Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Une lame, deux lames : chargez ! Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 654
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 344
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 20:42 Répondre en citantRevenir en haut

Début Iolyaku 918


Au-dessus des Doigts de Gaïa tendus vers le ciel voltigeait la brume, épaisse et froide, humide des pleurs d’Ouranos. Emportée par un souffle invisible de vent, la brume tourbillonnait au sommet des piques acérés. Brouillard tourmenté, que certaines légendes donnaient pour élément de parole des Dieux, il survolait et noyait le Delta du Cenedril, protégeant le micro climat de celui-ci. Il faisait plus chaud dans le vallon où serpentaient mille et un ruisseaux. Dans l’atmosphère tempérée au ciel brumeux, se dressait sur l’herbe toujours verte la Forteresse du Cenedril. Vaste édifice circulaire aux fondations de pierre et à la charpente de bois, il accueillait depuis des temps immémoriaux les rencontres militaires et sportives entre les Kaerls des Seigneurs Dragons. Tournois, défis, entraînements, duels... Le sable de l’arène et les murs du fort avaient vu plus de batailles et de sang couler que tout Tol Orëa. Aussi loin que les dragons s’en souviennent, la Forteresse avait toujours été là.

Assise à l’ombre de l’aile à la transparence bleutée de sa Liée, l’Ancalikon du Màr Menel observait ses récentes recrues à l’œuvre. Certains progressaient plus vite que d’autres. Le principal était de les former à réagir à temps s’ils étaient attaqués. Par quoi, telle est la question qui brûle les lèvres ? Mais pardi, par tout et n’importe quoi ! Il faut savoir anticiper, se préparer et il n’y a que dans les moments de danger que l’on reconnait sa propre valeur. Persée Garaldhorf se dévouait toute entière à sa tâche, d’autant plus qu’elle devait rester constamment en éveil face aux possibles menaces de l’Ombre. Par cette journée de printemps qui venait à peine de débuter, elle laissait courir ses yeux perçants sur les Chevaliers ou trop gourds ou trop vifs. La patience, pour un bon chasseur, fait toute la différence. Vraël errait dans ses songes éveillés, trop occupée à scruter le ciel pour ne serait-ce que croire que son Âme Sœur puisse finir par s’ennuyer ? Avec un soupir perceptible, Persée se redressa et alla vers sa dizaine de Chevaliers en herbe qui s’exerçaient au tir à l’arc, distribuant ses conseils et surveillant leurs gestes. En temps normal, elle les aurait volontiers travaillés de leurs erreurs. Hélas, le temps leur était compté, aussi la Maîtresse Bleue devait-elle veiller à ce qu’il apprenne rapidement, quitte à ne pas les ménager.

- Vise plus haut, Kyrei, ta flèche partira plus loin.
- Regarde devant toi au lieu de te préoccuper de ce qu’il se passe autour.
- Trop à gauche, Nardeg.
- Nom d’un Valheru, Celen ! Il a faillis se prendre ton arc dans l’œil !


Les Célestes s’entraînaient dans une petite cour sur le côté de l’arène, derrière le bâtiment principal, laissant le grand terrain libre pour les guerriers plus expérimentés, qu’ils soient dotés du Don ou non. Peu de choses pouvaient suggérer l'allégeance véritable du groupe. Le seul emblème visible se trouvait être une broche en or et incrustée d'une écaille turquoise, figurant le Kaerl et ses armoiries, épinglée à la veste de l'hybride tatouée. Les plus petits dragons pouvaient sommeiller sur les corniches ou dans les gradins mais la plupart partaient chasser dans les environs, loin des tracas de leur Lié. Seule Vraël demeurait couchée en position du sphinx, sa queue battant l’air comme un fauve au repos, ses ailes soigneusement repliées comme une seconde peau sur ses écailles rutilantes, masquant impressionnantes ses cicatrices dorsales, en chassant de temps à autre l’inopportune Eos qui voletait, fugace éclair écarlate, autour d'elle avec excitation. En passant en revue ses troupes, l'épée des Garaldhorf battant nonchalamment sa hanche, Persée jetait de fréquents coups d’œil à l’arène principale, par curiosité, comme guettant un plus gros gibier.

Mais sa tâche finissait toujours par l’accaparer toute entière. A moins que...





Dernière édition par Persée Garaldhorf le Sam 20 Oct 2012 - 13:49; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Mer 26 Sep 2012 - 20:42 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Darshan Kysumu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Oct 2012 - 13:28 Répondre en citantRevenir en haut

-RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH...
Le son sembla venir de haut. De très haut. D'abord un simple bourdonnement, il prit corps petit à petit.
-RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
Ceux dotés de l'ouïe la plus fine commençèrent à décrypter le son d'un cri humain. Les autres ne comprenaient toujours pas.
-RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Cette fois-ci, tout le monde comprit qu'il s'agissait d'un humain en train de hurler. Et chacun s'aperçut que ce hurlement venait de haut.
-BROOOOOOOOONZE ! 'CULÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !

Les plus jeunes rougirent en comprenant la teneur de ce cri faisant fi de toute forme de bienséance. Les plus vieux commençaient à sérieusement s'inquiéter. Ceux qui eurent la bonne idée de lever les yeux purent enfin apercevoir la source de cet inquiétant hurlement. Un homme tombait du ciel.
-RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH PUT... *couic*
Subitement, un flash suivi du son d'un puissant battement d'ailes... et le cri qui s'interrompt brusquement. La silhouette d'un grand Dragon apparut dans le ciel à la place de celle de ce petit homme qui semblait voué à s'écraser sur le sol. L'immense reptile fit quelques boucles élégantes, masquant le soleil à plusieurs occasions. Une voix semblait désormais retentir sur son dos. La même qui venait de hurler. Les insanités qu'elle prononçait ne sauraient être rapportées ici.
Finalement, après quelques cercles concentriques, le Dragon vint se poser sur le sol de la petite cour, soulevant un nuage de sable qui fit se reculer tous les membres de la petite assistance. Le sol trembla légèrement, témoignant du manque de soin apporté à cet atterrissage. La poussière leur masqua la vue de l'homme qui chevauchait la bête, mais tous l'entendirent s'écraser au sol. Il venait de sauter de sa monture. Sa voix rauque résonna aux alentours.
-J'T'EN FOUTTRAI DES COURS DE VOL ! ESPECE DE SALOPARD DE LEZARD CONSANGUIN BOUFFEUR D'ENFANTS !
Le pauvre vieil homme, qui déversait toute sa bile sur sa monture, était encore au sol. Le sable retombé, il était étalé comme une pauvre serpillère, engoncé dans ce qui restait d'un vieux plastron de Gladiateur tout cabossé. Difficilement, il se releva et dégaina un glaive tout aussi peu reluisant que son armure. Essoufflé, chacune de ses expirations était accompagnée d'un sifflement de gorge. Sa main d'épée tremblait encore à cause de la terreur indicible qu'il venait certainement de ressentir.
Tout ceci, ajouté à son âge avancé, faisait de ce personnage un pauvre bougre manifestement perdu. Une parodie de ce qui avait du être un grand guerrier, à en juger par son corps puissant et sa posture de combattant.
L'homme et le Dragon s'affrontèrent du regard mutuellement. Ils semblaient se parler par l'esprit. A priori, ils étaient sur le point de se jeter l'un sur l'autre. Bien sûr, personne ne douta de la victoire du Dragon. Mais l'homme voulait manifestement tenter sa chance.
Puis, tout à coup, les deux compagnons tournèrent leur regard vers l'assistance. Vers ces jeunes gens qui s'entraînaient encore au maniement de l'arc quelques secondes plus tôt. Le silence qui planait dans l'air dura de très longues secondes. Des secondes interminables où chacun jaugea les personnes à qui il avait affaire. C'est alors que vint du guerrier une question à laquelle personne ne s'attendait :
-... Vous êtes qui ? ...
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 654
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 344
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 26 Déc 2012 - 13:11 Répondre en citantRevenir en haut

Ce fut non sans mal que l’exercice de tir à l’arc s’acheva. Les jeunes recrues gémissaient, les bras ballants. Celen, Chevalière Verte de son état, faillit même s’écrouler dans le sable. Persée en aurait volontiers ris si la lassitude ne l’étreignait pas. Son manque de sommeil commençait à se faire ressentir. Elle devait concentrer tous ses efforts à ne pas hurler et fustiger ses recrues. Un Ancalikon qui perd son sang-froid en entraînement et crie comme un poissonnier, ça ne fait pas sérieux. Persée alla s’appuyer contre la grande masse bleue que représentait Vraël lovée dans le sable. Détachant la ceinture de gourdes d’eau fraîche parmi ses sacs, elle en lança une à chacun de ses élèves. L’Halfelin Kyrei manqua la sienne pour basculer en arrière sous les rires moqueurs de ses compagnons. C’est alors seulement qu’il remarqua un étrange point noir qui se rapprochait à grande vitesse, à contrejour du soleil. La Capitaine des Armées fut la première à entendre les cris, quant à elle. Un long hurlement qui enflait jusqu’à déverser des insanités qui eut fait rougir certains. Stupéfaite, Persée levait les yeux à son tour, avec autour d’elle tous les doigts tendus vers le ciel des jeunes Chevaliers. D’autres guerriers en entraînement cessèrent de taper sur le voisin pour observer ce qui se jouait là.

Un grand dragon Bronze apparut bientôt, se délestant de son fardeau humain en armure cabossée sur le sol, soulevant des nuages de poussière. Lorsque celui-ci se fut relevé, après un âpre combat de regards de défi avec son Lié – et probablement échange de jurons par télépathie -, il tourna son propre regard interloqué vers la première chose à sa portée, c’est-à-dire la petite troupe menée par la Maîtresse Bleue. Et la question les laissa tous sans voix.

-... Vous êtes qui ? ...

Persée cilla, haussa un sourcil interrogatif avant de lancer un regard noir à l’impertinent Nardeg dont le rire s’étouffa dans sa gorge. Vraël jetait des regards pénétrant au Bronze, essayant de retrouver son nom, sa filiation mais il n’était pas du Màr Menel : de cela elle aurait pu le jurer. La dragonne au repos observait la ligne d’écailles du mâle qui lui faisait face, déterminant son âge. C’était, à peu de choses près, un jeune adulte.

° Sa mère ne fut pas une Dorée et son Lié est probablement passé Maître ou le sera. °

Les lèvres de l’hybride tatouée s’étirèrent en un léger demi-sourire amusé. Voilà qui serait instructif pour ses recrues. Elle fit un signe de repos à celles-ci et s’avança de quelques pas vers l’Humain.

- Nous sommes en entraînement, tout comme vous à ce que je vois, Maître Bronze, répondit-elle avec un sourire plus franc. Ne vous sentez pas offensé mais vous attirez notre attention. Est-ce ainsi que vous volez d’habitude ?


/!\ RP mis en pause /!\



Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:43 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu