Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Rp] L'avenir des marqués Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 18:46 Répondre en citantRevenir en haut

Quelques semaines plus tôt…

Lilwen était dans son Weyr en compagnie de sa liée. L’Incarnate se prélassait sur le balcon profitant des tout premiers rayons du soleil pendant que sa liée s’éveillait brusquement. La dragonne redressa sa tête reptilienne et contempla la jeune femme avec des yeux opalescents. Lilwen s’était assise sur son lit, trempée de sueur, le cœur battant la chamade. Subitement inquiète, l’Incarnate demanda :

° Qu’y a-t-il ? °


Il fallut encore quelques secondes à Lilwen pour réaliser qu’elle venait juste de faire un cauchemar.

J’ai rêvé de ces morts qui marchent…
Dit-elle sombrement.
° Encore ? °
Cette fois-ci, c’était pire…

La jeune femme jeta alors les couvertures au bas du lit et se leva afin de se rafraichir. Sa nuisette était trempée. Elle se dirigea vers la salle d’eau et sentit sa liée la suivre. Passant tout juste, Sethyl regarda sa liée ôter sa tenue et s’asperger d’eau à grandes giclées. C’est alors qu’elle gronda. Lilwen se redressa brusquement et regarda sa liée étonnée.

° Qu’est-ce qu’il se passe ? °

° Ton dos !! °

Sethyl était brusquement agitée et grondait toujours. Inquiète, Lilwen se contorsionna pour tenter de voir son dos et ce qu’elle vit lui fit froid dans le dos. Une marque noire, formant un entrelacs complexe se dessinait sur le bas de son dos. Les paroles de sa liées ne firent que confirmer ses pensées.

° Cette marque sent la magie noire… °


Moment présent

Les rumeurs courraient plus vite qu’un lapin au Màr Tàralöm et les dernières nouvelles n’étaient pas bonnes du tout. Il lui avait été rapporté qu’un héraut avait parlé de porteurs de marques et de sombre futur. Tous ceux qui en parlaient le faisaient tout bas, car disait-on, le héraut était mort alors même qu’il parlait et qu’on avait retrouvé une fleur dans sa gorge. La jeune femme savait à quoi ils avaient affaire et le fait qu’il parle de marque ne la rassurait pas du tout. Le pire était sans doute Sethyl… L’incarnate se sentait impuissante et était par conséquent d’une humeur massacrante depuis leur découverte il y a quelques semaines de ça.

Pour se détendre, la jeune femme décida d’aller se prélasser un moment aux thermes. Sethyl était partie chasser et l’avertit qu’elle la rejoindrait peut-être dans la soirée. C’était un soir de printemps et les bassins étaient déserts. Elle s’installa confortablement dans l’un des bassins les plus chauds. Elle ferma les yeux et soupira. L’avenir s’annonçait plutôt sombre, autant profiter de ces instants de tranquillité.
Publicité





MessagePosté le: Dim 21 Oct 2012 - 18:46 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Nov 2012 - 15:47 Répondre en citantRevenir en haut

[HJ : Désolée du retard ><'.]


Les cauchemars n'affectaient pas que Lilwen, semblait-il. Bien qu'il n'en eût pas parlé à quelqu'un d'autre que sa liée, Yuma s'était éveillé en sursaut plus d'une nuit. Des morts marchaient, hantaient ses pas, le suivaient, sans jamais le laisser en paix. Plus il se battait contre eux et plus ils se multipliaient. Plus il tentait de les fuir, plus il les retrouvait sur son chemin. Une nouvelle fois tiré de son sommeil, le jeune homme en sueur, s'était dirigé vers les Bassins Ignés, accompagné de sa liée. Nemuri s'inquiétait beaucoup pour lui. Quelque-chose en lui avait changé depuis ce fameux Bal et ceci n'avait rien à voir avec son nouveau statut d'Archonte Brûlant.
Encore incrédule, Yuma n'assumait que bien mal un tel rôle, aussi s'était-il isolé pour y réfléchir, durant ces quelques temps. Comment se faire respecter de ses hommes ? Des vétérans pour la plupart, qui ne demandaient qu'à être conduits vers de glorieux hauts-faits : qu'attendre de plus de la part des soldats du Kaerl Ardent ? Tantôt raillé, tantôt encouragé, le demi-sang faisait de son mieux pour comprendre toutes les ficelles du métier.

Enfin seul et débarrassé de ses vêtements, il s'était aventuré dans l'un des bassins, tout juste tiède. La petite cascade qui tombait de l'un des filtres fut une bénédiction pour le nouveau venu, qui ne tarda guère avant de se glisser dessous. Il ferma les yeux. Ces visages apparaissaient dans son esprit avec insistance. Il ne connaissait pourtant pas ces gens. Pourquoi les voyait-il marcher vers lui de la sorte ? Pourquoi ne pouvait-il pas les oublier au profit d'autres songes plus doux ? Pourquoi l'empêchait-il de rêver à sa terre natale sans avoir à supporter leur présence ? Ouvrant les paupières subitement, il serra le poing pour frapper contre la pierre du bassin, dont l'eau parvenait à hauteur de ses reins.
Yuma ne parvenait pas à les oublier. Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Qu'est-ce que les dieux essayaient de lui dire ? Un tel message récurent, ne pouvait être un hasard. Alors quoi ? Pourquoi la situation lui échappait-elle ? Il ne se souvenait pourtant pas avoir côtoyé de telles créatures !

Sa fureur fut aussitôt calmée par la voix de sa liée, au creux de ses pensées. La Bleue s'était réfugiée près d'un autre point d'eau, beaucoup plus chaud que celui qu'il avait choisi. Désireuse de veiller sur lui à échelle humaine, elle s'était plu à revêtir son apparence bipède, laissant libre cours à ses cheveux azurés, de se plonger dans la chaleur de l'eau. Quant à sa voix, elle ne tarda bientôt pas à résonner dans ces lieux. Yuma n'avait pas eu besoin de lui apprendre à chanter. Dès l'instant où elle avait été capable de brandir ses premiers pouvoirs, la jeune dragonne avait développé ce don, inné chez les Neishaans. La différence était que, si son âme-soeur n'était guère capable de développer les illusions, il semblait bien que Nemuri eût cette capacité, si infime fût-elle pour l'instant.
Sa douce voix s'éleva jusqu'aux voutes du plafond, s'évertuant à apaiser l'atmosphère des lieux. Son chant était parfaitement inconnu à son lié. Pour lui, il signifiait un repos certain, pour d'autres, il paraissait angoissant : tout dépendait de ce que la dragonne souhaitait en faire. Aussi étrange que cela pût paraître, Nemuri était capable de modeler une sensation à travers sa capacité à entonner des mélodies. Celle-ci, tout en étant reposante, offrait une sensation de mal-être à tout intrus.

Prenant une inspiration, Yuma tâcha donc de se détendre, retirant son poing du marbre pour rabattre sa main dans ses cheveux trempés. Gêné par ces derniers, le jeune homme grimaça un instant, avant de les rabattre sur le côté de son épaule. Sa nuque était douloureuse : peut-être poussait-il les entrainements un peu trop loin ces temps-ci... Mais, s'il n'avait pas remarqué la venue de Lilwen en ces lieux, peut-être n'avait-il pas non-plus remarqué l'horrible Marque-Noire qui trônait à l'arrière de son cou...
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Jan 2013 - 19:48 Répondre en citantRevenir en haut

Le chant avait envahi la pièce et bien que la voix fut magnifique, la demi-sang fronça les sourcils, mal à l’aise. Instinctivement, elle se tendit mentalement vers sa liée et ce contact mental la rassura, la réconforta. L’Incarnate était revenue au Màr et planait au-dessus du Kaerl, descendant lentement vers celui-ci. Revenant à ses propres songes, Lilwen constata, non sans surprise qu’elle n’était plus seule. Elle ne connaissait pas celle qui chantait mais bientôt, elle repéra le nouvel Archonte Brulant. Elle ne connaissait pas Yuma Amarok, à peine avaient-ils échangés quelques mots depuis leur nomination. Avec un léger sourire, elle l’observa quelques instants avant de s’approcher.

Seules ses épaules étaient hors de l’eau. Elle ne faisait pas un bruit, pas un souffle trop bruyant ne lui échappait. Elle avançait silencieuse jusqu’à ce qu’elle ne se trouve qu’à moins de trois mètre du chevalier bleu. Arriver à pas de loup aurait été un euphémisme. Depuis déjà longtemps, la jeune femme avait appris à être le plus discrète possible. Le fait d’avoir le don de pouvoir changer en louve lui avait aussi permis de cultiver cet art du déplacement silencieux. Car oui, pour elle c’était un véritable art. Ces derniers temps, elle avait aussi pu constater que sa liée elle-même était plus discrète qu’auparavant. Non pas qu’elle s’était assagie, loin s’en faut, mais l’Incarnate semblait être en mesure de se faire plus discrète qu’auparavant. Fait étonnant. Elle se redressa très légèrement, prête à lancer une petit réplique de sa composition lorsqu’elle aperçut la marque sur la nuque du chevalier, parfait reflet de celle qu’elle avait dans le bas du dos.

Instinctivement, elle eut un mouvement de recul et trébucha. Lamentablement, elle piqua du nez, manquant de s’étouffer. Sentant son émoi, sa liée se manifesta :

° Qu’y-a-t-il ? °
° Il a la même marque que moi ! °

Elle savait que l’Incarnate était en chemin, elle se détourna alors de sa liée car Yuma s’était bien entendu retourné. Bien que le bruit des différentes cascades fût presque assourdissant, il aurait été difficile de ne pas la remarquer.

Émergeant de l’eau, elle contempla le chevalier bleu qui la regardait avec un drôle d’air. Les joues roses de honte, elle ne parvint néanmoins pas à donner la moindre explication quant à sa chute tant ce qu’elle venait de voir l’avait choqué.

Oubliant toute pudeur, elle se redressa face au chevalier. Les yeux écarquillés, elle tendit légèrement la main vers sa nuque avant de se raviser brusquement comme craignant de se bruler.

Depuis quand avez-vous cette marque ?
dit-elle d’une voix plus rauque qu’à son habitude.
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 23 Jan 2013 - 17:46 Répondre en citantRevenir en haut

Se détendre, c'était bien le mot. Sous sa cascade, Yuma n'avait pas entendu la jeune femme approcher doucement. Allons bon, ce n'était pas comme s'il était naturel de se faire déranger en plein bain, tout de même ! Ce fut donc avec un air parfaitement surpris, qu'il finit par faire volte-face et se retrouver avec... des bulles ? Lui qui s'était préparé à frapper quelqu'un, il semblait que le quelqu'un en question, venait de s'occuper de se noyer tout seul. Fort bien, ça lui éviterait de subir le courroux de la dame qui nettoyait les lieux, encore une fois... Malheureusement, la personne n'avait pas l'air motivée à l'idée de couler aussi facilement, aussi remonta-t-elle bientôt.
Ce fut un regard parfaitement blasé et surpris que le jeune homme lui lança. Lilwen Izil... Du moins, était-ce ainsi qu'il se souvenait qu'elle s'appelait. Pour son prénom, il n'y avait aucun problème, c'était pour son nom de famille, qu'il n'était guère sûr de lui. Mais, la question principale ne résidait pas dans le nom de famille de cette demoiselle... Non, la vraie question était d'une toute autre nature :

- Puis-je savoir ce que tu fais là ?

Mais, la question ne fut pas vraiment écoutée, puisque la voilà qui se redressait brusquement de l'eau, cessant donc de le fixer pour... s'approcher de lui ? Oh woh woh woh ! C'était plutôt imprévu ça ! Yuma se demanda un instant s'il ne rêvait pas encore, tandis que son regard passait instantanément des yeux de la jeune femme à d'autres parties, qui n'auraient pourtant pas dû se trouver à sa vue. Lui-même ne faisait pas grand cas de sa propre pudeur : heureusement, l'eau aidait un peu à le cacher de ce côté-là. Mais, par tous les dieux, qu'était-elle en train de faire exactement ?
Se raclant la gorge et prenant un air foncièrement innocent, le demi-sang essaya tant bien que mal de détourner ses prunelles mauves des formes à l'air libre de son interlocutrice, revenant peu à peu à la réalité.

- Cette marque ?
Interrogea-t-il en reportant son attention sur son visage troublé. Quelle marque ? Tu es sûre que tu ne t'es pas cognée la tête ?

La voir tendre la main dans direction, lui arracha un mouvement de recul et un haussement de sourcil significatif : mais, de quoi parlait-elle ? Mais, enfin, si elle avait voulu lui faire du charme, pourquoi ne pas s'y prendre de manière plus délicate ? A peine eut-il d'ailleurs le temps de se poser la question, qu'une seconde silhouette vint se dessiner dos à lui, barrant ainsi tout contact avec Lilwen. Les deux bras écartés en signe de protection et l'air parfaitement furieuse, Nemuri avait conservé sa forme humanoïde et s'était précipitée à la rencontre de son lié. Celui-ci effectua d'ailleurs un nouveau pas en arrière, en apercevant la longue chevelure bleue, qui venait de se dessiner sous ses yeux.

- Mais, c'est la foire de Lòmëanor ici ! S'exclama Yuma, à la vue des deux femmes vêtues de leurs plus simples atours. Pour l'amour de Flarmya, Nemuri, reprends ta forme draconique, ne reste pas comme ça...

Non que la situation lui déplût, il ne pouvait pas nier ses instincts de jeune homme dans la fleur de l'âge, mais, tout de même... Déglutissant, il posa gentiment ses deux mains sur les épaules de sa liée, pour l'écarter de la demi-elfe et ainsi espérer reprendre le contrôle des choses. Il finit par guider la Bleue pour qu'elle se plaçât derrière lui et fit de nouveau face à Lilwen, qui devait probablement attendre une réponse, ou il ne savait quoi. Homologue qu'il eut la bonne idée de vouloir guider vers un endroit où il n'aurait pas à la contempler nue, lui posant également une main amicale sur l'épaule.

- Non que cette vision me déplaise, mais, il faudrait... peut-être vous... habi...

Une décharge fulgurante lui traversa soudainement la nuque, le figeant sur place... avant qu'il ne tombât dans l'eau, la tête la première. Ecarquillant les yeux, Nemuri poussa un léger cri douloureux, avant de reprendre ses esprits et de se précipiter vers son lié. Bien que peu forte sous sa forme bipède, elle parvint toutefois à le rattraper sous l'eau, pour le hisser à l'air libre et lui permettre de respirer. Que se passait-il ? Pourquoi avait-il perdu connaissance ? Soutenant doucement sa tête, la dragonne tenta de le secouer un peu et de le ramener à la raison.

- Yuma ? Yuma ! S'écria-t-elle, folle d'inquiétude, avant de river son regard, devenu écarlate, vers Lilwen. Que lui as-tu fait, maudite femelle bipède ?!
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Fév 2013 - 17:07 Répondre en citantRevenir en haut

La liée de Yuma venait de s'interposer entre les deux bipèdes, les chant à la vue l'un de l'autre, même si le jeune homme semblait plus grand que celle-ci. Lilwen eut un mouvement de recul devant la colère de la dragonne. Car il ne faisait aucun doute que c'était une dragonne sus forme humanoïde. Encore sous le choc, la jeune femme ne trouva rien à répondre à Nemuri, ouvrant la bouche mais ne pouvant que contempler le jeune homme qui portait une marque similaire à la sienne. Mais bientôt, Yuma s'interposa entre sa liée et elle-même, visiblement plus gêné qu'autre chose par sa nudité. Il semblait sur le point de lui faire une remarque lorsqu'il tendit sa main. Au moment où sa peau entra en contact avec la sienne, elle poussa un petit cri.

Une douleur fulgurante la traversa avant qu'elle sente une bouffée de pouvoir monter en elle. Elle eut un hoquet de surprise mêlé de douleur. Elle sentait sa liée se précipiter vers les termes mais elle ne percevait plus les paroles qu'elle tentait désespérément de lui envoyer. Sa propre magie enfla jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus la contenir. Elle tenta de le maintenir à l'état latent, comme à son habitude, mais c'était comme tenter d'empêcher les vagues d'une marée de remonter la plage. C'était impossible. Elle contempla Nemuri qui lui criait des menaces à la figure après avoir remonté Yuma qui semblait inconscient sur le bords, mais Lilwen était incapable de lui répondre. La drnière chose qu'elle vit fut le jeune homme en train de se redresser lentement. Elle ne pouvait le contenir plus longtemps, elle ferma les yeux et laissa son pouvoir la submerger. Elle changea alors et ce fut la plus douloureuse des fois où elle s'était changée en louve. Alors qu'elle changeait, elle manqua de s'étouffer dans l'eau. Mais rapidement, elle se retrouva à l'air libre, non plus avec deux jambes, mais quartes pattes.

Elle nagea jusqu'au bord où elle se hissa au sec. Comme à chaque fois qu'elle était sous cette forme, elle était incapable de percevoir sa liée, ce qui était plus angoissant qu'il n'y paraissait. La première fois qu'elles s'étaient rendu compte de ce phénomènes, elles s'étaient jurées de ne l' utiliser qu'en cas d'urgence. La louve d'un noir d'ébène s’ébroua sous les regards du chevalier bleu et de sa liée, envoyant des gouttelettes d'eau à la ronde.

Alors qu'elle contemplait Yuma, elle savait qu'il lui fallait attendre quelques minutes encore avant le pouvoir changer de nouveau. C'est alors que sa liée déboula sous forme humanoïde. Ses yeux étaient aussi incarnats que sa chevelure rousse. Elle était vêtue en toute simplicité d'un corset et d'un pantalon de cuir noir. Cette tenue ne laissait aucune place à l'imagination mais il aurait été suicidaire pour n'importa qui de s'inquiéter d'autres choses que de l'humeur de l'incarnate. Elle toisa les personnes présentes dans les termes avant de poser les yeux sur Lilwen. La dragonne s’élança vers elle et s'agenouilla près d'elle. Sans pouvoir communiquer, la louve lui donna un coup de museau dans le cou pour la rassurer. Mais sous cette forme, elle était incapable de communiquer.

L'incarnate se redressa et foudroya les deux liées du regard et gronda :

Que s'est-t-il passé ? Qu'avez vous fait ?

La tension était palpable dans les termes et la dernière question de l'Incarnate résonnait encore étant donné la fureur qui s'en dégageait. Lilwen, comme cela lui arrivait très rarement, était effrayée. Effrayée de ne pas avoir pu se contrôler, effrayée de s'être laissé toucher, effrayée de ne pas savoir à quoi tout cela était dû... Mais elle était aussi en colère, car maintenant, Yuma et sa liée connaissait son secret.
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013 - 14:58 Répondre en citantRevenir en haut

Cette perte de connaissance ne dura guère. Clignant des paupières pour se sortir de sa torpeur et de la vue floue qui sévissait autour de lui, Yuma posa une main sur son front. La rencontre avait été, pour sûr, électrisante... Son visage tacha d'apercevoir celui de Nemuri, qui le fixait toujours de ses yeux inquiets, caressant doucement ses cheveux. Que venait-il de se passer, au juste ? Quel genre de choc l'avait donc traversé ainsi ? Prenant appui sur le sol, le jeune homme entreprit de se redresser, pour constater qu'il se trouvait désormais sur le bord, où sa liée avait bataillé pour le hisser.

- Nemuri, sois gentille, trouve-moi de quoi me vêtir...
Marmonna-t-il en constatant qu'il ne fût pas plus habillé que dans le bain.

La différence d'à présent était qu'il ne trouvât plus dans l'eau pour cacher sa nudité. Non qu'il fût très pudique, mais enfin... Il n'eut cependant guère l'opportunité de s'en soucier outre-mesure. Devant lui, ce n'était plus une jeune femme étrange qui se trouvait là. Un loup ? Allons bon, peut-être hallucinait-il à cause de cette mésaventure clairement bizarre ? Il eut beau retourner ses idées dans tous les sens, l'animal lui semblait bien réel. Cette fois assis, le demi-sang fixa la créature un instant, penchant la tête sur le côté lorsque la pensée évidente fit surface dans son esprit.

- Lilwen ?

Ce fut ce moment précis qu'une incarnate furieuse choisit pour débouler dans les bains, faisant sursauter Yuma et attisant la colère de sa liée par la même occasion. La bonne nouvelle était qu'au moins l'une des trois femmes était habillée. Une seconde était recouverte de fourrure. Bon, il ne manquait plus que lui. A peine eut-il pu songer à cela qu'un drap blanc lui tomba littéralement sur le crâne, le recouvrant à moitié, tandis que Nemuri se plaçait de nouveau devant lui, faisant face à sa soeur.
La Bleue ne se laissait pas impressionner, sans doute tenait-elle un tel comportement de son bipède de lié. Présentant des prunelles aussi écarlates que sa soeur, le bout de jeune femme qu'elle était toisa l'incarnate sans ciller. Pour l'une, comme pour l'autre, l'une ou l'autre était responsable de ce qui venait de se produire. La fureur des deux dragonnes envahissait littéralement les Bassins Ignés.

- Retourne donc la question à ta liée, fulmina froidement Nemuri, sa transformation n'est pas du fait de Yuma. Elle ne cesse de parler d'une Marque, qu'en est-il à ce propos ? Quelle est cette mascarade ?

Derrière elle, Yuma s'était enfin levé sur ses deux jambes, nouant le drap gentiment offert, autour de sa taille. Il se sentait décidément plus à l'aise de la sorte. Tant de jolies jeunes femmes, ce n'était pas convenable. Il était peut-être temps de reprendre la conversation en mains : il semblait bien que les deux sauriennes fussent prêtes à se sauter à la gorge au moindre mot de travers. Ce n'était pas le lieu et bien moins encore le moment, n'est-ce pas ?
Encore sonné, le jeune homme se rapprocha tranquillement des deux reptiles sous forme humaine et se plaça aux côtés de sa liée, prenant ainsi part à la conversation qui avait lieu.

- Voulez-vous bien cesser de crier, toutes les deux ?
Demanda-t-il en secouant la tête.

Prenant tout de même garde à ne pas provoquer le courroux de l'une ou de l'autre, le demi-sang fit mine de s'approcher d'encore un pas en direction de Lilwen, s'accroupissant à sa hauteur de louve. La métamorphose était surprenante, à n'en point douter, bien entendu, mais, il se sentait bien plus curieux qu'effrayé en cet instant. Curieux de savoir si leur contact avait provoqué cela. Curieux d'apprendre de quelle façon une telle chose était possible. Curieux de voir quelle magie fut à l'oeuvre en ces lieux. Un sourire amical se dessina sur le visage du jeune chevalier, avant que de nouvelles paroles ne franchissent le seuil de ses lèvres :

- Est-ce que ça va ? Je n'avais jamais vu un changement pareil, mais, je dois reconnaître que c'est intéressant. Il va y avoir un petit problème cependant, je vais avoir besoin que tu me parles pour expliquer ce qui se passe. J'aimerais bien comprendre ce qui a pu t'effrayer chez-moi, dans le bassin.


Plongeant son regard dans le sien, il finit par lui tendre la main :

- Ca va aller, d'accord ?
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013 - 20:30 Répondre en citantRevenir en haut

Lilwen redressa le museau, contemplant sa liée fulminer sans pouvoir lui expliquer ce qu'il venait de se passer. Qu'il était frustrant de ne pouvoir communiquer. Mais ce n'était pas le cas de Sethyl, qui n'hésitait pas à en profiter. Elle foudroyait sa sœur Bleue de son regard de braise, réplique parfaite de celui qu'elle avait en face d'elle. Lorsque Nemuri la questionna sur la marque, Sethyl ne put répondre sans laisser échapper un léger ricanement.

Ton lié est marqué par la magie noire et tu ne t'en rend pas compte ?


Elle s'abstint de poursuivre qu'elle faisait une bien piètre liée, mais Nemuri était l'une de ses sœurs ce qui équivalait pour l'Incarnate à une certaine forme de respect. Toutefois, elle ne put s'empêcher de poursuivre avec une point de dédain.

N'as-tu donc pas remarqué la marque qui orne sa nuque ? Cela empeste la magie noire...

Sethyl observa alors Yuma se relever et se draper dans un pan de tissu. Elle avait du mal à comprendre cette obstination des bipèdes à toujours se vêtir en quelques circonstances que ce soit. Lilwen avait bien tenté de le lui expliqué mais ces mœurs restaient encore assez mystérieuses pour elle. Alors même qu'il s'approcha de sa liée, elle se tendit imperceptiblement, prête à protéger sa liée au moindre mouvement suspect. Elle adressa un regard d'avertissement à la Bleue, la considérant toujours elle et son liée comme responsable de l'état de Lilwen.

Lilwen, si elle l'avait pu, aurait rit à l'intervention de Yuma pour tenter de calmer les deux sœurs. En effet, il fallait soit être très courageux, soit très stupide pour tenter de calmer deux dragonnes en colère. Ce devait être la première option car il était évident que l'on ne devenait pas Archonte Brûlant sans avoir un minimum d’intelligence...

Elle l'observa approcher et s'agenouiller. Instinctivement, elle aurait eu un mouvement de recul mais elle n'en fit rien. Elle ne pouvait changer deux fois en quelques minutes, elle savait qu'elle devait juste attendre et qu'elle pourrait de nouveau changer. En attendant, elle l'écouta parler mais dans son état, elle était bien incapable de lui répondre. Elle sentait le regard de Sethyl sur elle ainsi que sur Yuma, qu'elle ne quitta pas des yeux. Lorsqu'il tendit sa main, elle hésita quelques secondes. Elle aurait pu tout aussi bien lui monter les crocs et le faire reculer afin de retrouver un peu d'espace, mais elle préféra tendre le museau. Elle effleura la main du chevalier avec un peu d'appréhension. Elle n'avait aucune idée de ce qui allait se passer. Elle sentit une nouvelle bouffée de pouvoir, et montra les crocs sans pour autant se monter agressive. Le pouvoir jaillit en elle et elle changea de nouveau. Ce fut encore plus douloureux que la première fois.

Elle se retrouva à genoux, les mains au sol, hors d'haleine. Lilwen n'avait pas remarqué que Sethyl s'était jeté sur elle, bousculant Yuma au passage. Elle s'accroupit près de sa liée sans pour autant la toucher. Elle savait que la peau de Lilwen était toujours hypersensible après une métamorphose. La jeune femme releva la tête et contempla Yuma. Elle ne savait pas ce qu'il avait ressenti lors de ce deuxième contact et elle aurait été bien en peine de le dire. Pour le moment, sa vision était flou et il lui faudrait encore quelques minutes avant d'y voir plus clair. Elle se redressa et se remis debout avec difficulté avec l'aide de Sethyl qui dardait un regard de feu vers quiconque tentait de le aider.

Le demi-sang état en colère de se montrer si faible devant quelqu'un mais elle n'y pouvait décidément rien. D'une parole via leur lien, Sethyl lui amena un drap semblable à celui de Yuma dans lequel elle se drapa dignement. Elle sentait que sa liée était mal à l'aise et souhaitait retrouver sa forme draconique.

Sans avoir recouvrer toutes ses capacités, Lilwen s’expliqua :

Tu as une marque dans la nuque, la même que j'ai dans le bas du dos, la marque que l'Ombre a posé sur nous, signe de la malédiction. As-tu entendu parler des morts qui marchent ?

Sentant sa liée plus sûr sur ses jambes elle s'éloigna et retrouva sa forme draconique, emplissant soudainement l'espace des termes.
Yuma Amarok
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013 - 23:58 Répondre en citantRevenir en haut

- Je n'en ai rien senti, murmura Nemuri à l'attention de sa soeur.

C'était pourtant vrai. Jusqu'à présent, elle savait simplement que Yuma faisait de drôles de cauchemars ces temps-ci, tant et si bien qu'ils l'empêchaient de se détendre. Hélas, la dragonne n'avait pas senti la présence de magie noire, comme si cette dernière lui avait été dissimulée. Une fois encore, au contact de Lilwen, le jeune homme tourna rapidement de l'oeil, s'effondrant en arrière sans pouvoir se retenir. Cette fois, la dragonne n'eut pas le loisir de le rattraper calmement. Elle parvint certes à le retenir dans le creux de ses bras minces, sans doute eut-elle assez d'attention pour remarquer que Lilwen se transformait de nouveau, mais tout lui échappa brusquement après les mots de celle-ci.

D'abord attentif, le demi-sang avait repris doucement ses esprits et écouté ce que la jeune femme lui expliquait consciencieusement. Les morts qui marchent ne lui étaient pas étrangers, en effet. Il en avait entendu parler comme tout le monde, à travers des rumeurs et autres histoires qu'il avait pensé exagérées. C'était ce qu'il croyait visiblement, puisque les choses devenaient un peu différentes au fil du temps. Hochant doucement la tête en essayant de reprendre ses esprits, Yuma ne put s'empêcher de penser que cette femme divaguait, en lui annonçant ainsi qu'il portait une marque maudite sur la nuque.

Apercevoir l'incarnate s'éloigner et reprendre sa forme originelle le ramena un peu à la réalité, le poussant à la fixer rageusement, malgré la fatigue qui s'éprenait de lui à l'heure actuelle. Ce n'était pas comme si cette dragonne avait eu de l'égard pour Nemuri, qui avait l'air totalement perdue. La Bleue n'aurait jamais eu à ignorer son état si elle avait eu l'occasion de s'en apercevoir. A dire vrai, le demi-sang n'avait pas eu l'opportunité de lui montrer sa marque, ni de ressentir ses effets. Les cheveux longs n'aidaient d'ailleurs en rien à voir ce qui se passait à l'arrière de son cou, non-plus...

- Hé... Laisse Nemuri tranquille... On ne t'a rien demand...


Il s'interrompit soudainement, les yeux agrandis par la surprise et la douleur. Il ne s'était pas attendu à pareille réaction. Alors qu'un gémissement s'échappait de ses lèvres, le jeune homme porta une main à sa nuque, serrant brusquement les dents et se recroquevillant sur le sol. Paniquée, Nemuri fronça les sourcils et le serra contre elle sans attendre, cherchant à le soulager autant qu'elle le pouvait. Cherchant la position exacte de la fameuse marque dont parlait Lilwen, la jeune dragonne finit par tomber sur d'étranges symboles noirs, sur lesquels elle déposa sa paume fraiche, cherchant à apaiser son lié. La souffrance de ce dernier se répercutait dans son esprit sans ménagement.

La Bleue ressentit sans tarder la magie noire de ce stigmate horrible, lorsque sa main le frôla. Maintenant qu'elle était directement en contact avec cette chose, nul doute possible à avoir : son lié était en grand danger. Le contact avec la liée de l'incarnate avait sûrement un rapport avec le mal qui venait de se déclencher chez Yuma, le poussant à serrer ses doigts autour du bras de son âme-soeur, sans pouvoir contrôler sa force. Elle ne s'en plaignit pas pour autant, cherchant vainement un moyen de le guérir, ou de le soulager.

La douleur finit par s'estomper un peu. Doucement, mais sûrement, le jeune homme reprit pied dans la réalité, le front posé maladroitement contre l'épaule de sa liée. Cette dernière leva un regard alarmé dans la direction de Lilwen, quémandant de l'aide silencieusement.

- Où est le salaud qui a provoqué ça ?!
Ragea le demi-sang, les dents toujours serrées. Morts qui marchent ou non, je veux lui faire payer ça au centuple !
Lilwen Izil
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 28 Mai 2013 - 19:31 Répondre en citantRevenir en haut

Lilwen se sentait complètement vidée. Sa liée s’était rapprochée d’elle et elle ne put que se laisser aller contre le cuir écailleux. Pourtant, elle pouvait presque percevoir la douleur et la rage des deux liés devant elle tant elle ressentait la même à l’instant présent. Elle aurait tout donné pour pouvoir avoir en face d’elle la personne responsable de toutes ses souffrances. Bien que la transformation l’ait épuisée, lorsque Yuma se recroquevilla sous l’effet de la douleur, elle eut un mouvement pour se porter à son secours mais l’Incarnate l’arrêta d’une parole.

° Tu ne ferais qu’empirer les choses ma douce… °

Et la demi-sang devait le reconnaitre. Si à chaque fois qu’elle entrait en contact avec le jeune homme elle se changeait en louve et lui-même souffrait au point de perdre connaissance, mieux valait qu’elle ne l’effleure même pas. Toutefois, devant le regard de la Bleue, Lilwen ne put se retenir et s’approcha. S’accroupissant, elle murmura avec toute la résolution qui était la sienne.

Nous le trouverons, que cela nous prenne un jour, un mois, une année, mais nous le trouverons. Ce Maître des Ombres comme il se fait appeler, nous allons le débusquer et lui faire payer tout ce qu’il nous aura fait.

Sa voix, même faible, résonnait dans les thermes et Lilwen songea avec bonheur qu’ils étaient seuls. Car pour elle, ce secret ne devait pas être révélé. Cette marque, ils devaient la cacher, du moins pour le moment. Si elle pensait savoir comment elle se transmettait, rien n’était moins sur et elle n’avait aucune idée dont les autres Ardents pouvaient réagir face à une telle menace.

Sethyl se pencha et souffla légèrement dans les cheveux de sa sœur pour la rassurer. Sa voix s’était faite plus douce :

° Nous sommes filles du Màr Tàralöm, nous ne pouvons échouer. Nous les protègerons quoi qu’il arrive, et si pour cela nous devons retourner tout Rhaëg pour débusquer ce démon. °

Lilwen contempla sa liée tendrement avant de se tourner vers Yuma.

Je garderai ton secret comme je te demande de garder le mien. Je ne pense pas que ce soit le moment de révéler que nous portons cette malédiction. Je crains d’ailleurs qu’elle ne fasse que s’aggraver pas la suite. Tant qu’il gagnera en pouvoir, cette marque ne partira pas. De plus, il ne sert à rien de se jeter dans la gueule du loup, si je puis dire.

Elle eut un léger sourire malicieux avant de poursuivre :

Nous devons patienter pour voir comment tout cela évolue. Personnellement, c’est à la suite d’un combat avec ces morts-qui-marchent que cette marque est apparu et il est probable que la tienne soit apparu du fait d’un contact avec l’un de ces pantins. Nous devons nous tenir sur nos gardes…

Lilwen était rongé par l’inquiétude mais n’en laissait rien voir. Il leur fallait se montrer comme ils étaient tous. Aussi froid que la pierre et prêts à encaisser pour riposter de la plus effroyable des manières. Elle était persuadé que ce Maître des Ombres finirait ses jours sous leurs lames ou sous les crocs de leurs liées.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:17 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu