Playlist Tol Orëanéene Carte du Monde Index du Forum
Connexion •  Se connecter pour vérifier ses messages privés •  S’enregistrer
 
 [Maitresse Dorée] Heryn Amlug & Rintrah Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Auteur Message
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

En ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 560
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 164
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Mer 19 Sep 2007 - 19:59 Répondre en citantRevenir en haut




Nom : Heryn Amlug (Soit, littéralement, "Dame Dragon", la seconde partie, "Amlug" lui ayant été donnée au cours de l'un de ses nombreux voyages.)

Surnom : D'aucuns la surnomment parfois "La Battante" du fait de sa volonté bien présente, mais ses amis l'appellent généralement Heryn , tout simplement. (A noter qu'elle s'est récemment vu attribué le surnom HRP de Dame Lumière, Dame Céleste voire même de Tata Lumière ^^.)

Age : Physiquement, une vingtaine d'étés. Environ 28 ans en l'an 918.

Race : Demi-Fëalocë : Mère Fëalocë, et Père Biologique Valheru, du nom de Morë-Enda, le Noir-Coeur, Seigneur du Màr Litsë (lui-même fils d'Ancalë-Naira, Valherue régnant sur le Màr Menel). Père Adoptif Humain. Rares sont ceux à connaître la réelle ascendance de la jeune femme, et cela vaut sans doute mieux. Elle même ne connait que peu de choses sur sa véritable histoire.

Alignement : Neutre Bon.

Ordre Draconique : Lumière. C'est sur le Kaerl Céleste que Heryn et Rintrah furent téléportées lors de leur passage intersticiel entre Pand'Ore et Rhaëg, dans leur recherche désespérée "d'un endroit sûr".

Physique et caractère : Mince et élancée, Heryn est une jeune femme au caractère plutôt calme et intuitif. Sa longue chevelure rousse, semblant comme tissée de fils d'or et de cuivre, lui balaye les reins, et encadre un visage délicat, à l'expression généralement neutre et pensive, qui s'illumine de l'intérieur dès qu'elle se met à sourire.
Sa peau pâle porte un hâle très léger, d'après les rumeurs signe visible de sa longue habitude du feu des dragons, et surtout de la puissante flamme intérieure l'habitant.
Ses lèvres en bouton de rose, quant à elles, sont fines, souvent ornées d'un sourire malicieux, tandis que ses prunelles couleur noisette brillent souvent d'un humour un peu sarcastique et ayant tendance à la dérision. Enfin, sa petite taille (autour du mètre soixante) et son visage à l'expression juvénile, lui confèrent une troublante apparence de femme-enfant, dont elle se sert avec habileté pour déconcerter et surprendre ses ennemis, qui se méprennent souvent sur son âge réel et ses capacités.

La jeune femme est donc une personne à laquelle on s'attache rapidement, une fois qu'on apprend à la connaître, les premières impressions d'indifférence s'effaçant rapidement pour révéler une générosité et une loyauté à toute épreuve envers ceux qu'elle aime. Ses défauts, bien que très nombreux à ses yeux, sont certainement, parmi les plus notables, sa fierté bien présente, une certaine réserve par moments, et sa trop grande émotivité, due à ses talents d'empathie.

C'est une personne assez studieuse, rêveuse et appréciant les plaisirs simples, comme savourer un bon livre au coin du feu, se détendre en partageant un vol avec sa moitié, Rintrah, ou se laisser porter par les accords de sa harpe. Tout ce qui est susceptible d'enrichir ses connaissances, sera, selon elle, bon à apprendre, quel que soit le domaine. Sa volonté d'aller au bout des choses et son esprit vif sont les traits les plus marquant de sa personnalité, trop riche pour être décrite en quelques lignes ...

Histoire : En cours de réécriture pour la version longue (voir Estrade des Bateleurs : Biographie de Heryn Amlug).

Equipement possédé : Heryn possède une armure en écaille de dragon, forgée par les meilleurs armuriers du Kaerl à partir des écailles de sa Liée, la Reine Dorée Rintrah , et une épée courte à simple tranchant. Des runes de pouvoir courent le long de sa poignée, et sa garde symbolise un dragon, gueule grande ouverte, et crachant des flammes. On raconte que c'est une antique Lame Dragon, créée à l'Aube de l'Alliance entre les Dragons et les peuples "mortels", grâce au propre feu d'un Dragon. Sa mère la lui offrit lors de son départ forcé de Kimenia. A noter également un petit stylet, sorte de dague très fine, caché dans un pic à chignon en bois gravé qu'elle porte souvent.
Elle reçu également lors de son départ une bague d'or-blanc, ornée d'une petite pierre solaire, un catalyseur magique (l'aidant à se concentrer), offert par son père, pierre que Jasdrian, qui aurait du devenir son époux, fit monter en diadème, relié à une petite chainette du même métal.

Magie : Elle manie avec aisance la magie du Feu, son élément d'affiliation qui lui fut enseigné par son père adoptif, ce qui peut lui causer de douloureuses migraines et une perte de conscience en cas de trop grande dépense d'énergie. Cependant, c'est plus une diplomate qu'une guerrière, et elle utilisera rarement la pyromancie pour se battre. Elle est également dotée du Don propre à sa caste, qui lui permet de communiquer avec les Dragons, mais également de ressentir les émotions de ses interlocuteurs par Empathie.

Divers : Du fait de la mort successive (voir biographie résumée ci dessous) des différents hommes dont Heryn tomba amoureuse au cours de sa vie, cette dernière se considère étrangement comme maudite, pensant qu'elle provoquera la mort inéluctable du prochain homme qu'elle aura le malheur d'aimer. L'avenir dira si elle a raison ou non ...




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --


Dernière édition par Heryn Amlug le Mar 24 Oct 2017 - 12:35; édité 24 fois
Visiter le site web du posteur
Publicité





MessagePosté le: Mer 19 Sep 2007 - 19:59 Revenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

En ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 560
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 164
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 14 Avr 2008 - 20:24 Répondre en citantRevenir en haut

Résumé de l'histoire du personnage :

« L'histoire de ma vie est assez complexe, parsemée également de morts douloureuses et de moments de bonheur pur. Commençons par le commencement. Il faut déjà que vous sachiez que ne je suis pas née ici, sur Rhaëg, mais sur un autre monde, dénommé Pand'Ore, ayant probablement subit le règne des Valherus à une époque lointaine, car les Dragons faisaient partie intégrante de la vie des gens. Rintrah, ma belle Rintrah, dragonne Dorée de son état, est née là bas aussi, à Kimenia. J'étais bien jeune quand je me liais à elle au cours d'une Empreinte comme il s'en déroule au sein des Kaerls de Tol Orëa. Ma mère, une Fëalocë, d'une famille où le Don des Chevaliers Dragons se transmettait de générations en générations, se nommait Corliane, et était liée à une Reine Dorée appelée Aëlineth. Mon ... Père, si l'on peut l'appeler ainsi, mon père donc, quant à lui, Roland d'Enroth, était un Humain, un Mage de Feu qui tomba amoureux de la Dame du Weyr (ma mère) et adopté par les habitants du Weyr du désert de Kimenia, se lia à un Bronze appelé Iqath.

J'ignore si vous connaissez la signification du mot Weyr, mais en quelque sorte, cela peut correspondre à un Kaerl dans son organisation, installé dans les contreforts d'un ancien volcan éteint, et étant dirigé par la Liée de la plus vieille Reine Dorée ainsi que par le Lié du Bronze ayant rattrapé la Reine à son dernier vol nuptial. Lorsque la Reine devenait trop vieille pour pondre, celle qui venait juste après elle prenait sa place.

Quant à celui qui fut mon mentor ici ... Eh bien, je pense que si je peux considérer quelqu'un de cette façon, je dirais certainement Jasdrian, Maitre Bronze de la Maison de Dalnëys, fils unique de feu le Seigneur Logain, à la tête du Màr Menel aux "débuts" de la Grande Guerre entre les trois Ordres. Jasdrian de Dalnëys, Seigneur du Màr Menel après la mort brutale de son père, et lui même décédé d'une étrange maladie foudroyante il y a maintenant ... Presque une lune.

J'ai beaucoup appris également, en compagnie du Maitre Blanc Anatheo, lui aussi de la Maison de Dalnëys, ainsi qu'auprès du Gardien même du Kaerl Céleste.Si vous ne m'avez pas croisé dans les couloirs du Kaerl auparavant, c'est certainement parce que mon arrivée sur Rhaëg date d'il y a seulement 5 années. J'ai été liée très jeune à Rintrah, et si je suis ici aujourd'hui, c'est bien grâce à ce fait là. Mon alliance avec l'Ordre de Lumière s'est fait de façon tout à fait fortuite en réalité, certains diront peut être que j'y étais destinée ... Quoiqu'il en soit, je n'ai jamais regretté, pas le moindre instant, les choix qui m'ont amenée là où je suis maintenant.

Comment sommes nous donc arrivées ici, vous demandez vous maintenant, si nous ne sommes pas nées ici ? Les Voyages Intersticiel entre deux mondes sont risqués, et très difficiles à contrôle, mais parfaitement possibles, je vous l'assure.

Alors que nous fuyions la Guerre Sanglante et les combats, (qui s'étaient finalement portés jusqu'au désert de Kimenia et donc à mon Weyr natal), pour sauvegarder le sang si rare des Chevaliers Dragons, ma dragonne et moi même nous sommes lancées, sans réfléchir plus avant, dans un Voyage Intersticiel, avec comme seule idée en tête d'atteindre une refuge où nous pourrions nous reconstruire. Ne savant pas où aller, n'avant jamais réalisé de bond à travers l'Interstice auparavant, nous étions tombées d'accord pour faire confiance à notre intuition et notre instinct, qui nous avait toujours si bien servit ...
Malheureusement, comme je vous l'ai dit, nous ne maitrisions pas à la perfection les sauts spatio-temporel, et nous nous sommes re-matérialisées sur une vaste place, au coeur d'une citadelle semblant taillée toute entière dans un marbre couleur crème, et ce au lieu de réapparaitre sur Pand'Ore comme prévu ... Citadelle qui, à ma grande surprise, se trouvait en suspension au beau milieu d'un ciel bleur pur, dont le lointain horizon s'ornait de deux lunes, au lieu d'une comme j'en avais l'habitude sur Pand'Ore ! Rhaëg, monde natal de mon véritable géniteur, Morë-Enda, le Noir-Coeur ... Un Valheru.

Les habitants de cette citadelle, Maitres Dragons de ce qui était nommé Kaerl Céleste, bien que je l'ignorais encore à l'époque, furent très surpris de voir cette Dragonne Dorée inconnue sortir de l'Interstice de façon aussi inattendue. Je fus donc accostée dès mon atterrissage par deux hommes en armes, qui me conduisirent en présence du vénérable Seigneur des lieux, Logain de Dalnëys. Sur le pas de la porte, je fis alors connaissance avec Jasdrian, le fils du Seigneur, qui veillait sur son père alité, apparemment malade, telle une Reine Dragon sur ses oeufs ! »

A nouveau, cette sorte de mélancolie tranquille brilla dans les yeux noisettes de la jeune femme, tandis qu'elle se remémorait les évènements tels qu'ils s'étaient déroulés.

« S'ensuivit alors une âpre discussion entre mes gardes, qui voulait absolument que le Seigneur soit mis au courant et prenne la décision qui s'imposait, et le jeune Maitre Bronze, qui ne voulait pas qu'on dérange son père. Au bout d'un moment, protestant qu'il avait beau être malade, il n'était pas encore sur son lit de mort, le Seigneur Logain mit tout le monde dehors, bon gré mal gré, sur une simple phrase autoritaire, son fils y compris. Il m'avait bien observé, avait il dit, et ne pensait pas que je puisse représenter un danger pour lui. Selon lui mes intentions étaient pures (n'étais-je pas liée à une Reine Dorée après tout ?), même s'il voulait parler un peu avec moi avant de pouvoir rendre son verdict final. Je restais donc seule avec le vieux Torhil, qui m'observait de ses incroyables yeux bleu tandis que je lui contais mon histoire, tel que je le fais aujourd'hui devant vous.

Finalement, après une longue suite de questions-réponses, je fus acceptée par les membres de l'Ordre Draconique, prêtant serment au Seigneur de Dalnëys. Et, petit à petit, je fus intégrée comme une Maitresse Dragon en tant que telle, malgré mon jeune âge.

A la suite de quoi, j'ai beaucoup voyagé, cherchant à enrichir mes connaissances sur ce monde qui m'était inconnu. Je fis des découvertes extraordinaire, mais toujours, je finissais par me languir de ceux qui m'avaient adoptée, la nostalgie de la beauté des Chutes de Nightfall au coucher de soleil venait me prendre, et toujours je finissais par retourner au Màr Menel, qui était devenu mon nouveau foyer ... Aujourd'hui encore, je n'ose pas tenter un Voyage Intersticiel pour rentrer sur Pand'Ore. Qui sait ce que j'y trouverais, si jamais je parviens à refaire le chemin en sens inverse ? Peut être que des centaines d'années se sont passées depuis mon départ forcé, à cause de courants temporels différents ? Peut être Pand'Ore n'existe-t-il même plus, détruit par les forces maléfiques qui avaient entreprit de le conquérir , et que tout ceux que j'ai connu sont morts ... Je crois que je préfère encore l'incertitude à cette idée. De plus, mon destin se trouve désormais inextricablement lié au Màr Menel, ma vie lui appartient toute entière, je ne peux me permettre de prendre ce risque ...

La troisième année après mon arrivée, fut l'année où le Seigneur Logain décéda, après une longue semaine d'agonie où tout fut tenter pour le sauver, des suites de blessures dues à trop nombreux combats menés à la tête des armées du Kaerl, fauché brutalement dans la force de l'âge. Une perte douloureuse pour le Màr Menel qui n'avait déjà que trop souffert de la guerre.
Les Elus désignés par le Gardien furent rassemblés afin qu'ils se soumettent à l'épreuve qui choisirait lequel d'entre eux prendrait la tête du Màr Menel. Comme beaucoup s'y attendaient, Jasdrian fut celui qui réussit le plus brillamment, montrant sa maitrise parfaite des trois valeurs prisées par l'Ordre de Lumière : Compassion, Logique, Vivacité. Par sa volonté inébranlable, il parvint enfin à imposer la paix sur le continent, ralliant le Màr Luimë à sa cause pour stopper les combattants du Màr Tàralöm. La Maison de Dalnëys avait à nouveau prouvé qu'elle était digne d'être la maison régnante.

La dernière année, enfin, mes voyages prirent fin, et je décidais de m'installer, au moins pour un temps, au Kaerl Céleste. De profonds liens se développèrent alors avec Jasdrian, et Anatheo, son Second. Ils avaient, à quelques années près, le même âge que moi, et étaient respectés dans tout le Kaerl du fait de leur appartenance à la maison de Dalnëys. Ils m'apprirent beaucoup sur l'Histoire de ce monde, et en échange je leur parlait de mes voyages, évoquant les Légendes qui m'avaient été transmises au cours de mes pérégrinations. Jasdrian était jeune, et brillant, admiré par la plupart, jalousé par certains. En souvenir de son père, il me prit sous son « aile », s'opposant à ceux qui lui disaient de se méfier de moi, et me divertissant tout en m'instruisant, si bien que je finis par passer la majorité de mon temps libre en sa compagnie.

Je savais qu'il m'appréciait, tout comme lui savait qu'il ne m'était pas indifférent, mais pourtant nous poursuivions ce jeu de séduction indirect, tel un chat tournant autour d'une souris. Pendant tout ce temps, Anatheo observait notre manège d'un oeil beaucoup moins réjouis qu'il n'y laissait paraître. De belle stature pour un Neishaan, le Second du Seigneur était un homme taciturne et mélancolique, mais dôté d'une blonde beauté qui faisait soupirer les coeurs libres. Pourtant, loin d'en faire un atout, il se contentait de considérer froidement toutes ces demoiselles, comme si elles n'avaient pas le moindre intérêt. En réalité, un visage féminin obsédait son esprit torturé depuis 5 ans, sans qu'il ne parvienne à s'en défaire. Mais cela, je l'ignorais, ou du moins, peut être qu'inconsciemment je ne voulais pas le voir ...

Je ne m'étendrais pas davantage sur ce point là, mais sachez simplement que quelques instants avant de passer dans l'autre monde, Jasdrian fit de moi l'héritière de la Maison de Dalnëys, malgré mes dénégations, avec l'accord tacite d'Anatheo, pourtant héritier présomptif. Une fois mis au courant, le Gardien ne sembla pas surpris, approuvant même le choix de celui qui aurait pu être mon époux, en des circonstances moins tragiques. C'est ainsi que je me retrouvais entrainée à passer l'Epreuve en compagnie des Elus.
Epreuve au cours de laquelle Anatheo trouva la mort pour me sauver la vie ...

Et me voilà donc, Dame du Kaerl depuis à peine une demi lune ... Je sais depuis ce jour clé, que Jasdrian fut empoisonné insidieusement, jour après jour, sans que nous n'en sachions rien, confession obtenue de la bouche même du « responsable ». Je suis intimement persuadée que quelqu'un est derrière tout ça, et que le meurtrier, dont je tairais l'identité, n'a pas agit par simple jalousie. Un jour, je découvrirais la preuve de ce que j'avance, et justice sera faite. Il est des choses que l'âme ne peut pardonner, car qui sème la haine ne récolte que vengeance et mort ...

J'ignore quelles souffrances vous avez du subir au cours de votre vie, mais quelles qu'elles soient sachez que je ne peux qu'y compatir. Mon histoire n'est pas banale, mais les tragédies qui y sont survenues auraient pu arriver à n'importe qui ... »  


(La fin de ce texte correspond à la date in game à laquelle l'histoire du forum démarre. C'est à dire deux semaines après la montée sur le trône de Heryn, soit au courant de l'An 910 après le bannissement des Valherus. )




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --


Dernière édition par Heryn Amlug le Mar 9 Juin 2009 - 13:05; édité 2 fois
Visiter le site web du posteur
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste

En ligne

Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 3 560
Sexe: Féminin
Présentation: URL
RPs: 164
Race: Demi-Fëalocë
Âme Soeur: Rintrah
Affiliation: Maison Dalneÿs
Alignement perso: Neutre Bon
Ordre Draconique: Lumière

MessagePosté le: Lun 11 Aoû 2008 - 11:04 Répondre en citantRevenir en haut




Nom : Rintrah.

Liée : La Dame déchue du Màr Menel, Heryn Amlug, de la Maison Dalneÿs. => Vers la fiche de Heryn.

Couleur : Reine Dorée.

Ascendance : Fille de la Dorée Shahÿne ; Petite-fille de la Reine Dorée Aëlineth et du Noir Vangwë (lié du Valheru Morë-Enda, né au Màr Menel). Comme sa mère et sa grand-mère, Rintrah est née au Weyr de Kimena, sur Pand'Ore.

Age : Environ 18 ans en l'an 918.

Description physique : Ses écailles, sont de la couleur de l'or pâle sur son tout ventre et le dessous de son cou, plus larges sur cette zone là, tandis que le reste de son corps, s'ornant d'écailles plus petites (et plus solides), arbore une belle teinte d'or terni pouvant aller jusqu'à atteindre la couleur de l'or en fusion lors des Vols Nuptiaux.
Rintrah est une dragonne de taille normale par rapport à sa couleur, restant dans la moyenne, et n'étant ni exceptionnellement grande, ni exceptionnellement petite. Taillée pour la vitesse et la souplesse plutôt que pour la force, malgré son envergure et son poids, elle est semblable en cela à sa Liée, ce qui ne l'empêche pas de posséder une certaine puissance, ainsi qu'une relativement bonne agilité. C'est donc une dragonne assez difficile à rattraper en vol si elle ne le souhaite pas. Rien de particulier à noter au niveau de ses pouvoirs, elle maitrise à merveille l'Interstice (à une expérience spatio-temporelle près) comme la plupart des Dragons, et son feu est aussi destructeur que possible quand elle en fait usage.

Description caractérielle : Comment décrire son caractère complexe et riche en quelques mots ? Rintrah est une jeune Dragonne très déterminée, il est rarement possible de l'arrêter lorsqu'elle est convaincue de quelque chose. A côté de cela, les souvenirs qu'elle tient des ancêtres de sa lignée en font une Dragonne plutôt calme, réfléchie, et sage, au contraire de sa Liée qui agit beaucoup plus en se basant sur ses intuitions. Elle porte bien sûr à Heryn une affection très forte, et serait prête à tout pour l'aider et la protéger. Doté d'un humour tout draconique, elle s'amuse parfois de choses dont la portée et le comique échappe à sa Liée, ce qui est également assez souvent véridique dans l'autre sens. Fière et orgueilleuse comme tout les Dragons, elle montre toutefois assez rarement du mépris envers les simples mortels, bien qu'on ne puisse pas dire qu'elle leur porte un intérêt débordant. En compagnie d'Aspirants comme de Dragonneaux, elle portera une attention toute maternelle à ces jeunes gens, dans une attitude alternant entre la figure de la grande-soeur, du mentor, et de l'amie. Un rien cérémonieuse sur les bords avec ses frères et soeurs, elle apprécie le respect des conventions, tout en se montrant à contrario toujours atrocement familière avec les bipèdes.

Forme humanoïde choisie : Une femme élégante, à la beauté frappante car en quelque sorte "inhumaine" (et pour cause !), dotée d'une longue chevelure lisse et chatoyante qui lui balaye les reins, d'une couleur dorée qui n'est pas sans rappeler celle de ses écailles. Son visage est fin et bien dessiné, ses pommettes saillantes, et sa peau porte un hâle doré délicat, tandis que dans ses yeux chaleureux, pailletés de petites touches semblable à de l'ambre liquide, brille une certaine sagesse, une pointe de malice, ainsi et surtout qu'une profonde bonté.
Grande et élancée, sans atteindre la taille des géants torhils, elle approche du mètre quatre-vingt, et aime se parer avec simplicité, le plus souvent de robes légères, néanmoins taillées dans des tissus de bonne qualité.
Sa voix mélodieuse et nuancée est la réplique "audible" exacte du ton mental qu'elle a lorsqu'elle s'adresse à quelqu'un par le biais de la télépathie. A son cou, un collier aux mailles d'or blanc encadre un petit pendentif en forme de dragon, sculpté dans une écaille dorée, rappelant ses véritables origines.
Récemment, son allure générale, plus que sa véritable apparence, a changé depuis leur exil du Màr Menel, comme un retour aux sources. Toujours aussi charismatique, mais devenue un peu plus sauvage, d'une musculature plus sèche, reflet de ces mois difficiles passés à vivre dans le désert.



*****


Regard de Flarmya : Modification physique impactant Heryn (teint doré, chevelure flamboyante, elle ressemble à sa liée), liens émotionnels resserrés entre Heryn et Rintrah. Description détaillée à venir.




oO°Carnet de Route de la Lady°Oo

-- Rythme de RP lent, merci de votre compréhension ! <3 --
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:11 Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: Dgf GuildWars :: Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com
Create by dagonfield genesis :: by nerevare

Anneau des JpC par TourDeJeu