:42 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu