Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Douce la rosée en ce petit matin Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Cas'Yldh Ecsohka'h
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 22:21 Répondre en citantRevenir en haut

J'avais passé une nuit bien paisible. Je m'étais éveillée au petit matin, dès lors que l'aube pointait son nez rosé à l'horizon. J'avais fait un rêve étrange, mais néanmoins apaisant cette nuit. J'avais rêvé de lumière et d'éclats bleutés, ainsi que de sensations et d'autres couleurs qui n'existent pas dans notre monde. Le résultat étant que je me suis réveillée dans un état de paix intérieure et de calme que je n'avais pour ainsi dire... jamais connu. J'ai lentement rassemblé mes affaires, ou du moins, le peu que j'avais emporté et que se trouvait légèrement à l'écart de mon corps. J'avais peut-être bougé pendant la nuit ou alors une bête était venue renifler la chose étrange assoupie ici-bas. Ma viande avait disparue de mon sac. Sans doute un prédateur, a priori peureux, sinon j'aurais été dans de beaux draps. Mais visiblement, je n'avais plus rien à manger et il allait falloir que je chasse. Les animaux étaient plus rares et moins gros ici. Je me relevai et attrapais mon arc et mon carquois que je lançai dans mon dos. Ma dague était toujours glissée dans ma botte, j'en vérifiai la présence régulièrement, ayant trop peur qu'elle ne glisse et ne tombe. Je ne voulais pas risquer de perdre la seule chose qui me restait de mes parents.
En reprenant ma marche, je regardais le ciel. Il n'y avait pas de nuages à l'horizon, rien qu'un ciel bleu teinté d'orange et de rose. Une belle journée qui s'annonce, mais pas forcément très chaude. Le Sud-Est d'Orën, au large des côtes est un endroit sympathique et si je n'étais pas là pour rejoindre Tramaghel et le frère de Talius, je pense que j'aurais encore plus apprécié la promenade. L'air était empli de senteurs marines et les champs des Prés Embruns offraient une vue alléchante de ce que pouvait être un monde partiellement apprivoisé. J'avais d'autant plus approché les côtes que je ne voulais pas risquer de croiser un être humain et devoir sortir les crocs ou me montrer méfiante.
J'étais presque persuadée que j'étais la seule Elfe sur cette planète. Je n'en avais jamais croisé, si ce n'était mes parents et ceux-ci sont morts ou tout du moins portés disparus. Alors je ne pensais que pouvoir croiser des humains, je n'avais pas idée qu'il puisse exister d'autres êtres que des humains ou des Elfes et des animaux bien sûr. Je n'ai pas grandi autour de mythes, j'ai grandi à l'écart de toute croyances et de toutes mythologies. Mes mythes à moi, ce sont les histoires que je me racontais sur mes parents. Sur l'endroit d'où nous venions et sur les raisons de leur fuite. Car il devait bien s'agir d'une fuite. Pourquoi donc un couple irait s'exiler dans un endroit aussi perdu et reculer s'il n'était pas en train de fuir je ne sais quel danger.

Je lâchai un soupir, j'avais entendu du bruit, comme un animal qui détalait. J'esquissai un léger sourire et saisis mon arc, je décelai la présence de l'animal, un lapin et je bandai mon arc. Bon sang, qu'est-ce qui pouvait bien tant le terrifier. Il roulait des yeux fous et semblait alerte, le moindre coup de vent lui faisait faire des bonds et il courait se cacher sous n'importe quelle plante qui pourrait faire office de cachette. Si bien qu'il courait dans tous les sens. C'était d'ailleurs assez inquiétant. Je me cachai derrière un arbre et observais aux alentours. Peut-être un prédateur plus gros que ce que j'avais prévu de croiser rôdait dans le coin. Pourtant, il serait assez visible s'il se trouvait dans les parages. Je retins ma respiration et attendis un mouvement, accroupie à l'ombre de l'arbre. Le lapin avait détalé au loin maintenant. Je crois que je n'avais jamais vu un lapin courir si vite. Il fut suivi par une envolée d'oiseaux. Je fronçai les sourcils et m'appuyai à l'arbre. Qu'est-ce qu'il se passait ? J'avais côtoyé des loups, des ours, voire même des créatures félines dont je ne pourrais vous donner le nom, mais jamais ils n'avaient fuir des animaux à une telle vitesse. Il y avait donc des prédateurs si puissants dans ces plaines ? La bête qui a dévoré mon déjeuner aurait-elle pu faire de moi son casse-croûte ? Je tremblais d'avoir été si peu prudente. Je me retournais et regardais derrière moi, puis agilement, je grimpais à l'arbre afin d'avoir une vue plus prenante sur ce qui m'entourait. Je levais les yeux au ciel, mais le feuillage bien que pauvre me cachait en grande partie la vue du ciel. Sans doute pas un prédateur du rang des aigles ou des faucons. Je n'avais pas ouïe dire de créatures surpuissantes ici-bas. Les trolls et les orques n'étaient que légendes pour moi, des bribes d'histoire entendues de l'autre côté de la porte de la taverne de mon village. Il ne me semblait pas avoir entendu parler de créatures qui terrorisaient le gibier quel qu'il soit.
Puis une ombre gigantesque parcourut le sol à vive allure. J'écarquillais les yeux et me glissais plus en hauteur dans l'arbre. Qu'est-ce que c'était ?
Publicité





MessagePosté le: Mer 12 Sep 2012 - 22:21 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Dinjelaï Al'Ysiria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Sep 2012 - 22:04 Répondre en citantRevenir en haut

La fraîcheur du matin et l'adrénaline qui courait dans les veines de Dinjelaï lui donnait la chaire de poule... Elle passa sa langue sur sa lèvre inférieure, comme pour mieux goûter, de tous ses sens, à la beauté du moment... Une pensée insistante la titillait au coin de l'esprit, l'obligeant à émerger...

** Din, on n'est pas censés être là pour ça! Y'a cette fille à ramener, tu le sais! **
* Doucement le lézard! On n'est pas aux pièces! Ca fait trois jours qu'on la suit, elle a fait quoi, une trentaine de bornes?! On ne va pas perdre sa trace comme ça, le Don est tellement puissant que je pourrais même la retrouver sans ton aide! *
** Pff, ça m'étonnerais... **


Le ton était blessé. Anareinth n'avait pas l'habitude que sa Liée le malmène ainsi... Il savait que la chasse lui tenait à coeur mais enfin... Ce n'était pas elle qui avait un besoin viscéral de sang frais, si? Il trouvait même son habitude de traque à l'aole un peu sinistre...

* Je te l'ai déjà dit Anareinth... Ce sont des vestiges de notre passé... Oh et puis quoi, tout le Kaerl en profite en plus! *
** Mais l'Aspirante... **
* On la retrouvera l'Aspirante! J'ai repéré les traces autour de son campement hier au soir... Il y en a au moins six, peut-être sept. *


Le grognement mental du Blanc en disait long sur le fond de sa pensée, mais il savait inutile de poursuivre la conversation. Il le sentait, l'excitation de la chasse à venir faisait frémir sa lié, au point qu'elle en devenait contagieuse... Son ventre gronda une faim qu'il ne ressentait pas quelques minutes auparavant... Il étendit ses longues ailes blanches, et s'envola depuis la clairière où ils avaient passé la nuit... Par esprit de revanche, il survola la cime des arbres qui cachaient l'abri de la jeune elfe nimbée du Don, et se mit en chasse.


Dinjelaï ferma les yeux, coupa les derniers ponts mentaux qui le liait à Anareinth, et dégaina tour à tour ses deux dagues pour en vérifier le tranchant. Une goutte écarlate perla au bout de son index lorsque Lösse frôla sa peau. Un mince sourire étira ses lèvres, elle essuya la lame et la rengaina. Les yeux courant sur le sol, Din fouilla au fond d'elle-même et dénicha la magie qui palpitait. Du bout des doigts, elle effectua machinalement un enchaînement, comme une danse qui animerait seulement ses mains, et soudain, la forêt lui apparu, toute entière, vivante. Elle pris une inspiration profonde, et s'élança...

Elle n'aurait su dire combien de temps avait duré sa course, mais elle s'arrêta, tout à coup. Derrière ce rideau de branches, elle le savait, serpentait une maigre rivière, point de convergence de tous les animaux du secteur... Aussi nettement que si elle se trouvait elle-même sur la berge, elle vit l'aole. D'un geste souple, elle tira son arc et la seule flèche de son carquois. L'elfe avança courbée, jusqu'à la lisière des troncs, banda la corde...

Un craquement la fit sursauter. L'aole bondit en avant et disparu en une fraction de seconde. Dinjelaï pivota, la flèche avait failli lui échapper, elle rajusta sa prise et maintint l'arc bandé. Face à elle, se tenait une silhouette, elfique a n'en pas douter. La confusion de ses sens était totale, à cet instant, elle aurait dû plonger sa dague dans le cou de la grande biche d'Orën en cherchant la carotide... De rage, elle failli décocher sa flèche, mais ne se retint que de justesse... Se rappelant que celle qui se trouvait face à elle devait être...

** Celle que tu aurais dû chercher au plus vite... Hihihi... Le dessin de Flarmya est impénétrable... **

Le ton à la fois docte et moqueur du dragon blanc signifiait que plus que la Déesse, c'était bien lui qui était responsable de sa présence... Din capitula, abaissa son arme et essaya de dissimuler sa déception d'avoir raté sa proie...

Hum... Le chasseur chassé? Tu es sur ma piste depuis longtemps?

Elle n'avait pas eu l'occasion de la voir de près. Une belle chevelure blonde, ornée de quelques petites nattes, une silhouette fine et sculptée par la vie au grand air, des oreilles effilées. Un sourire étira lentement les lèvres de Dinjelaï. Etait-ce ainsi que Chanys de Lirrek l'avait retrouvé, sept ans plus tôt? La ressemblance était frappante, dérangeante même...



pour changer, je suis partie du principe que c'est toi qui me trouverai, par l'intermédiaire de ce cher Anareinth que tu aurais pu suivre Clin d'Oeil
Cas'Yldh Ecsohka'h
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Sep 2012 - 07:42 Répondre en citantRevenir en haut

La masse était si grande, si gigantesque... Je n'avais jamais vu de créature d'une telle taille. De plus, sa couleur... Malgré la densité des feuillages, j'avais distingué des éclats blancs sur cet être. Une créature digne de légendes à n'en pas douter. Je sautais de l'arbre, l'arc à la main et suivis la direction qu'elle avait emprunté. Tâchant d'être discrète, je marchais plutôt que courir. J'ai marché longtemps, même. Malgré l'imposante taille de ce qui avait survolé mon arbre, je n'en voyais pas la moindre trace. Sans doute était-il loin maintenant. Mais je n'abandonnais pas. Plus loin, les arbres se resserraient et vu leur hauteur, cela faisait une cachette parfaite pour ce genre de bête. Chacun sait qu'une forêt, ou ce qui s'en approche, est un véritable repère à animaux en tous genres. Je me glissais entre les arbres, veillant à ne pas faire de bruit. J'avais le sentiment que c'était tout proche, l'adrénaline me montait à la tête. J'accélérai le pas et courais presque, évitant de marcher sur des branches ou tout autre chose capable de trahir ma présence. Je me mordais la lèvre, je ne savais vraiment pas où j'allais, mais une chose était certaine, c'est que j'y allais.

Soudain, je m'arrêtai. Quelqu'un. Je freinais brusquement et m'écrasai contre un arbre, observant de loin ce qui semblait être une jeune femme. Je plissais les yeux et, intriguée par ce que je voyais, je portai la main à mes oreilles, comme pour en vérifier la forme. Ainsi, d'autres étaient là. Des Elfes. Ou du moins une. Je restais un moment à la fixer, la suivant lorsqu'elle se déplaçait hors de mon champ de vision. Elle devait être en train de chasser, elle aussi maniait l'arc. Sa concentration était extrême et elle ne semblait pas m'avoir vue. Je la suivis jusqu'à ce qu'elle s'arrête, non loin d'un cours d'eau. Puis, je vis l'animal. Je souris et je quittai l'Elfe des yeux. Aurais-je l'audace de voler cette prise sous le nez d'une femme de ma condition ? Je tournais la tête vers elle. Elle s'apprêtait à tirer. J'esquissai un nouveau sourire et changeai d'idée. Je me décidai alors à réduire la distance entre elle et moi. Je voulais la voir de plus près et puis... sa concentration était telle qu'elle pouvait ne pas me voir venir... ? Je me penchais légèrement et avançais à pas de loup, en prêtant garde à là où je posais les pieds.

Puis, je fis une erreur monumentale. Je tournai la tête vers l'aole et quitta mon chemin des yeux. C'est ce moment qu'une branche de bois sec choisit de se glisser sous mon pied. Le craquement déchira l'air en me donnant l'impression d'avoir fait autour de bruit qu'un coup de tonnerre annonciateur du début des grosses averses. L'animal avait disparu en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et l'Elfe avait directement capté ma présence, ainsi que l'endroit où je me trouvais. Je me trouvais avec une flèche pointée en ma direction. Le réflexe fut de saisir mon arc et de le bander en direction de la femme. On n'est jamais trop prudent. Puis... elle baissa son arme. Je haussai un sourcil, mais toujours méfiante, je gardai le mien dardé vers elle. Elle parla. Je me détendis un peu suite à ses mots et j'abaissais lentement mon arc, détendant au fur et à mesure la pression sur la corde.

« Depuis un moment déjà oui. »

J'avais lâché ma phrase sèche et sans douceur. Je ne bougeai pas de là où j'étais. Je me trouvais suffisamment loin pour réagir à une quelconque attitude hostile, mais tout de même assez près pour pouvoir bien l'observer. Elle était plus âgée que moi, à n'en pas douter, son âge exacte, je ne saurais le dire, ni même approximativement. Elle était belle. Son visage avait des traits bien plus fins que ceux des humains bourrus que j'ai connu. Je n'engageai pas la discussion, bien que le désir de savoir qui elle était et ce qu'elle faisait dans des lieux si reculés me brûlaient les lèvres.
Dinjelaï Al'Ysiria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 19 Sep 2012 - 15:58 Répondre en citantRevenir en haut

Envolée toute trace de déception sur le visage de Dinjelaï. L'aole était désormais aussi loin de ses pensées que de la rivière où elle avait bien failli trouver la mort. L'arc était toujours pointé sur elle, mais la flèche s'abaissait peu à peu en même temps que la tension qui s'était d'abord installée.

Je dois faire un drôle de gibier... Tu chasses souvent l'elfe?

La question de Din était formulée sur un ton sérieux, très pince-sans-rire. Elle leva les yeux au ciel pour chercher à apercevoir Anareinth. Elle ne doutait pas une seconde que c'était bien son lié, et non Flarmya en personne, qui avait interrompu sa chasse, il ne devait pas se trouver bien loin.

J'aimerais pouvoir te dire que je suis sur ta trace depuis plus longtemps encore, mais j'ai bien peur que dans ma position tu ne me crois pas vraiment...

Elle était visiblement nerveuse, la raison commanderait donc de ne pas chercher à l'affoler d'avantage, mais Din ne put résister à l'envie de faire la maligne:

30° 76". Devant le silence prolongé de la chasseuse, elle compléta: Les coordonnées de la clairière où tu as dormi il y a deux nuits de cela.
Cas'Yldh Ecsohka'h
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012 - 11:05 Répondre en citantRevenir en haut

Au lieu de décocher une flèche, c'est un sourire en coin qui a fusé, légèrement narquois. Je replaçai ma flèche dans son carquois, gardant cependant l'arc dans mes mains. Je n'avais pas dénoté la plaisanterie, pour cela encore fallait-il que je sache vraiment ce que fut de l'humour... Ce n'était pas Talius et son air bougon d'ours qui m'avaient initiée à cela. Je fixai l'Elfe.

« Un drôle de gibier en effet. Mais hélas non, je ne chasse pas l'elfe. »

Je suivis le regard de mon interlocutrice, sans trop savoir ce qu'elle cherchait. C'est sa phrase qui ramena mon regard à elle. Elle me cherchait ? Qui donc pouvait bien me chercher ? Avais-je tellement tardé que le frère de Talius avait envoyé quelqu'un à ma recherche ? Je fronçai les sourcils. C'était louche. Trop louche. Pire encore. Cherchait-elle à me faire peur ? Je me crispai. Comment pouvait-elle savoir si précisément ma position ? Mes oreilles tressaillirent de nervosité. Elle me suivait donc. Mais je n'avais rien vu, ni personne. Avais-je donc été si peu prudente ? Talius m'aurait sacrément réprimandée. J'aurais du faire plus attention. Allez savoir depuis combien de temps cette Elfe me pistait. Je me sentais faible. Simple proie naïve qui n'a pas senti le regard lourd du loup affamé. Je grimaçai.

« Que me voulez-vous ? »

Ma main se resserrai autour de mon arc, j'étais prête à attraper une nouvelle flèche pour me défendre au cas où. Je n'aimais vraiment pas ça. J'étais tendue prête à bondir au moindre mouvement louche.

Désolée pour le temps de réponse ><
Dinjelaï Al'Ysiria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 4 Oct 2012 - 21:57 Répondre en citantRevenir en haut

Din remarqua la crispation des doigts de sa comparse sur le bois de son arc et le tressaillement de son épaule, ébauche retenue d'un souple mouvement pour encocher une flèche. Elle se mordilla la lèvre. Elle n'était pas vraiment en position de faire la maline. A bout portant, la flèche ferait fatalement des dégâts si la Douée décidait qu'elle était dangereuse pour elle.

** La Dame du Kaerl tuée par une future Aspirante, ce ne serait pas très glorieux... **

Elle leva les paumes devant elle en geste d'apaisement, puis jeta un coup d'oeil derrière elle. Les berges de la rivière où l'aole avait bu quelques minutes auparavant étaient dégagées et baignées de soleil. L'elfe adressa un petit signe à la chasseuse pour l'inviter à la suivre, puis s'avança vers la rive qui surplombait une rivière caillouteuse. Tranquillement, elle s'assit sur un rocher qui formait un banc confortable et patienta jusqu'à ce que la Douée sorte du bois.

Viens à côté de moi, nous avons à parler. De beaucoup de choses.

Le sourire léger de l'elfe voulait atténuer le sujet, en apparence grave.

Puis-je te demander ton nom? La méfiance se lisait toujours sur le visage de son interlocutrice, aussi Din se montra conciliante: Pour ma part, je m'appelle Dinjelaï, je viens d'un continent loin d'ici, dont parlent les légendes Orënniennes... Les bibliothèques et cartographies des nobles l'évoquaient plus concrètement, mais Din doutait que la chasseuse ait déjà eu accès à de tels lieux. Tol Orëa, as-tu déjà entendu ce nom?

Din jeta un petit regard en l'air, au dessus de la cime des arbres. Anareinth n'aurait aucune difficulté a atterrir à cet endroit pour prendre part plus tard à la conversation.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:22 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu