Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] Apprendre à Voler. Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2012 - 17:48 Répondre en citantRevenir en haut

Llefelysku 918


- Je ne suis pas sûr que ce soit très prudent...


Le Mont Gerikor était une montagne plutôt impressionnante, Lhain ne pouvait pas le nier lorsque son lié et lui l'avaient découverte. Le seul ennui était que Koltira n'y voyait désormais qu'une place des plus excellentes pour s'adonner à un travail que tous deux n'avaient pas encore eu le courage de tester. Quoi de mieux qu'un peu de hauteur lorsqu'il s'agissait de s'exercer à voler ? Le demi-elfe s'était montré réticent et incrédule lorsque le saurien avait fait mention de cette idée folle, le fixant durant quelques minutes comme s'il avait perdu l'esprit : justement, s'ils ne savaient pas encore comment s'y prendre, comment espérait-il pouvoir y parvenir de si haut ? La seule chose qui risquait de les attendre, c'était une belle chute !
Fort d'avoir atteint une taille suffisamment conséquente pour porter le jeune homme, le dragon d'obsidienne n'avait pas daigné changer d'avis, têtu qu'il était et certain que son plan était parfait ! Lorsque son bipède de lié lui posait la question, Koltira ne trouvait aucune réponse pour le satisfaire : selon lui, sa taille adulte définitive ne serait jamais plus haute que cela. Lhain se plaisait à le rassurer de son mieux, à lui énoncer que la croissance finirait par le rattraper, mais, le Noir sentait bien qu'il n'aurait pas la taille atteinte par ses cousins les Empereurs. De tous temps, il demeurerait un petit, bien qu'il avoisinât les deux mètres au garrot, voire légèrement plus.

Qu'à cela ne tienne, c'était bien assez pour transporter un être aussi chétif que le demi-elfe qui était son âme soeur. Loin de se mouvoir avec lourdeur, le dragon avait dans l'idée que sa façon de voler serait ainsi rapide et agile, comme certains de ses ancêtres. Leur mémoire avait également grandi dans son esprit, l'assaillant, durant les derniers mois qu'ils avaient passés en exil, de souvenirs et de pensées qui n'étaient pourtant pas siennes. C'était ainsi que chaque saurien parvenait à acquérir tout le Savoir de ceux qui avaient foulé ces terres avant lui. Hélas, toute sagesse acquise, Koltira ne s'était guère assagi. Des deux, il était probablement le moins prudent, bien qu'il mesurât tout de même ses actes avant de les mettre à l'oeuvre.

*Je n'entends pas me jeter dans le vide dès le premier envol, sois rassuré.*
Répondit-il face à l'inquiétude de son lié.

Lhain avait du mal à s'y faire : ce dragonnet qu'il s'était plu à transporter sur son épaule voici quelques mois, était désormais capable de le supporter, lui. Il avait encore bien du mal à tenir droit sur les écailles de son compagnon, glissant à chaque fois qu'un petit mouvement brusque le faisait sursauter et se rattrapant maladroitement au cou du dragon... sans pour autant s'empêcher d'atteindre le sol aussi vite. Comment allait-il faire pour tenir bon dans les airs, alors que, sur la terre, ça lui paraissait déjà énorme ? Le simple fait de grimper sur le dos de Koltira lui semblait déjà être une épreuve de haute-voltige !

- Pour ce que j'en sais, les débutants font usage d'un harnais pour se protéger des éventuelles chutes, fit remarquer le jeune homme.

*Nous ne pourrions nous procurer cela qu'au Kaerl Englouti, je présume.*


Lorsqu'ils eurent atteint la montagne, les deux liés observèrent longuement cette dernière : point de doutes là-dessus, c'était fort haut et fort escarpé ! Jusqu'où le saurien d'obsidienne serait-il décidé à grimper pour atteindre le bon endroit ? Lhain espérait sans détour que ce ne fût pas si loin du sol, histoire de pouvoir amortir la moindre chute. Il n'avait pas vraiment envie de finir sa course sur le flanc du Mont Gerikor, éparpillé dans l'herbe en une multitude de fragments informes... Déglutissant à cette seule pensée, il resserra ses cuisses autour de son lié, comme s'il fut assuré d'y trouver une certaine sécurité. Le dragon avait-il seulement la moindre idée de comment s'y prendre ?
Suivant le sentier qui faisait le tour de la montagne jusqu'à son sommet, Koltira arrêta son chemin à quelques pas du départ : Lhain n'avait pas tort, autant commencer petit avant de s'élancer pour de bon. Se baissant afin que le demi-elfe pût descendre de son dos, le Noir s'ébroua légèrement avant de jeter un oeil perplexe dans la direction du sol. Pour les premiers essais, il se débrouillerait seul, ne tenant pas à risquer de perdre son ami à cause d'une maladresse. Lorsqu'il était enfant, le dragon avait su planer sur quelques mètres, mais, de là à savoir voler dès le premier jour, il ne s'y était jamais risqué. Dire qu'il avait sciemment attendu d'être suffisamment grand pour s'y adonner en compagnie de son lié, n'aurait pas été un mensonge.

Tout à son observation et aux sensations nouvelles qui l'envahissaient face à l'appel des cieux, Koltira entreprit de déployer ses ailes, émettant un bruit de cuir froissé et... manquant projeter un Lhain surpris à quelques mètres derrière lui. Un grognement gêné s'échappant de sa gorge, le Noir fit de son mieux pour détendre les articulations aujourd'hui assez puissantes pour les emporter tous deux dans les airs. Quelques battements eurent pour effet de lui donner une idée approximative de ce qu'il était censé faire pour s'envoler. Il n'avait aucune raison de ne pas y arriver, n'est-ce pas ? Ses aïeux lui donnaient tous les indices nécessaires à ce que son premier vol se passât bien. Combien d'entre eux avait-il été capable de voir battre fièrement des ailes au coeur de ses songes ?

Notant le regard inquiet de Lhain, Koltira ne tarda pas à retourner en arrière pour prendre de l'élan, ancrant fermement ses pattes sur le sol pour y trouver un appui qui lui permettrait de bander ses muscles et de se projeter en avant. Décidé, il se mit alors à courir dans la direction du bord, y trouvant un dernier support avant de se ruer dans le vide, ailes déployées ! Ses ailes s'agitèrent frénétiquement jusqu'à se tendre une fois encore, lui permettant de planer durant quelques secondes, grâce au secours d'un courant ascendant chaud... avant que le dragon ne perdît bientôt l'équilibre, jouant avec ses voilures et sa queue pour éviter de tomber ! L'atterrissage forcé fut rude et le demi-elfe ne put s'empêcher de fermer les yeux à la vue de son lié, étalé sur le sol un peu plus bas, dos presque par dessus tête...

- C'est pas encore ça ! Fit remarquer Lhain en se penchant sur le bord du chemin où il était toujours perché.

*Je sais ! Je sais ! Ce n'était qu'un coup d'essai !*


Dernière édition par Lhain Linwëlin le Ven 19 Déc 2014 - 02:15; édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2012 - 17:48 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nathaniel Illyan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Mai 2012 - 17:33 Répondre en citantRevenir en haut

Une fois n'est pas coutume, Nathaniel et Lenhor allaient s'entrainer, une séance de vol les attendait cette fois. En effet, si la pratique des armes leur était désormais coutumière, les deux liés n'avait pas eu l'occasion de voler de longues heures durant, aux vues de leurs plus récentes activités. Et depuis environ trois mois que duraient leur vadrouille, ils avaient tenté de palier à ce manque certain. Les intrigues du Kaerl céleste n'avaient cessés de torturer Nathaniel, mais leur exil les rendaient tout deux impuissants. Encore que cela n'ait pas réellement influencé Lenhor. Le dragon mettait toujours autant de coeur à l'ouvrage, dans sa bonne volontée habituelle. Et toujours parlait-il à son lié, comme si c'était la chose la plus importante du monde.
Il semblait par moment à Nathaniel qu'il entendait son lié parler pour la première fois, depuis qu'il l'avait sauvé de sa chute libre. Et pourtant Flarmya savait que Lenhor avait toujours été bavard -pour un dragon, cela s'entend.

**Je propose qu'on commence prêt du mont gerikor. Cela nous permettra de faire un peu de planage sur le trajet, j'ai encore un peu de mal quand tu es sur mon dos. Je ne suis pas habitué.**
*Il faut dire que ce n'est pas comme faire des cabrioles ...*


La pointe d'ironie avait percé sans aucune tentative pour la dissimuler. Lenhor s'ébroua, et Nathaniel du se plaquer vers l'avant pour ne pas perdre l'équilibre. Le dragon lâcha un grognement que le demi elfe savait être un petit rire.

**Ne te moque pas, ou je te jette dans la lac du Manoir.**
*Elle est froide.*
**Très juste ! Tu sais donc à quoi t'attendre.**


Le dragon adorait effectuer des figures spectaculaires dans le ciel, et plus encore quand Nathaniel pouvait les partager avec lui. Il leur arrivait de plonger dans le vide jusqu'à ne plus faire qu'un avec le vent, et Nathaniel se perdait dans l'esprit de son lié. De cette manière il ressentait les moindre courant d'air parcourir les écailles, les moindres brises soulever les ailes parcheminées de l'Airain.
C'était également un excellent moyen de ressentir la force de son lié. Quand celui-ci battait des ailes pour remonter en piquée, le demi elfe avait l'impression de sentir des muscles ployer dans ses épaules qui le faisaient remonter dans le ciel. Cette sensation était des plus agréables.

Leur vol dura relativement peu de temps, et le mont Gerikor fut bientot en vue. Lenhor prit rapidement de l'altitude, écrasant Nathaniel sur sa selle. Une fois que le paysage aux alentours fut réduit à des dimensions minuscules, le vent devint froid et les rayons de Solyae peinaient à réchauffer le corps du demi elfe. Alors le Dragon arrêta de battre des ailes, les rabbattant sur ses flancs. Il tendit le cou en avant, et tomba net en chute libre. Nathaniel s'accrocha aux lanières devant ses jambes, prévues à cet effet, de sorte à être entièrement plaqué contre le corps de l'Airain. Il n'avait de toute manière pas le choix : c'était cela ou bien être arraché de son lié et balloté dans les airs. Et alors, même sa magie aurait eu du mal à le sauver ...
Les liés rugirent à l'unisson

L'Airain arca son cou sur le côté, et cette storsade les fit partir en vrille. Le sol se rapprochait à une vitesse fulgurante, mais Lenhor n'attendit pas de trop s'en rapprocher. Il écarta les ailles de la manière la plus ample possible, et l'air s'y engouffra en stoppant leur chute. Deux battements d'ailes les firent remonter en piqué, puis il redescendirent à mi hauteur du mont gerikor en planant.

*Ca ... c'est géant.*

De nouveau son lié rit. Ces cabrioles n'étaient pas grand chose, elles ne relevaient pas d'une technique de vol fabuleuse. Mais malgré tout elles leur procuraient une sensation de liberté immense, et celle-ci était très importante dans leur situation.

**Il y a du monde dans le coin.**

Nathaniel se figea. Il devaient se cacher très vite.

*Tu sais de quel camp ?*
**Non. Et je ne leur parlerais pas.**
*Combien sont-ils ? Beaucoup ?*
**Deux, je crois.**

Il devait faire vite. Les mots fusèrent de sa bouche comme un éclair tombe du ciel. Aussitot le vent répondit à son appel, comme mu à son seul bon vouloir. Quelques instants plus tard il en était certain. Deux respiration, dont une légère comme une plume, et l'autre ample ét rauque comme deux pierres plates qu'on frotte. Un humain et un dragon, quelque part sur le mont Gerikor. Sans doute pas très loin d'eux, puisqu'il pouvait aussi bien les sentir.

*Nous aurions du être plus prudents !!*
**Bah, il n'y a jamais personne habituellement ...**
*Nous ne devons surtout pas nous faire prendre.*


Il jura. Avec leur chance, leur rugissement avait été entendu, et ils ne pourraient se cacher très longtemps.
Lhain Linwëlin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 - 16:40 Répondre en citantRevenir en haut

Lhain ne savait pas bien de quelle façon Koltira pourrait s'y prendre pour voler : un demi-elfe ne savait pas voler après tout... Si au moins il avait pu lui donner ne fut-ce qu'un petit conseil. La seule chose qu'il put faire fut de le regarder s'approcher de lui en s'ébrouant, pour chasser la poussière qui s'était juchée sur ses écailles. Nul doute qu'il leur faudrait trouver un point d'eau après ces petits exercices. Le dragon était particulièrement fier de ses atours d'adulte et n'appréciait pas vraiment ne pas les apercevoir en train de briller, bien qu'il n'hésitât pas une seconde quant au fait de se salir dès que l'occasion se présentait. Tout le travail en revenait par la suite à son lié...
Enfin revenu à son niveau, Koltira fit mine de réfléchir à une autre façon plus adéquate de s'y prendre pour s'envoler plus aisément. Non que les mouvements ne fussent pas les bons, il manquait tout simplement de coordination. C'était quelque-chose qui venait probablement après plusieurs essais.

- Tu as eu l'air de t'embrouiller entre tes ailes et ta queue,
fit remarquer Lhain avec un sourire penaud.

*Je ne suis pas suffisamment entraîné lorsque j'étais encore enfant...*

Sentant la déception poindre dans l'esprit du saurien, le jeune homme approcha pour poser une main réconfortante contre les écailles de son cou. Ce dragon était têtu, certes, mais, avait l'air d'être très rapidement déçu, lorsqu'il ratait une entreprise délicate. Hélas, son lié ne pouvait qu'être là pour l'encourager, bien qu'il eût dans l'idée de l'aider de son mieux aussi. La personnalité emportée du Noir allait à l'encontre de la sienne, mais, songeait-il, le complétait pourtant assez bien. Ainsi lui cédait-il volontiers l'opportunité de s'y adonner à coeur joie, tant que ça ne les mettait pas dans un pétrin infernal, comme ils avaient l'habitude de s'y mettre souvent.
Poussant un grognement, Koltira finit par tourner la tête dans la direction de Lhain, un air boudeur ancré sur sa face reptilienne, d'une façon bien étrange. Encore aujourd'hui, le bipède s'étonnait que les dragons fussent capables d'exprimer leurs émotions avec autant de facilité, alors que leur visage n'avait pourtant rien d'humanoïde. C'était encore un grand mystère face auquel on ne pouvait, une fois de plus, pas rester sans être fasciné.

Les oreilles sensibles du demi-elfe furent soudainement attirées par ce qui paraissait être un grondement dans le ciel, suivi d'un cri, qui ne tarda pas à s'y entremêler ! Haussant un sourcil intrigué, il leva la tête dans la direction qui lui avait semblé émettre pareils rugissements, suivi bientôt par Koltira. Allons bon, que faisaient deux liés dans le ciel en train de tomber ?! Instinctivement, le jeune homme se rapprocha du dragon d'obsidienne, méfiant vis-à-vis de toute présence dont il ignorait encore l'identité. Eux qui avaient pensé être totalement seuls sur cette montagne, les deux silhouettes qui se dessinaient dans le ciel venaient de leur prouver le contraire !

*Ils tombent bien mieux que moi, en tout cas...* Soupira le Noir.

- Ils sont cinglés, oui !

Qu'est-ce qui leur prenait à ces deux-là de se laisser ainsi filer vers le sol ? Du point de vue de Lhain, il s'agissait encore probablement d'un duo de fous, prêt à leur tomber dessus sans crier gare. Dans tous les cas, ils avaient au moins le mérite de savoir parfaitement s'y prendre dans les airs... Les voilà qui partaient même en vrille ! Le jeune chevalier songea alors combien il serait probablement terrifié rien qu'à l'idée d'effectuer pareille manoeuvre, lui qui n'était guère habitué à autre chose qu'au plancher des vaches. Lorsqu'ils se redressèrent enfin, leur attitude devint bien moins cavalière. Ce fut d'ailleurs à cet instant précis que Koltira décida de les aborder sans même consulté son lié sur la prudence d'un tel geste :

*Attends ! Frère ! Attends !*


- Chut, Koltira ! Et s'ils étaient hostiles ? Murmura Lhain.

*Ne pars pas ! Je veux apprendre à faire ça, moi aussi !*
S'écria le Noir en effectuant quelques pas à la recherche du dragon qu'il avait aperçu dans les airs.

Balloté par ce soudain mouvement, le demi-elfe dut batailler pour reprendre son équilibre, suivant rapidement son lié tout en scrutant le ciel. Avec un peu de chance, peut-être n'auraient-ils pas à regretter de s'être ainsi fait remarquer ? Il serait peut-être fort peu probable que deux autres liés attachassent de l'importance à deux petites âmes comme celles des exilés du Kaerl Englouti. Si ça pouvait leur éviter des ennuis...
Nathaniel Illyan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 22 Juin 2012 - 01:02 Répondre en citantRevenir en haut

Les deux liés ne semblaient pas hostiles, bien que méfiants. Nathaniel détailla rapidement le jeune homme : celui-ci ne ressemblait pas à un guerrier, contrairement à beaucoup de chevaliers. Au contraire sa finesse le laissait voir comme un être plutôt agile, bien que cela ne puisse se vérifier juché comme il était sur son lié.
Le dragon lui même était un petit noir qui ne devait pas avoir fini sa croissance. Il ne semblait pas être un empereur en devenir. Le demi sang avait en mémoire le lié immense de Maëvann, la seconde du Kaerl céleste.
Ce fut Lenhor qui prit la parole en premier.

**Qu'est-ce que tu veux apprendre ? à voler ?**
*Ne sois pas prétentieux, mon frère. Nous ne sommes pas nous même en position d'apprendre quoi que ce soit à ces deux là.*
**Je n'en suis pas sûr ! Il y a un moment maintenant que nous parcourons les airs ensemble !**

L'Airain semblait décidé, et rien ne pouvait stopper cet engouement dans son élan. Lenhor savait se montrer d'un optimisme indéfectible, parfois plus intraitable. Nathaniel soupira.

-De quelle cité venez-vous ?


**Oh, laisse-les veux-tu ? Ils sont juste venus apprendre à voler...**


Le demi sang ne comprenait pas son lié, qui se montrait soudain bien obstiné, quand les circonstances appelaient plus à la prudence.

*Lenhor, je pense à notre sécurité ! Je ne voudrais pas qu'un jeune chevalier céleste crie partout sur les toits du Mar Menel qu'il nous a vu ici ...*
**Ils ne sont pas du Kaerl céleste, cela se voit. Nous ne les avons pour ainsi dire jamais croisés !**


Il dévisagea les deux inconnus. Le petit noir ne devait pas être bien vieux, surtout si il ne savait pas voler. Il avait du atteindre sa taille adulte récemment, ou ne devait pas en être éloigné. Nathaniel se tut.

**Tu vois ! ça ne craint rien. Aidons les un peu, je t'en prit. Il y a bien longtemps que nous n'avons rien fait de calme.**
*... Bon, je suppose que nous pouvons ...*
**Super ! Allons-y !**


Presque à contre-coeur Nathaniel laissa Lenhor voler un peu plus haut pour se mettre à hauteurs de leurs interlocuteurs.

**Bon, qu'est-ce que tu sais faire avec tes ailes ? LA première chose à savoir, c'est qu'il ne faut pas que tu commence par soulever ton propre poids, car tes ailes ne sont pas habituées à cet exercice ...**

Le demi sang cessa d'écouter pour regarder de nouveau son homologue humain. Du moins pouvait-il être humain, comme il aurait pu être un elfe, ou encore ... Un elfe oui, cela devait être quelque chose comme ça. Il avait les traits fins, même si il n'était pas aussi grand ... Peut être était il, comme lui, un demi sang ?

-Depuis combien de temps êtes vous liés ?

Il posa la question de manière subite, bien que sans élever beaucoup la voix, si bien que Lenhor n'interrompit pas son discours.
**Et là, tu te laisse planer ...**

De toute évidence l'autre demi sang ne montait pas sur son lié depuis très longtemps, il avait une attitude bien peu cavalière, les écailles peut être ? Jamais très confortable, il est vrai. Nathaniel avait sacrifié une paire de pantalon avant de faire l'acquisition de ces pantes pour monter, rembourrées au niveau des fesses et des genous à l'intérieur des jambes. Pas forcément l'idéal en combat, sans doute, mais tellement pratique quand on volait longtemps !

-A notre premier vol, nous sommes tombés d'une falaise. Il a étendu ses ailes comme ça *Il fit un large geste des bras*, et nous sommes remontés comme des flèches ! Depuis on essaye de le reproduire, mais j'avoue n'avoir jamais eu aussi peur que cette fois là. Quand on tombe c'est lui qui maîtrise, je ne peux presque rien faire d'autre que me coler contre lui, et jouer un peu sur mon poids. Ca ne change pas grand chose de toute manière, mais l'idéal c'est de faire un peu comme une fusion entre nous deux. LE meilleur moment est quand nous joignons nos esprit, un peu avant de remonter. Ca nous permet de profiter des sensations de l'autre, et c'est un moment ... magique !


Nathaniel se laissait prendre au jeu. Partager ces instants unique avait un coté pudique, car ils en parlaient rarement. Mais c'était une bonne occasion de changer le quotidien, tout rythmé qu'il puisse être.
Ils n'avaient pas discutés depuis ... Trop longtemps, sans doute. C'était un des nombreux inconvéniants de leur exil. Et ils n'avaient pas le choix, oh non.

Désolé pour le retard >.< gomen nasai mille pardon ! On va faire en sorte de corriger le tir pour les prochains !
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:36 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu