Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP]Un nouveau jour, une nouvelle vie Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Mai 2011 - 22:01 Répondre en citantRevenir en haut

Isora marchait calmement dans les grandes plaines qui séparaient les villages sur le continent Orën où elle avait toujours vécu. Après avoir profité de quelque magnifiques nuits sous la pleine lune, elle avait maintenant hâte d'atteindre la prochaine ville ou une auberge pour voyageur que l'on trouvait souvent sur les routes passantes. La jeune muette commençait à avoir les jambes fatiguées, car la nuit tombait une fois de plus sur la tête de celle-ci.

Apercevant au loin une bâtisse sombre, la jeune femme se dirigea vivement vers le bâtiment. Le soleil étant caché, elle commençait à avoir très froid aussi se dépêcha-t-elle de rejoindre l'auberge. Isora entra donc dans l'auberge dite Du serpent assoiffé. Elle se sentait affamée, avec le peu d'argent qu'elle possédait, elle ne pouvait guère se permettre l'achat de provision pour les longues marches entre les villes et villages de ce continent, tous séparés par d'immenses vallée, des forêts ou bien des étendues d'eau.

L'aubergiste jeta un regard sur la jeune personne qui entrait, puis se remit à astiquer quelques verres. Un musicien au fond de l'auberge faisait chanter un instrument étrange dont Isora ignorait le nom, ignare qu'elle était de la musique. Se dirigeant vers le comptoir, la jeune humaine s'assit sur un tabouret, tâtant sa bourse, trop légère à son goût. Hésitent un instant, Iso' décida finalement d'offrir ses services au lieu de se payer un repas, tentant de faire des économies.

' Auriez-vous besoin d'une serveuse ? Je vous offre mes services en échange d'un repas et peut-être un lit quelque part ?'

Inscrivit la jeune femme sur le comptoir de bois de l'homme derrière le comptoir. Elle chercha à attirer l'attention du tavernier pour lui montrer les mots d'ombres sur son comptoir. Les taverniers et aubergistes savaient tous lire, ils n'avaient pas toujours le choix, lire était essentiel pour gérer adéquatement une auberge. Néanmoins, l'homme pris tout son temps avant de répondre à la jeune humaine.

- Tu ne vas pas m'causer d'ennui au moins ?

La douce jeune femme, portant continuellement son collier orné d'une rose de cristal bleu au cou, fit non de la tête vivement. L'aubergiste soupira, de toute façon quel tort pourrait causer une petite femme comme Iso'... De plus, cela tombait bien car sa serveuse était tombée malade le matin même en s'occupant de la monture d'un client sous la pluie. Ne voulant pas qu'elle éternue dans tous les plats qu'elle servirait, il l'avait envoyé se coucher et était maintenant obligé de tout servir lui-même, chose dont il avait horreur.

Il accepta donc d'un sec mouvement de la tête puis lui montra à quelle table servir le ragoût et les bières qui traînaient sur son comptoir attendant son bon vouloir. La jeune femme bondit sur ses pieds, sa besace rebondissant sur sa hanche, et elle attrapa le tout d'une main de maître, allant servir avec élégance les différents éléments de la commande.

Servant divers repas, la jeune femme réfléchissait en même temps. Évitant les mains baladeuses des clients plus ou moins éméché, le petit bout de femme qu'était Isora se demandait quelle serait sa prochaine destination. En effet, la jeune femme poursuivait le but, le défi que lui avait lancé Zateheby, mais elle ignorait où poser ses fesses et comment avoir.. Une vie normale. Elle voyageait de ville en village dans ce but : trouver un endroit où elle se sentirait bien et où elle désirerait rester.
Publicité





MessagePosté le: Mar 3 Mai 2011 - 22:01 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai 2011 - 20:30 Répondre en citantRevenir en haut

A peine quelques jours qu’elles étaient de retour dans leur Kaerl que déjà Kaelys voulait en sortir ! Elle ne cessait de pousser la fëalocë à s’investir pour son Màr mais celle-ci préférait rester dans l’ombre et éviter au temps que possible les regards accusateurs. Si elle avait pu revenir ici, elle ne se sentait pas moins coupable. S’étant résignée à ne pouvoir s’invertir de l’intérieur la Verte avait donc décidé de s’investir de l’extérieur ! Et depuis que cette idée lui était venue elle ne cessait d’harceler la semi-aveugle pour la faire partir à la recherche de nouvelle tête ayant le Don.

Elle avait finalement accepté, résignée mais surtout en crainte de croiser à nouveau Annah et la terrible Veovis ! Mais c’était sans savoir que Kaelys avait choisit pour leur première sortie le continent d’Orën, rien de moins que le territoire sur lequel se situait le domaine de leur geôlière ! Lorsque la fëalocë l’apprit elle explosa littéralement, se transformant en une furie. Elle fustigea sa Liée de tous les noms d’oiseaux qu’elle connaissait n’ayant pour effet que d’amuser plus encore la Dragonne. Lorsque la folle furieuse fini par se calmer et éclater en sanglot, Kaelys passa dans sa forme humaine, bien qu’elle répugnait cette enveloppe corporelle, et berça doucement sa Liée. Elle passa longtemps à l’assurer que tout se passerait bien et qu’il était impératif pour elles de retourner rapidement en Orën pour que cette peur passagère ne se transforme pas en une phobie.

Finalement elles avaient prit le chemin d’Orën, la peur au ventre pour la jeune femme. Elles faillirent passer leur première journée uniquement en forêt tant la fëalocë avait peur de croiser Annah. Elles passèrent plusieurs villes sans même y mettre un pied. Finalement elles s’arrêtèrent dans un tout petit village, si petit que la semi-aveugle n’y rencontra qu’un vieux pêcheur et sa fille. Aucun des deux ne présenta le Don. S’en suivit plusieurs jours de visites de villages, sans qu’elles ne trouvent une seule personne douée de télépathie.

La nuit approchait à grand pas, aussi décidèrent-elle de s’arrêter pour la nuit au prochain village, mais ce fut une vieille bâtisse, une auberge qui se présenta la première. Tandis que la Verte alla se chercher de quoi se remplir la panse dans les environs, Shayán entra dans la chaumière suivit par l’éternel tintement de son bonnet à grelot. L’endroit n’était pas très fréquentait apparemment, ils étaient tout au plus sept ou huit en comptant l’aubergiste, et la serveuse. La fëalocë alla s’installa tranquillement proche d’une fenêtre, sur une petite table. Elle attendit tranquillement qu’on vienne s’enquérir de ce qu’elle souhaiter manger, la mine triste et défaite.

*Es-tu certaine que nous trouverons quelqu’un sur ce continent ? Ne devrions-nous pas aller ailleurs ?*

La Verte lui répondit par un grognement avant d’ajouter,

*Nous en avons déjà parlé Sha ! Nous n’allons pas y revenir ! Si tu acceptais d’aller en ville…*

*Je sais j’aurais bien plus de chance de trouver la bonne personne !* fit-elle l’interrompant sur le ton d’un enfant qui récite une punition.

*Arrêtons là la discussion ! Repose-toi, et ne te décourage pas, nous finirons bien par trouver quelqu’un !*

La fëalocë poussa un profond soupir, le regard perdu dans le vague sous son bandeau noir.


[HRP : J’ai oublié de te préciser que mon personnage est heuu aveugle mais qu’elle voit quand même d’une manière particulière ! XD Si tu veux tu peux lire ma fiche de présentation pour mieux comprendre ou me poser des questions ^^’ Ce sera un peu tendu pour qu’elle puisse lire ce que tu lui écriras, mais je sais déjà comment faire pour ça donc ne t’inquiète pas !]
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2011 - 00:14 Répondre en citantRevenir en haut

Isora travaillait assidûment au service des tables. Chaque fois qu'un client criait ce qu'il désirait, elle l'inscrivait sur le comptoir de l'aubergiste, qui le préparait aussitôt. Lorsque la jeune serveuse arrivait alors, elle n'avait qu’à prendre la boisson ou le repas et aller le servir. Voyant une nouvelle cliente entrer dans l'auberge, la jeune femme tournoya élégamment entre les tables pour servir deux clients avant de se diriger vers la nouvelle arrivante.

La jeune femme chantonnait dans sa tête une chanson quelconque que lui chantait Zateheby pour la rassurée après un cauchemar, car servir des gens qui gueule ce dont ils ont envie n’est pas un ouvrage très prenant. Elle se contentait de l’écrire sur le comptoir pour l’aubergiste, puis de prendre les commandes et de les servir. Ce n’était pas comme si les clients ne la remarquaient pas et ne daignait pas dire ce qu’ils désiraient… Ils s’en donnaient à cœur joie pour lui faire savoir ce qu’ils voulaient.

D’ailleurs certain lui criait après pour avoir d’autre bière, tandis que la jeune femme se posait à côté de la table de la nouvelle arrivante. Voyant que celle-ci ne réagissait pas, Isora grogna contre les clients impatients qui lui gueulaient après pour qu’elle vienne les servir. La jeune femme tapota sur la table de la cliente et écrivit sur la table en question, à l’aide des ombres :

‘Pourriez-vous vous dépêcher de commander, je vous prie. Les autres clients attendent…’

La jeune femme attendait, en regardant avec énervement les clients un peu saouls qui l’engueulaient pour avoir leurs bières. Iso’ inscrivit le nombre de bière à préparer sur le comptoir de l’aubergiste, pressée. Si la jeune cliente ne se décidait pas bientôt, elle devrait aller servir les bières pour éviter les problèmes.
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2011 - 19:35 Répondre en citantRevenir en haut

Un tapotement sur la table sortie de ses pensées la fëalocë en sursaut. Elle observa alors la personne à côté d’elle sans comprendre. C’était une humaine visiblement, la lueur qu’elle dégageait signifiait clairement qu’elle était pressée.

Bonsoir, que voulez-vous ?
demanda la fëalocë sur un ton neutre.

Une source de lumière la gênait au coin de l’œil, elle en chercha la source qu’elle trouva sur la table. Là se trouvait des lueurs magiques, plus étrange encore, elles prenaient des formes. La magie était tordue, maintenue de façon à former quelque chose. Sa vue n’était pas assez précise pour qu’elle puisse en déterminer le sens. Une chose était sûre, cette magie était issue de l’humaine, elle reconnaissait dans cette lueur les couleurs de la jeune femme.

*Kaelys ! Vite, peux-tu t’approcher de la fenêtre au temps que possible sans te faire remarquer ?* s’enquit-elle.

*Qui y a-t-il ? Je te vois de là où je suis*

*Sur la table, il y a quelque chose, qu’est-ce que c’est ? Je n’arrive pas à le distinguer clairement…* Elle forçait sur ses yeux pour arriver à voir mais rien n’y faisait.

*Ce sont des écritures Shayán ! Des écritures formées avec des ombres !* toute excitée la Verte continua * Il est écrit … * Elle ne finit pas sa phrase, mais poussa une sorte de hoquet de surprise.

*Eh bien qu’y a-t-il d’inscrit ?* L’humaine allait finir par la trouver étrange si elle restait ainsi sans bouger.

*C’est l’humaine ! Elle te demande ce que tu souhaites commander.*

La fëalocë en resta bouche bée ! Si c’était là sa manière de s’exprimer le dialogue n’allait pas être évident mais par l’intermédiaire de Kaelys cela devrait être possible. Elle lui répondit sur un ton un peu gênée.

Oui, pardon, eh bien hum … Une soupe m’ira très bien, je vous remercie.

Elle était encore étonnée par cette rencontre ! Cette jeune fille qui s’exprimait par le biais des ombres ! C’était fascinant, une fois de plus elle remercia sa Liée qui la complétait à merveille là où ses compétences ne suffisaient pas.

*Tu as vu ça Kae ? C’est incroyable !*

*Oui ça ne doit pas être évident tous les jours pour elle non plus.*

Elles restèrent songeuses toutes deux un moment, l’une le ventre plein, l’autre attendant tranquillement d’être servi.


[HRP = j’ai hésité à aller plus loin, mais je ne savais pas si t’avais un truc en tête, si tu préfères que je continu, dis moi et je rajoute la suite ! x) ]
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2011 - 23:45 Répondre en citantRevenir en haut

Isora maintenait les mots d'ombres inscrit sur la table. La jeune femme semblait avoir du mal à lire ses mots, pourtant Iso' croyait bien écrire... À moins que ce soit la taille des lettres qui lui donnait du mal? Après tout, certains voyaient moins bien que les autres... Gentiment, elle agrandit la taille des mots d'ombre. Elle ne pouvait rien faire de plus pour cette cliente. Un client des plus impatient, derrière elle, se leva et l'attrapa par son collier, impatient.

- Hey oh! Je veux ma BIÈRE merde!

Le soûlon avait du mal à tenir sur ses jambes. Passant à deux doigt de tomber, il se retint au collier de tissu qui se détacha. Le client tomba brusquement sur sa chaise, tenant le collier orné de la fleur de cristal. Les yeux de la muette s'écarquillèrent brusquement de surprise, et elle s'empressa de mettre sa main devant sa gorge barrée d'une horrible cicatrice. Elle se tourna vivement et récupéra son bien des mains du client. Heureusement pour elle, il n'y avait que la cliente qui aurait eut le temps de voir la cicatrice. Au même moment, la jeune femme avait demandé à la serveuse pour un simple bol de soupe.

Isora souhaita de toute ses forces que celle-ci n'eut rien vue de sa gorge, remettant son collier vivement. Le léger lacet qui l'attachait s'était fendu, mais elle en sortit un autre de sa besace pour rattacher son bien à la place où il se devait d'être. Elle inscrivit sur le comptoir de l'aubergiste, la commande pour un bol de soupe, et alla vivement servir les différentes demandes de bière. Lorsqu'elle servit le client qui lui avait arraché le collier accidentellement, elle posa la bière un peu plus rudement, le fusillant du regard. Revenant au comptoir où la soupe attendait de se faire servir, elle prit le bol chaud ainsi que la cuillère et alla servir la cliente doucement, inscrivant simplement sur la table:

' Voila votre soupe... Si vous avez vue ma gorge, je vous prie de ne rien dire et rien faire... Les souvenirs qui y sont liés sont déjà assez horrible comme ça...'

[HRP: non pas de problème ^^ désolée pour les erreurs je ne suis pas chez moi pour corriger tout ça...]
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Mai 2011 - 13:18 Répondre en citantRevenir en haut

[HRP = Pas de soucis pour les fautes j’en laisse aussi en me relisant et en étant sur le pc donc bon ^^’ ]


Une brute épaisse d’approcha de la fëalocë et de l’humaine réclamant sa bière odieusement. Pour sur il en avait déjà bien abusé, il n’en tenait déjà plus debout, aussi s’accrocha-t-il au collier de la serveuse pour retrouver un semblant d’équilibre. En chutant sur une chaise non loin, il arracha la parure de la jeune femme. Si la semi-aveugle ne vit rien, ou presque, de cette scène sa Liée se chargea de lui expliquer et la cicatrice bien apparente de l’humaine ne lui échappa pas. Ce dont la semi-aveugle fut sûre c’est de voir la peur et la douleur s’emparer de l’humaine.

La chute avait visiblement calmé la brute qui avait reprit sa place, laissant la serveuse faire son travail.

*Penses-tu que cela ai un quelconque lien avec son mutisme ?* s’enquit la fëalocë.

*Cela ne nous regarde pas ! Mais je pense qu’il y a de fortes chances en effet.*

Cette hypothèse fut renforcée lorsque la concernée vint servir la semi-aveugle en lui laissant un message bien emprunt de douleur. La fëalocë s’abstient de tout commentaire, laissant planer le doute sur ses intentions.

*Je pense que nous pourrions faire un test, il n’y a pas grand monde mais il n’y en avait pas plus dans les villages où nous sommes passés !*

*Si tard ?* s’indigna la fëalocë, mais elle se reprit bien vite vu la désapprobation sa Liée *Et bien je suppose que nous pouvons en effet. Cela sera fait et je pourrais manger tranquillement.*

La Verte s’exécuta aussitôt, elle commença par sonder l’espace afin de déterminer combien de personnes étaient présente. Ils étaient huit, le gérant et la serveuse comprit. Elle lança un appel télépathique à qui voulait bien l’entendre.

*Entendez-moi peuple d’Orën !*

*On croirait entendre un spectre revenu de je ne sais quel endroit sordide !* se moqua la fëalocë * Tu n’as rien trouvé de plus effrayant ?*

La Dragonne ne broncha pas, Shayán scruta aussitôt les personnes présentent cherchant une réaction chez l’un d’eux.
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Mai 2011 - 16:44 Répondre en citantRevenir en haut

[HRP = Oui mais d'habitude je prend plus le temps de me corriger donc...]

Lorsque la muette alla servir sa seule en lui laissant un mot silencieux, elle n'eut pas de réponse. La femme ne fit pas de geste de la tête, ne réagit pas... Isora déglutit un peu nerveusement et continua le service. Elle ne voulait pas que des gens sache au sujet de l'horreur sur sa gorge qui était dissimulée par sa parure. Elle se sentait mal à l'aise chaque fois que Zate' avait grimacé en regardant sa gorge. C'était l'un de ses pires souvenirs. Souvenir de sa servitude, de son calvaire... De celui qui avait fait d'elle une esclave sans cervelle.

Secouant rudement la tête, la muette servit les clients assoiffés sans arrêt. Au bout de quelques minutes, les moins résistant à l'alcool tombèrent endormis sur la table, ce qui diminua quand même beaucoup le flot de commande. La muette put alors prendre une pose au comptoir de l'aubergiste et lui demander si elle pouvait avoir un peu de ragoût et un bout de pain. L'homme hocha sèchement de la tête et la servit.

- Tien.. T'la bien mérité...

Isora fut bien content de pouvoir se remplir la panse, elle qui n'avait plus rien avaler depuis le matin. Trempant son pain dans son bol de ragoût et mangeant calmement ce dernier, elle prit sa cuillère et se mit à profiter son repas, toutefois encore un peu mal à l'aise pour l'histoire du collier. Soudain, une voix retentit... Dans la tête de la muette qui sursauta violemment, échappant son pain dans son bol. Elle le repris en souriant timidement à l'aubergiste et prit une autre bouchée, regardant tout autours d'elle ce qui se passait.

Seule la cliente semblait avoir une attitude différente.... Isora finit son repas et se leva pour allez près de la table de celle-ci. Elle inscrivit quelques mots sur sa table puis retourna servir les bières, timide.

'Je peut vous servir autre chose? Et mh avez-vous entendu quelque chose d'étrange il y as quelque instant?'
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Mai 2011 - 18:57 Répondre en citantRevenir en haut

Shayán scrutait la salle à la recherche d’une personne ayant entendu l’appel de Kaelys, lorsqu’elle aperçue un des hommes totalement ivres se lever en sursaut et commencer à s’exprimer anxieusement :

Qui me parle ? Oh eh ! Qui m’a parlé ?

La fëalocë tourna immédiatement sa tête dans sa direction. La Verte s’adressa alors uniquement à lui.

*Peux-tu m’entendre humain ? *

L’homme ayant remarqué la semi-aveugle se tourner vers lui, s’approcha d’elle. Son visage était maintenant si prêt de la jeune fille qu’elle pu aisément sentir son haleine empester l’alcool.

C’est toi ma jolie n’est-ce pas ? Tu as besoin de compagnie pour finir ta soirée ? Mais fait moi donc voir ce que tu caches sous ce bandeau ? dit-il d’un air purement malsain.


*Sha, cet homme n’a pas le don, ne laisse pas cette charogne t’approcher ! Un mot et j’interviens !*

Le pervers approcha ses doigts du bandeau dissimulant les yeux de la jeune femme, et posa son autre main sur sa jambe. Le sang fëalocë en elle se mit à bouillir, elle attrapa sa serpe très rapidement et vint la placer très discrètement au niveau de l’entre-jambe de l’ivrogne.

Un mouvement de plus l’homme, et tu ne mériteras plus cette appellation, lui murmura-t-elle, l’air déterminé.

La sueur commença à perler sur le front de l’ivrogne, aussi jugea-t-il plus sage de se retirer en bredouillant des excuses. Il reprit sa place sans se faire prier. Un rapide coup d’œil lui confirma qu’elle n’avait pas attiré l’attention outre mesure et que chacun vaquait à ses occupations. Aussi le sursaut de la serveuse lui avait totalement échappé.

*Avec cet imbécile je n’ai pas pu voir d’éventuelles réactions, et toi Kae ?*

*Pas la moindre, j’étais concentrée sur le même que toi* dit-elle tristement.

Soudain la serveuse s’approcha à nouveau d’elle, en lui demandant si elle n’avait pas entendu quelque chose d’étrange. Avait-elle le don ? Rien n’était sur. La Verte s’exécuta aussitôt.

*Quelque chose d’étrange comme cela par exemple ?* lui répondit mentalement la Dragonne sur un ton énigmatique.

Les deux Liées fixèrent avec attention la serveuse, jugeant chacune de ses réactions, ne souhaitant pas passer à côté cette fois.
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Mai 2011 - 01:32 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune serveuse avait assisté au acte répréhensible de l'un des hommes bien imbiber d'alcool. Le soûlons semblait avoir entendu quelque chose lors de son semi-coma éthylique, et maintenant il s'en prenait à la seule cliente de l'auberge, qui l'avait regarder lorsqu'il s'était éveillé en gueulant. Isora avait faillit intervenir, mais l'homme avait rapidement laissez tomber la jeune femme, à la grande surprise de la serveuse. Habituellement, ce genre d'homme devait être calmé à coups de bâton sur la tête, ou de menace de leur précieux bijoux sous leur pantalon...

Une fois son repas finit, elle avait été voir la jeune femme et lui avait posé deux questions. Elle eut une réponse à la deuxième question... Mais pas le genre de réponse auxquelles elle s'attendait. La voix retentit à nouveau dans son esprit, la faisant sursaut encore. Sauf que cette fois, la voix s'adressait à elle...

*Quelque chose d’étrange comme cela par exemple ?*

Fit la voix dans son esprit. Isora tremblait légèrement, craintive. Cet endroit était-il hanté? Un esprit qui savait lire... S... Son premier maître... Savait lire... La jeune Iso' cria de peur, sans émettre un seul bruit, se croyant hanté par l'homme qui avait faillit la tuée. L'homme de qui elle avait été sauvée par Zateheby, mais Zate' n'était pas la! De plus, il ne pouvait rien faire contre un fantôme invisible. Elle cherchait autour d'elle, ne voyant absolument rien dont elle n'avait pas déjà entendu la voix, et celle qui résonnait dans sa tête ne faisait pas partit de celle des clients saouls ni celle de la jeune femme...

La serveuse effrayée se reculait vers la porte, se faisant les pires idées. Allait-elle réellement mourir de la main de son maître décédé? Alors qu'elle lui avait échappé une première fois? La jeune femme semblait très effrayée.
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Mai 2011 - 13:05 Répondre en citantRevenir en haut

Dès la deuxième intervention mentale de la Dragonne, la serveuse fut prise de tremblements. La fëalocë vit la peur l’envahir à une vitesse hallucinante. La bouche ouverte, sans doute criait-elle. Les Liées ne s’attendant pas à une telle réaction se sentirent gênées, la Verte tenta de rassurer l’humaine sans y parvenir. L’esprit tellement affolé et torturé de la muette, elle avait du mal à s’y introduire pour lui envoyer ses pensées de réconfort.

La serveuse commença à reculer en direction de la porte de l’auberge, la Chevalière ne pouvait pas la laisser partir dans un tel état, surtout qu’il n’allait qu’en empirant. Si cela continuait elle finirait par s’écrouler. Shayán se leva, déposa la somme requise à l’aubergiste pour éviter tout problème et avança rapidement en direction de la serveuse affolée. Elle l’attrapa délicatement par le bras pour la faire sortir et referma la porte derrière elle tout en souriant pour la mettre en confiance. Là elle la regarda bien en face, à travers son bandeau, et s’adressa à elle sur un ton qui se voulait rassurant.

N’ayez crainte, l’être s’étend adressé à vous il y a quelques minutes ne vous veut aucun mal. Vous ne courrez aucun danger, faites-moi confiance.

La semi-aveugle ne devait pas attirer les badauds de l’auberge, aussi continua-t-elle.

Si vous souhaitez avoir les réponses à vos questions venez me trouver. Je vous attendrez derrière l’auberge à la lisière de la forêt après votre service , elle ajouta sur un ton tout à fait amical, et si tel n’est pas le cas je vous ferez oublier cet échange et vous pourrez reprendre votre vie actuelle.

Elle ponctua sa phrase d’un franc sourire, salua la serveuse et se retira en direction de la forêt.

*Tu as était très bien !* s’enjoua Kaelys *Tu as vu, la patience nous a récompensé.*

*Oh je t’en pris, tu as vu comme elle était effrayée ? Pour une première fois je ne pense pas que nous aurions pu faire pire !* se lamenta la fëalocë.

Elle s’assit contre un arbre et resserra ses jambes contre elle. La Verte vint la bousculer doucement de sa tête pour la réconforter.

*Mais non, ne t’en fais pas, je suis sûre qu’elle va revenir !*

*En plus je n’ai pas pu finir ma soupe…* bouda la fëalocë sur un faux ton vexé.

Elle se laissa tomber contre sa Liée, attendant la fin du service de l’humaine.
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Mai 2011 - 13:38 Répondre en citantRevenir en haut

L'humaine affolée empoigna la fleur de cristal à son cou et la serra fort, tremblante. La cliente se leva et paya son repas qu'elle n'avait pourtant pas finit, puis s'approcha de la jeune Iso'. Elle l'attrapa par le bras et la fit sortir rapidement, mais avec douceur. Une fois dehors, Isora fut un peu moins craintive de l'esprit qui parlait dans sa tête et qu'elle croyait être un homme méchant, mais son esprit restait troublé et effrayé de cette... Rencontre, si l'on peut dire.

Elle s'appuya, frissonnante d'horreur, contre un mur. Elle regarda la jeune femme qui lui parlait, qui tentait de la rassurée. Isora ne croyait pas les mots qu'elle entendit.

N’ayez crainte, l’être s’étend adressé à vous il y a quelques minutes ne vous veut aucun mal. Vous ne courrez aucun danger, faites-moi confiance. Si vous souhaitez avoir les réponses à vos questions venez me trouver. Je vous attendrez derrière l’auberge à la lisière de la forêt après votre service, et si tel n’est pas le cas je vous ferez oublier cet échange et vous pourrez reprendre votre vie actuelle.

Isora secoua férocement la tête et les ombres formèrent des mots en réponse en ceux de la jeune femme face à elle. Elle pointa les lettres d'ombres sur le mur de l'auberge à plusieurs reprises puisque la cliente voulait partir et ne semblait pas voir son message. Il était écrit en gros pourtant...

'Non... Je ne vous crois pas... C'est son esprit à LUI... Il est revenu finir ce qu'il a commencé... Il est venu m'achever, ou bien il hante cet auberge.. Je n'y retournerais pas, je doit partir loin... IL va revenir pour moi... Je ne peut vivre en peine à cause de lui...'

La jeune muette avait les larmes aux yeux tant elle était effrayée par ce qu'elle s'imaginait. Elle se voyait condamnée à subir pour l'éternité le courroux de l'homme qui l'avait fait tant souffrir. Elle se croyait maudite, et le fait connaisse pas le don et qu'elle ignore ce qu'était les dragons, elle ne comprenait donc pas ce qui se passait à l'instant. Zate lui avait bien conter quelques légendes de créature gigantesque armées d'ailes pour parcourir le ciel, mais elle n'y avait jamais crut.
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Mai 2011 - 13:17 Répondre en citantRevenir en haut

*Mais que fait-elle ?* s’enquit la fëalocë

L’humaine était restée figée contre la devanture de l’auberge, ne retournant pas à l’intérieur pour terminer son service. Certes la semi-aveugle l’avait bien vu tremblante de peur, mais ne pensait pas qu’elle en serait figée. Elle observa un peu plus attentivement la jeune femme, et détecta une lumière magique proche d’elle, mais elle était incapable de dire ce que c’était. Comme lisant dans les pensées de la fëalocë, la Verte de sa vue perçante aperçut le phénomène.

*Elle a inscrit quelque chose sur le mur, tu ne l’as sans doute pas vu !*

La Dragonne lui lu ce qu’elle vit avec stupeur. Certainement l’humaine craignait un mauvais esprit, une part de son passé dont elle semblait ne garder aucun bon souvenir. Comme avait pu en témoigner sa cicatrice elle avait du atrocement souffrir dans le temps. Elle avait prit la voix de Kaelys pour celle d’une réminiscence du passé à coup sur. Shayán ne pouvait certainement pas la laisser là plus longtemps dans l’ignorance et l’erreur.

Elle s’avança à nouveau vers la muette, prenant mille précaution pour ne pas paraître menaçante, bien qu’elle douta qu’elle puisse être effrayante d’une quelconque façon. Espérant ne pas la brusquer elle s’adressa à elle sur le ton le plus doux qu’elle possédait.

Votre message, je ne l’avais pas vu, s’excusa-t-elle, je comprends très bien qu’avoir confiance en une inconnue n’a rien de naturel. Je ne pense avoir aucune preuve de ma bonne foi. Néanmoins j’ai vu votre cicatrice, je me doute que vous avez vécu quelque chose d’atroce, mais il n’y a derrière la voix qui vous a parlé aucune espèce de fantôme venu de votre passé.

La fëalocë poussa un soupir, ne sachant trop comment s’y prendre pour la mettre en confiance.

Ecoutez, nous avons chacun une part de notre passé que nous préférerions oublier, mais ce n’est pas possible. J’ai moi-même était amputée d’une manière.

L’appréhension la gagna tandis qu’elle défaisait son bandeau, certes elle avait apprit à supporter ses yeux, mais elle avait toujours quelques réticences. Une fois le foulard retiré elle ouvrit ses yeux d’un blanc immaculé sans aucune trace de pupille.

Nous avons un point commun toute deux, on nous a arraché une part de nous même. Je ne peux pas vous forcer à me croire, mais je vous demande simplement de me suivre jusqu’à la lisière de la forêt. Là bas se trouve l’être qui s’est adressé à vous, libre à vous de me prendre pour une folle dingue, mais cet être est un Dragon.

Elle devait garder son calme, mais sans la présence du bandeau elle avait du mal à se maîtriser. Peut être avait-elle était brusque dans ses paroles, mais elle n’y pensait pas.
Elle attendait anxieusement la réaction de l’humaine se demandant si elle partirait en courant pour prévenir quelqu’un qu’une folle essayait de l’attirer dans les bois au quel cas elle devrait intervenir rapidement pour l’en empêcher, ou si elle accepterait gentiment de la suivre ce qui selon elle serait bien trop beau.
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Mai 2011 - 13:51 Répondre en citantRevenir en haut

Isora restait figée contre le mur. La jeune cliente semblait avoir des problèmes de vu, pour n'avoir pas remarquer son message. La muette s'assit par terre contre le mur de l'auberge, laissant inconsciemment le message visible sur le mur. Remontant les genoux dans un geste de protection, elle les entoura de ses bras et cacha son visage sur ses jambes, cherchant à reprendre son calme. Les battements affolés de son cœur se calmait peu à peu, tandis qu'elle se détendait lentement. La serveuse entendit des pas revenir et reconnut ceux de la femme qui lui avait parlé de finir sa journée de travail puis de venir la rejoindre derrière l'auberge si elle se rappelait bien.

Iso' avait l'impression que son passé lui était jeté en pleine figure, son souffle toujours un peu court malgré que les battements de son cœur se soit calmé. L'inconnue se remit à lui parler, d,une voix douce, tout en semblant essayer de prendre une démarche non effrayante. Pourtant la serveuse n'était pas effrayée par elle, mais bien par l'entité dans l'auberge... Celle-ci écoutait l'inconnue et frissonna, resserrant ses bras autours de ses jambes sous l'allusion à son passé un peu catastrophique. La fëalocë semblait ne pas savoir comment s'y prendre pour rassuré la jeune humaine qui la fixait de ses grands yeux noir orné de pâle reflet vers le haut de la pupille.

Puis celle qui se trouvait debout commença à expliquer à l'humaine qu'elles étaient semblables. Que le passé était fautif, et que malgré que l'on veuille l'enterrer, ce qui nous avait volé ne pouvait être récupéré. Puis elle commença à retirer le bandeau sur ses yeux, que Isora, trop pressée durant son service de serveuse, n'avait jamais réellement remarqué. Isora écarquilla les yeux en voyant les prunelles blanches et vidées de leur pupille. On ne voyait aucune pitié dans le regard de l'humaine. Juste une compréhension sans comparaison de la perte qu'elle avait subit, et une compréhension de pourquoi elle prenait du temps à répondre quand elle écrivait.

Puis la cliente lui demanda de venir avec elle au bord des arbres pour rencontrer un dragon. Isora n'avait jamais eut droit à de vrai récit de légende sur les dragons. La jeune humaine se leva timidement en essuyant sur pantalon l'herbe qui y avait collé. Elle tendis timidement la main vers la cliente pour prendre la sienne, puis lui pointa le mur, où était inscrit une autre question.

'Mhh veux bien... Un draggon c'est quoi? C'est comme un chat géant, c'est ça? J'adore les chats... Mhhh au faite, je ne sais pas votre nom... Je m'appelle Isora SevenSword.'

Elle ne savait pas écrire le mot dragon, et ignorait tout de ce que c'était... La liée de la cliente risquait d'avoir une invasion de question... Isora semblait se concentrer entièrement sur le sujet du dragon, pour oublier la peur qu'elle avait d'un possible esprit du passé.

[HRP: changement total d'attitude... la curiosité a pris le pas sur le reste, car elle est parfois frivole]
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mai 2011 - 21:07 Répondre en citantRevenir en haut

[HRP= Comme promis, voilà la réponse ! =) Bon je ne suis pas sûre de répondre très très vite durant deux semaines comme j'ai prévenu dans les absence, mais je ferais au mieux !]

L’humaine n’était pas partie en courant à la vu des yeux et à l’annonce de la fëalocë. Cette dernière poussa un soupir de soulagement. Tandis qu’elle remettait son bandeau sur ses yeux machinalement, la jeune muette lui apparaissait bien plus calme, avec une pointe d’excitation.
Elle-même était bien plus sereine, en revanche la remarque écrite la désarçonna complètement. Cette jeune personne ne connaissait rien sur les Dragons… pas même à quoi ils pouvaient bien ressembler. Elle n’avait surement jamais entendu de légendes étant enfant, et pourtant il en existait tellement !

Sortant de sa stupeur elle saisie la main gracieusement tendue de l’humaine pour l’aider à se relever avant de lui répondre.

Enchantée, je me nomme Shayán Tavaril.

Elle engagea le pas en direction de la forêt pour aller à la rencontre de Kaelys. La nuit était maintenant tombée, mais la vision de la fëalocë restait inchangée, elle y voyait comme en plein jour, aussi elle ne s’inquiéta pas de la jeune humaine.

La question concernant les Dragons la plongea dans ses rêveries d’enfants. Lorsqu’elle-même croyait encore que ces êtres n’étaient que pure légende tout en espérant dans un coin de son esprit que ce fut faux. Elle les imaginait gigantesques, avec de grandes griffes, des écailles tranchantes, et de grandes dents effrayantes. Et à ce tableau monstrueux elle imaginait leurs yeux, magnifiques sphères reflétant leur sagesse, leur bonté, et leur majesté. Elle les avait toujours vus de la sorte, une apparence terrifiante dissimulant un être de grande valeur.

Puis sa rencontre avec un vrai Dragon était arrivée, elle avait eu d’abords peur, mais dès l’instant où elle l’avait aperçut, toute trace d’appréhension avait disparue. Milles couleurs étincelantes se dégageaient de cet être, à lui tout seul il totalisait des millions et des millions de teintes, comme si il était composé d’autant d’êtres. C’était la plus belle chose qu’il lui avait été donné de voir en ce monde. Par la suite elle avait comprit que ces couleurs venaient des ancêtres même des Dragons qui devenait comme une conscience commune pour chacun d’eux.

Les Dragons, commença-t-elle, pourrait ressembler aux chats de par leur caractère pour certains d’entre eux. Mais physiquement parlant, peu de chose les rapproche.

Elle chercha un instant ces mots pour les décrire, se référant aux images mentales que Kaelys lui avait transmises.

Imaginez-vous une sorte de reptile gigantesque ailé. Hum je ne sais pas trop comment le décrire. Ma description peut paraître effrayante mais ce n’est pas ça. C’est un être majestueux, magnifique et plein de bon sens ! C’est indescriptible ! Mais ne soyez pas effrayée, ce sont loin d’être de féroce bête sauvage.

Son ton était enjoué, accompagné par le tintement de ses grelots tandis qu’elle se dirigeait vers la clairière où les attendait impatiente la Verte dont les écailles émeraude scintillaient sous les reflets de la lune. Lorsqu’elles arrivèrent en face de la Dragonne, celle-ci se tenait fièrement sur ses quatre membres et s’adressa à nouveau à la jeune femme.

*Bonsoir jeune Isora, je me nomme Kaelys. C’est bien moi qui me suis introduite dans ton esprit afin de te tester. Tu m’as entendu, et c’est là la preuve la plus irréfutable de ton don de télépathie. Tout le monde ne le possède pas et c’est un bien précieux que tu as là. Toutes tes questions trouveront leur réponse en ces lieux si tu le désires. *
Isora SevenSword
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 18 Mai 2011 - 01:41 Répondre en citantRevenir en haut

La jeune fille semblait toute excitée à l'idée de voir un chat géant. Elle imaginait une grosse bébête, poilue et touffue, avec une queue qui bougeait dans tous les sens, et qui ronronnait. En bref, elle était extrêmement loin de la vérité. Aidant la dénommée Shayán à se relever, elle lui fit un petit sourire en l'entendant se présenter et inclina la tête pour lui montrer qu'elle avait compris. Néanmoins, elle n'ajouta rien par écrit, ayant déjà donné son nom à la jeune fëalocë. De plus, elle était trop excitée pour ce concentré et écrire ne serait ce qu'une phrase compréhensible.

C'était normal car la jeune muette concentrait toute son attention sur cette excitation pour éviter de repenser à la chose effrayante. Celle qui parlait dans sa tête, là, et qui lui parlait à ELLE. La nuit tombait, la petite humaine se prenait donc les pieds dans des petits bout de branche qu'elle n'avait pas vue à cause de l'obscurité. Elle faillit trébuchée une ou deux fois, mais elle agrippait au dernier instant un bout du vêtement de la semi-aveugle, pour éviter de se frapper le visage au sol. La semi-aveugle semblait perdue loin dans ses pensées, aussi Isora sursauta quand la voix de celle-ci s'éleva pour lui parler un petit peu des dragons.

Les Dragons pourrait ressembler aux chats de par leur caractère pour certains d’entre eux. Mais physiquement parlant, peu de chose les rapproche. Imaginez-vous une sorte de reptile gigantesque ailé. Hum je ne sais pas trop comment le décrire. Ma description peut paraître effrayante mais ce n’est pas ça. C’est un être majestueux, magnifique et plein de bon sens ! C’est indescriptible ! Mais ne soyez pas effrayée, ce sont loin d’être de féroce bête sauvage.

Isora se gratta la tête avec scepticisme, n’étant pas sûre de bien comprendre ce que Shayán voulait dire. D’ailleurs, qu’est-ce que c’était un reptile ? Des… Serpents ? Un serpent avec géant avec des ailes ? Quelles créatures étranges ses dragons ! Perdue dans ses étranges idées de serpent grand comme des arbres, possédant des ailes plumeuses comme celle des oiseaux, la jeune fille ne se rendit pas compte que sa guide s’était arrêtée. Elle continua encore sur quelque pas, puis releva la tête, surprise.

Face à elle, une grande créature écailleuse ornée de multitude de teinte de vert. Debout sur ses grandes pattes griffues, la majestueuse bête possédait de gigantesque, selon Isora, ailes de la même couleur que ses écailles. Ses ailes, non pas plumeuses comme elle se l’imaginait, semblait plutôt faites de peau, ou d’écaille, dur à dire car elles étaient loin au dessus de sa tête quand même.

Bouche bée, la jeune femme tomba sur les fesses en se penchant vers l’arrière pour mieux voir la grande tête de la dragonne. Les mains appuyées derrière elle, elle regardait la grande créature, la bouche ouverte, les yeux écarquillés. Lorsque la voix retentit à nouveau dans sa tête, la jeune muette compris que c’était l’œuvre de la dragonne.

Elle eut une réaction surprenante… Elle tomba dans les pommes. Couchée sur le dos, elle ne bougeait plus, belle et bien évanouit juste pour cela. Isora semblait avoir subit un grand choc en comprenant que la créature lui parlait dans sa tête.
Shayán Tavaril
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 18 Mai 2011 - 14:38 Répondre en citantRevenir en haut

L’humaine s’était rattrapée plusieurs fois sur la fëalocë qui ne s’en offusqua pas sans pour autant penser à invoquer une flamme dans sa paume pour éclairer les environs. Elles étaient arrivées devant Kaelys, magnifique et majestueuse, comme toujours aux yeux de Shayán. Elle s’était adressée à la muette et à partir de là tout s’était enchaîné très vite.

La muette était tombée en arrière, brillante de surprise mais pas de peur, se rattrapant tant bien que mal elle avait écouté la Dragonne. Finalement elle s’était évanouie sans donner aucun signe précurseur. Rien n’expliquait un tel malaise, pas même la surprise et l’excitation, du moins pas aux yeux de la Chevalière. Les Liées échangèrent un regard de stupeur, avant de le tourner à nouveau sur la jeune défaillante.

*Que s’est-il passé ?* s’enquit la fëalocë tout en s’accroupissant au chevet de la muette pour vérifier si tout était en ordre.

*Je n’en ai pas la moindre idée. Je suis incapable de la faire revenir depuis son esprit, il est fermé à nouveau.*

Après son examen, la fëalocë en conclu que ce n’était qu’un évanouissement. Mais elle n’arrivait toujours pas à en déterminer la cause.

*Tu devrais peut être la réveiller. Elle pourra sûrement nous expliquer.*

L’autre acquiesça, elle fouilla dans sa bourse pour en sortir une petite branche de thym séchée. Elle l’écrasa dans sa main et y ajouta un peu d’eau pour en faire ressortir les propriétés excitantes. Elle lui étala un peu de mixture sur les lèvres, l’odeur forte devant aider à la réveiller.

Elle releva légèrement les jambes de la muette pour la circulation du sang et lui mit quelques gifles pour la réveiller. Lorsque ses paupières bougèrent légèrement, elle la redressa et invoqua une petite flamme dans sa main pour que la jeune humaine puisse y voir à son réveil.

Vous m’entendez ? Est-ce que ça va mieux ? Que vous est-il arrivé ?

Les deux Liées regardaient anxieusement la jeune femme, attendant des réponses.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:42 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu