Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Que la pluie soit ! Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 - 14:50 Répondre en citantRevenir en haut

28 Solyaeku 918


Cela faisait une semaine que des questions tournaient dans sa tête, une semaine que Méandre avait quitté le temple, une semaine qu'elle essayait de ne pas se rappeler les mots de l'assistant scribe sur le chemin du village de Demy. Ce fut la semaine la plus longue de sa vie, une semaine passée en vain à chasser les paroles de cette entrevue impromptue mais surtout une semaine passée à chasser les questions que les déclarations de Kendrik avaient fait resurgir et qui trainaient tapies au fond d'elle depuis fort longtemps...

Dès que ces questions arrivaient, la jeune prêtresse faisait tout pour les faire disparaitre et cela réussissait mais pour une courte durée et elles finissaient toujours par revenir. Méandre avait tout essayé... Elle avait compté le nombre de pas, regardé le paysage, lancé une discussion avec les villageois et les assistants du temple qui l'accompagnaient, même les prières adressées à Mystra ne gardaient éloignées que peu de temps ce qui la tracassait.

Pourquoi a t'il fallut que tu viennes me trouver Kendrik...

Cela ne faisait qu’une petite heure que la troupe était arrivée à Demy, que Méandre avait déjà demandé à se retirer afin de préparer le cérémoniel du lendemain. La jeune prêtresse avait été conduite comme à l’accoutumée à l’extérieur du village, et à sa demande, comme toujours, ses compagnons de voyage et assistants l’avaient laissée seule. Il est des choses qu’une prêtresse doit faire toute seule et ce n’est pas pour rien.

Elle était donc en ce début de soirée, au milieu d’une clairière entourée de pins, un petit feu au milieu de celle-ci, créait et animait des ombres sur le sol. On n’entendait que les crépitements du feu, le craquement des arbres de la forêt, les pas d’animaux, les branches secouées par le léger vent mais en dehors de la nature aucun autre son ne perçait le silence. Méandre était extrêmement silencieuse, faisait de petits et lents mouvements, se fondant dans le calme ambiant.

Pourquoi a t'il fallut que tu viennes me trouver Kendrik... répétait une fois de plus la Mylith

Est-ce vrai que personne ne se préoccupe de moi ? … Pourtant tant de monde est attentionné…

La jeune Neishaane secoua la tête et retira ses habits pour enfiler sa tenue de cérémonie. Elle avait allumé un petit feu qui dansait non loin d’elle. Ce feu avait deux fonctions. Il lui tiendrait chaud pendant la nuit bien évidement mais surtout ses flammes vacillantes aidaient la jeune femme à méditer. Elle se laissait comme hypnotiser par leurs irréguliers mouvements.

Elle s’était tout d’abord mise à genoux puis s’était assise sur ses pieds et avait commencé à ralentir sa respiration. Prenant de longue inspiration et soufflant lentement. Les battements de son cœur se ralentirent eux aussi et Méandre se laissa tout doucement glisser et bercer par les crépitements du feu. Assez curieusement, elle utilisait le feu pour préparer un travail sur l’eau, elle n’avait d’ailleurs jamais fait le rapprochement et puis même si elle s’en était rendu compte, ce qui comptait pour elle était le résultat et non la façon d’y arriver.

Méandre ferma alors les yeux, pour rentrer dans la phase de méditation à proprement parler. Elle maintenait une respiration lente, se détendant puis s’assit en tailleur et expira longuement. Elle se concentra sur son objectif, visualisant des fluides partant de tout son corps, se rejoignant dans son ventre et qui formaient une boule grandissant à mesure de l’arrivée de son énergie.

Tenue de cérémonie de Mylith Méandre Elina De MeriBrylla :



Dernière édition par Méandre De MeriBrylla le Mer 2 Sep 2015 - 15:42; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012 - 14:50 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 18 Nov 2012 - 19:06 Répondre en citantRevenir en haut

C'était officiel... il était Maître. Et c'était un calvaire. Il n'avait pas cru Dinjelaï quand celle-ci s'était plainte d'avoir trop de choses à faire. Désormais... il comprenait parfaitement de quoi elle parlait... et encore... lui n'avait pas tout le Kaerl a dirigé. Mais voila qu'à présent il devait partir à la recherche d'un aspirant. C'était comme disaient les plus jeunes du Kaerl... une vraie galère. Un véritable calvaire même. Aydan lui-même ne supportait pas de voler comme ça à l'aveuglette en sondant les esprits humains en quête d'un quelconque possesseur du don. Il aurait aimé pouvoir juste se rendre là où on lui disait d'aller et revenir avec l'aspirant en question. Mais non... il fallait voler trouver et le pire de tout convaincre. Après sa première rencontre avec un dragon il s'était juré à lui-même qu'il ne s'y prendrait jamais de cette façon. Son cœur avait faillit s'arrêter de battre et il avait vu sa dernière heure arriver. Aussi avait-il choisit de faire en sorte que Aydan se rende bipède. Seulement le visage d'Aydan en tant que bipède demeurait une chose peu rassurante. Certes il avait la beauté et la jeunesse. Mais son regard et son teint blafard montraient clairement qu'il demeurait un prédateur.

* J'EN AI UNE!!!*

Le cri de son lié bien qu'intérieur à ses pensées faillit désarçonné Nolan qui ne s'attendait pas à un tel changement de cap et une telle joie. Apparemment Aydan était plus excité que lui par ces nouvelles fonctions. Probablement parce qu'il savait que lui-même aurait une forme d'apprentissage à réaliser. D'ailleurs Nolan était plutôt curieux de voir comment Aydan serait avec quelqu'un qui n'avait aucune notion sur les dragons.

* Une? tu veux dire que c'est une fille?*

* On dirait oui. Je vais me poser un peu plus loin elle se balade dans les bois toute seule il vaut mieux éviter d'arriver comme ça. souviens-toi de ce que l'on nous a conseillé.*

Les paroles des Maîtres émérites revinrent à la mémoire de Nolan. Tellement de conseils différents qu'à la fin il ne savait même plus comment il devait apostropher son futur aspirant. Le conseil qu'il avait gardé en mémoire en revanche c'était de s'attendre au pire comme au meilleur. Certains maîtres s'étant presque fait embrochés par leurs aspirants. Nolan jeta un oeil en contrebas et aperçut la lueur de petites flammes au milieu d'une clairière. Il laissa Aydan se poser plus loin dans les bois écrasant des arbres sur son passage. Comme à son habitude il avait prit soin de s'habiller élégamment. Son coté fëalocë l’empêchait de sortir sans être présentable. Il avait donc revêtu une chemise blanche des plus luxueuse et un pantalon en cuir beige. Une cape aux couleurs du Kaerl le protégeait du froid et il avait avec lui des vêtements pour Aydan qui prenait à présent forme humaine.

Nolan intima par un geste le silence à son lié qui semblait de plus en plus joyeux à l'idée de cette rencontre. Il ne voulait pas effrayer la jeune femme. D'autant que la présence de deux hommes dans les bois en ce début de soirée... cela ne devait rien avoir de rassurant. Ils avancèrent entre les arbres en silence tachant de ne pas se faire remarquer. Peu de temps après Nolan vit entre les arbres la présence du feu de camp de la jeune femme. Celle-ci d'après ce qu'il voyait était devant les flammes et ne bougeait pas. Aydan a ses cotés regardait intensément la jeune femme probablement en train de sonder son esprit. Nolan patienta un instant attendant de voir ce que son lié pouvait déjà lui apprendre. C'était là un avantage non négligeable qui lui permettrait probablement de s'en tirer facilement pour la convaincre de venir.

* Rien...*

* Comment ça?*

* Elle médite... et je ne ressens que de drôles de choses qui bougent en elle... elle ne pense à rien...*

* Tu restes ici et j'y vais tout seul sinon elle va avoir peur*

* Je ne suis pas si effrayant*


Nolan n'osa pas contredire son lié. Aussi choisit-il une approche un peu différente.

* Elle sera effrayé si nous sommes deux. Si j'y vais seul d'abord et que tu arrives ensuite elle sera peut-être plus rassurée. *

Aydan réfléchit un bref instant avant d'opiner du chef. Rassuré, Nolan avança et pénétra dans la clairière. Il ne savait pas trop si la jeune femme l'avait déjà entendu ou pas mais elle paraissait hypnotisée par les flammes. Il avança sans demi mesure ne voulant pas avoir l'air d'un homme qui cherche à surprendre. En s'approchant encore un peu il préféra s'arrêter. Il venait de constater que, malgré le temps, la jeune femme était presque nue.

* Sur quoi je suis encore tombé moi...*

En regardant de plus près il vit qu'elle avait quelques morceaux de tissus aux endroits les plus intimes de son anatomie ce qui le soulagea grandement. Puis avant de s'avancer un peu plus il toussota cherchant à faire sortir la jeune femme de sa contemplation du feu.

- Pardonnez-moi!

Il s'autorisa quelques pas en avant sans trop se rapprocher.

- Bonsoir! Veuillez bien me pardonner de vous interrompre. Je suis... Messire Lancaster. Je ne voudrais pas vous déranger mais je ne suis pas sûr qu'il soit très prudent pour une jeune femme de demeurer dans les bois ainsi vêtue en pleine nuit et sans la moindre protection. Avez-vous besoin d'aide? Quelqu'un en a-t-il après vous?

Regardant autour de lui comme s'il croyait ses propres paroles Nolan s'avança encore un peu.

[HRP: Je te déteste... Clin d'Oeil ]
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 23 Nov 2012 - 00:58 Répondre en citantRevenir en haut

Alors que ses idées et ses questions l’avaient laissée en paix en ce début de méditation, un visiteur non souhaité vint troubler sa concentration. Tout d’abord il toussa ce qui la fit sortir de sa concentration ; ce son inhabituel dans cette situation la fit revenir à elle comme lorsqu’un bruit nous réveille, il nous sort de notre rêve sans que nous sachions ce que nous réveille.

- Pardonnez-moi!

Elle sursauta cette fois, ouvrit les yeux et fit demi-tour rapidement pour voir quel galapiat osait venir la déranger pendant son exercice pré-rituel. Un fëalocë … et pas du tout vêtu chichement.

Elle pesta intérieurement et commençait à se dire que c’était encore un de ses riches habitants qui venait chercher auprès d’elle une quelconque preuve de support divin ce qui lui permettrait d’augmenter son aura auprès des citoyens. Cela arrivait peu souvent mais à de bien trop nombreuses reprise au goût de Méandre.

- Bonsoir! Veuillez bien me pardonner de vous interrompre. Je suis... Messire Lancaster. Je ne voudrais pas vous déranger mais je ne suis pas sûr qu'il soit très prudent pour une jeune femme de demeurer dans les bois ainsi vêtue en pleine nuit et sans la moindre protection. Avez-vous besoin d'aide? Quelqu'un en a-t-il après vous?

Renvoyons ce curieux rapidement, je ne dois pas être en retard

Fort heureusement pour l’importun, Méandre avait été éduqué en bonne prêtresse, aussi elle avait son discours tout prêt et rodé et ne l'envoya pas promener sèchement. Elle fit un petit pas de côté et deux en arrière, se rapprochant de son sac et gardant une bonne distance entre eux, puis salua le nouveau venu.

Bonsoir Messire Lancaster. Je suis la prêtresse Méandre Elina de MeriBrylla mais vous le savez déjà je présume. fit la jeune femme en souriant pensant avoir à faire avec un notable du coin.

Elle se redressa aussitôt et mit ses poings sur ses hanches avant de fixer le jeune homme droit dans les yeux. Elle n’était nullement impressionnée bien qu’elle soit une femme en terre inconnue,fort peu vêtue avec sa seule tenue de cérémonie et sans arme face à un homme peut être armé et en terrain connu. Elle avait déjà vécu cette situation et savait que les villageois étaient pénible mais en aucun cas une menace. D’ailleurs il s’était bien présenté et il aurait pu l’agresser directement si c’était là son intention mais il en était rien.

J’ai besoin d’être dans ces bois pour accomplir demain ce que pourquoi vous m’avez fait venir ici messire Lancaster. Personne n’oserait s’en prendre à une Mylith de Mystra venue aider le village n'est-ce pas ? Alors il est inutile de vous inquiéter. Si vous tenez à m’aider, permettez-moi me préparer et laissez-moi maintenant. Je resterai deux jours de plus après la cérémonie de demain, nous pourrons alors honorer tous ensemble notre déesse comme il se doit et je répondrai aux questions que vous voudrez me posez.

Elle le salua de nouveau en terminant sa phrase puis l’invita d’un geste de la main à s’éloigner avant de se tourner de trois-quart, gardant un oeil sur lui et de t’attiser le feu.


hrp : un peu court pardon
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 25 Nov 2012 - 23:13 Répondre en citantRevenir en haut

Nolan haussa un sourcil perplexe quand la jeune femme prit la parole. L'obscurité aidant elle ne s'en rendit pas compte. Il chercha inutilement la présence de Aydan non loin de là et sentit le contact de son esprit frôler le sien. La pointe d'excitation toujours présente et l'envie de se montrer ne cessant de s'introduire dans l'esprit du fëalocë.

* Que sens-tu? *

* Elle est un peu énervée. Elle pense te faire partir aisément et n'est pas très en confiance. Tu devrais la rassurer et être plutôt explicite si tu ne veux pas qu'elle se mette à hurler... *

La posture qu'adopta la jeune femme pour la suite de son discours faillit faire éclater de rire Nolan. non pas que la situation fut vraiment risible. Mais à la voir mettre ainsi ses poings sur les hanches il devinait que le titre qu'elle venait de lui donner devait faire d'elle une personne probablement importante et respectable. Ce qui l'amusait c'est que la situation ne tarderait pas du tout à s'inverser. Quand elle deviendrait son aspirante, bien que le respect soit mutuel elle se retrouverait hiérarchiquement en bas de l’échelle sociale du Kaerl.

Il l'écouta jusqu'au bout comprenant ainsi que la jeune femme devait être une genre de devineresse ou quelque chose de ce genre et qui devait donc apparemment accomplir un rituel. Il laissa la jeune femme terminer son discours avant de se lancer.

- Ma Dame... vous devez apparemment me prendre pour quelqu'un que je ne suis pas. A dire vrai je ne suis pas originaire de la région... je viens de... très loin. Aussi je suis dans un premier temps ravi de faire votre connaissance.

Il toussota afin d'être sur qu'elle l'entendrait bien et se risqua à avancer un peu.

- A dire vrai... je suis venu ici ce soir non pas dans l'intention de vous déranger dans votre rituel ou votre préparation mais pour une toute autre raison. Je vous laisserai bien volontiers mais vu que j'ai eu un mal fou à en trouver un je ne prendrai pas le risque de vous laisser ainsi exposée à un danger quelconque.

Il s'approcha un peu plus et s'assit près des flammes. Il tendit les mains en avant mimant une fraicheur qu'il ne ressentait pas du tout. C'était juste un moyen pour se rapprocher de la jeune femme. Mais à présent qu'il la voyait plus distinctement il ne pu empêcher le sang lui monter aux joues en voyant sa tenue d'un peu plus près.

- Je... vous devez avoir froid... vous voulez ma cape?

Il attendit et n'obtint pas de réponse immédiate. Il posa donc sa cape entre lui et la jeune femme.

- A dire vrai prêtresse... je viens comme je vous le disais d'une région... très éloignée. Et si je suis là c'est parce que vous êtes une personne très spéciale. Je ne fais pas allusion à vos fonctions... mais... comment vous expliquer...disons que vous avez un Don... dont vous n'avez pas conscience. Peut-être est-ce l’œuvre de votre Dieu vu que vous êtes prêtresse peut-être est-ce là uniquement le fait du hasard. tout cela pour en venir à un fait bien simple. Vous possédez le don... et celui-ci vous donne la possibilité de parler avec... avec des Dragons.

Nolan s'attendait à une réaction aussi préféra-t-il poursuivre sans laisser le temps d'être interrompu.

- Je sais que vous allez penser que je suis fou ou que je suis un malade venu de je ne sais où mais bon j'ai tout de même un moyen de vous convaincre. Je vais juste voir si vous êtes prête à en discuter et à vous asseoir quelques instants.
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Nov 2012 - 17:44 Répondre en citantRevenir en haut

Méandre tourna la tête vers l’inconnu alors que ce dernier non seulement restait sur place au lieu de partir comme elle le lui avait demandé, mais surtout alors qu’il prétendait venir de très loin.

L’adolescente aux cheveux de neige ne manqua pas de noter l’hésitation de Nolan quant à sa provenance, prenant cela pour un mensonge plus qu’une envie de ne pas dévoiler un secret et pour cause elle ne savait rien de tout l’univers des Maîtres dragons.

Alors qu’il toussa, elle allait lui répondre de manière un peu plus cinglante comme on le lui avait appris mais ce dernier le lui en laissa pas le temps, et pire cet effronté se rapprocha d’avantage.

La Neishaane pourtant ne recula pas, tout d’abord elle n’était pas vraiment en danger et puis on lui avait indiqué que reculer dans de telles circonstances ne pouvait que donner plus de pouvoir à la personne vous faisant face, lui donnant un sentiment d’être supérieur, la jeune femme écouta donc sagement son interlocuteur mais ne se coupa pas de toute pensées.

Il est trop bien vêtu… et son phrasé et ses manières… ce ne doit pas être un malandrin… Mais que me veut-il ?

Elle se redressa légèrement et lui fit face de nouveau, ses poings sur les hanches.

Je ne peux pas vous retourner le compliment messire Lancaster. Vous me déranger en pleine préparation d’un rituel important je ne peux donc pas être ravie de faire votre connaissance présentement. Comme je vous l’ai dit nous pourrons nous voir plus tard, ce que j’ai à faire est d’une grande importance… Et puis veuillez m’excuser mais je ne comprends pas de quoi vous voulez parlez. Vous avez eu un mal fou à trouver un quoi ?
Encore une fois je ne risque rien et il n’y avait aucun danger ni désagrément avant votre venue…


La prêtresse commençait à s’impatienter, elle n’avait jamais apprécié les quêteurs de soutien divin et en tant que Mylith elle était habituée à être écoutée sans discussion.

L’audacieux se rapprocha d’avantage et faisait mine de se réchauffer, le feu d’ailleurs lui faisant prendre des couleurs, du moins c’est ainsi qu’elle préférait interpréter le rougissement du Fëalocë jusqu’à sa question où se fut elle qui se mit à avoir le sang qui montait renforcer son teint.

Non ce n’est pas un voleur. En a-t-il à mon corps…

La plus belle des Neishaanes comme l’aurait écrit Kendrik, resta silencieuse perdue dans ses pensées, si bien que l’inconnu reprit la parole une nouvelle fois. Et les premières phrases de Nolan ne la rassurèrent pas, loin de là. Elle avait entendu parler d’histoire de vaurien s’en prenant physiquement à des prêtresses et abusaient d’elles mais jusqu’à ce moment elle n’avait pas pris ses dires pour vérité, Mystra n’aurait jamais laissé une telle chose se produire envers ses prêtresses. L’audacieux lui parla même de parler à des dragons.

Bouillonnant intérieurement Méandre jeta rapidement un œil à un sac posé non loin, sa dague de cérémonie se trouvant à l’intérieur. Elle fit mine de s’étirer puis se saisit de son sac et recula avant de prendre l’arme en main et de laisser le sac retomber. Bien sûr elle n’irait jamais jusqu’à utiliser cette lame sacrée pour se défendre, ce n’était pas là sa fonction et elle ne commettrait jamais un tel sacrilège mais l’homme en face de lui ne pouvait le savoir.

Je ne suis pas sans défense vous savez ! Et je n’ai besoin ni de votre cape ni de vous parler vile galapiat ! Je ne sais pas ce que vous avez précisément en temps mais Mystra ne vous laissera pas me souiller.

Vous êtes un fou doté d’une perversité telle que vous en venez à évoquer des créatures légendaires à une prêtresse pour mieux l’amadouer. Si vous savez pu troubler et duper d’autres prêtresses en jouant sur l’aspect divin des dragons, vous ne réussirez pas avec moi. Il vous faudra mieux que ces paroles pour me leurrer messire Lancaster ou qui que vous soyez d’ailleurs.


Elle leva la pointe de l’arme vers Nolan avant d’ajouter, bluffant bien entendu

Mon escorte ne devrait plus tarder à revenir, vous feriez mieux de me laisser maintenant, j’ai à faire je vous l’ai dit.
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Déc 2012 - 00:07 Répondre en citantRevenir en haut

Nolan tiqua quand elle lui parla comme s'il s'agissait d'un enfant prit en faute. Il n'était pas du genre à frapper une femme mais il aurait volontiers donner la fessé à celle-ci pour avoir oser lui parler comme cela. Mais elle ne pouvait pas savoir. C'était normal.

Les paroles de la jeune femme ainsi que son ton impérieux avaient quelque chose d'agaçant. Surtout quand son statut actuel imposait bien plus souvent respect, qu'il n'hésitait pas à retourner à ses interlocuteurs. Il laissa la jeune femme lui raconter un mensonge qu'il savait gros comme un dragon. Ayant survolé les environs quelques minutes auparavant il savait pertinemment que personne n'était aux alentours ou prêt d'arriver.

Il sourit tranquillement la laissant terminer son discours. C'était en fait plutôt normal qu'elle réagisse ainsi. Ce n'était pas facile d'intervenir de la sorte dans la vie de quelqu'un et puis il devrait peut-être penser à amener les choses de manière plus concrète. Il se releva et récupéra sa cape... une telle étoffe refusée? Cette jeune fille devait être un peu folle mais quelle importance...

- Bon... dans un premier temps vous feriez probablement mieux de baisser votre arme car vous risqueriez de vous blesser vous même à voir la manière dont vous tenez ce petit couteau. Deuxièmement je veux bien croire que ma présence peut s'avérer dérangeante mais je trouve un peu insultant qu'une jeune femme qui se présente comme une prêtresse réagisse ainsi. Si j'en avais voulu à quoique se soit pensez-vous que j'aurais pris le temps de discuter de me présenter et de m'asseoir au coin du feu.

Nolan se releva et laissa son esprit vagabonder quelques millièmes de secondes.

- Vous n'avez aucune escorte. Inutile de vouloir me leurrer cela ne prend pas. Je sais que je peux paraître jeune mais il n'en est rien. Vous ne semblez pas consciente du monde qui vous entoure... c'est à croire que Mystra si j'en crois vos dires va intervenir à chaque instant pour vous prêter main forte. Apparemment vu qu'elle n'a pour l'instant pas jugé bon de se manifester c'est que vous n'avez probablement rien à craindre.

Il regarda le ciel se demandant un instant quand il arriverait à convaincre la jeune femme et préféra accélérer un peu les choses.

- Donc vous vouliez une preuve... Dans ce cas vous allez l'avoir.

Nolan se tourna de trois quarts en direction de la forêt. De l'orée des bois émergeait une silhouette qui a première vue n'en imposait pas trop. Mais les apparences pouvaient s'avérer trompeuses.

- Inutile de paniquer je vous l'ai dis Méandre je n'en ai pas après vous... vous vouliez une preuve la voila.

Il se tourna de nouveau vers son aspirante même si le terme n'était pas encore exact. Il n'avait pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir qu'elle n'était pas du tout rassurée. La présence d'un deuxième individu n'annonçait à ses yeux rien de bien rassurant.




Son cœur bipède tambourinait contre sa poitrine. Il allait enfin pouvoir avoir une bipède à qui montrer toutes ses connaissances. Il voulait l'impressionner la rendre ivre de nouvelles sensations. Il était prêt à rugir de bonheur mais ce corps ne le permettait pas. Il attendait un signal. Juste cette petite pensée qui lui accorderait le droit de s'avancer dans la clarté lunaire. Elle était effrayée, énervée, tout un tas de sensations qui lui faisaient tourner la tête. Mais il saurait la convaincre. Il lui parlerait et elle serait obligée d'y croire. Elle n'avait pas le choix maintenant qu'il l'avait trouvée. Son bipède à lui s'y prenait comme un pied mais s'entêtait à vouloir essayer une approche moins effrayante... elle avait le don elle devait donc pouvoir s'en accommoder inutile de prendre des... comment disaient les bipèdes... des pinces.

Il s'assit ne supportant pas cette attente il se releva et s'occupa en arrachant ensuite des touffe d'herbe... jusqu'à ce qu'il sente enfin ce moment. Il bondit sur ses pieds et voulut courir mais une pensée de son lié le fit refréner son envie. Elle allait paniquer... et en effet, à peine apparaissait-il sous le clair de lune que déjà il sentait poindre des impressions étranges de la femme. Il avait du mal à déterminer de quoi il s'agissait mais il ne s'arrêta pas pour autant. Il s'assura de ne pas entrer en contact avec elle immédiatement. Quelques pas de plus lui permirent de rejoindre son lié. Il s'essaya à sourire sans que cela aie l'air d'un rictus de prédateur. De toute façon avec l'obscurité il ne savait pas vraiment si elle serait capable de le voir correctement. En revanche, lui distinguait parfaitement les courbures de son corps que laissait largement transparaitre les morceau de tissu qu'elle avait sur le dos. Il pencha la tête en la regardant avant d'oser enfin s'adresser à elle.

- Bonsoir... il est étrange qu'une prêtresse capable d'invoquer son Don ne soit pas en mesure de croire aux Dragons....

Il avait adopté un ton posé et se retint de rire. Il fit une petite grimace avant de poursuivre.

* Et pourtant... nous existons bel et bien... *
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Déc 2012 - 22:30 Répondre en citantRevenir en haut

Méandre ne baissa ni son arme ni son regard, elle releva au contraire le menton et une moue réprobatrice se dessina sur son doux visage. Il ne serait pas facile pour elle de se débarrasser de lui, elle le comprenait bien mais elle ne se laisserait pas faire… C’était une Mylith et elle avait des devoirs et puis elle n’avait pas l’habitude de ne pas avoir le dernier mot alors elle ne comptait pas baisser ni les bras ni la dague.

Je… Vous me dérangez dans mes… Commença la jeune Neishaane avant que Nolan ne poursuive et les mots qu’il prononça firent monter les sangs et les couleurs sur le visage de la Mylith si bien qu’elle n’écoutait plus vraiment le Fëalocë.

Je… vous interdit ! Ne soyez pas offensant et surtout ne manquez pas de respect à la déesse Mystra. Si vous souhaitez une preuve de sa présence, partez et revenez demain ! Vous verrez alors…

Le Fëalocë regarda vers le ciel en lâchant des mots, comme si un dragon allait venir puis finalement il se tourna vers la forêt d’où une nouvelle silhouette approchait. La jeune femme commençait à ne plus se sentir en sécurité en dépit, une nouvelle fois, des paroles de Nolan.

Deux… ils sont deux maintenant… Quelle est cette nouvelle épreuve ô ma déesse ?... se demanda à elle-même la Neishaane en levant les yeux au ciel.

Elle reporta toutefois rapidement son regard sur le nouvel arrivant, ne baissant toujours pas son arme bien au contraire. La jeune femme serrait tellement ses mains sur le manche de sa dague de cérémonie que ses jointures devenait blanches ; elle déglutit et ne sachant plus vraiment quoi répondre alors que le second homme se rapprochait franchement elle lâcha simplement ces mots.

Prêtresse Méandre ou Mylith Méandre ; c’est ainsi que vous devez vous adresser à moi. Je pourrai concéder un Méandre Elina si nous nous connaissions mais ce n’est pas le cas alors contentez-vous d’un Prêtresse Méandre…

Le second homme n’était plus qu’à quelques pas, elle pouvait le distinguer en dépit de la pénombre ambiante, aussi elle le vit même sourire ; l’inconnu la fixa en inclinant la tête, ses yeux apparurent étrange à la prêtresse mais assez curieusement elle n’en fut pas effrayée.

- Bonsoir... il est étrange qu'une prêtresse capable d'invoquer son Don ne soit pas en mesure de croire aux Dragons....

Elle allait lui répondre mais ce dernier fit une grimace ce qui lui fit marquer un temps d’arrêt, temps d’arrêt nécessaire au dragon pour communiquer avec elle via le don.

La jeune prêtresse n’ayant jamais eu ce type de contact en fut troublée. Elle baissa momentanément son arme, la pointe de celle-ci obliquant désormais vers les pieds de Nolan plus que vers sa poitrine ; elle secoua la tête comme si elle venait de recevoir un coup et encore sous le choc, elle porta la main à sa tempe.

Qu’est-ce que… Sa voix… cette même voix je l’entends dans ma tête… non il a dû parler et je n’ai pas fait attention… Mais cette sensation…

La Neishaane se reprit et releva la pointe tout en essayant arborant une nouvelle fois sa moue réprobatrice.

Je n’ai aucunement dis que je ne croyais pas aux dragons… Les pouvoirs de Mystra sont bien réels, il peut en être de même pour les dragons… Je ne serai donc pas affirmative ni rebutée sur ce point. Non ce que je pense c’est que vous essayez de jouer sur la corde magique et des créatures légendaires pour que je vous suive ou vous accorde quelques… faveurs ou mon corps… Si d’autres ont été assez sotte pour se laisser convaincre par une éventuelle connexion et similitude magique, cela ne fonctionnera pas avec moi…

Et puis je ne vois ici qu’un Fëalocë et un humain… Il est facile de prétendre parler avec des dragons quand il n’y en a aucun dans les environs.


Méandre fixa plus intensément Aydan, les yeux de ses derniers étaient aussi captivants qu’étranges. Elle se dit que celui-là devait posséder un don et avoir quelques sortilèges accordés par une divinité et que finalement il avait pu lui parler dans sa tête comme il semblait capable de changer ses yeux normaux en ceux qu’il avait actuellement. Lorsqu’elle se rendit compte qu’il y avait comme une pointe de fascination, Méandre Elina fronça les sourcils et fixa tour à tour les deux hommes.
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan 2013 - 04:33 Répondre en citantRevenir en haut

Nolan tiqua... la peste soit de cette bonne femme il allait devoir supporter ce caractère durant les prochains mois jusqu'à ce qu'elle obtienne enfin son lié... si elle se décidait un jour à le suivre. Mais il n'allait pas baisser les bras aussi rapidement après tout c'était sa première aspirante il n'allait pas retourner au Kaerl bredouille. Il imagina un instant Dinjelaï se moquant de lui face à cet échec. Cette idée était insupportable... lui-même détestait l'idée d'un échec. Il fallait juste qu'il trouve le moyen de faire comprendre à cette sotte qu'il n'en avait pas du tout après son corps ou quoique se soit d'autre. Il regarda Aydan qui semblait tout aussi dubitatif que lui.

* Rassure-la un peu sinon on va y passer la nuit et je risque de m'impatienter un peu. *

* Facile à dire... *

Il regarda la jeune femme qui avait de nouveau levé son arme. et soupira avant de se lancer de nouveau.

- Écoutez... nous ne sommes pas là pour vous dépouiller ou pour abuser de vous ou autre. Si c'était vraiment le cas vous pensez que nous aurions essayé de discuter? Même avec votre petit couteau vous ne tiendriez pas une seconde face à quelqu'un comme moi alors arrêtez vos enfantillages de jeune fille et écoutez ce que l'on a à dire.

Il s'installa sachant que si la jeune femme tentait de fuir il ne l'en empêcherait pas. Mais il savait qu'elle devait accomplir un rituel et que sa présence la dérangeait. Aussi elle tenterait probablement de revenir même si elle décidait de partir.

- Dans un premier temps je ne voulais en aucun cas offenser Mystra. Je suis même reconnaissant pour les dons qu'elle m'a accordé même si contrairement à vous je ne suis pas vraiment très pieu. Mais je ne me permettrai pas d'offenser un dieu ou une Déesse.

Il souffla cherchant ses mots.

* Je crois que tes excuses ont fonctionné... essaye de te ranger de son point de vue pour la convaincre.*

Nolan jeta un regard noir à son lié. Puis reprenant où il s'était arrêté il sourit à la jeune femme.

- Deuxièmement je veux bien vous appeler Prêtresse Méandre... si vous acceptez de m'appeler Maître Nolan. Vous avez votre titre et j'ai le mien. Mais cela n'est que broutille... pas votre titre... mais ce sujet. Aydan ici présent est mon dragon. Seulement il est sous forme humaine car j'ai pensé que sa forme d'origine ne serait probablement pas idéale pour vous approcher. Auriez-vous accepté de discuter si j'étais arrivé sur un dragon qui aurait piétiné la moitié de cette forêt? Plus sérieusement Prêtresse acordez-moi une chance de discuter tranquillement avec vous et si vous n'êtes pas convaincue alors je laisserai Aydan tenter de le faire et si aucun de nous n'y parvient alors peut-être accepterai-je à mon tour de vous laisser vous en retourner à votre rôle de Prêtresse.

Nolan attendit une réaction de sa part mais ce qu'il venait de dire semblait faire violence dans l'esprit de la jeune femme.
Aydan s'avança d'un pas en penchant un peu la tête comme s'il cherchait à comprendre la jeune femme.

* Vous devriez écouter ce que nous avons à dire... vous n'avez rien à perdre et rien à craindre. Et puis... vous aurez peut-être envie d'en apprendre un peu plus. Mon... lié... n'est pas forcément très doué pour approcher les gens. Mais je crois que vous ne l'êtes pas beaucoup plus... sans même lui laisser une chance vous l'avez insulté et menacé alors qu'à aucun moment il n'a mal agit.*
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 15:42 Répondre en citantRevenir en haut

Que les deux intrus se regardaient et qu’ils avaient l’air perplexe rassura un peu la jeune femme. Après tout si ces deux-là lui en voulaient réellement ils ne réagiraient certainement pas comme cela… enfin c’était ce qu’elle se disait et les mots du Fëalocë allèrent dans ce sens.

Méandre alla même jusqu’à baisser la point de l’arme mais ne la lâcha pas. Comme il lui avait dit, il était fort probable qu’elle ne puisse l’utiliser contre eux et qu’elle ne pourrait pas leur résister longtemps. D’une part parce qu’ils étaient deux et semblaient en bonne forme mais surtout parce qu’elle ne pourrait jamais utiliser la dague pour se défendre.

Le terme enfantillage eut l’effet d’une gifle et d’un profond manque de respect, comment cet individu pouvait s’adresser à elle sur ce ton… Fort heureusement pour lui ses excuses eurent de l’effet et Méandre sentit qu’elles étaient sincères.

Voilà qui me convient mieux car sachez que je n’aurai en aucun cas permis que vous l’offensiez. Je vous serai donc reconnaissante de bien veiller à vos paroles messire.

Le plus bavard des deux se tourna vers son compère mais ils ne parlèrent pas assez curieusement, il se retourna même vers elle en souriant.

La jeune femme esquissa un rapide sourire lors que l’étranger accepta de l’appeler, sourire qui s’effaça tout aussi rapidement qu’il était venu.

Maître Nola… Ainsi donc il a un titre… un rang… Un noble certainement ou un instructeur … non cela ne se peut…

Pour la première fois depuis leur rencontre Méandre faillit pouffer de rire. L’homme était un dragon sous forme humaine… Elle n’avait jamais entendu cela auparavant. Mais Nolan avait marqué un point : elle se serait surement enfuit si une telle créature avait fait une apparition aussi dévastatrice.

Discuter… S’il ne s’agit que de discuter… et puis peut être pourrais-je ainsi finir cette préparation… J’ai du temps pour demain mais tout de même…

La fin de son discours la fit ouvrir en grand les yeux. Peut-être accepterait-il de la laisser continuer son rôle de Prêtresse…

Quel être imbu de sa personne… Comment peut-il penser que dépende de lui le fait de continuer ou non…

Elle allait lui dire ce qu’elle pensait de cette dernière partie, oubliant quelques instants le reste de la tirade mais Aydan s’était avancé à son tour en inclinant la tête ce qui suffit à la fille aux cheveux blancs de garder le silence et de rester les yeux rivés sur les siens.

* Vous devriez écouter ce que nous avons à dire... vous n'avez rien à perdre et rien à craindre. Et puis... vous aurez peut-être envie d'en apprendre un peu plus. Mon... lié... n'est pas forcément très doué pour approcher les gens. Mais je crois que vous ne l'êtes pas beaucoup plus... sans même lui laisser une chance vous l'avez insulté et menacé alors qu'à aucun moment il n'a mal agit.*

Une fois encore cette voie résonnait en elle mais c’était plus qu’une voix intérieure, c’était plus qu’un son qu’elle entend sans utiliser ses oreilles, non c’était bien plus que cela… Une sensation étrange mais aucunement désagréable. Ce second contact fut troublant mais nettement moins déstabilisant que le premier ; la Prêtresse, sans le comprendre, y éprouva même une sensation bienfaisante au passage de la communication par le don et de sa légère persistance.

Il n’a pas ouvert la bouche, j’en suis certaine… quelle magie bien étrange et pourtant elle ne me dérange pas…

La communication mentale et les mots du dragon firent mouche dans l’esprit de la jeune femme. Le jeune saurien avait su choisir les mots et avait, au final, eu plus d’impact, d’attention et une meilleure impression que Nolan.

Je... commença Méandre avant de s’arrêter se rendant compte qu’elle parlait à haute voix.
Je… vous… Comment faire…

Elle fixa Aydan et inclina la tête elle aussi, se disant que le processus venait peut-être de là.

Vous m’entendez? ... Comment savoir si il m’entend

Le front de Méandre se plissa puis se détendit comme si soudainement elle avait trouvé le bon canal

° Vous m’entendez? ...

Quelle est cette magie? Vous n’êtes pas un dragon réellement si ? …°
Méandre observa plus attentivement les yeux d’Aydan et sa personne entière. Il dégageait quelque chose de fort, de pas humain mais pourtant pas menaçant… Et elle se demandait si après tout, elle n’était pas en présence d’un dragon sous forme humaine.

° Je n’avais nullement la volonté de l’insulter et vous avez raison, en dehors des fidèles, de mes consœurs je n’ai que peu de contact avec les gens alors il se peut oui que je ne sois pas très douée tout comme… votre lié ? Mais ce n’est pas tous les jours que quelqu’un vient perturber la préparation de cérémonie d’une Prêtresse et … ° poursuivit-elle en se demandant en même temps pourquoi elle parlait aussi ouvertement à un inconnu.

° Je… Je vais vous écouter puisque vous semblez tant y tenir mais il vous faudra ensuite me laisser finir ce que j’ai à faire. °

Elle désigna du regard Nolan

° Nous… m’entends t’il ? °

Sans vraiment attendre de réponse elle se tourna vers l’intéressé puis s’installa assise au sol et déposa l’arme sur ses genoux.

Je veux bien vous écouter messi… Maître Nolan mais vous devrez ensuite me laisser finir de préparer ma cérémonie. Entendu ?
Nolan Lancaster
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 13:43 Répondre en citantRevenir en haut

Pendant une seconde Aydan faillit exploser de rire en voyant la jeune femme pencher la tête comme lui. Cela tenait principalement de ses habitudes draconiques et il savait que la femme n'avait pas compris. Cependant elle avait répondu et c'était un premier pas en avant. Il fallait juste que Nolan arrive à la convaincre à présent sinon il devrait forcément reprendre sa forme originel et faire comprendre à cette jeune fille qu'il ne fallait pas trop se moquer d'eux. L'amusement fit passer ses yeux au vert et il s'assit tranquillement en laissant juste son esprit rejoindre celui de la jeune femme un court instant.

* Il te suffit de penser... le Don fait le reste. Nolan t'apprendra à contrôler ton esprit par la suite.*

Nolan s'installa à hauteur de la jeune femme afin de ne pas rester debout et elle assise. Déjà qu'elle avait posé son arme il ne voulait pas demeurer menaçant. Il s'assit donc et chercha un instant par où commencer...

- Prêtresse à la fin de notre discussion vous serez libre de faire ce qui vous plaît. Je souhaite juste que vous entendiez ce que j'ai à vous dire. Je serai même prêt à vous aider si vous en éprouvez le besoin. J'ai beaucoup de choses à évoquer avec vous. Commençons par le commencement... Il y a dans notre monde des êtres bien spéciaux. Je ne parle pas de votre rôle en tant que prêtresse en parlant de ces êtres je parle de ce que nous appelons le Don. Le Don, c'est cette capacité à pouvoir parler avec un Dragon par le biais de l'esprit. Une forme de télépathie en quelque sorte même si nous pouvons aussi ressentir les émotions... ou la douleur à travers ce lien.

Nolan regarda Aydan qui représentait à présent l'essentiel de son univers à présent.

- Ce n'est pas très simple à expliquer... d'autant que votre rôle n'a probablement pas aidé vos sentiments à se développer. Je ne dis pas cela pour vous insulter mais... enfin bon... il faut comprendre que ce lien uni à la fois la vie mais aussi l'âme de ces deux êtres. Aydan, mon lié est comme une deuxième partie de moi. L'un ne peut pas vivre sans l'autre. Si je meurs... il me suivra... et réciproquement.

* Ce qui n'est pas prêt d'arriver.*

Nolan sourit et poursuivit sa tirade.

- Vous faites donc partie des rares personnes qui sont capables de se lier à un Dragon. Croyez moi quand je dis que ces personnes sont peu nombreuses... c'est un fait unique de disposer du Don. Seulement pour pouvoir se lier à un Dragon, il faut le choisir. Je ne vais pas vous attrapez et vous amenez avec moi de force car l'apprentissage se fait de façon volontaire. Tout cela se passe sur un continent oublié de tous. Une terre d'accueil pour les dragons et les personnes pourvues du Don.

Il allait commencer à aborder le sujet épineux.

- Nous vivons loin du monde que vous avez connu jusque là. J'étais moi aussi comme vous un habitant de Rhaeg. Mais j'ai rencontré un Maître et je l'ai suivis. J'ai appris à contrôler mon Don et bien d'autres choses... Cela fait presque 40 ans.

Il vit que la jeune femme doutait de cette dernière affirmation en vue de l'apparence physique qu'il avait.

- Une fois que nous sommes liés, notre vie à la manière de celle des dragons s'allonge. On peut facilement atteindre les 150 ans tout en gardant l'apparence du plus robuste des Hommes.

* Il faudrait lui parler de ce qui va l’intéresser... n'oublie pas qu'elle est une prêtresse.*

- Seulement... il y a une ou deux choses qui risquent de ne pas vous plaire. La première... c'est que vous devrez quitter tout ce qui vous retient ici. Je veux dire... Ici vous êtes une prêtresse au rang reconnu et avec des obligations. Là-bas, dans un premier temps vous seriez aspirante. Il s'agit d'un rang où l'on apprend à connaître les Dragons avant de se lier à l'un d'entre eux. Ce qui risque de ne pas te plaire c'est que bien que nous ayons chacun nos croyances sur Tol Orea... tu perdrais ton statut de Grande Prêtresse.

Nolan grimaça comprenant à quel point cette idée devait être dérangeante.

- Écoutez... personne mieux que moi ne peut comprendre à quel point ce que je vous demande est difficile. Je suis passé par là comme bon nombre de personnes. Mais... c'est une obligation. Je ne serai pas assez présomptueux pour affirmer que ce que je vais dire est exact mais... ne pensez-vous pas en fidèle fervente de Mystra que si vous possédez ce Don elle n'y est peut-être pas étrangère.

* Nolan...*

* Je sais... mais que veux-tu... elle est bien trop obstinée pour croire que la vie peut dépendre du libre arbitre alors quitte à se leurrer dans des croyances extravagantes autant pousser le vice ne crois-tu pas?*

- Et... Excusez-moi prêtresse mais... quand je vous vois et quand je vois vos réactions... je n'ai pas l'impression que vous soyez de ces personnes qui profitent réellement du cadeau de la vie. Savez-vous ce qu'est l'amour... l'amitié... la camaraderie... se sentir appartenir à un groupe et se lier d'amitié avec d'autres personnes. Sentir que l'on compte plus pour ce que l'on est que ce que l'on fait?
Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Juin 2013 - 12:31 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune Neishaane sourit pour la première fois d’une sourire réellement sincère. Elle avait réussit à communiquer avec l’homme aux yeux étranges sans prononcer un seul mot. Et ce dernier lui avait répondu également sans ouvrir la bouche. Sans cette réponse elle aurait pu se dire qu’elle avait imaginé ou qu’il faisait semblant mais là, en entendant résonner les mots non pas à ses oreilles mais dans sa tête, quel doute pouvait-il lui rester. Aucun en ce qui concerne la discussion, après tout il pouvait très bien s’agir d’un habile télépathe. Elle avait croisé dans un temple une femme pouvant atteindre les pensées de certaines personnes et même communiquer avec eux mentalement.

Si la discussion mentale ne créait pas de doute dans l’esprit de la jeune femme - entre le contact de Mystra et ceux de cette prêtresse elle ne pouvait en rien renier l’existence d’une telle possibilité – le fait que cet homme soit un dragon lui était bien plus difficile à accepter.

°c’est… assez simple mais tellement étonnant à la fois ° répondit par le don Méandre sans effort cette fois-ci. Elle n’avait pas eu besoin de forcer contrairement à sa première tentative et avait trouvé le « bon canal » du premier coup, presque naturellement, ses échanges avec Mystra n’y étant certainement pas innocents.

Elle était fascinée par les pupilles d’Aydan et elle avait d’ailleurs écarquillé fortement les yeux alors que ceux étranges du compagnon du Fëalocë changeaient de teinte pour devenir verts. Le contact avec cet inconnu lui était doux et agréable et la prêtresse en prit bien conscience. Elle ressentait maintenant une sorte de confiance, non pas d’attraction mais de sincérité alors qu’elle ne le connaissait pas et qu’il, si on s’arrêtait aux premières impressions, semblait bien plus étranges et malsain d’aspect de Nolan.

Ce Nolan en question s’assit peu après Aydan et entama une véritable discussion dans le sens où Méandre, qui restait toutefois un peu méfiante à son égard, était disposée à écouter véritablement le Maître dragon et non pas simplement à entendre sa voix.

L’empêcheur de préparer les rituels en paix prit donc la parole avec encore une fois moins de tact que le saurien. Mais cette fois-ci elle ne pouvait pas lui reprocher ses mots ou du moins les contester. C’était en partie grâce à ce que lui avait dit Kendrik ou du moins l’écho de ses paroles et les vagues de pensées qu’elles avaient déclenchées en elle, que Méandre ne mit pas fin à la discussion. Elle n’était pas habituée à ce qu’on lui parle ainsi, aussi directement et agressivement car en effet elle prenait cette façon de s’adresser à elle comme une charge contre elle. Aussi, tout en prenant sur elle de ne pas laisser éclater sa susceptibilité car après tout ici il ne s’agissait que de cela, elle ancra dans sa mémoire ce qu’il lui disait. Une chance pour les inconnus et pour elle aussi peut-être mais seul l’avenir le dirait, que Kendrik l’ait troublée peu de temps avant leur rencontre.

La partie sur le Don fut la plus aisée car elle venait d’en faire une expérience à l’instant, encore qu’elle n’avait partagé que des pensées et non pas des sentiments.

Dans tout son discours un peu irrespectueux du point de vue de la jeune femme, Nolan avait tout de même marqué des points en reconnaissant le statut de prêtresse de Méandre mais aussi en indiquant que le curieux apprentissage dont il parlait ne se faisait pas contrait mais au contraire par choix. Elle pourrait donc décliner simplement cette offre une fois leur entretient terminé, du moins le pensait-elle à ce moment-là.

Méandre afficha une moue des plus incrédules alors qu’il était en train de lui dire qu’il avait vécu la même situation qu’elle il y avait quarante ans. Cela paru bien évidement inconcevable à la jeune Neishaane car celui qui lui faisait face n’avait pas l’air aussi vieux et donc il ne pouvait l’être.

Cent cinquante ans… quelle magie étonnante si seulement c’était vrai.

Un autre bon point pour Nolan : il apportait des arguments et des réponses aux interrogations de la jeune femme sans qu’elle ait formulé la moindre question. Ce qui laissait penser à la prêtresse qu’il n’inventait rien au fur et à mesure. Non… Soit il disait la vérité soit il avait préparé soigneusement son discours, mais comme il avait réagi à sa moue sceptique elle se laissait inconsciemment aller vers le côté de la vérité.

Elle laissa le jeune homme finir son intervention gardant respectueusement le silence comme elle aimait que cela soit lorsqu’elle prenait la parole mais elle ne put s’empêcher de pester intérieurement et de serrer la mâchoire lorsqu’il avait évoqué son statut. Elle prit finalement la parole à son tour, positionnant naturellement ses poings sur ses hanches, ce qui en étant assise lui donnait une curieuse position.

Je ne peux perdre mon statut ! Il est en moi, ici ou ailleurs cela ne changera pas les liens avec ma déesse. Là où je suis elle est présente, quel que soit le lieu, qu’importe le moment de la journée, de la nuit ou de la semaine. Je… Il y aura surement moins d’adorateur ou bien d’autres seront fidèles à une autre divinité dans l’endroit dont vous me parlez mais en aucun cas je renierai mon statut de Prêtresse ni ma déesse.

D’ailleurs qu’entendez-vous par loin du monde. De quelle région parlez-vous ? Nous étudions aussi les différents continents au temple. Et nous voyageons beaucoup pour que tous puissent bénéficier de la bienfaisance de Mystra.


Elle marqua une pause et se calma étonnamment assez promptement se parlant intérieurement.

Partir et tout laisser c’est impossible… j’ai des devoirs… Je…

est-ce la volonté de Mystra que j’aille la représenter là-bas ? Est-ce un cadeau de toi ma déesse pour me récompenser ?


Méandre redressa la tête et fixa de nouveau Nolan

Comme vous venez de le dire j’ai des obligations dont vous n’avez aucune idée… Je ne peux tout quitter ainsi … d’autant plus en ne sachant rien ou presque.
Y a-t-il des temples dans l’endroit dont vous me parlez ? Y a t’il des prêtres ?

Et puis Comment pouvons-nous être lié ainsi dans la vie? Est-ce un rituel particulièrement puissant ? A qui vous adressez vous pour cela ? Doit… Doit-il y avoir des sacrifices pour que la cérémonie aboutisse ? Quels sont nos devoirs ensuite ?

Le rang de prêtresse implique beaucoup de chose… Et c’est un cadeau de la vie… Et pour les sentiments dont vous parlez je…


Elle se repassa mentalement sa rencontre avec kendrik, elle aussi imprévue, quelques jours plus tôt. Les mots du jeune homme étaient bien présents dans son esprit et elle s’en souvenait parfaitement. Et les paroles de Nolan ajoutèrent au trouble causé et servir la cause du jeune amoureux… Ou bien était-ce lui qui servait les deux étrangers. Toujours était-il que sa coquille se fendillait et qu’elle s’autorisait à penser que toutes les relations qu’elle avait jusque lors n’étaient pas des plus sincères et profondes. On respectait son statut mais que ce soit elle ou une autre cela ne ferait aucune différence… Elle ne termina pas sa phrase et se perdit dans ses réflexions sans s’en rendre compte. Les graines que Kendrik avaient laissées sur et en elle commençaient à germer.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 - 14:43 Répondre en citantRevenir en haut

Qui aurait cru au final que la jeune prêtresse refuserait la proposition du Maître-Dragon... et qui aurait cru que le dragon de Nolan Lancaster n'aurait pas agi comme le devait un dragon face à un refus ? Peut-être que Nolan avait laisser le choix à la jeune Douée de réfléchir encore un peu avant de revenir pour avoir la réponse finale. Quoiqu'il ait pu se passer, il repartit sans doute vexé de son entrevue, abandonnant la jeune dévouée à son culte. Les circonstances firent qu'il ne repassa pas comme il avait cru l'espérer, laissant donc cette potentielle aspirante à qui voulait bien la redécouvrir.

Une toute nouvelle apparition draconique fit son apparition au dessus de la petite clairière trois jour plus tard. Cette créature était bien plus petite que la précédente, mais pourrait-on vraiment la détailler du regard alors que l'aube naissait à peine ? On discernait au moins une vague couleur verdâtre sur sa cuirasse écailleuse. Comme le dragon de Nolan, Belareth avait senti la présence du Don dans les environs, mais elle ne s'était pas attendu à le trouver en plein milieu de cette clairière. Elle se posa en douceur dans les herbes qui bordaient la lisière et guettait le moindre mouvement de cette jeune bipède. Dormait-elle ?

Une femme revêtue d'une longue robe rouge fendue au niveau de la cuisse droite descendit avec élégance des épaules robustes de sa dragonne. Une longue cape de fourrure pendait à ses épaules, retenue par une simple épingle d'argent. Elle n'eut qu'à faire un geste du bras pour la jeter derrière elle, pour pas qu'elle entrave ses mouvements. Une longue natte oscillait jusqu'en bas de son dos. Son sourire fière démontrait une personne sûre de ce qu'elle voulait et surtout, qu'elle était ravie d'avoir trouvé un aboutissement à sa quête. Malgré l'absence d'interstice, elle accomplissait son devoir de maître-dragon, de trouver un aspirant pour son Kaerl.

°Hum, on dirait qu'elle a déjà eu le passage d'un dragon avant nous. °
°Comment peux-tu le savoir ? °
°Une forte odeur règne encore ici et son esprit que je frôle à peine a déjà connu la voix d'un dragon°
°Intéressant. Et elle n'a pas eu la mémoire vidée ? °
°Étonnamment non °
°Sans doute que son visiteur lui a laissé un délai de réflexion°
°Et bien nous allons lui passer sous le nez°


Cette idée plut à Alkhytis. Après tout, premier arrivé, premier servi. En tout cas, à voir le physique de la prêtresse endormie, elle ne paraissait pas être destinée pour les Ardents. Elle allait le savoir tout de suite. Elle fit quelques pas dans sa direction avant de toussoter.



Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 23 Mai 2014 - 22:00 Répondre en citantRevenir en haut

La nuit avait été rude pour la Neishaane entre les préparatifs, interrompus d’ailleurs, la rencontre avec ce Nolan et cet homme-dragon qui lui proposaient de les suivre loin sur une île protégée par la magie… Elle avait du mal à y croire… Une telle magie, elle en connaissait beaucoup en magie mais cela… c’était au-delà de ce qu’elle avait imaginé. Des dragons… Chevaucher des Dragons. Des mondes dissimulés par la magie…

Toutes ces révélations l’avaient dérouté et le rituel qu’elle avait effectué pour le village l’avait totalement épuisé, comme à chaque fois. Mais l’important était qu’elle avait réussi ce qu’il lui avait été demandé.

C’est donc une Méandre allongée, tremblante de sueur et dévorée par la fièvre que virent Alkhytis et sa liée. La prêtresse avait tout juste eu la force de revenir à son campement de fortune ; congédiant ses protecteurs, elle s’était allongée et roulée dans sa couverture sans même prendre le temps de retirer sa tenue de cérémonie. Il faut dire que le rituel avait été particulièrement épuisant, elle n’avait jamais eu autant de mal à se concentrer et du coup elle n’avait jamais mis autant de temps à le réaliser.

Son visage était crispé, elle rêvait de dragon que chevauchait le scribe qui se transformait en cet homme Nolan. Son sommeil léger et perturbé fut abrégé par une présence, un bruit. La jeune femme ouvrit les yeux péniblement mais se redressa d’un bond en apercevant Alkhytis si près d’elle.

A bout de force, elle était encore plus pâle qu’à l’accoutumée, elle vacilla et manqua de tomber mais garda finalement la position debout. Décidément tous les rodeurs de cette contrée s’étaient donné le mot pour la déranger et la torturer.

Qui êtes vous pour déranger une Mylith dans son sommeil ? Que me voulez vous donc… ?

Elle avait été plus sèche qu’elle ne l’aurait voulu… La fatigue surement…

Sentant une autre présence elle tourna la tête… A la vue de la verte, elle tressaillit, tomba sur son fondement et recula à quatre pattes avant de se relever… mais pour combien de temps…

Un… Dragon… C’est… Il n’avait donc pas menti…

Elle leva les yeux au ciel et adressa une courte prière à sa déesse.

[b]Quelles que soient tes épreuves Mystra je me montrerai digne de toi. Je te le promets ma déesse. [/i]

Vaillamment elle redressa la tête et paru grandir. Sa voix tremblota un sur les premières syllabes mais elle reprit une assurance digne d’une prêtresse. Seul son visage marqué et couvert de sueur montrait son état de fatigue et de nervosité.

Marquant une pause, elle sembla se concentrer et tenta de contacter Belareth pensant qu’il s’agissait de celui qui l’avait contacté précédemment.

° Où est ce Nolan ? Pourquoi n’est-il par avec toi encore ?°
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Dim 25 Mai 2014 - 20:20 Répondre en citantRevenir en haut

La Dame verte s'était arrêté quand la jeune prêtresse s'était relevé. D'un air critique, Alkhytis la détailla et comprit que cette jeune couvait quelque chose ou alors était sacrément éreintée des activités qui étaient les siennes. Isolée comme elle était ici, au milieu de nulle part. Et à l'entendre houspiller la nouvelle venue, Alkhytis comprit que la personne ne se prenait pas pour n'importe quoi.

°Sans doute une célébrité locale°
°Genre un devin ou un prêtre ? °
°Dans ce goût là°


Alkhytis attendit que cette jeune femme qui répondait donc au nom de Méandre termine ses petites simagrées ; une prière à Mystra, donc elle était bien une prêtresse, pour essayer de dire quelque chose. D'ordinaires, ses approches n'étaient pas aussi mal accueillies..

Belareth la prévint que Méandre cherchait à parler avec elle, évoquant Nolan.

°Elle a déjà croisé un des nôtres ? Nolan semble ne pas avoir fait les choses convenablement. A moins qu'il lui ait accordé un délai....°
°Elle me prend pour son lié. Je vais m'en occuper. °


La dragonne prit le temps de s'asseoir et usa de sa voix mentale. Bien que caverneuse, elle était bien plus féminine que le dragon que la petite prêtresse avait pu déjà rencontrer

°Nolan est une personne que je connais, mais il n'a jamais été avec moi. Tu te méprends jeune fille...°


La dragonne verte laissa planer un instant de silence, en tournant son museau vers sa liée.

°Je suis une dragonne, pas un dragon. Je suis la liée d'Alkhytis que tu vois à mes côtés. Je présume que Nolan t'a expliqué un peu la raison de la venue d'un dragon vers toi ?°

Alkhytis avait croisé les bras en dessous de sa poitrine opulente. Un sourire serein renforçait la ligne fine de son visage. Mais visiblement, une pointe d'amusement se rajoutait au coin de ce même sourire, comme si de savoir que la jeune femme prenait sa liée pour le dragon d'un autre était amusant.



Méandre De MeriBrylla
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Aoû 2014 - 18:21 Répondre en citantRevenir en haut

On va décaler la date de récupération sinon bonjour l’ellipse ?


Méandre était bien moins combative qu’il y avait trois nuits. Etait-ce lié à la fatigue ? Ou bien au fait que le terrain avait été bien préparé par Nolan ? Ou bien un peu des deux peut être ? Tout cela sans parler de l’apparition de la verte qui corroborait les dires de Nolan et Aydan… Toujours était-il que la prêtresse tomba plus qu’elle ne se rassit. Tachant de garde une certaine contenance, la jeune femme fit mine de s’installer pour discuter, espérant intérieurement que les deux arrivants ne voit pas son état de fatigue important.

Elle aurait dû sentir que le contact avec Belareth n’était pas le même qu’avec Aydan mais vu qu’elle était novice avec le don et épuisée, elle n’avait pas fait attention. La verte remis rapidement les choses à leur bonne place, ce qui ne manqua pas de mettre mal à l’aise la prêtresse.

° Je vous présente mes excuses. Je… n’ai pas eu l’occasion de voir le compagnon de Maître Nolan sous sa forme de dragon aussi je pensais que vous étiez lui. Il ne m’a pas expliqué beaucoup de chose. Pour tout dire je n’étais pas vraiment disposée à l’écouter, je devais préparer mon rituel et… Et pour tout dire, je ne croyais pas tellement à ses histoires de Don et de dragons°

Avant de poursuivre, elle se passa la main sur le visage, une grosse migraine lui faisait l’effet d’un étau serré fortement sur ses tempes.

° Je sais juste que je suis sensé avoir le Don ce qui me permettra de me lier à un dragon et que vous vivez sur un continent lointain mais il n’a pas été très loquace sur ce point là…°

La Neishaane regarde la blonde et sa poitrine qu’elle ne cherchait en rien à dissimuler.

Bonjour Alkhytis. Dois-je vous appeler Alkhytis ou avez-vous aussi le titre de Maîtresse que Maître Nolan ? Vous pouvez m’appeler Prêtresse Méandre ou Mylith Méandre…

Elle invita la Maîtresse verte à s’assoir avec elle. Le contact de deux femmes inconnues était visiblement plus facile et acceptable pour Méandre que celui de deux males tous aussi inconnus.

Asseyez-vous je vous prie… Je… suis prête à vous écouter.
Alkhytis Doréhor
Maître Dragon
Maître Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 726
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 472
Race: Fëalocë
Âme Soeur: Belareth
Affiliation: Concernée
Alignement perso: Chaotique Neutre
Ordre Draconique: Neutre

MessagePosté le: Lun 19 Oct 2015 - 15:34 Répondre en citantRevenir en haut

HRP : on va décaler la date si tu veux, point de soucis pour Alkhy :p


Alkhytis sentit sa verte de détendre un peu de sa légère frustration d'avoir été prise pour un mâle.

°Je ne vais pas entièrement te rejter la pierre, jeune prêtresse. Nolan aurait du se montrer plus explicite et expliquer que les dragons sont comme n'importe quelle autre espèce animal dans ce monde : des individus de sexe différent. Et quand même bien même tu aurais vu son lié, tu aurais d'autant plus surprise par la différence de couleur. J'accepte tes excuses, car tu as seulement fauté par ignorance°

Bien qu'elle percevait la céphalée de la jeune femme, la verte ne souffla aucun mot quand à ce petit malaise. Après tout, à ses yeux, les bipèdes étaient faibles face à certains petits soucis de la vie au quotidien. Un mal de tête, peuh. Puis la dragonne soulagna mentalement à sa liée qu'elle lui laissait la parole, avant de reculer de quelques pas. Alkhytis, toujours les yeux observateurs sur la jeune et possible future aspirante, prit place à l'invitation de cette dernière, repliant gracieusement sa robe pour s'asseoir en toute dignité.

"Donc Nolan s'est montré très réservé. Un bien comme un mal. Il aurait du aborder les grandes lignes malgré tout. En même temps, il n'en fait qu'à sa tête...Tu peux m'appeler Alkhytis. Bien que j'aime à ma manière les titres, mon nom suffira amplement. Sache, que pour toi, malheureusement, ce sera Aspirante Mylith. Un aspirant est un peu une case départ dans la vie que nous menons au sein de nos communautés. Ta vie passée ne sera pas oublié, mais tu devras consacré une grosse partie de ton temps à l'instruction qui te préparera à te lier avec un jeune dragon. Rien ne t'empêchera de reprendre la voie qui est tienne maintenant une fois liée, cela va de soi. Bien entendu, si tu désires nous suivre, pour mener cette nouvelle existence, en laissant la tienne derrière toi. ''

Elle avair déjà rencontré un jeune prêtre, qui s'était entièrement consacré à Ouranos. Un vrai fanatique. Impossible de lui faire comprendre que le monde n'était pas comme on le lui avait enseigné. Son refus avait bien entendu imposer l'effacement de leur rencontre dans le coeur de son esprit. Peut être qu'avec celle-là, les choses seront différentes

''Que savez vous déjà concrètement des dragons et de la terre qui nous abrite ? De ce que Nolan a pu vous apprendre dessus ? ''



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:37 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu