Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [RP] La Cérémonie de l'Écaille Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Persée Garaldhorf
Chevalière Errante
Chevalière Errante

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2008
Messages: 1 648
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 343
Race: Elfe-Fëalocë
Âme Soeur: Vraël
Fonction: Ex Ancalikon
Affiliation: Maison Amberle
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Dim 24 Oct 2010 - 19:32 Répondre en citantRevenir en haut



Que d'émotions vous saisissent lorsque vos doigts fébriles défont le sceau de la lettre que vient de vous remettre ce lézard bronze qui vous regarde avec de curieux yeux verts d'allégresse, en roucoulant doucement ... Vos mains tremblent, vous vous demandez quelle est cette nouvelle farce et vous regardez votre Lié... Non, ce n'est pas une vulgaire plaisanterie. Votre Lié a bien grandi, vous vous en rendez compte. Et il est temps pour vous de recevoir un présent pour montrer votre unité... Il est temps pour vous de découvrir votre nouvelle famille, partageant vos mêmes idéaux, liée plus fortement que par le sang...

Citation:

Oyez, oyez !

L'Empreinte est derrière vous mais votre amour pour votre Âme Sœur ne fait que s'épanouir. Celui ou celle qui partage désormais votre âme si étroitement grandit près de vous. Sa première mue vient de passer. Il est temps pour vous de sceller l'étape suivante de votre communion et de vous affilier, si tel est votre désir, à l'une des Maisons du Màr Menel.

Venez recevoir votre dû et faire votre Choix lors de la Cérémonie de l'Écaille, dans la salle commune du Valarëa. Compassion, vivacité et patience !

Le Conseil présidé par sa Grâce Heryn Amlug, Dame du Màr Menel  



Persée attendait, le coeur battant, aux pieds de l'immense statue, au centre de la salle commune de la Fleur des Dragons. La lumière de Solyae baignait le lieu depuis les vitraux de la coupole, donnant une dimension sécurisante et magique à l'endroit. Au milieu des maîtres des quatre règnes se dressait le colosse représentant une Reine Dorée archaïque, au long cou arqué vers le visiteur trop curieux qui laisserait son regard errer avec trop d'insistance sur elle, et aux amples ailes pliées de façon à créer une demi-sphère protectrice autour de l'Ancalikon. Ses yeux sombres vagabondaient dans l'attente. C'était la première fois qu'elle officiait pour cette cérémonie spéciale. Par sa nouvelle fonction et son rang, il était devenu de son devoir de remettre l'armure d'écailles au bipède, ultime symbole de l'Empreinte. Pour cette occasion solennelle, elle avait revêtu sa propre armure resplendissante, fluide et légère comme de l'eau, résistante comme de l'acier. A ses côtés, Vraël attendait elle aussi mais avec moins de nervosité. Au contraire, elle cachait son euphorie sous une attitude fière de reine présidant à la scène. Près d'elle reposait la fameuse armure brillante qui avait nécessitée tant de soins, délicatement enveloppée dans un drap. Elle savait que, parfois, la Seconde Maëvann et l'Ambassadeur Peddyr viendraient porter leurs regards sur la scène, eux aussi. Après tout, ces Maîtres et ces Chevaliers à qui Persée donnait l'armure étaient l'avenir du Màr Menel. Et dans peu de temps, de leur choix dépendraient des vies.

Derrière elle se tenaient les personnages les plus éminents et les plus influents du Kaerl. Il y avait là les trois Dirigeants et les trois Patriarches des Maisons majeures, dans leurs plus beaux atours, debout à quelques pas dans son dos. Persée devait seulement remettre solennellement l'armure d'écailles et faire un pas en arrière pour retomber dans l'ombre. La lumière n'était destinée après qu'aux Grands de ce Kaerl. Au centre se tenait la Maison Dalneÿs, avec la droite et fière Dame Heryn Amlug avec à son côté Nalesean au sourire bienveillant. A gauche se trouvait la Maison Amberle, représentée par la douce Dara aux yeux encore teintés d'une tristesse diffuse et à ses côtés son rusé mentor Reynald. Enfin, à droite était située la Maison Galastden, porteuse du froid et redoutable Ehsan, étrangement pâle, du charmant et bientôt ex-Dirigeant Kieran, jamais très loin de sa belle fiancée et de l'Héritier Zackheim, impassible et le visage sombre. Et sans oublier le Héraut Horatio Pace ! Qui se tenait prêt à apostropher le candidat, lui demandant de montrer qu'il appartenait véritablement à ce Màr. L'heure du Choix était venue.

Persée faisait ce qu'elle pouvait pour tantôt oublier leur présence et la délicieuse proximité de Zackheim ou pour prier Flarmya qu'il n'y ait ni retard ni accroc. Ce brave Meemaw avait fait parvenir la lettre. L'attente pouvait débuter.


(Infos : Avis à tous les Célestes ayant passé l'Empreinte avec succès ! Venez recevoir votre armure d'écailles et vous affiliez à une Maison (famille idéologique), qu'elle soit majeure ou mineure ! Voici la liste de recensement des Maisons et de leurs membres (PJ, PNJ et adoptables), complétée au fur à et mesure des affiliations. Cette liste n'est pas exhaustive, et vous pouvez bien entendu intégrer une Maison mineure affiliée à une Maison majeure. Vous êtes libre de ne pas intégrer une Maison, également.

Maison Majeure de Dalneÿs, les Idéalistes
Heryn Amlug (Ex-Dirigeante - Dame déchue du Kaerl)
Nalesean de Dalneÿs (Patriarche et Guérisseur)
Peddyr Thelrand (Ex-Ambassadeur)
Annaëya Wylda (Ancamë)

Maison Majeure d'Amberle, les Modérés
Dara d'Amberle (Dirigeante)
Reynald d'Amberle (Patriarche)
Persée-Morian Garaldhorf (Ancalikon)
Legundir Unarion (Chef de l'Escadron d’Élite)
Asulil Addraeddry
Ñiniel Iserimir
Aoife Rothil
Siegrain Kaÿ
Doran

Maison Majeure de Galastden, les Extrémistes
Ehsan de Galastden (Mort - Ex-Patriarche)
Kieran de Galastden (Porté disparu - Ex-Dirigeant)
Zackheim de Galastden (Dirigeant - Seigneur du Kaerl)
Lyam (Faron) de Galastden (Phénix)

***


Maison Mineure de Maelhen, affiliée à la Maison de Dalneÿs

Asgeir de Maelhen (ADOPTABLE - Dirigeant - Arken)
Thizir Erastyl

Maison Mineure de Dormnhall, affiliée à la Maison d'Amberle

Adelheid de Dormnhall (ADOPTABLE - Dirigeante - Arken)

Maison Mineure de Leysse, affiliée à la Maison de Galastden

Ambroise de Leysse (ADOPTABLE - Dirigeant - futur Second)
Joachim de Leysse (Baskan)


[...] Pour plus d'infos, veuillez vous référer à ce topic explicatif sur la politique et courants de pensée au Màr Menel [ICI].)





Dernière édition par Persée Garaldhorf le Ven 31 Juil 2015 - 15:40; édité 9 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Dim 24 Oct 2010 - 19:32 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Legundir Unarion
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Mai 2011 - 15:08 Répondre en citantRevenir en haut

Legundir se remettait d’une énième sortie avec Ashen et Dorion, lorsqu’il reçut une missive d’un petit cousin de Faydan, autrement dit un lézard bronze. La tête encore dans l’enclume du forgeron, il avait déjà été plus frais, mais heureusement ce dernier avait cessé de taper avec son marteau. Il ne restait donc plus qu’une barre au crâne, un peu comme si on lui avait enfiché sur la tête un casque trop petit qui serrerait sa tête de toute part. Il saisit le parchemin et gratifia le lézard d’une bonne série de grattouilles ainsi que d’un gâteau pris sur les réserves de Faydan.

° Tu veux que je m’affaiblisse ? Tu aurais pu prendre un des tiens. °

° C’est justement pour que tu ne t’affaiblisses pas que j’ai pris un des tiens mon « futur-gros » °

° Ou bien c’est pour ne pas avoir à te lever faible « oreilles-pointues °

° Mes oreilles pointues t’entendent très bien inutile de parler aussi fort par le lien °

° Ah bon ? J’ai eu un doute hier soir. Tu ne semblais pas m’entendre ° Lâcha taquin le bronze en parlant des nombreuses fois où il avait demandé à l’elfe de ralentir la consommation

° Oh ça va… C’était pour accompagner Ashen et fêter sa nouvelle compagne. °

° Heureusement que vous ne fêtez pas cet évènement à chaque fois sinon vous n’auriez pas le temps de vous remettre de vos soirées. °

° Fay… C’est bon j’ai compris tu n’auras qu’à prendre un des miens °

° Bonne idée, pendant ce temps tu pourrais ouvrir ce pli non ? °

° *Soupire* °

Legundir se redressa un peu plus et ouvrit son pli avec précaution. Il savait que ce genre de missive était importante et il ne voulait pas abimer le moindre de son contenu. Il prit une petite dague et décacheta le pli qu’il déplia lentement.

Citation:
Oyez, oyez !

L'Empreinte est derrière vous mais votre amour pour votre Âme Sœur ne fait que s'épanouir. Celui ou celle qui partage désormais votre âme si étroitement grandit près de vous. Sa première mue vient de passer. Il est temps pour vous de sceller l'étape suivante de votre communion et de vous affilier, si tel est votre désir, à l'une des Maisons du Màr Menel.

Venez recevoir votre dû et faire votre Choix lors de la Cérémonie de l'Écaille, dans la salle commune du Valarëa. Compassion, vivacité et patience !

Le Conseil présidé par sa Grâce Heryn Amlug, Dame du Màr Menel


Legundir savait que ce moment devait arriver mais il n’avait pas vu le temps passé. Entre les escapades botaniques avec son Maître (il est vrai que désormais il était chevalier et non plus aspirant mais Legundir considérait toujours Maëvann comme son Maître et cela serait certainement toujours vrai ), les virées avec Ashen, les rendez-vous avec son aimée et les différentes affaires du Kaerl il n’avait que peu le temps de penser à cette cérémonie et cela sans parler des aventures dans lesquelles il était ou s’était plongé.

Legundir se passa la main sur le visage et regarda par la fenêtre. Le soleil était déjà sur la descente de sa route. Il faut dire qu’Ashen et lui étaient rentrés peu après les premières lueurs et avec le sommeil nécessaire à leur sortie, la journée s’était presque déroulée en totalité.

° Surpris ? Tu ne me regarde même plus, tu n’avais pas remarqué que j’avais tant grandi ! °

° … Faydan… Tu devrais vraiment arrêter de vaquer avec Dorion, son humour déteint sur toi °

L’elfe se leva et flaqua une petite tape sur l’arrière train de son lié qui était en train de se goinfrer de l’encas de son bipède.

° Fais-moi un peu de place, goinfre de saurien °

° Moi qui pensais que les elfes pouvaient se faufiler partout °

Legundir soupira lourdement en levant les yeux au ciel mais il ne put retenir un sourire. Une fois la place libérée, l’elfe mis la tête dans la bassine d’eau non sans avoir ajouté une des poudres dont il a le secret. Il devait être présentable et un petit coup de pouce végétal ne ferait pas de mal.

Une fois une santé visuelle refaite, il se prépara une autre mixture pour son mal de tête puis il prit le nécessaire pour se changer avant de partir pour les thermes.

Deux bonnes heures plus tard il était fin prêt pour la cérémonie. L’elfe n’étant pas tellement sur le cérémonial avait revêtu sa tenue de garde forestier qu’il avait rehaussé des emblèmes du Màr Menel.

C’est ainsi qu’il pénétra dans la coupole, suivit de près par Faydan. Il passa son regard de vitrail en vitrail avant de saluer Persée et Vrael qui se tenait debout au centre de la salle. Sans tenir compte du protocole, il salua tout aussi simplement Maëvann dans une des tribunes puis Peddyr avant de s’intéresser à Heryn et Nalesean. Il passa ensuite à la maison Amberle dont il gratifia Dara d’un bref sourire. Legundir n’était pas provocateur mais il n’était pas non plus de ceux qui sont hypocrites et cachent leur dessein et pensée aussi, il fit pour finir une plus courte salutation à la maison Galastden dont certains membres présents irritaient fortement l’Elfe

Une fois le tour des politesses effectué, il reporta son regard sur la Capitaine des Armées ainsi que sur l’armure brillant de mille feux

° Tu as vu comme elle est belle, et ils ont même prévu un espace plus grand pour tes oreilles°

° Faydan… Pas maintenant, la cérémonie va débuter. On plaisantera après autant que tu veux mais pas maintenant. °
Legundir fit un petit hochement de tête en direction de Persée pour lui signaler qu’il était prêt.
Nathaniel Illyan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Mai 2011 - 20:30 Répondre en citantRevenir en haut



Appuyé sur les remparts, Nathaniel goutait à l’air frais des vents qui chevauchaient follement le Kaerl. Il avait reçu une invitation qui l’avait rendu mélancolique, et s’était installé là pour prendre le temps de respirer. Les derniers jours avaient été pour lui un mélange de paresse et de plénitude déconcertantes, il se retrouvait comblé de biens et d’actes. Il n’avait jamais connu cela auparavant, et croyait bien avoir trouvé ce qui remplit la vie d’un homme jusqu’à son dernier souffle. La paix à laquelle il avait rêvé au jour de sa présentation pour l’élection, il pouvait l’entrevoir de loin.

Il tenait entre ses doigts une courte missive qu’un lézard en bronze lui avait apporté quelques instants plus tôt.

Citation:
Oyez, oyez !

L'Empreinte est derrière vous mais votre amour pour votre Âme Sœur ne fait que s'épanouir. Celui ou celle qui partage désormais votre âme si étroitement grandit près de vous. Sa première mue vient de passer. Il est temps pour vous de sceller l'étape suivante de votre communion et de vous affilier, si tel est votre désir, à l'une des Maisons du Màr Menel.

Venez recevoir votre dû et faire votre Choix lors de la Cérémonie de l'Écaille, dans la salle commune du Valarëa. Compassion, vivacité et patience !

Le Conseil présidé par sa Grâce Heryn Amlug, Dame du Màr Menel



Il avait d’abord été surpris, puis heureux. C’était un plaisir et un honneur de pouvoir partager les écailles de son frère, elles étaient si belles.

*Tu vois ? Nous allons nous ressembler*

Lenhor se posa sur les remparts, non loin de là. Il posa un regard emplit de malice sur son lié, apparemment ravi de cette idée.

**Tu imagines ? Le chevalier de l’Aube et le dragon de l’Aube jaillissants dans le levant, le soleil en poupe et les écailles rutilantes…**
*HAHAHA, Tu penses trop ! C’est un peu théâtral pour moi.*
**Peut être, mais ce serait beau.**

En un sens l’Airain n’avait pas tort. Quelques temps auparavant, Nathaniel avait entendu ce mot de l’Aube, et cela lui avait plu. On parlait de Lenhor comme le dragon de l’Aube parce qu’on l’aurait vu voler aux aurores, brillant au milieu des rayons de Solyae. En réalité c’était un peu honteusement qu’il l’avait pensé, car c’était pompeux. Il fallait l’avouer, et il n’aimait pas trop ce genre de représentation. Mais enfin, peut être que cela pouvait avoir un sens …

*C’est l’heure…*

Il prit la direction des escaliers d’un pas tranquille. Lenhor prit son envol en direction du Valarëa, tandis que le demi elfe s’y dirigeait à pieds. Il y arriva rapidement, et pénétra sous le dôme discrètement. De toute évidence il était impossible de passer inaperçu, aussi tâcha-t-il de conserver un air sérieux, et se réjouit d’avoir passé des habits présentables au matin.
Tout le conseil était présent ainsi que la Dame Heryn Amlug. En un sens il lui en voulait : il était maître espion du Kaerl, et elle ne l’avait pas averti. Peut être cela partait-il d’une bonne intention, mais elle le chiffonnait un peu. Il devrait lui en parler au plus tôt.

Quand elle croisa son regard il lui adressa un bref et discret hochement de tête, très poli et froid. Il vit également Dara, à qui il sourit franchement. Elle était sa supérieur, la dirigeante de la maison Amberle. Nathaniel s’était naturellement tourné vers elle au moment des élections, car elle représentait à la fois une amie et une garante des valeurs qu’il avait souhaité défendre. Elle persistait dans cet état, et Nathaniel lui vouait une certaine affection. Elle était la liée qu’il connaissait de plus longue date.

Tout en s’avançant doucement, il détailla ceux qui comme lui venaient trouver leur armure d’écaille. Il s’inclina devant l’assemblée et salua sa cousine Persée. Bien sûr, c’était elle qui présidait à la cérémonie. Son rôle de capitaine des armées la désignait le plus sûrement. Il ne lui adressa pas un mot, mais son regard envoyait des sourires et des plus francs.

Lenhor pénétra à son tour le lieu.

**Il y a du monde …**
*C’est un passage important.*
**Je ne pensais pas que tout le conseil se serait déplacé.**

Nathaniel reporta son attention sur le conseil et attendit.
Annaëya Wylda
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 5 Déc 2011 - 20:58 Répondre en citantRevenir en haut

Cela faisait maintenant près d’une semaine que Nolümea avait enfin terminé sa première véritable mue. Le processus avait été lent et quelque peu douloureux, mais, heureusement pour la saurienne, tout à fait tolérable et surmontable. Les deux liées savaient que cet évènement allait marquer un tournant décisif dans leur vie de couple. Elles ne savaient guère si elles étaient prêtes à devenir Maîtres, mais elles n’étaient pas sans ignorer que tout pouvait être surmonté à deux. Les âmes sœurs avaient beaucoup évolué, avaient vécu déjà beaucoup de choses ensembles. Et après tout, pourquoi ne pas perpétuer la tradition en instruisant un nouvel aspirant ? Finalement, cela pourrait peut-être s’avérer très enrichissant ! Bien que périlleux, en prenant comme référence son propre aspiranat au cours duquel elle avait attenté à la vie de son maître par trois fois. L’elfe soupira. Oui, tout cela semblait bien lointain, à présent. Sa vie avait tellement changé. Elle repensa à tout ce qu’elle avait vécu depuis son arrivée au Màr Menel. Son manque de confiance en elle au départ, puis Amÿlio, Peddyr, Nolümea, Pandora et Daala, Lordan, Nennvial,… Aujourd’hui, elle était devenue un Chevalier accompli et sa cher moitié avait – déjà – atteint sa taille adulte. Nouveau soupir. Nostalgique cette fois. La saurienne vint lécher doucement le visage de son elfe.

*Aller, file aux bains. Je veux que tu sois la plus belle pour porter dignement mes écailles… Hors de question que tu y ailles, sale comme tu es là !*
*Mais JE SUIS propre ! Je me suis lavée il y a à peine une semaine !* plaisanta-t-elle en riant de bon cœur. *Bon, d’accord, je file.*

La jeune femme se releva, embrassa son amour sur le bout du museau, puis traversa leurs appartements. Sur le pas de la porte, elle se retourna une dernière fois.

*Nolü ? Je t’aime.*
*Moi aussi, ma liée.*


Une fois sa liée sortie, Nolümea baissa les yeux et relit le bout de parchemin qui gisait encore sur le petit bureau de son petit bout d’elfe.

Citation:

Oyez, oyez !

L'Empreinte est derrière vous mais votre amour pour votre Âme Sœur ne fait que s'épanouir. Celui ou celle qui partage désormais votre âme si étroitement grandit près de vous. Sa première mue vient de passer. Il est temps pour vous de sceller l'étape suivante de votre communion et de vous affilier, si tel est votre désir, à l'une des Maisons du Màr Menel.

Venez recevoir votre dû et faire votre Choix lors de la Cérémonie de l'Écaille, dans la salle commune du Valarëa. Compassion, vivacité et patience !

Le Conseil présidé par sa Grâce Zackheim de Galastden, Seigneur du Màr Menel


Elle soupira à son tour, nostalgique du temps qui passait, mais toutefois heureuse d’avoir choisi précisément cette humaine, le jour de leur Empreinte. De cela, il n’y avait rien à regretter. Elles avaient fusionné pour devenir inséparables et l’idée de lui être éternellement liée raviva la joie dans le cœur de la Bleue, qui décida d’aller se dégourdir les ailes. Ce besoin naturel d’exprimer son sentiment en ce jour exceptionnel la poussa par-dessus leur balcon des Spires. Elle étira les ailes en poussant un rugissement de plaisir, fendant les cieux immaculés sous un soleil radieux.

*****



Les deux âmes sœurs poussèrent les lourdes portes de la salle commune de la Fleur des Dragons, leur laissant découvrir une vaste pièce au centre de laquelle se tenait une statue représentant une Reine Dorée. A ses pieds, Persée Garaldhorf les attendait patiemment. De chaque côté de la maîtresse de cérémonie se trouvaient les hauts représentants des différentes maisons. Remarquant que sa liée était quelque peu impressionnée, Nolümea la poussa mentalement à avancer jusqu’à la place qu’elle devait occuper. Contrairement à l’elfe, aucun stress n’avait de prise sur elle. La saurienne était fière de venir assister à la célébration au cours de laquelle sa moitié allait se voir remettre son armure composée de ses propres écailles. *C'est qu’elle a intérêt à en prendre soin.* se dit-elle.

*Je t’entends, Nolü !* la réprimanda-t-elle.

C’était évident, qu’elle en prendrait soin, quelle question ! Pas besoin de ce genre de réflexion ! Et puis, elle était assez stressée comme ça. Pas la peine d’en rajouter. La dragonne ne renchérit pas. Ce n’était guère dans ses habitudes, mais elle savait se tenir lorsqu’elles traversaient un moment important au cours duquel il était de rigueur de bien se tenir. Elle laissa s’avancer Annaëya qui avait choisi de revêtir sa tenue d’Empreinte pour l’occasion. Elle avait absolument tenu à porter ce vêtement blanc, représentation de l’innocence mais surtout de l’ignorance. Elle voulait symboliser le fait que même une fois Maître, on n’avait jamais de cesse d’apprendre. Cette notion semblait importante à ses yeux, aussi Nolümea l’avait laissé faire sans rien dire.

Une fois le futur Maître en place, la cérémonie put enfin commencer.

- Chère assemblée, cher membre du conseil, nous sommes réunis en ce jour pour élever un nouveau Chevalier au rang de Maître Dragon. Cet elfe, Annaëya Wylda, désormais liée à la bleue Nolümea, est arrivé parmi nous au Printemps de l’année 917. Elle eut pour Maîtres Peddyr Thelrand ainsi que le Brun Sveargith. Durant son aspiranat, ces derniers la formèrent aux arts du combat et perfectionnèrent ses qualités d’archer, de traqueur et de chasseur. Mais ils lui apprirent également les valeurs qui font toute la splendeur de notre Kaerl avec brio. Depuis son Empreinte en Automne de la même année, la Chevalière Bleue a appris à maîtriser son lien, ses défauts et ses dons. Elles forment aujourd’hui un couple uni, soudé et suffisamment expérimenté pour enseigner à leur tour le savoir dont elles ont hérité.

La Capitaine des Armées marqua une pause, pour que chacun se remémore à souhait un souvenir aux côtés du Lieutenant, puis reprit.

- Annaëya, approche-toi pour recevoir l’armure composée des écailles de Nolümea, symbole de votre lien unique et de ton élévation au rang de Maître Dragon.

L’elfe s’exécuta maladroitement, quelque peu oublieuse des codes et du protocole, et prit dans ses mains l’armure que sa supérieure lui tendait. Puis elle recula d’un pas, reprenant sa place et regarda l’assemblée. Persée continua la cérémonie.

- Te voilà à présent Maître Dragon. Il est temps pour toi de prêter allégeance à une des maisons de notre Kaerl, si tel est ton souhait.

La bleue se tourna vers les Hauts Représentants, puis les fixa tour à tour, laissant planer sur l’assemblée un vague suspens, avant de s’approcher de Nalesean de la Maison Dalneÿs. Arrivée en face de cet homme au sourire bienveillant, elle s’agenouilla devant lui.

- En ce jour, Nolümea ma liée et moi-même prêtons le serment d’honorer et respecter les principes des Dalneÿs. Puissions-nous toujours vous servir.

Ainsi scellèrent-elles leur destin avec celui de la maison qu’elles avaient choisie. Quelques dernières formules furent échangées et le nouveau Maître prit place aux côtés de Nalesean, symbolisant ainsi par un acte physique son appartenance. Tout le monde parut satisfait de leur choix, qui n’était en fait que la continuité de leur mode de pensée. Rien d’étonnant donc à cela. La célébration terminée, on put entendre quelques exclamations ponctuées de timides applaudissements.

*Ça y est, Nolü. Nous sommes des Maîtres. J’avoue que ça me fait tout drôle.*
*Je suis fière de toi, ma liée.*
Une lueur vert émeraude de joie et de fierté brillait dans ses yeux reptiliens.
Daala
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Déc 2011 - 01:38 Répondre en citantRevenir en haut

Daala atteignit enfin le sommet de la tour Est du Valarëa, leur préférée. Comme prévu, elle y trouva Pandora, qui virevoltait avec grâce au-dessus de la coupole en pétales de fleur. Elle attendit un peu avant de l'appeler, pour pouvoir la contempler tranquillement.
Elle trouvait toujours incroyable que sa Liée arrive ainsi à mouvoir son immense corps avec autant d'aisance et de grâce. Ses ailes puissantes fouettaient l'air dans un vrombissement d'air, sa longue queue prolongeait la ligne de son cou dans une courbe parfaite. Ses écailles noires luisaient comme du vernis sous le soleil timide de ce jour brumeux. Daala avait toujours du mal à s'habituer au gigantisme de la Noire, elle avait grandi en si peu de temps !
Elle s'aperçut que les autres dragons modifiaient légèrement leur trajectoire quand ils passaient à côté d'elle. Il fallait avouer qu'avec ses yeux rubis, ses griffes démesurées et ses pointes disposées à la base de son cou et tout le long de sa queue, elle paraissait sortir tout droit du Màr Tàralöm. Mais la douce ondine l'aimait comme cela, elle était sa complémentaire, son opposé, son équilibre.

Pandora effectua un dernier looping et vint se poser en douceur près de Daala. Elle baissa sa tête près du sol pour recevoir une caresse.
"Liela !! T'as vu comme j'assure au vol ! La classe non?"
Daala eut un petit rire.
"Bien sûr. J'ai une nouvelle à t'annoncer... Quelque chose qu'on attendait depuis un moment..."
"Par le plus grand des hasards, ça aurait rapport avec ma mue?"

Daala acquiesça en riant et Pandora étira son cou vers le ciel et poussa un rugissement de joie.
"Enfin !!!"

Sa mue avait été un vrai calvaire, pour la dragonne autant que pour sa bipède. Pandora avait commencé par aller se terrer dans un coin du Kaerl, et Daala avait remué ciel et terre pour la retrouver, pelotonnée au fond d'une petite grotte, la peau du ventre blême et les yeux vitreux. Elle ne voyait plus clair, et se méfiait de tout être qui s'approchait d'elle. Elle manqua même d'attaquer sa propre Liée. Daala était mortifiée et avait cru qu'elle était mourante. Quand Pandora mentionna des douleurs sur toute la surface de son corps, elle comprit que le jour de sa mue était enfin arrivé. Pendant deux semaines, la dragonne était ainsi restée prostrée dans sa cache, et Daala lui apportait de la nourriture à laquelle la Noire touchait à peine. Les derniers jours, l'ondine n'était plus autorisée à venir la voir, et elle l'avait laissée seule, même si elle aurait terriblement voulu l'aider. Elle n'entendait aucune pensée de sa Liée, et elle s'était sentie plus seule que jamais.

Heureusement, après cela, les écailles de Pandora étaient devenues plus pointues et brillantes que jamais, et la dragonne avait semblé gagner en maturité également. En se débarrassant de sa mue, elle s'était débarrassée de la Pandora-petit-chien qui enchaînait bêtise sur bêtise et qui se plaisait à démolir tout ce qui était à portée. Elle était plus responsable, mais n'avait quand même rien perdu de sa gaieté.

"Alors ? Montre, montre cette lettre !"
"Oui, oui, voilà :"


Citation:
Oyez, oyez !

L'Empreinte est derrière vous mais votre amour pour votre Âme Sœur ne fait que s'épanouir. Celui ou celle qui partage désormais votre âme si étroitement grandit près de vous. Sa première mue vient de passer. Il est temps pour vous de sceller l'étape suivante de votre communion et de vous affilier, si tel est votre désir, à l'une des Maisons du Màr Menel.

Venez recevoir votre dû et faire votre Choix lors de la Cérémonie de l'Écaille, dans la salle commune du Valarëa. Compassion, vivacité et patience !

Le Conseil présidé par sa Grâce Zackheim de Galastden, Seigneur du Màr Menel


"Allons-y sans perdre de temps, en plus, on est déjà sur place !!"

**********************************

Les portes de la salle commune du Valarëa s'ouvrirent sur une dragonne Noire aux ailes bleu nuit et une ondine aux cheveux blancs et argentés. Daala avait beau être de haute taille, à côté de Pandora elle avait l'air toute petite. Sous les regards des Grands du Kaerl, dont elle reconnaissait leurs visages célèbres et magnifiques, elle se sentit encore plus minuscule. Elle était paralysée par le stress de toute cette attention qu'on lui portait soudain. Pandora l'encouragea mentalement.
"Allez Liela ! Tu peux le faire, je suis à tes côtés pour te soutenir, ne l'oublie pas !"
"Merci Pan. Ne me laisse pas !"
"Pas de danger !"

Son rire de saurien résonna dans l'esprit de Daala, la réconfortant un peu.

Persée entama la cérémonie par un discours sur son parcours, mentionnant son ancien Maître, Peddyr. Elle s'aperçut avec émotion qu'il était présent, lui aussi, et bien qu'elle ne laissait transparaître sur son visage qu'une concentration respectueuse, son coeur battait la chamade. Elle aurait envie de lui crier à travers la salle "Merci pour tout ! Je vais devenir Maître à mon tour, et j'espère être aussi prévenante et indispensable que vous l'avez été pour moi !". Elle se sentait prête à aider à son tour de jeunes aspirants à se découvrir eux-mêmes et à se montrer dignes de passer leur Empreinte. Elle n'aurait jamais pu croire cela alors qu'elle se réveillait sur cette colline d'Undomë, perdue, seule, ignorant tout d'elle-même jusqu'à son nom.

Persée lui apporta son armure d'écaille, qu'elle prit avec précaution. Elle sentait l'étoffe douce turquoise et la dureté des écailles noires aux reflets bleutés. De petites perles turquoises étaient cousues en décoration, et Daala se demanda qui avait pu réaliser un si bel ouvrage. Elle avait eu peur à un moment de se retrouver avec une grosse armure entièrement noire, ce qui aurait fait un peu "guerrier de l'ombre", ce qui ne lui aurait pas plu du tout. Elle tint absolument à l'enfiler tout de suite, et Pandora la cacha de ses grandes ailes pendant qu'elle se changeait.




Une fois ceci fait, elle fut invitée à choisir une Maison. Elle promena ses yeux sur les Hauts Dirigeants, mais c'était uniquement pour la forme, parce qu'elle avait déjà fait son choix depuis longtemps.
Elle qui n'avait pas de parents, pas de souvenirs en arrivant sur Tol Orëa, elle avait l'impression d'avoir enfin trouvé une famille. Peddyr était son père, Annaëya sa soeur, Heryn sa mère, malgré les accusations qui portaient contre elle, Daala était convaincue de son innocence et éprouvait un profond respect pour elle.
Pandora partageait évidemment ses sentiments, étant la jumelle de Nolüméa elle ne pouvait qu'être d'accord avec ses choix.
Elle s'avança donc avec un sourire timide vers la Maison de Dalneÿs et s'agenouilla comme il se devait.

"Moi, Liela Lipshea, ondine, Chevalière Noire et maintenant Maître, accompagnée de ma Liée, Pandora la Noire, fille de Niallàn, nous nous présentons devant vous et nous proclamons notre allégeance à la Maison Dalneÿs. Nous vous promettons obéissance et fidélité, et mettons notre lame au service de vos idéaux."


"... Poil au dos !"
Daala ferma les yeux pour masquer son exaspération.
"J'en étais sûre, Pan. Il n'y a que toi qui sois capable en trois mots de me ruiner un moment aussi solennel."

Le rire qui résonna seulement pour l'ondine était aussi éclatant qu'un soleil, et Daala se sentit plus heureuse que jamais.
Une nouvelle histoire commençait pour les deux Liées.
Lordan Ventaren
Maitre Dragon
Maitre Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 460
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 193
Race: Humain
Âme Soeur: Hanelvig
Fonction: Escadron d'Elite
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Chaotique Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Ven 4 Mar 2016 - 00:31 Répondre en citantRevenir en haut

HRP: Flash-back situé juste avant le Banquet de Réjouissances et du Renouveau.

00000===00000


Ce début d’été resplendissait comme pour célébrer la victoire récente. En lisant le parchemin que lui avait présenté le petit messager volant, Lordan se sentit très ému mais ne fut pas surpris ; ce devait bien arriver. Il n’exulta pas non plus. Trop de souvenirs attristés encombraient son esprit. Cependant, il était heureux et fier de voir qu’il avait bien sa place dans ce kaerl pour lequel sa loyauté n’avait jamais failli et qui allait resserrer officiellement leurs liens mutuels.

Parcours d’un chevalier et de son dragon


Il fallait admettre qu'à travers toutes les vicissitudes que le Mar Menel avait subies, Lordan n’avait guère pensé à cette étape pourtant décisive de la carrière d’un chevalier-dragon : la cérémonie de l’Ecaille.
En fait, souvent envoyé loin de son kaerl, des imprévus venaient le relancer sur d’autres chemins et ne lui laissaient pas le temps de s’interroger sur son avenir. Son rôle dans la garde secrète de la fonction seigneuriale avait plus que satisfait son ambition. Mais aujourd'hui cet "escadron d’élite" n’avait plus de véritable activité. Zackheim de Galastden qui s’en méfiait, en dispersait les membres en missions diverses et Lordan, qui s’estimait certes toujours lié par serment à l’Arken Legundir Unarion, préférait être éloigné d’un Seigneur dont il n’aimait pas le côté obscur et inquiétant. Pour les deux liés l’époque avait été suffisamment tumultueuse pour faire passer les événements personnels à l’arrière-plan.
Ils avaient vécu le drame du changement de pouvoir, la première attaque des" Vertueux", secte dans l’orbe maudite de Drazahir, laquelle avait contraint les kaerls à s’unir dans la lutte contre ces destructeurs de dragons. Lordan y avait découvert qu’il n’était pas seulement un paisible herboriste et qu’il savait se tenir convenablement devant des dangers hors du commun. Il avait côtoyé des guerriers exceptionnels et le bouclier que lui avait donné le terrible Alauwyr des Ardents demeurait sa plus grande fierté de chevalier au combat.
Ensuite étaient venues les terribles attaques des Ombres contre les kaerls, les morts et les disparitions, l'affrontement avec Drazahir et ici, au kaerl, les rumeurs et les dissensions alors que les critiques contre Zackheim de Galastden se faisaient de moins en moins discrètes. Les Maisons se regardaient de travers, des bruits couraient de changements imminents. Tous, malgré la victoire, redoutaient de nouvelles tempêtes.

Par ailleurs, Hanelvig avait eu une croissance très chaotique, très précoce sur certains points mais en retard pour le signe définitif de sa maturité : la mue. Il était Bronze, et un bronze de belle taille, avec un reflet chatoyant entre vert et mordoré dont le saurien était extrêmement fier -Lordan tout autant. Mais Hanelvig n’avait pas mué, comme le font la plupart des dragons, en un seul épisode plus ou moins long. Il avait étalé sa mue par petits accès de grattage et, bien qu’il eût tous les autres attributs de l’adulte, les autres dragons le traitaient encore en dragonneau.
Pour s’en rendre compte, il n’y avait qu’à observer son attitude en présence d’adultes confirmés. Même s’il était devenu plus grand que certains d’entre eux, jamais il n’aurait approché ses aînés en déployant sa collerette épineuse. Il reculait cérémonieusement, queue sur le sol, pattes pliées, et ne devait changer ce comportement que lorsque les dragons qu’il croiserait lui enverrait la certitude qu’il était maintenant un frère adulte.
Hanelvig avait pris la situation sans s’impatienter. Il avait craché le feu de bonne heure, effectué sa première métamorphose avec aisance. Il se savait d’une force remarquable et la cérémonie de l’Ecaille intéressait moins les dragons que les bipèdes, nés sans armure.
Enfin, Hanelvig ne s’aplatit plus devant ses aînés, adoptant un comportement bon enfant, même avec les dragons un peu teigneux ou les dragonnes un peu pimbêches. Lordan lui offrit un festin et se prépara pour la cérémonie de l’Ecaille où ilprêterait allégeance à la Maison de son choix.

Il le fallait d’autant plus que conjointement à cette maturité affirmée d’Hanelvig, Lordan avait été averti qu’il allait franchir une autre étape dans son rôle au sein du kaerl. Le Maître Guérisseur Nalesean de Dalneys avait discrètement convoqué les deux liés à l’Académie.
Le vieux Torhil, qui leur avait montré de l’intérêt à plusieurs reprises, fut direct : les Maîtres étaient d’accord pour juger que le Regard de Flarmya avait scellé l’unité profonde du jeune chevalier avec son dragon et il était temps d’envisager pour Lordan qu’il prenne la responsabilité de former un aspirant.

Jusqu’alors Lordan pensait n’avoir développé depuis son Empreinte aucun don magique même léger, ni aptitude notable. Il trouvait belle l’idée que chaque âme liée se reflétant au fil du temps dans son âme sœur, elle en prenait des inflexions porteuses d’intuitions communes. Mais il jugeait que rien en lui n’était susceptible d’influencer l’esprit vif et vaste de son dragon. Leur lien si fort était purement affectif et certes il en était comblé mais il n’était qu’un bipède bien ordinaire et Hanelvig ne l’avait certainement choisi que dans un élan joyeux de besoin d’amitié.
Le dragon avait de son côté développé des aptitudes remarquables pour l’étude et la réflexion. Sous sa forme humaine, il lisait les livres des hommes et les retenait avec une rapidité déconcertante. Il était devenu une sorte d’encyclopédie du kaerl et les bibliothécaires des Archives lui demandaient parfois de retrouver des références qui leur échappaient et discutaient avec lui sur des passages obscurs.
Un jour cependant où la pensée de son inutilité, de sa petitesse humaine, traversait l’esprit de Lordan, son lié avait saisi cette pensée au vol et protesté :

*Si tu ne m’avais pas tant raconté d’histoires, lu tant de parchemins aux Archives, je n’aurais pas ce goût de l’étude que peu de dragons manifestent, estimant que seuls les événements de notre passé méritent de survivre dans nos souvenirs. Sans toi, je ne serais pas devenu moi.*

Lordan avait appuyé sa tête contre la vaste épaule, tout réchauffé par cette reconnaissance, mais pensant que c’était leur amitié qui poussait le dragon à s’exprimer ainsi et de toutes façons, lui-même n’avait pas changé.
C’est pourquoi après les paroles de Nalesean était-il resté muet de surprise avant de déclarer qu’il ne percevait pas ce sentiment de plénitude que le regard de Flarmya devait procurer.
Hanelvig, venu en métamorphe, avait gloussé en regardant Nalesean qui s’exclama :

-D'où sors-tu cette idée que ce doit être forcément un sentiment de plénitude ? Flarmya n’a pas été trop mère poule en vous accordant ce don qui exige de vous autant qu’il vous apporte, mais pour le kaerl, cette aptitude s’est déjà révélée fort utile. Je parle de la facilité avec laquelle toi, Lordan, peux te laisser envahir par un autre esprit voulant te manipuler. Ce serait en fait une malédiction si ton lié n’avait pas un esprit aussi précocement vigoureux lequel te permet de tromper la possession et de contribuer à l’affaiblissement et au retrait de la force mauvaise qui veut t’utiliser. Certes tu en sors assez malmené. Mais jusqu’ici vous vous en êtes bien tirés.

Le Guérisseur avait alors précisé qu’après que Peddyr Thelrand ait signalé l’aptitude jusqu’alors ignorée de Lordan , lui-même n’avait pas cessé de surveiller ses progrès de medium et le développement de son dragon. En effet à son retour d’Oren ou après la quête des Vertueux, le Guérisseur lui avait enseigné des pratiques mentales de protection. Elles avaient été efficaces au moins partiellement quand le simulacre envoyé par Drazahir avait pensé réduire les deux liés au néant et qu’ils s’en étaient tirés miraculeusement.

Nalesean avait conclu :

- Evidemment, cela n’est possible qu’avec la présence de l’esprit libre d’Hanelvig en toi. Je ne sais si vous êtes arrivés à la limite de votre potentiel mais enfin, ce signe marque pour nous votre alliance dans le regard de Flarmya.

Lordan n’arrivait pas encore à s’habituer à l’idée et il le pensa un peu fort, ce qui aussitôt lui attira une réplique de son lié:

*Si tu ne trouves pas cela une manifestation du Regard, tu crois donc que cela vient seulement de ta petite cervelle d’humain ? Rappelle-toi ce qu’a dit ce Drazahir pesteux avant de te congeler sur la Lande d’Eru: " Sans le lien, ton esprit voyage seul, tu es facile à prendre. " Ouep ! Mais justement, nous sommes liés ! Tu ne voyages jamais seul.*

00000===00000

La cérémonie eut lieu selon les rites mais en raison des circonstances, on écourta les allocutions et on regroupa avec Lordan deux chevalières dont la remise de l’armure d’écaille avait dû être reportée en raison des travaux que l’attaque des dragons de l’ombre avait rendu nécessaires. L’immense Salle de la Fleur des Dragons était de nouveau en ordre parfait sous sa coupole aux vitraux resplendissants, la statue de Reine dorée symbolisant la Mère des dragons irradiait de lumière. Le Seigneur daigna faire une apparition au moment où l’Ankalikon remettait les armures. Persée Garaldhorf avait son air habituel de dignité fière malgré un front soucieux.
En fait, elle impressionnait toujours tellement Lordan qu’à son habitude, il rougit et évita de croiser son regard. C’est ainsi qu’il s’aperçut que Zackheim de Galastden -celui-là, bizarrement, ne l’impressionnait que modérément- regardait de côté l’Ankalikon et il jugea que ce regard était trop sombre pour être honnête. Fallait-il y découvrir une hostilité cachée ? Hanelvig fit un "pff pff" mental, comme devant un cancre qui ne comprend rien et Lordan se décida à bégayer un remerciement inaudible. Du coup, le dragon lui souffla :

*Hého, tu dois annoncer ton choix d’affiliation !*

Du coup, Lordan se secoua, il se tourna vers les représentants des Familles et d’une voix plus assurée, parvint alors à dire qu’il désirait entrer dans la Maison Dalneÿs. Personne n’en fut surpris. Mais quand l’orateur de la Maison prononça la formule d’accueil en le désignant comme Lordan Ventaren, Maître- Dragon du Mar Menel, il en eut le souffle coupé et la seule pensée qui lui vint fut le souvenir des Maîtres qu’il avait vénérés et qui avaient tous disparu.

*Ferme la bouche , murmura Hanelvig, et salue avec grâce ! c’est toi qu’on applaudit !*

Au soulagement du chevalier qui sentaient les larmes de l’émotion le gagner, les fanfares saluaient la fin de la cérémonie et l’attention du public se porta à cet instant vers le Seigneur qui, silencieux, se préparait à quitter la place.



Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:07 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu